background preloader

Étienne Chouard - 10 raisons de sortir de l'Union Européenne

Étienne Chouard - 10 raisons de sortir de l'Union Européenne
Related:  UE

Scandale au Parlement Européen : Argent facile, champagne à gogo et autres privilèges Tom Staal, l’animateur hollandais de GeenStijl TV, s’est rendu aux parlements européens de Strasbourg et de Bruxelles en compagnie du député européen Daniël van der Stoep, également hollandais. L’animateur expose les gaspillages et les excès que leur simple visite a permis de mettre en évidence. En 2008, le reporter Thomas Meier de RTL Allemagne fait un reportage sur la paie journalière des députés du Parlement européen. Dans son reportage on voit que des députés viennent le vendredi vers 7 heures du matin dans le bâtiment du parlement pour se faire enregistrer sur les listes de présence leur permettant de toucher l’indemnité journalière de 284 euros ( prévue pour chaque journée de session parlementaire ), avant de partir immédiatement, valise à la main. Finalement, le reporter est expulsé par le service de sécurité, et cela de façon illégale, étant habilité avec sa carte de presse à tourner dans le bâtiment. Sources : Dailymotion / Youtube / Le Journal du Siècle Like this:

Roselyne Bachelot sur le pouvoir des "conseillers occultes" en politique Ce que j’aime bien avec Roselyne Bachelot, Jeannette Bougrab, Frédéric Mittérand ou Daniel Con-Bandit, c’est qu’ils prouvent que politique et présentateur vedette sont interchangeables. Même Vincent Lagaf’ s’y met pour les législative sous l’étiquette "Vivre Ensemble" (sans rire !). Tout comme Noël Mamère, Bernard Tapie, Jean-Marie Cavada, Olivier Minne ou Patrick de Carolis l’on fait. Au fait en parlant de jeu débile, vous avez-vu l’adaptation du test de Miligram en jeu télévisé ? Je suis certain qu’en jouant beaucoup à l’imbécile, avec un peu de psychologie et de la ruse, on peut arriver à faire un entretien très intéressant avec Roselyne. Y’a des gens que l’on voit souvent dans les couloirs et qui ont le vrai pouvoir... Comme la Licra ? Et dire que c’est nous qui nous faisons taxer de complotistes !!! Sacrée Roselyne !

Contre élection européenne Nous sommes contraints dans cette Europe capitaliste à subir de plus en plus d’austérité… à vie… c’est programmé depuis Monnet et Schumann, les ‘’ pères ‘’ fondateurs de l’Europe capitaliste (c’étaient des laquais du libéralisme US, drivés par une célèbre agence qui font et défont les pouvoirs, les Etats) comment faire pour s’en sortir. Quelques chiffres en vrac : _ 0.2 % des riches du Monde détiennent 90 % des richesses soit 39 000 milliards $ _ Produits dérivés = 700 000 milliards $ soit 12 PIB mondial (58 334 milliards $) x par 7 en 12 ans _ les paradis fiscaux détiendraient plusieurs dizaines de milliards de $ (entre 10 et 50 000) qui servent à spéculer surtout sans qu’ils soient contrôlables, sociétés-écrans, pas vu, pas pris… nique au fiscs) _ BNP-Paribas : actifs = 2 000 milliards d’euros = PIB France, s’il tombe en faillite… la France aussi d’après le BRI les 3 plus importants pays détenteurs de dette française_1-Royaume-Uni_2-Japon_3-Etats-Unis Gestion d’actifs. Mich27

Selon la commissaire Viviane Reding, les Britanniques sont « trop ignorants » pour qu'on demande leur avis sur la sortie de l'UE 11 février 2014 : le journal britannique à grand tirage Daily Mail vient de révéler ce matin les propos tenus par Mme Viviane Reding, Commissaire européenne de nationalité luxembourgeoise, vice-présidente de la Commission européenne, à l'occasion d'un débat public organisé à Londres et parrainé par l'UE sous le vocable de « Dialogue Citoyen ». Je vous propose la traduction suivante de cet article dont la version originale est disponible sur le site Internet du Daily Mail : Viviane Reding, vice-présidente de la Commission européenne, a déclaré que le débat sur l'Europe en Grande Bretagne a été si « déformé » que les gens ne peuvent pas prendre une « décision éclairée » quant à savoir s'il faut ou non rester dans l'Union européenne. « Vous êtes sur le point d'avoir ( à prendre ) peut-être une décision nationale ? François ASSELINEAU

Selon la commissaire Viviane Reding, les Britanniques sont « trop ignorants » pour qu’on demande leur avis sur la sortie de l'UE 11 février 2014 : le journal britannique à grand tirage Daily Mail vient de révéler ce matin les propos tenus par Mme Viviane Reding, Commissaire européenne de nationalité luxembourgeoise, vice-présidente de la Commission européenne, à l’occasion d’un débat public organisé à Londres et parrainé par l’UE sous le vocable de « Dialogue Citoyen ». Je vous propose la traduction suivante de cet article dont la version originale est disponible sur le site Internet du Daily Mail : Icône de liens externes Viviane Reding, vice-présidente de la Commission européenne, a déclaré que le débat sur l’Europe en Grande Bretagne a été si « déformé » que les gens ne peuvent pas prendre une « décision éclairée » quant à savoir s’il faut ou non rester dans l’Union européenne. [source : notamment

Paradoxe : il y a trois fois plus de logements vides que de sans-abris Constatant la faillite du monde moderne, nous devrions avoir honte d’être des humains à cette époque de l’histoire. En effet, selon le quotidien britannique The Guardian, l’Europe compte plus de 11 millions de logements vides. Largement de quoi offrir un toit aux 4,1 millions de sans-abris qui dorment dehors. Pourtant, ces logements resteront vides jusqu’à ce qu’ils trouvent preneurs. De tout évidence, la gratuité ne dégage pas de profit, la pierre angulaire d’un système capitaliste où l’être humain a perdu sa place. Avec plus de 11 millions de logements vacants, l’Europe aurait largement de quoi abriter les 4,1 millions de SDF qui dorment dans les rues. L’accumulation des biens et des richesses D’autres parts, les « logements fantômes » fleurissent en France. Conséquences inévitables du capitalisme en Europe, où il fait des ravages. L’immoralité du marché de l’immobilier La mondialisation continue de nous détruire. Il n’est jamais trop tard pour sortir de notre sommeil programmé !

Le scandale des 11 millions de logements vides en Europe Plus de 11 millions de logements sont sont vides à travers l’Europe – assez pour loger deux fois tous les sans-abri sur le continent – selon des chiffres compilés par le Guardian et englobant toute l’UE. En Espagne plus de 3,4 millions de logements sont vacants [N.D.R : Merci la bulle immobilière], plus de 2 millions de logements sont vides en France et en Italie, 1.8 en Allemagne et plus de 700 000 au Royaume-Uni. Il y a également un grand nombre de logements vacants en Irlande , en Grèce, au Portugal et dans plusieurs autres pays, selon les informations rassemblées par le Guardian. Beaucoup de ces logements sont situés dans de vastes lieux de villégiature construits durant la fièvre immobilière qui a conduit à la crise financière et ils n’ont jamais été occupés. Des militants ont déclaré que le « nombre incroyable » de maisons demeurant vides alors que des millions de personnes souffrent pour un abri était «un gaspillage choquant ». « C’est incroyable. Source : The Guardian

NDA / Jovanovic / Delamarche – Fin de l’Euro : Quelle alternative ? Soumis par zitouni MetaTV le lun, 10/03/2014 - 20:03 Source(s) : Rathe Icône de liens externes / YouTube / Relayé par MetaTV(metatv.org) La Barge // Fin de l'Euro: Quelle alternative? La Barge // Fin de l'Euro: Quelle alternative? La Barge // Fin de l'Euro: Quelle alternative? La Barge // La Liberté d'Expression n'Existe Plus.

Au Parlement européen, aujourd'hui même, un vote dicté par les lobbies agrochimiques Vote au Parlement européen ce 11 mars sur l’horticulture : il est porté par Anthea McIntyre, une députée qui n’a rencontré que des représentants de l’industrie des pesticides et agro-industrielle pour préparer son texte. La fin du mandat du Parlement européen – les élections auront lieu en mai - poussent les sociétés agrochimiques à profiter des dernières possibilités de vote pour faire passer par le Parlement actuel des résolutions qu’elles ont formulées. Ces résolutions serviront probablement de référence pour influencer les députés qui seront élus au printemps. Un premier exemple de cette stratégie est la résolution sur « l’avenir du secteur de l’horticulture en Europe - les stratégies de croissance » - qui doit être votée par le Parlement européen ce mardi 11 mars à Strasbourg. Le texte est basé sur un rapport de l’eurodéputée conservateure britannique Anthea McIntyre, qui est aussi consultante en veille stratégique au Royaume-Uni. - Anthea McIntyre - Note :

L’Europe interdit la biopiraterie mais ne sanctionnera pas les multinationales spoliatrices Les brevets déposés sur les végétaux font l’objet d’une compétition acharnée entre les multinationales. « Un médicament sur deux vient d’une plante », rappelle le chercheur Pierre Johnson [1]. « Cherchez l’erreur : 90 % du patrimoine biologique mondial se trouve dans les pays dits "en voie de développement", quand 97 % des brevets sont détenus par les pays industrialisés », alertait Catherine Grèze, eurodéputée EELV, en septembre 2012 dans les colonnes de Basta !. Face à cette « colonisation des savoirs », le Parlement européen vient d’adopter le 11 mars un nouveau règlement pour lutter contre la « biopiraterie », c’est-à-dire l’appropriation d’une ressource génétique (ou d’un savoir lié à une ressource) par une entreprise ou un laboratoire sans accord ni rémunération du pays ou de la communauté locale qui les détient.

26 mars 2014 Mes chères contrariennes, mes chers contrariens ! Sarkoléon, lorsqu’il était au pouvoir, avait déjà amorcé un rapprochement notable de la France avec les États-Unis notamment en faisant réintégrer l’OTAN à notre pays traditionnellement « indépendant » et servant de lien entre les USA et l’Union Soviétique. C’était l’héritage qui a peu ou prou perduré jusqu’à la fin du deuxième mandat de Jacques Chirac de la politique étrangère initiée par le Général de Gaulle. Lors de son voyage aux États-Unis, François Hollande est en réalité allé faire « allégeance » auprès du « saigneur » américain. Disons, pour résumer les choses rapidement et par rapport au sujet qui nous intéresse aujourd’hui, que la France a décidé de passer sous « parapluie » économique américain. La France n’arrive à rien en Europe Marginalisé par ses difficultés économiques et budgétaires, notre pays n’arrive plus à grand-chose en Europe en raison du leadership économique incontesté de l’Allemagne. Bonne ou mauvaise nouvelle ?

Crise financière : comment des « fonds vautours » commencent à attaquer l'Europe Plusieurs dizaines de fonds spéculatifs s’estiment lésés par la suppression d’aides publiques ou les restructurations de dettes souveraines menées en Europe. Au nom de la protection des investissements, ils attaquent donc les Etats devant des tribunaux commerciaux extranationaux. En jeu : des centaines de millions d’euros d’indemnités à empocher. En plus des politiques d’austérité, une nouvelle menace se profile à l’horizon pour les pays du Sud de l’Europe : celle de procédures intentées devant des juridictions commerciales opaques par des acteurs financiers, qui cherchent à tirer profit des traités garantissant la « protection des investisseurs ». Grèce, Chypre et Espagne sont ainsi la cible de procédures intentées devant divers « tribunaux » d’arbitrage par des firmes privées, qui leur réclament plusieurs centaines de millions d’euros. Quand les peuples doivent indemniser les spéculateurs Plainte des investisseurs contre les suppressions de subventions Olivier Petitjean

Related: