background preloader

L'affaire Dreyfus

"La vérité est en marche, et rien ne l'arrêtera" - Émile Zola Crise politique majeure sous la IIIème République, l'affaire Dreyfus implique un officier français de confession juive dans une histoire d'espionnage. Alimentant divers rebondissements, "l'Affaire" va scinder la France entre "dreyfusards" et "antidreyfusards" pendant plusieurs années. La IIIème République, qui a déjà vingt-quatre ans en 1894, affronte crises politiques (le boulangisme, le scandale du canal de Panama...) et instabilités gouvernementales et présidentielles, auxquelles s'ajoute le traumatisme de l'annexion de l'Alsace et de la Moselle par l'Allemagne (1871) qui alimente les nationalismes les plus extrêmes. En effet, le nationalisme et l'antisémitisme évoluent de manière virulente et sont attisés par une presse influente, libre de diffuser n'importe quelle information. L'armée connaît par ailleurs des mutations profondes. Afin de confondre le capitaine, une comparaison des écritures est réalisée. L'instruction

http://www.justice.gouv.fr/histoire-et-patrimoine-10050/proces-historiques-10411/laffaire-dreyfus-22696.html

Related:  Expose Affaire Dreyfus et la presseanaisreynaudAxe 2 - Liberté ou contrôle

fiches pedagogiques introduction : La suggestion des pistes pédagogiques s'organise autour de deux axes : la proposition de thèmes d'étude et un récapitulatif des niveaux d'enseignement concernés assorti des instructions officielles.Les thèmes retenus reprennent tout ou partie de l'Affaire. Le premier "L'Affaire un des scandales de la République" présente la chronologie dans son contexte historique et politique à compter des années 1890. Le deuxième "Les protagonistes" permet de revenir sur l'ensemble des acteurs concernés au premier chef dans l'Affaire.

La Révolution française : la Monarchie Constitutionnelle (1789-1792) Après avoir mis fin à l'Ancien régime et à la monarchie absolue, la Révolution française met en place d'un nouveau régime politique : la monarchie constitutionnelle. Elle constitue « une avancée démocratique » de par la nature de ses institutions même. S'inspirant du modèle anglais, la constitution émane de la nation et pose les règles du gouvernement. L'Assemblée nationale, qui représente la nation, incarne désormais le droit face au monarque détenteur du pouvoir excécutif. Les divisions au sein du camp révolutionnaire et la résistance de Louis XVI feront tourner court cette première expérience politique. site l'Assemblée nationale, l'affaire Dreyfus L'affaire Dreyfus, de 1894 à 1906, est une nouvelle épreuve pour la République, après le scandale de Panama qui rejaillit gravement sur certains dirigeants politiques et déclenche une vague d'antiparlementarisme et d'antisémitisme. Le capitaine Alfred Dreyfus est dégradé et condamné à la déportation à vie en Guyane, accusé d'avoir transmis des documents secrets à l'Allemagne après la découverte, dans une corbeille, d'un bordereau d'envoi aux services allemands de notes relatives aux activités militaires de la France. En 1896, une contre-enquête menée par le lieutenant-colonel Picquart du service de Renseignement établit la culpabilité du commandant Esterhazy et démontre la fabrication d'un faux accusant injustement le capitaine Dreyfus. Le 11 janvier 1898, Esterhazy est acquitté par un conseil de guerre.

« Surtout, ne parlons pas de l'affaire Dreyfus ! » Le 14 février 1898 paraît dans Le Figaro un dessin humoristique qui fera date. Signé Caran d'Ache et intitulé « Un dîner en famille », il représente un groupe de gens réunis pour un repas. Dans la première case, tout le monde sourit et se tient bien : « — Surtout, ne parlons pas de l'affaire Dreyfus ! ». Dans la seconde case, les mêmes s'entre-déchirent autour de la table renversée : « Ils en ont parlé... », commente la légende. Le dessin paraît alors que l'affaire Dreyfus est à son paroxysme.

Le mystère du tisserand égyptien au luxueux sarcophage - Webzine Café Du Web-Mozilla Firefox Il y a environ 3 200 ans, alors que l’Egypte sortait de la guerre civile, un jeune garçon nommé Nakht travaillait comme tisserand dans une chapelle funéraire. Les analyses pratiquées sur sa dépouille ont montré que son alimentation était pauvre, qu’il a souffert de malaria et qu’il est finalement décédé vers l’âge de 14 ans. Il semblerait que ses conditions de travail soient en partie responsables de sa mort précoce.

presse Journaux Dreyfusards et anti-dreyfusards L'écrasante majorité des journaux de Paris ou de province est antidreyfusarde : à 96% en 1898, 85% en 1899. Les grands quotidiens nationaux : Le Petit Journal, Le Petit Parisien, Le Journal, Le Matin: Quotidiens à grand tirage, s'adressant à un large public, ils restent dans une prudente réserve au début de l'Affaire sans toutefois toujours résister à la tentation antisémite (Le petit Journal). Cependant, après le procès tous deviennent antidreyfusards. La presse républicaine : Le Temps, Le Figaro, Le Journal des Débats reflètent la position du gouvernement à savoir parler le moins possible de l'Affaire Dreyfus. Il s'agit de privilégier la paix sociale et la réconciliation avec les catholiques pour faire face à la menace socialiste.

Le Ramesseum Sur cette photo prise lors d'un vol en ballon, les restes du temple se dressent encore debout au milieu d'un vaste espace couvert de structures en briques crues formant les annexes (magasins et ateliers) qui faisaient du temple un centre de vie économique important. La mission archéologique française de Thèbes-Ouest étudie depuis plus de 10 ans deux monuments importants : le Ramesseum et la tombe de Ramsès II. Les recherches sont menées au sein d'une collaboration étroite avec les archéologues égyptiens. Une association (Association pour la Sauvegarde du Ramesseum) a été créée pour soutenir ces actions de recherche. Elle édite une revue annuelle, les Memnonia. Vous pouvez avoir une vue générale sur les différentes parties du temple avec la page : description du Ramesseum.

Pourquoi Zola a écrit « J'accuse » Les premières interventions publiques d'Emile Zola en faveur d'Alfred Dreyfus datent de l'automne 1897, soit trois ans après la condamnation du capitaine, et plus de quinze mois après les découvertes du lieutenant-colonel Picquart (cf. chronologie, p. 6). On s'est parfois étonné de ce retard ; mais c'était faute de mesurer la lenteur de la contre-enquête conduite par les défenseurs de Dreyfus après le procès de décembre 1894, et de situer exactement les écrivains français de la fin du XIXe siècle dans l'histoire de l'antisémitisme et de l'antiracisme. D'une certaine manière, Zola vient de loin. Ascendance vénitienne, officiers et ingénieurs, du côté du père ; beauceronne, rurale et artisanale, du côté de la mère. Les confrères les plus proches, Goncourt, Daudet, Huysmans, Maupassant, Céard, n'ont jamais caché leur hostilité ou leur méfiance méprisante à l'égard des Juifs. Zola connaissait leur position, mais il s'est tu.

DOSSIER / Toutankhamon, la plus fabuleuse découverte archéologique Fils du pharaon hérétique Akhénaton et de son épouse Nefertiti, Toutankhamon a huit ou neuf ans quand il monte sur le trône d'Égypte. Neuf années plus tard, il décède inopinément et est enterré dans un tombeau qui ne lui était pas destiné. Nous sommes aux alentours de 1325 avant notre ère. Trente-trois siècles plus tard, le 26 novembre 1922, la découverte de son tombeau par l'archéologue Howard Carter, avec des quantités impressionnantes d'or et de pierres précieuses, est souvent considérée comme la plus fabuleuse découverte archéologique de tous les temps.

" J'accuse... ! " de Zola Contexte historique L’affaire Dreyfus : une erreur judiciaire En mars 1896, Picquart, le nouveau chef des Services de renseignements de l’état-major, découvrit l’identité du véritable traître, le commandant Esterhazy. Celui-ci, qui entretenait des relations suspectes avec l’Allemagne, était l’auteur du fameux « bordereau », cette pièce à conviction qui avait entraîné la condamnation et la déportation d’un officier juif français, Alfred Dreyfus, en décembre 1894. Toutefois, l’état-major, soucieux de sauver l’honneur de l’armée française, préféra étouffer l’affaire, en mutant Picquart et en créant de toutes pièces un document accablant Dreyfus, auquel l’Histoire a donné le nom de son auteur, le « faux Henry ». Sous la pression de l’opinion, Esterhazy dut néanmoins passer en conseil de guerre, pour être finalement acquitté le 11 janvier 1898.

LECON DE PIANO ET COURS DE MUSIQUE GRATUIT EN LIGNE 1 : La portée Indispensable à la compréhension des signes musicaux, la portée permet la lecture des notes, c'est-à-dire la lecture de la musique, mais pas seulement... 2 : Les clés La presse Des centaines de titres Grâce à la loi sur la presse du 29 juillet 1881, très libérale, et aux progrès techniques (impressions rotatives à partir de 1872, composition mécanique par linotype française en 1887), les lecteurs disposent d'une centaine de journaux quotidiens à Paris et de 257 titres en province. Le Petit Journal se vend à un million d'exemplaires ; son supplément hebdomadaire illustré est vendu 5 centimes, avec une couverture en couleurs dès 1890.

Mythologie romaine Votre navigateur ne gère pas JavaScript Mars et Réa Silvia par RUBENS © Liechtenstein Museum, Vienne Dans les pages qui suivent vous trouverez les personnages de la mythologie purement romaine c'est-à-dire les dieux et les héros de l'Italie antérieurs à l'hellénisation de la mythologie. Donc si vous cherchez des éléments sur la mythologie traditionnelle comme (Jupiter / Zeus) vous devez vous reporter aux pages sur la mythologie gréco-romaine.

Related: