background preloader

Guides pour les enseignants

Guides pour les enseignants
Guide «Scolariser les élèves sourds ou malentendants» Comment dépasser ses appréhensions pour accueillir au mieux un élève sourd ou malentendant ? Que faire pour réussir à communiquer efficacement ?Ce guide, publié en décembre 2009, pour les enseignants et les équipes éducatives propose des pistes d'action pour optimiser la scolarisation des élèves sourds en milieu ordinaire.Télécharger le guide «Scolariser les élèves sourds ou malentendants» Guide «Scolariser les élèves autistes ou présentant des troubles envahissants du développement» Ce guide, publié en octobre 2009, a pour objet de permettre aux enseignants de mieux connaître les caractéristiques de l'autisme et des autres troubles envahissants du développement et leurs conséquences en termes d'apprentissage. Guide pour les enseignants qui accueillent un élève présentant une déficience motrice Guide pour les enseignants qui accueillent un élève présentant une déficience visuelle

http://eduscol.education.fr/cid48512/guides-pour-les-enseignants.html

Related:  La prise en charge des difficultés et des besoins spécifiquesEducation inclusiveASH, inclusion, TDA, dys-Autisme - Troubles du comportement - TED - TDAHyperactivitéDifficultés d'apprentissage

MDPH, PPS, PAI, PRRE, AVS, ERH… Les dispositifs. Faire un courrier avec nom, prénom , adresse , date de naissance et la copie de la décision contestée. Fournir des arguments nouveaux comme la répercussion du handicap dans la vie quotidienne, hors scolaire, rédiger un « projet de vie ». Tous les appels doivent être envoyés au président de la CDAH : le président du Conseil Général ou son représentant. Il est conseillé de faire parvenir le même courrier aux instances comme la CPAM, la CAF , l’IEN ASH, le médecin scolaire de l’IA et l’ERH si le dossier a été étable avec son aide. Attention pour faire appel, il faut disposer d’un élément nouveau qui permettra à la CDA de réétudier le dossier. Les différents recours :

Scolarisation des élèves handicapés - Le droit à l'École pour tous Depuis la loi du 11 février 2005 relative à l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, le handicap est envisagé dans sa dimension sociale, c'est-à-dire en prenant en compte la situation du jeune dans son environnement.Loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées Deux principes en découlent : l'accessibilité (accès à tout pour tous) et la compensation (mesures individuelles rétablissant l'égalité des droits et des chances). Accessibilité À l'École, l'accessibilité c'est : l'inscription dans l'établissement scolaire de secteur, qu'on appelle "établissement scolaire de référence" ;l'accès au savoir grâce aux adaptations pédagogiques individuelles ou collectives ;l'accès à l'ensemble des locaux et des matériels nécessaires pour leur scolarisation, dans la mesure du possible ;la mise aux normes des bâtiments scolaires et des équipements culturels et sportifs.

Formation continue ASH - Textes de référence Formation professionnelle spécialisée des enseignants du premier et second degrés Loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, parue au J.O n°36 du 12 février 2005. Circulaire 2004-103 du 24-6-2004, publiée au BO N°26 du 1er juillet 2004, relative aux contenus de la formation préparatoire au 2CA-SH, additif à la circulaire 2004-026 du 10-2-2004 (BO spécial n°4 du 26-2-2004, annexe 5). Circulaire 2004-026 du 10 février 2004 parue au BO spécial n°4 du 26 février 2004, relative à la mise en oeuvre de la formation professionnelle spécialisée destinée aux enseignants du premier et du second degrés préparant le certificat d'aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap (CAPA-SH) ou le certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap (2CA-SH). Missions

Bulletin officiel n°15 du 14 avril 2005 La circulaire du 27 avril 1995 relative à la prise en charge thérapeutique, pédagogique et éducative et à l’insertion sociale des enfants, adolescents et adultes atteints d’un syndrome autistique, la loi du 11 septembre 1996 tendant à assurer une prise en charge adaptée de l’autisme, les différents plans de création de places, la circulaire du 10 avril 1998 relative à la formation continue ont permis pour la première fois une approche spécifique de la question de l’autisme en France, ainsi que de réelles avancées en termes de création de places, de développement de formations spécifiques et également de création des premiers centres de ressources sur l’autisme. Toutefois, malgré ces avancées, les programmes mis en œuvre demeurent encore insuffisants pour répondre à l’ampleur des difficultés rencontrées par les personnes et leur famille. Le rapport sur l’évaluation des actions conduites de 1995 à 2000, remis au Parlement en décembre 2000, ainsi que le rapport remis par M. Annexe

Auxiliaire de vie scolaire, un nouveau métier ? La loi du 11 février 2005 pose pour la première fois un droit à la scolarisation des enfants, adolescents et jeunes adultes en situation de handicap. Elle prévoit aussi que selon les besoins, la scolarisation puisse être organisée et aménagée dans des contextes divers, ordinaire ou adapté. Lorsqu’il s’agit d’une scolarisation en milieu scolaire ordinaire, dans un contexte non préparé à accueillir des élèves aux besoins particuliers, le recours à des aides humaines s’impose. Depuis quelques années, d’abord sous l’impulsion d’associations fédérées au sein de la Fnaseph, puis sous la responsabilité de l’Éducation nationale qui a repris en main ce dossier en 2003, un accompagnement scolaire a été mis en place par des « Auxiliaires de vie scolaire », désignés ainsi aujourd’hui. Ce dispositif est à analyser et évaluer dans le cadre du projet personnalisé de scolarisation. Il peut s’articuler avec d’autres aménagements, en fonction des besoins des élèves.

Elèves en difficulté - Lettres Mme Céline CALMEJANE-GAUZINS, Coordinatrice Délégation Education et Société propose des ressources et des liens. (son courriel : celine.calmejane-gauzins@reseau-canope.fr) L’adresse du site internet Français Langue Seconde, site initié par Catherine Mendonca Dias, professeur et formatrice au CASNAV de Bordeaux, et dédié à l’enseignement du français en tant que langue seconde a changé. Le portail est désormais accessible à l’adresse suivante : Vous y trouverez de très nombreux éclairages, des ressources pratiques pour accueillir les élèves allophones, et enseigner dans les différentes disciplines. La thèse de Catherine, qui porte sur Les progressions linguistiques des collégiens nouvellement arrivés en France est désormais en accès libre, tout comme les autres travaux de recherche (maîtrises FLE, master et thèses) concernant l’enseignement du français langue seconde et les élèves nouvellement arrivés

La scolarisation des élèves en situation de handicap La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation de la citoyenneté des personnes handicapées a permis des avancées majeures dans la politique de scolarisation des élèves en situation de handicap. Le service public d’éducation doit veiller à l’inclusion scolaire de tous les enfants, sans aucune distinction. Une approche nouvelle est consacrée : quels que soient les besoins particuliers de l’élève, c’est à l’école de s’assurer que l’environnement est adapté à sa scolarité. Depuis 2006, le nombre d’élèves en situation de handicap scolarisés en milieu ordinaire a plus que doublé. Le ministère chargé de l’Éducation nationale a fait des efforts sans précédent pour améliorer la scolarisation en milieu ordinaire des élèves en situation de handicap. Les différents dispositifs de scolarisation, les parcours de formation individualisés et les aménagements personnalisés en fonction des besoins des élèves sont autant de mesures participant à l’inclusion scolaire.

SESSAD : services d'éducation spéciale et de soins à domicile Les services d'éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD) sont constitués d'équipes pluridisciplinaires dont l'action consiste à apporter un soutien spécialisé aux enfants et adolescents maintenus dans leur milieu ordinaire de vie et d'éducation. Ils peuvent intervenir sur tous les lieux de vie de l'enfant et de l'adolescent.Selon leur spécialité et selon l'âge des enfants qu'ils suivent, ces services peuvent porter des noms différents : SAFEP : service d'accompagnement familial et d'éducation précoce (déficients sensoriels de 0 à 3 ans)SSEFIS : service de soutien à l'éducation familiale et à l'intégration scolaire (déficients auditifs après 3 ans). Il en existe 4 dans l'académie : Charleville-Mézières, Reims, Troyes et ChaumontSAAAIS : service d'aide à l'acquisition de l'autonomie et à l'intégration scolaire (déficients visuels). Il en existe 3 dans l'académie : Charleville-Mézières, Reims et TroyesSSAD : service de soins et d'aide à domicile (enfants polyhandicapés)

Actualités - Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme Troisième plan autisme 2013-2017 Dans le cadre de la mise en œuvre du troisième plan autisme 2013-2017, le ministère de l'éducation nationale a fait de la scolarisation des enfants autistes ou avec des troubles envahissants du développement (TED) une priorité. Ainsi, dès la rentrée 2014, 30 unités d'enseignement (UE) dédiées à la scolarisation des jeunes élèves autistes seront implantées dans les écoles maternelles. Il s'agit de favoriser la scolarisation des enfants autistes en milieu ordinaire à partir d'actions globales et coordonnées qui s'inscrivent dans les recommandations de bonnes pratiques de la Haute Autorité de Santé (HAS).

Formation et handicap ×En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus. Onisep.fr. L'info nationale et régionale sur les métiers et les formations. Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche. Intégration, inclusion et pédagogie Brigitte Belmont, chercheur, CRESAS-INRP S'inscrivant dans des débats de société plus larges, concernant des questions telles que le respect des droits de l'homme, l'exercice de la citoyenneté, l'égalité des chances, la lutte contre l'exclusion, l'accueil de jeunes présentant un handicap à l'école ordinaire ne rencontre plus guère de contestation, au moins dans son principe. Dans de nombreux pays, sa mise en œuvre constitue actuellement un objet de préoccupation majeure pour le système éducatif. En effet, de nombreuses questions se posent aux différents acteurs qui s'engagent dans cette voie : Qu'attendre de l'intégration sur le plan du développement de ces jeunes ? Quelles sont les modalités d'accueil et de prises en charge scolaires alors pertinentes ? Quelles conditions, en termes d'organisation des structures éducatives, de formation des personnels, de partenariat, permettent la mise en œuvre de ces formes de travail ?

Formation continue ASH - Devenir enseignant spécialisé du premier degré L'enseignant spécialisé du 1er degré doit mettre en oeuvre des compétences professionnelles particulières et complémentaires de celles attendues d'un enseignant titulaire du premier degré.Ces compétences spécifiques sont décrites dans le référentiel des compétences caractéristiques d'un enseignant spécialisé du premier degré.Elles sont sanctionnées par un certificat d'aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap (CAPA-SH). Ce certificat se substitue au CAPSAIS. (décret n°2004-13 du 5-1-2004, BO spécial n°4 du 26 février 2004).Une formation spécialisée prépare les enseignants, le cas échéant. Mission et compétences attendues Il assure une mission :

Related:  Guides