background preloader

Locavore'spirit*

Locavore'spirit*
C’est Pierre Rabhi il y a quelques mois qui me racontait à quel point la parabole du semeur de l’évangile l’inspire beaucoup : "Il faut répandre les graines : certaines vont germer dans la terre et donneront de belles récoltes, d’autres tomberont sur des pierres, certaines seront mangées par des oiseaux. Tout ce qu’il faut inlassablement faire, c’est ensemencer avec modestie et authenticité. Le reste ne nous incombe pas" me confiait-il avec sagesse*. Cette image est tellement vraie… je suis aussi enthousiaste que dépassée, parfois, par l’ensemble des initiatives qui naissent ces temps-ci en matière de locavorisme. Je les mets de côté au fur et à mesure, puis le temps passe, et je réalise que cela fait plus de trois mois que je n’ai pas animé ce blog : mille excuses car je suis toujours là, après un bel été, mais pris par de nombreuses occupations – notamment pour ce blog que je tiens depuis mai 2012 pour Lemonde.fr.

http://locavorespirit.wordpress.com/

Related:  Humanité

S’engager La Dissidence propose quatre façons complémentaires de s’engager, en fonction des disponibilités et des capacités de chacun. Ces différents niveaux d’engagements visent à permettre à tous de contribuer, d’une manière ou d’une autre à l’effort de Résistance. 1. Renforcer notre présence internet : En diffusant notre site, nos publications et analyses, en s’inscrivant à notre newsletter. Mon top 5 des projets locavores en 2010 Aujourd’hui, à la manière du top 5 de mes cadeaux écolocavores proposé avant les fêtes dans le cadre de la loop de Noël de quelques éco-blogueurs, je vous propose de revenir sur 5 actualités qui ont marqué, à mon sens, l’année 2010 : Pour commencer, rappelons avant tout que 2010 fut, pour de nombreux analystes, l’année du local: d’ailleurs, plusieurs émissions ont été consacrées au sujet, entre Capital Terre diffusé en mars sur M6, Faut pas rêver en août sur France 3, et l’ensemble des médias qui m’ont interrogée sur le sujet, la thématique du bio et du local a en effet été à l’honneur. Deuxième élément à retenir en 2010 : Jamie Oliver, le chef britannique qui a décidé de provoquer une révolution des pratiques alimentaires chez nos amis anglo-saxons. Les blogs culinaires, comme Papilles et Pupilles, en ont beaucoup parlé, notamment avec le flashmob qu’il a organisé dans une université américaine, afin de mobiliser les troupes:

Economie du partage: Paris fait du 3 en 1 en sept jours Visuel du documentaire de Canal+, Global Partage (réal: Dimitri Grimblat, CAPA Prod.) Quand Paris se mue pour quelques jours en capitale mondiale du partage, elle ne fait pas les choses à moitié. Foire de Paris, parvis de l'hôtel de ville, Cabaret Sauvage et une bonne autre dizaine d'autres lieux proposent de nombreux événements pour vivre au rythme de l'économie collaborative jusqu'au 7 mai. Foire de Paris touchée en plein coeur Pour ses 110 ans, Foire de Paris affirme plus que jamais les valeurs qui sont les siennes: diffuser auprès du grand public les innovations qui facilitent le quotidien. Jusqu'au 11 mai, l'événement devrait accueillir pas moins de 600 000 personnes qui ont pour habitude de dépenser, en moyenne, 350 à 650 euros (9 visiteurs sur 10 achètent quelque chose, leurs achats allant de la cuisine à la piscine à l'achat d'une babiole).

Blog des eco-SAPIENS - Ethique = Cohérence Drôle de billet que celui-ci… Et ils travaillèrent heureux… Tout le monde aime les belles histoires. Les enfants aiment quand, dans les contes, après le danger et la peur, vient le happy end. « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants« . Guide pratique du Locavore à Paris Alors que France 5 diffuse depuis quelques semaines ” 200 km à la ronde “, émission de télé réalité montrant 5 familles toulousaines à la découverte du locavorisme et que mon défi “1 semaine locavore” fête ses 1 an, j’ai eu envie de faire un petit guide complet et pratique à destination des parisiens en chemin vers ce nouveau régime alimentaire… Définition, intérêts, bonnes adresses et petits plaisirs, voici de quoi basculer en douceur vers un mode de vie plus local. Définition, intérêts et zone concernée Le terme « locavore » a été inventé en 2005 par Jessica Prentice, qui, à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement, propose aux résidents locaux d’essayer de manger seulement les aliments cultivés ou produits à l’intérieur d’un rayon de 160 kilomètres de leur lieu de vie. Que ce soit pour prendre soin de son corps, pour redécouvrir le “vrai” goût des produits, pour attiser la sympathie de son porte-monnaie ou pour limiter son impact carbone, le locavorisme séduit.

Belo Monte : Ce que les bulldozers font, les pelles le défont…. Accueil » Écologie, environnement et animaux » Belo Monte : Ce que les bulldozers font, les pelles le défont…. Titre initial : Ce que les bulldozers et les politiques cyniques font, les pelles et la résistance populaire le défont Trois cents indigènes, petits cultivateurs, pêcheurs et résidents locaux ont occupé le barrage de Belo Monte, ouvrant un canal pour libérer le fleuve Xingu. Les participants se sont rassembler pour former les mots « Arrêtez Belo Monte » et envoyer un message fort sur les impacts dévastateurs de la construction du barrage à la veille de la conférence de l’ONU Rio+20. Leur message est que les projets qui détruisent leur gagne-pain, l’environnement et violent les droits des indigènes ne peuvent pas être appelés « Énergie Propre ».

Alimentation: qui sont les locavores? Après les omnivores, voici les locavores. Ce groupe d’idéalistes rassemble des consommateurs autour de l’idée simple qui est de se nourrir localement de manière exclusive. Le locavore est une personne consciente des dérives de notre société de consommation et de nos industries agro-alimentaires et qui décide de s’alimenter autrement. Les locavores, ce sont donc ces personnes qui respectent une discipline alimentaire à la fois nouvelle et complexe : s’alimenter de produits dont l’origine géographique est située à moins de 160 km de leur assiette. Il est vrai que la hausse du prix des denrées alimentaires, la fluctuation des cours du brut, l’envie de polluer moins et de préserver l’environnement jouent en faveur du manger local. Finies les tomates toute l’année, le coup de fourchette s’adapte désormais aux quatre saisons.

Le blog des News Eco-Construction et des Actualités Bio Habitat du salon virtuel permanent vertissimmo.com Pour la première fois en 2013, une majorité de français (55%) déclare avoir connaissance de la possibilité de changer de fournisseur de gaz (résultats de la 7ème édition du Baromètre Energie-Info sur l’ouverture du marché) ! Cette prise de conscience tardive, plus de cinq ans après l’ouverture totale du marché gazier à la concurrence, explique en partie la méconnaissance par le consommateur des différentes catégories d’offres présentes sur le marché, et notamment des offres à prix fixes. Un mécanisme gagnant avec l’augmentation du gaz Le consommateur ayant souscrit à une offre à prix fixe est garanti, pendant les 1, 2 ou 3 années de son contrat, de bénéficier d’un prix du gaz fixe et ce, indépendamment des fluctuations du prix des tarifs réglementés du gaz.

Les guides du locavore pour mieux consommer local Locavore... Cela ne vous dit rien ? Terme encore peu répandu dans le monde francophone, il incarne déjà chez nos voisins anglo-saxons une véritable révolution ! L’idée originale consiste à ne s’alimenter qu’avec des aliments produits dans un périmètre local de 200 km maximum. Né en 2005 en Californie, le mouvement des "locavores", avec son concept du "kilomètre zéro", connaît un grand essor au point que l’on commence à s’interroger : au-delà de l’anecdotique, en participant à la réduction de l’émission des gaz à effet de serre, en favorisant une activité agricole, artisanale et tertiaire dans les régions, les locavores détiendraient-ils la solution aux problèmes environnementaux grandissants ?

Ovnis et extraterrestres dans l'art antique Ovnis et extraterrestres dans l'art antique Dans les peintures rupestres. Vous le savez déjà probablement mais contrairement à l’idée générale communément admise, les objets volants non identifiés et leurs occupants ne sont absolument pas apparus un beau jour de 1945, peu après les premières explosions nucléaires, mais depuis bien plus longtemps que cela. Il existe en effet depuis la nuit des temps des indices du passage de phénomènes aériens étranges, voir même des témoignages pour la plupart dessinés, de contact avec des entités qui n’ont en rien l’apparence d’êtres humains, mais ressemblent plutôt aux descriptions modernes que nous avons des aliens. Des preuves de plus... De nombreuses sculptures préhistoriques, comme celles des grottes équatoriennes, montrent des dieux casqués et masqués.

Comité français d'accréditation Définition ISO/CEI 17000 spécifie des termes généraux et leurs définitions relatifs à l'évaluation de la conformité, y compris l'accréditation des organismes d'évaluation de la conformité, et à l'utilisation de l'évaluation de la conformité pour faciliter le commerce. L'annexe A comporte une description de l'approche fonctionnelle de l'évaluation de la conformité, destinée à apporter une aide complémentaire à la compréhension entre utilisateurs de l'évaluation de la conformité, organismes d'évaluation de la conformité et leurs organismes d'accréditation dans des contextes tant volontaires que réglementaires.

Paul Lafargue, “Le Droit à La Paresse” - Mille Babords Paul Lafargue dans son ouvrage Le Droit à La Paresse [1880] [disponible à Mille Bâbords dans les Éditions Altiplano, 2007] Travaillez, travaillez, travaillez, prolétaires, pour agrandir la fortune sociale et vos misères individuelles ; travaillez travaillez, pour que devenant plus pauvres, vous ayez plus de raison de travailler et d’être misérables. Telle est la loi inexorable de la production… Parce que prêtant l’oreille aux fallacieuses paroles des économistes, les prolétaires se sont livrés corps et âme au vice du travail, ils précipitent la société tout entière dans ces crises industrielles de surproduction qui convulsent l’organisme social. À mesure que la machine se perfectionne et abat le travail de l’homme avec une rapidité et une précision sans cesse croissante, l’ouvrier, au lieu de prolonger son repos d’autant, redouble d’ardeur, comme s’il voulait rivaliser avec la machine ; Oh !

200 km à la ronde Vous les avez réclamées, les voilà, les familles ont chacune sélectionné cinq de leurs adresses favorites ! La famille MOMBRUN CHAUMETTE 1) Les vergers de Céline pour les fruits, jus et confitures Hulot sur l'écologie: "Nous sommes tétanisés par l'ampleur de la tâche" [Express Yourself] La tragédie syrienne et les Jeux olympiques ont logiquement préempté l'actualité cet été. Dans un creux médiatique, le journal Libération a fait sa Une sur une étude publiée "deux mois auparavant" par la revue Nature concernant l'état de la planète. Certains chercheurs se disent "terrifiés" par ses conclusions. Nous serions au seuil d'un basculement qui rendrait tout simplement invivable notre environnement. L'humanité s'apprête à faire la dangereuse expérience de l'impensable.

Related:  Consommateur mais pas con...A voir, lire, trierConsommation Veg'Consommation durable