background preloader

Quelles valeurs pour l'entreprise de demain ?

Quelles valeurs pour l'entreprise de demain ?
Selon une enquête réalisée chez les moins de 35 ans, le trio de tête des valeurs souhaitées sont l'adaptabilité, l'écoute et le professionnalisme. «Les jeunes de la génération Y ne sont pas si différents de leurs aînés. Ils utilisent ce que leur apporte le progrès technique mais leurs fondamentaux sont les mêmes», assure Marc Lebailly, associé du cabinet ACG, qui a identifié, sur la base des mots retenus par les jeunes, les organisations qui les attirent. Résultat: 31 % aspirent à travailler dans des entreprises de type anglo-saxon ; 20,5 % dans des sociétés de type start-up ; 20 % dans des organisations solidaires et 9 % dans la fonction publique. Une autre étude, inédite celle-ci et réalisée par le cabinet de conseil en stratégie Kea & Part­ners, mesure les valeurs souhaitées par les Français en entreprise. «Les chefs d'entreprise doivent faire preuve de lucidité sur les valeurs vécues par leurs salariés et être les garants de la culture de leur organisation. Communication et confiance

Stéréotypes : Définition et caractéristiques  Stéréotypes : Définition et caractéristiques 1. Stéréotype et préjugés Le préjugé peut être défini comme une « attitude de l’individu comportant une dimension évaluative, souvent négative, à l’égard de types de personnes ou de groupes, en fonction de sa propre appartenance sociale. C'est donc une disposition acquise dont le but est d’établir une différenciation sociale » (Fischer, 1987) Le préjugé a deux dimensions essentielles : l’une cognitive, l’autre comportementale. Le stéréotype, quant à lui, « désigne les catégories descriptives simplifiées par lesquelles nous cherchons à situer autrui ou des groupes d’individus » (Fischer, 1987) Les stéréotypes correspondent donc à des traits ou des comportements que l’on attribue à autrui de façon arbitraire. 2. La notion de stéréotype apparaît dans le domaine des sciences sociales avec le développement de la théorie des opinions. 3. Source : Cours de Psychologie Sociale - Dijon

Culture d’entreprise : décodez tous les usages et les non-dits Pour survivre en entreprise, il est souvent crucial de suivre des règles tacites et de décrypter certains codes secrets. Attention : en la matière, le diable se loge dans les détails. Dans le film Quai d’Orsay, quand le jeune Arthur Vlaminck, future «plu-me» du ministre inspiré par Dominique de Villepin, débar­que au ministère des Af­faires étrangères en chaussures à bout carré, il focalise tousles regards. «Au ministère, c’est bout pointu», lui glisse-­t-on avec condescendance. L’exem­ple est certes anecdotique mais révélateur du monde du travail – en politi­que comme en entreprise –, où certaines règles sont écrites et d’autres, plus secrètes. L’habit : n’hésitez pas à endosser celui du moine Costume sombre dans la ban­que, jean branché et chemise ouverte dans la pub : le trait vous paraît peut-être caricatural et pourtant… Les codes vestimentaires restent un signal fort de reconnaissance dans l’entreprise. La règle vaut aussi en politique.

QU'EST CE QUE LA CULTURE D'ENTREPRISE ? - GROUPE CLAN ZEDE La culture d'entreprise est l'ensemble des règles d'une organisation (entreprise privée, publique...), des valeurs partagées, la manière commune d'aborder les problèmes, et la manière dont elles doivent être véhiculées. Elles peuvent être inscrites dans une charte. "La culture caractérise l'entreprise et la distingue des autres, dans son apparence et, surtout, dans ses façons de réagir aux situations courantes de la vie de l'entreprise comme traiter avec un marché, définir son standard d'efficacité ou traiter des problèmes de personnel." [1] La culture d’entreprise a cette étrange qualité d’être la chose la plus partagée et la moins formalisée. I - Les composantes de la culture d'entreprise De nombreuses composantes sont identifiables, citons par exemple : Ces composantes ne sont bien sûr pas uniques et la liste doit être adaptée à l'entreprise étudiée, au cas par cas et sont différentes selon le pays où l'entreprise se situe avec ses mœurs et son rapport au travail. Références

Culture de travail positive - Nous entendons promouvoir un environnement et une culture de travail placés sous le signe de l'équité, de la diversité et de la sécurité. Le succès du Groupe Belgacom est fondé sur les compétences, l'implication et la faculté d'adaptation des collaborateurs à tous les changements auxquels nous sommes confrontés. Nous croyons au développement professionnel de nos collaborateurs, nous œuvrons à l'émergence d'opportunités égales et promouvons l'équilibre vie privée/vie professionnelle des collaborateurs via de nombreuses initiatives. Priorités clés Dialogue social Par le biais de l’ensemble de nos policies et initiatives, nous respectons la législation belge en matière de droits de l'Homme (loi sur le travail du 16 mars 1971) et nous définissons toutes les priorités par l'entremise d'un dialogue social permanent, garanti par la loi de 1991 sur les entreprises publiques90% des travailleurs sont couverts par les conventions collectives. Diversité et non-discrimination Égalité hommes-femmes

Culture organisationnelle: Sa définition et ses enjeux La culture organisationnelle, aussi appelée culture d’entreprise, est aujourd’hui un des critères les plus importants pour les candidats lors de la sélection d’un emploi. Elle représente aussi un aspect primordial pour les employés déjà en place dans votre organisation, pour qu’ils développent un fort sentiment d’appartenance. Le développement de la culture organisationnelle se doit de devenir une priorité pour toute organisation, puisqu’elle représente le style de vie même d’une entreprise, afin de permettre à tous d’avancer dans la même direction: vers le succès. La culture d’entreprise n’est pas sans comporter certains enjeux et les organisations doivent les considérer afin de mieux caractériser l’entreprise. La culture organisationnelle, c’est quoi? La culture d’entreprise est en quelque sorte le style de vie global de l’entreprise. Par exemple: Oui, la tenue vestimentaire exigée est un élément qui peut faire partie de votre culture organisationnelle ! Découvrez qui nous sommes >>

Qu’est-ce que la culture d’entreprise ? | réflexions sur le management Une mission récente sur la culture d’une grande entreprise et sa déclinaison en termes de management m’a fait prendre conscience de la méconnaissance que les managers pouvaient avoir sur ce thème. Il m’a paru utile de partager quelques définitions simples. Toute collectivité, toute organisation développe une culture. « La culture de l’entreprise naît de la rencontre entre les expériences de vie des individus et l’expérience collective au sein de l’entreprise » (E.MORIN). La culture d’entreprise se construit à partir de différents matériaux issus de la culture nationale, de la personnalité des fondateurs et personnalités marquantes de l’histoire de l’organisation, de la culture professionnelle (les métiers), enfin des évènements emblématiques/marquants de l’histoire de l’entreprise. La culture est vitale pour la survie du groupe qui a besoin d’être structuré, c’est-à-dire d’avoir des règles, des normes qui guident les actions et les comportements et servent à résoudre les conflits internes.

Les enjeux de votre culture d'entreprise Qu’est ce que la culture d’entreprise ? La culture d’une entreprise ne se limite pas à ses aspects immédiatement perceptibles (métiers, établissements, normes vestimentaires, langage, etc). Tel un iceberg, la partie la plus imposante se situe sous la surface… Il s’agit des valeurs de l’organisation : la croyance que certains modes de conduite sont préférables à d’autres. Ne pas confondre personnalité et culture Initialement, les chercheurs en sciences organisationnelles ont cherché à lier personnalités et organisations, sans grand succès. Ce sont les travaux de Chatman en 1989 qui ont marqué la naissance d’un nouveau paradigme : l’adéquation entre un salarié et son entreprise n’est pas liée à la personnalité mais aux valeurs. La personnalité correspond aux préférences et habitudes comportementales d’une personne.

Culture d'entreprise: Facteur de motivation et de réussite - weka.ch La charge de travail ne cesse d’augmenter et de se répartir entre un personnel toujours plus réduit. Il suffit d’adopter le point de vue du consommateur pour s’apercevoir que non seulement les produits sont toujours plus variés, mais que de nouveaux modèles apparaissent de plus en plus rapidement sur le marché. Ces deux aspects ne peuvent cependant cacher le fait que produits et prestations se ressemblent de plus en plus dans les différents segments. En des temps où l’insécurité et les craintes instaurent une ambiance de crise, le comportement des collaborateurs change lui aussi. Rares sont encore les cadres supérieurs qui s’intéressent à ce sujet, mais il est certain qu’on lui accordera un jour l’importance qui lui revient. Ce que l’on entend par culture d’entreprise Le terme culture vient du latin cultura qui signifie soin, traitement ou, exprimé quelque peu symboliquement, le fait de « cultiver son champ ». L’entreprise en tant qu’organisme L’analyse Valeurs Direction du personnel

La culture d’entreprise : à quoi ça sert ? Si Carrefour peut être comparé à Auchan, H&M à Zara, ou encore la Macif à la Matmut, ces entreprises sont pourtant différentes et uniques par leur culture, et ce principe s’applique à toutes les organisations quel que soit leur secteur d’activité ou leur taille. Qu’appelle-t-on culture d’entreprise ? En quoi est-elle si importante ? Eléments de réponse. Zoom sur les composantes de la culture d’entreprise La culture de l’entreprise, aussi appelée culture organisationnelle, se résume en un ensemble d’éléments qui définissent son fonctionnement, son identité, son esprit unique par rapport à ses concurrents. Intérêt de la culture d’entreprise La culture d’entreprise est primordiale pour permettre à l’organisation de se différencier. En termes d’image d’une part, elle présente des atouts que ce soit en interne ou à l’externe auprès des consommateurs. En termes de compétitivité d’autre part, en favorisant l’appartenance, la culture augmente les performances des salariés. À propos de l'auteur

10 valeurs essentielles : les incohérences de l’entreprise française Le numéro #36 de Courrier Cadres présente les résultats d’un benchmark de l’agence Wellcom. Cette dernière a dressé un index international des corporate values des entreprises de plusieurs pays européens. Si l’innovation est en tête dans tous les pays, les autres résultats sont assez hétérogènes et plutôt cohérents. On retrouve ainsi la Qualité, l’Environnement et la Satisfaction Client chez les Allemands, la Qualité et la Tradition chez les Italiens, la Satisfaction Client et le Succès chez les Anglais. Les résultats français eux sont plutôt étonnants, et à plus d’un titre. Au delà de l’analyse bâclée, consensuelle et sans réelle valeur ajoutée du magazine, attardons nous un instant sur ce classement des 10 valeurs françaises, ce qu’elles signifient et comment elles traduisent des incohérences entre, d’une part, la perception qu’à cette entreprise.fr d’elle même, et d’autre part, l’indocile réalité. 1- Innovation (lire Recherche & Technologie) Définition Innovation.fr=technologie Conclusion

CONFLITS INTERPERSONNELS - Portail HPR - Travail équipe - Polytechnique Montréal conflits interpersonnels «Dans un conflit relationnel, chaque personne détient sa propre vision de la réalité, à travers la singularité de ses propres besoins et de ses propres émotions. Articuler ces différentes perspectives et les intégrer aux données observables constitue un élément essentiel de la démarche de dénouement du conflit.» (Cormier, 2004) 3 grands mythes Les conflits sont néfastes et doivent être évités à tout prix; Les conflits ont toujours pour origine la mauvaise communication; Les conflits peuvent tous être résolus par la communication. (Cormier, 2004) Il existe trois composantes dans un conflit: l’objet, le pouvoir et les émotions. Conflit cognitif Le conflit cognitif porte directement sur l’objet du conflit. Conflit relationnel Les interventions de dénouement de conflit portent ici sur la relation entre les protagonistes et non pas sur l’objet. Étapes d’un conflit Le schéma suivant présente les étapes d’une dynamique conflictuelle. Pour résoudre un conflit Analyse Action

Gestion des conflits par la Méthode Thomas-Kilmann Le conflit est un affrontement entre des intérêts, des valeurs, des actes ou des procédures. C’est un désaccord, une idée s’opposant à une autre. Il peut y avoir un désaccord sans qu’il y ait de ... Le conflit est un affrontement entre des intérêts, des valeurs, des actes ou des procédures. Chaque jour nous faisons face à des conflits, au travail, en famille et en communauté. Cette présentation est basée sur la méthode Thomas-Kilmann en situation de conflits qui offre des tactiques et pratiques de traiter les conflits de façon efficace. Je vous remercie.

Related: