background preloader

Énergie libre: Les injustices commises contre l'humanité

Le B.A BA des négaWatt - Constats et enjeux En matière d’énergie, toutes les prévisions restent fondées sur l’hypothèse que la croissance économique des années passées va continuer au cours du 21e siècle. Comme si... Comme si cette croissance pouvait perdurer à jamais dans le cadre limité de notre biosphère. Comme si notre consommation d’énergie devait croitre indéfiniment, et la production correspondante indéfiniment suivre ! Pourtant, à l’évidence, ce n’est pas possible : les réserves d’énergies fossiles sont dérisoires : quelques décennies de pétrole et de gaz au rythme de consommation actuel, un peu plus pour le charbon. Mais sans énergie, pas de vie, pas de développement ! Or, aujourd'hui, sur notre planète, la surconsommation la plus débridée côtoie des pénuries criantes : un citoyen américain consomme à lui seul 8 tonnes d’équivalent-pétrole par an, alors qu’un habitant du Bangladesh doit vivre avec 40 fois moins. Et un tiers de la population mondiale reste tout simplement privée d’électricité.

Plus de 240 000 tonnes de nourriture finissent à la poubelle chaque jour en Europe Un festival sous énergie solaire et éolienne Aller au contenu principal Actualité Ajouter à vos favorisAjouter à vos favoris Un festival sous énergie solaire et éolienne Nous avons tous conscience que les manifestations du type festival, concert, foire nécessitent un besoin important en énergie pour l’ensemble de la technique, principalement pour le son et la lumière. Magnum est une société reconnue pour ses prestations techniques dans le monde de l’événementiel, mais aussi pour sa sensibilité vis-à-vis du développement durable (Magnum fait parti des premiers certifiés du label Prestadd, en octobre 2011). Après plusieurs années de recherche, Magnum nous propose une merveilleuse innovation technologique : « une unité mobile de production d’énergie basée sur le solaire et l’éolien » sous le nom de GREEN POWER. En septembre dernier, le GREEN POWER a été mis en place pour la première fois à l’occasion du festival WE LOVE GREEN aux jardins de bagatelle. La communauté 3.0 Vous souhaitez commenter cet article ?

Des livres , des sites pour sortir du capitalisme d'exploitation Editions Yves Michel contact Découvrez les dernières actus du Blog Le forum Économie et Spiritualité s’est tenu à l’Institut bouddhiste tibétain Karma Ling (Savoie) en septembre 2011, sous le parrainage d’Edgar Morin et Pierre Rabhi. Il a permis la rencontre entre des acteurs et penseurs de l’économie altermondialiste et des représentants de nombreuses traditions spirituelles. L’objectif du forum était de favoriser la communication et la coopération entre des personnes de sensibilités différentes autour de projets d’avenir fondés sur une vision éthique, spirituelle, humaniste et écologique de l’économie. Nombre de thématiques ont été abordées, entre autres : une approche bouddhiste de la crise économique, l’Islam et économie face à la crise : le système bancaire islamique ; l’entreprise sociale face à la crise, de nouvelles formes monétaires, pour une économie de la compassion, la finance éthique, remède à la crise ; le commerce équitable… Participants de ce forum :

Économie sociale et solidaire : investir dans la transition énergétique La question de la sortie du nucléaire a été au coeur de ce début de campagne. Et pour les citoyens qui veulent amorcer le mouvement à leur échelle, les outils se multiplient. Enercoop, fournisseur d'électricité d'origine renouvelable fondé en 2004, vient de fêter son 10 000e client. Voici sa petite soeur : Energie partagée investissement (EPI). Portée depuis un an par Enercoop, la NEF ou encore l'Ademe, EPI est le premier fonds qui permet aux citoyens d'agir à l'autre bout de la chaîne, en finançant le développement des énergies renouvelables ou des actions d'économie d'énergie. EPI espère collecter 3 millions d'euros en 2012, chaque action vaut 100 euros. Quant à ceux qui préfèrent se situer sur le terrain du débat d'idées, ils peuvent soutenir l'association Global Chance, animée par Benjamin Dessus, qui alimente le débat public sur les questions énergétiques depuis de longues années et manque de moyens. Manuel Domergue Alternatives Economiques n° 309 - janvier 2012 Commentaires

(5) PODBETE versus... DES ORIGINES PHYSIQUES ET ECOLOGIQUES DE LA CRISE Mais, avant de voir comment l’écologie peut être une source de sortie de la crise, il est utile de confirmer de manière indépendante que celle-ci est bien de nature énergétique et écologique. Cela se vérifie dès son déclenchement. Les subprimes reposaient sur le postulat, bien vérifié pendant quelques temps, que la valeur des maisons ne pouvait que s’accroître, et que cela rendait solvables de nouveaux acheteurs à qui leurs employeurs pouvaient ainsi se dispenser de payer des salaires décents. Entretemps, les prix des céréales avaient suivi ceux du pétrole, car la raréfaction de ce dernier avait rendu crédible la perspective d’une Amérique largement propulsée à l’éthanol de maïs, avant qu’on s’aperçoive que cela réduirait d’autant et très significativement la part disponible pour l’alimentation humaine ou animale. Intégrer ces ordres de grandeur fait partie de la solution. Ceci ne veut pas dire que les États-Unis soient un modèle de développement soutenable. Propositions

(5) Appel à l'homme blanc de Oren Lyons, Indien Iroquois Onondaga, écrit au début des années 1980. Pub : comment EDF a vendu le grille-pain à la France Près d’un logement sur trois se chauffe à l’électricité en France. Ce mode de chauffage s’est considérablement étendu en France depuis 1975. A l’époque, 20% des logements neufs optaient pour l’électrique, contre 80% aujourd’hui. Un choix clair et net, que la France est la seule à avoir fait. Comment expliquer cette spécificité française ? Tout commence en 1972, où en 46 secondes et avec une pub animée en noir et blanc, EDF avance que le « chauffage électrique intégré isole du bruit » et qu’avec lui « les plantes revivent, les balais balaient moins, les odeurs s’évanouissent, les enfants s’enrhument moins l’hiver, tout le monde est plus heureux ». En 1986, en couleur cette fois, EDF fait rouler un petit garçon sur une musique jazzy dans un appartement pour vanter son système « bien-être ». En 1991, retour au dessin. En 1992, retour du même couple, et de la même stratégie. En 2000, changement de tactique. En 2004 , encore une pub pour Vivrelec.

Série nouvel ordre mondial - Nouvel ordre… - Lytuya Smart grid Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le smart grid est une des dénominations d'un réseau de distribution d'électricité « intelligent » qui utilise des technologies informatiques de manière à optimiser la production, la distribution, la consommation et qui a pour objectif d’optimiser l’ensemble des mailles du réseau d'électricité qui va de tous les producteurs à tous les consommateurs[1] afin d’améliorer l'efficacité énergétique de l'ensemble. L'apport des technologies informatiques devrait permettre d'économiser l'énergie en lissant les pointes de consommation et en diminuant les capacités de production en pointe qui sont les plus coûteuses, de sécuriser le réseau et d'en réduire le coût. C'est aussi une réponse partielle à la nécessité de diminuer les émissions de gaz à effet de serre pour lutter contre le réchauffement climatique. Schéma théorique d'un réseau d'interconnexion entre l'Europe, l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient Terminologie[modifier | modifier le code]

Et si la physique quantique expliquait les expériences de mort imminente ? Les expériences de mort imminente passionnent les scientifiques comme le reste de la population. Il y a encore trois semaines, l'histoire d'Eben Alexander, ce grand neurochirurgien qui racontait son expérience de vie après la mort dans le livre Proof of Heaven ("Preuve du paradis") faisait la Une de nombreux journaux. Mais une question demeure : comment et quand est-ce qu'arrive ces expériences de mort imminente ? Selon les deux experts, la conscience serait donc une sorte de programme pour un ordinateur quantique contenu dans le cerveau et qui persisterait dans l'univers après la mort d'une personne, expliquant donc les perceptions, les impressions des hommes et femmes qui vivent des expériences de mort imminente. Stuart Hameroff expliquait ainsi dans un documentaire : "Disons que le cœur cesse de battre, le sang s'arrête de circuler, les microtubules perdent leur état quantique. Lu sur The Daily Mail

La Commission Energie 2050 rend son rapport Après trois mois de réflexion, la Commission Energie 2050 a rendu sa copie au ministre de l'énergie Eric Besson. Chargée de mener une analyse des différents scénarios possibles de politique énergétique pour la France à l'horizon 2050, la Commission résume ses travaux en huit recommandations avec en premier lieu de "faire de la sobriété et de l'efficacité énergétique une grande cause nationale" notamment dans les secteurs du bâtiment et des transports. La commission recommande également d'accroître l'effort de recherche publique dans le domaine de l'énergie et de "s'engager courageusement dans une politique de vérité des prix de l'énergie et des émissions de CO2" en évoquant la hausse des prix à l'avenir. L'une des recommandations est pour le moins sans appel : "s'interdire toute fermeture administrative d'une centrale nucléaire qui n'aurait pas été décidée par l'exploitant à la suite des injonctions de l'autorité de sûreté."

Related: