background preloader

Produire ses propres semences

Produire ses propres semences
Produire ses propres semences Il existe plusieurs méthodes pour produire ses propres semences. La plus simple, ou quand on connaît un jardinier, est de garder les graines des légumes qu’on récolte soi-même – quand on jardine – ou qu’on a achetés ou que quelqu’un nous a donnés. On peut ainsi récolter : en laissant monter en graines : des radis, des navets…à la condition de les laisser bien mûrir : des graines de tomate, de concombre, de courge, courgette, choux, melon, pastèque, phacélie, moutarde blanche ou jaune (ces trois derniers sont très bons pour comme engrais vert)… Bref, tous les fruits et légumes contenant des graines.en sélectionnant des plants : des pommes de terre. On gardera des petites pommes de terre d’environ 3 cm de diamètre, au frais et à l’abri de la lumière. Récolter des graines Toutes les plantes ne produisent pas de graines (ou en produisent peu et/ou très peu fertiles). Qui dit récolte dit contenant. Les plantes potagères a. légumes à floraison dans l’année

Récolter ses graines de salades Rien n'est plus facile que de récolter ses propres graines de salades pour les ressemer l'année suivante au potager. Vous pourrez ainsi perpétuer vos variétés favorites tout en faisant quelques économies. Mode d'emploi pour une réussite assurée : Matériel nécessaire : Couteau ;enveloppe A4 kraft ;étiquettes autocollantes ;plusieurs boîtes à œufs en carton ;petites enveloppes « type carte de visites » ;un stylo. Technique de récolte Les fleurs de salades se sont désormais transformées en graines qui risquent de de s'envoler avec le vent : il n'y a pas de temps à perdre ! Choisissez un pied de salade vigoureux, exempt de toute trace de maladie. Placez votre enveloppe grand format juste en dessous des graines et secouez délicatement la tige pour faire tomber celles-ci dans l'enveloppe. Faites de même pour les autres variétés de salades en employant une nouvelle enveloppe à chaque fois et en n'oubliant pas de noter dessus le nom de la variété. Stockage des graines Lire aussi Naissance d'un poussin

Agriculture urbaine – Ville verte Vues Intégrer Ajouter à ma playlist Pour s’affranchir de l’emprise de l’industrie agro-alimentaire mondiale, de plus en plus de citadins néerlandais se muent en cultivateurs, faisant pousser des fruits et légumes sur les toits ou en élevant des poissons dans des entrepôts désaffectés. Date de première diffusion : Sam., 2 juin 2012, 14h15 De quoi rêvons-nous? Sites référents Cette vidéo a été publiée sur les sites : Comment perpétuer des semences potagères Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. « La semence, c’est le début de la chaîne alimentaire. Celui qui contrôle la semence, contrôle la chaîne alimentaire et donc contrôle les peuples. Pendant 12 000 ans, au moins, les paysans et les paysannes du monde entier ont produit leurs propres semences, ont amélioré, sélectionné et créé de nouvelles variétés de céréales, de légumes, de fruits et de plantes à fibres. (…) Dans les temps anciens, on ne parlait pas de “protection de ressources génétiques” et “d’agriculture durable” : on savait intimement qu’une civilisation qui perd ses semences et qui détruit ses sols est une civilisation qui est en train de mourir. » — Dominique Guillet, association Kokopelli Le savoir-faire traditionnel de l’agriculteur passe par l’identification des variétés de fruits et légumes les plus appropriées à sa terre, son environnement, son climat. Cultiver des semences potagères est un geste essentiel pour préserver la biodiversité. Mise en pratique

Récolter ses graines de tomates Vous avez adoré manger les délicieuses tomates de votre jardin gorgées de soleil. Pour prolonger ce plaisir d'une année sur l'autre, n'hésitez pas à récolter vos propres graines ; vous pourrez ainsi reproduire des variétés anciennes que l'on trouve difficilement dans le commerce. Sur les variétés hybrides, les résultats peuvent être inattendus et produire des surprises : autant d'expériences en perspective ! Matériel nécessaire Couteau ;petite passoire à maille très fine ;1 bol ;étiquettes autocollantes ;rouleau essuie-tout ;enveloppes en papier kraft;1 stylo. Technique de récolte La récolte se fera de préférence le matin, sur des tomates bien mûres. Choisissez un pied vigoureux, portant de beaux fruits bien formés, ne présentant aucune trace de maladie. Coupez votre tomate en quartiers pour en extraire la pulpe visqueuse contenant les graines que vous mettrez dans un bol. Faites de même pour les autres variétés de tomates. Stockage des graines Lire aussi ça se passe sur le forum...

Compost : j'installe mon composteur Partagez : Pour faire un jardin écologique, il faut installer un compost, pièce essentielle du recyclage des déchets domestiques. Pour commencer son compost, il faut tout d’abord installer son composteur. Cest ce qu’on a essayé aujourd’hui, en situation réelle. On a choisi un composteur de 400 litres commandé et reçu en 3 jours, à domicile. Déballage du composteur Le composteur arrive par La Poste, emballé dans un grand carton. Où installer son composteur ? Comment choisir le bon endroit pour installer votre nouveau composteur ? Il faut éviter que le compost soit trop sec car un compost réussi a besoin d’humidité pour que la décomposition se produise. Mais il faut aussi éviter que le compost ne soit trop humide et donc de l’exposer trop à la pluie ou de l’arroser trop : compost noyé, compost raté…. Il faut à votre compost un endroit aéré, si possible ombragé, mais à l’abri des vents dominants. Le montage du composteur Le mode d’emploi du composteur est sommaire car le monter est super simple.

COMMENT et POURQUOI RECOLTER LES GRAINES Dans cette fiche nous allons voir pourquoi et comment récolter ses graines mais également comment et combien de temps les conserver. Récolter les graines des végétaux pour produire ses prochaines semences n'est en fait qu'un retour au jardinage traditionnel. En effet, les jardiniers amateurs ou non d'antan n'achetaient pas leurs graines. Si la récolte des graines est une opération simple à réaliser, il y a quelques règles à respecter, principalement pour la conservation. Il ne faut pas oublier que de la qualité de la graine dépend la réussite du semis, donc la future récolte. ... Une graine est une plante qui est à l'état embryonnaire. Mais pendant la période de dormance, l'embryon n'est pas totalement inactif, il se nourrit et se régale des substances nutritives contenues dans cette graine. Acheter des graines c'est simple, mais produire ses propres semences ce n'est pas si compliqué que cela et quel plaisir pour le jardinier de créer son jardin de ses propres mains de A à Z. Fleurs :

Récolter ses graines de fleurs et de légumes Sommaire Les règles de base dans la récolte des graines Récolter les graines de ses fleurs Récolter les graines de ses légumes Conserver les graines Vos graines ont-elles gardé tout leur pouvoir germinatif ? Les règles de base dans la récolte des graines - Sélectionnez les plantes dont les caractéristiques vous plaisent : vigueur, résistance à une maladie, couleur, port ou forme des fleurs originaux, etc. Récolter les graines de ses fleurs Toutes les fleurs ne donnent pas de graines viables, comme c’est le cas des végétaux exotiques. Retrouvez dans le tableau les fleurs faciles à multiplier par semis. Retour au sommaire Récolter les graines de ses légumes Au potager, réservez quelques pieds exclusivement à la production de graines, plantés loin des autres pour encourager une autofécondation (qui préserve toutes les caractéristiques de la plante mère) : ce sont les « porte-graines ». Retrouvez dans ce tableau les légumes les plus intéressants à faire germer soi-même Conserver les graines

Des animaux pour un jardin sain Partagez : Comme tout bon jardinier, nous aimons récolter ce que nous semons. Pour cela, nous luttons chaque été contre limaces, pucerons, cochenilles et autres insectes nuisibles. Mais, il faut savoir que les pesticides en tout genre ne font pas de différence et tuent tous les insectes existants. Certains animaux sont pourtant presque indispensables pour un jardin sain… Oubliez votre pulvérisateur à pesticides et comptez plutôt sur la brigade des animaux utiles au jardin, qui vous permettront de maîtriser les insectes dérangeants. Les mammifères Symbole du mal et du malheur, la chauve-souris subit, à tort, une bien mauvaise réputation! La chauve souris est le seul mammifère doué du vol actif. Par ailleurs, les jardiniers apprécient l’aide des hérissons dans le jardin puisqu’ils dévorent inlassablement les escargots, les araignées, les vers…et même les carcasses d’animaux et certains champignons! Les oiseaux Merles, étourneaux et moineaux se nourrissent de vers et d’insectes. Lire également

Livre PDF: Réussir ses semis comme un pr... - Aurora Comment faire vos graines germées et vos jeunes pousses À quelques jours de l’hiver, impossible de planter quoi que ce soit au jardin. Pourquoi donc ne pas faire germer quelques graines à l’intérieur ? Tout le monde est unanime sur les qualités nutritionnelles des graines germées, en effet la germination multiplie de façon considérable la quantité de vitamines (parfois en fais même apparaître), de minéraux et les rends particulièrement digestes. Attention, toutes les graines ne sont pas forcément bonnes à faire germer (certaines sont même toxiques comme les tomates ou les aubergines), voici quelques exemples : La luzerne (aussi appelée Alfalfa) : C’est la star des graines germées, l’une des plus faciles à réaliser et des plus complètes. La germination en pratique Si vous ne souhaitez pas faire germer vos graines de façon « industrielle », nul besoin d’invertir dans du matériel coûteux. Mélange de graines à germer Pour ce premier test, j’ai opté pour un mélange de graines que vous pouvez trouver dans le commerce (environ 3 euros les 250g).

John D Liu | Spring College John D Liu First exposed to large-scale degraded ecosystems in the Loess Plateau in the upper and middle reaches of the Yellow River in 1995, I became fascinated by how human history has altered physical landscapes. The loss of biodiversity, hydrological regulation, weather regulation, climate regulation, soil fertility and agricultural productivity had led to massive poverty and continuous ecological crisis. Although not steeped in academia I began to be encouraged to follow a more formal study. Over the years I’ve learned a great deal about the biophysical aspects of natural ecological systems and about scientific methods of study. In 2006, the British Government, World Bank and Global Environment Facility (GEF) supported me to travel to Africa to share my experiences in China with several governments and academic institutions there. My current thinking is moving in two directions. Documentaries by John D Liu John taught on the Spring College courses Earth Hope and Soil, Soul, Society.

Echange de graines, troc aux plantes et boutures

Related: