background preloader

What's Really Warming the World? Climate deniers blame natural factors; NASA data proves otherwise

https://www.bloomberg.com/graphics/2015-whats-warming-the-world/

Related:  Gaz à Effet de Serre (GES)Sur Terre, un monde meilleur demainclimat

La baisse des émissions de CO2, ce n'est pas exactement pour tout de suite Une pause seulement, mais c'est déjà ça. Alors que les émissions de gaz à effet de serre sont en augmentation de 2 à 3% par an depuis le début du siècle, les dernières données montrent que ces émissions auraient stagné en 2013 et 2014. Une première, et un répit encourageant alors que s’ouvrira dans quelques mois la Conférence de Paris (COP21), consacrée aux changements climatiques. Des raisons d’y croire donc. D’autant que cette stagnation ne s’est pas faite aux dépens du développement économique, comme l’estime le climatologue Jean Jouzel, au micro de France Inter : "C'est pour moitié grâce à l'efficacité énergétique, pour moitié grâce aux énergies renouvelables.

Pollution sonore Nice : Un Niçois sur quatre subit des nuisances sonores “ Le bruit arrive en tête des nuisances environnementales ressenties par les Niçois. La carte que nous publions confirme et parle d'elle-même. Elle montre les zones de Nice les plus soumises aux nuisances sonores, du moins à ce que les spécialistes appellent le bruit routier. Ce qu'elle ne dit pas, c'est que ce bruit routier est la principale nuisance sonore (76 %) que subissent les Niçois. Pour le reste, ce bruit qui nous gêne, de jour mais aussi de nuit, provient à 15 % du trafic ferroviaire, à 8 % du trafic aérien et à 1 % seulement d'une origine industrielle.

sans titre Une étude internationale est parvenue à mesurer l’énergie des courants océaniques des mille premiers mètres et démontre qu’ils sont globalement en accélération depuis 20 ans. En cause : l’intensification planétaire des vents de surface à l’œuvre depuis le début des années 1990. Une équipe internationale tente de démontrer pour la première fois une accélération des courants océaniques sur le long terme © Subman/Getty Images Le bitcoin et la blockchain : des gouffres énergétiques Le monde numérique vit toujours dans l’illusion de son immatérialité. Alors que les gouvernements se sont engagés, au moment de la COP21 de Paris, à réduire leurs émissions de carbone pour limiter le réchauffement climatique sous la barre des 2 °C, le déploiement du numérique s’effectue sans le moindre souci environnemental. La vogue actuelle du bitcoin et de la blockchain en constitue l’exemple parfait. Le principe de la blockchain peut se résumer ainsi : chaque opération se trouve inscrite dans des milliers de Grands Livres de compte, chacun soumis à la scrutation d’un observateur différent.

Les tweets de Michel Onfray font-ils partie de son œuvre philosophique ? Si vous croyez que le mot « philosophe » a un sens, ne lisez pas les tweets de Michel Onfray. Le Monde parle de « philosophie de comptoir », c’est faire injure au comptoir. L’expérience assez pénible consistant à remontrer la timeline du compte Twitter de Michel Onfray est très loin de la lecture des grands producteurs de fragments que compte l’histoire de la philosophie (Nietzsche, Lichtenberg, Pascal....) Deux hypothèses : Les gaz à effet de serre atteignent des sommets en 2013 Les gaz à effet de serre ont atteint en 2013 des concentrations records en raison d’une réduction des quantités de dioxyde de carbone absorbées par la biosphère terrestre tandis que les émissions continuent de croître, a averti mardi l’ONU. «Nous savons avec certitude que le climat est en train de changer et que les conditions météorologiques deviennent plus extrêmes à cause des activités humaines telles que l’exploitation des combustibles fossiles», a déclaré le secrétaire général de l’Organisation météorologique mondiale (OMM, une agence de l’ONU), Michel Jarraud, présentant le rapport annuel sur la concentration des gaz à effet de serre. D’après l’OMM, la concentration «du dioxyde de carbone (CO2), du méthane (CH4) et du protoxyde d’azote (N20) ont atteint de nouveaux pics en 2013». En outre, les observations révèlent que le taux d’accroissement du CO2 atmosphérique entre 2012 et 2013 représente la plus forte augmentation annuelle depuis 1984.

Le chant des oiseaux est affecté par la pollution sonore Les jeunes oisillons peuvent apprendre et composer leurs chants en écoutant les sons issus de leur environnement, en mixant et reproduisant à leur manière les informations sonores perçues. © Phovoir Le chant des oiseaux est affecté par la pollution sonore - 2 Photos Les chercheurs de la Duke University, en Caroline du Nord, sont partis du constat selon lequel les jeunes oiseaux mémorisent d’abord les sons qu’ils entendent avant de les reproduire. À première vue, rien d’étonnant. « Les humains procèdent exactement de la même façon », nous a expliqué Stephen Nowicki, l’un des auteurs de ce travail publié dans Biology Letters. La fonte de l'Arctique ne rend pas le courant-jet plus sinueux, souligne une nouvelle étude Dans la lignée de précédents travaux, une nouvelle étude remet en cause l’hypothèse selon laquelle le réchauffement accéléré de l’Arctique force le courant-jet à onduler plus fortement. Aussi, les auteurs soulignent l’importance de travailler une meilleure interprétation des observations. Le papier a été publié dans la revue Science Advances ce 19 février.

{Éco-défi} TIC, écologie & minimalisme Entre les ressources énergétiques, les ressources naturelles et les matériaux exploités pour les fabriquer, ceux nécessaires lors de leur utilisation, ceux employés pour les recycler et les détruire, les substances toxiques et polluantes ainsi que les déchets rejetés à chacune de ces étapes, l’impact écologique des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) n’a rien de virtuel. Il y a bientôt 2 ans, j’avais déjà pris conscience de l’impact écologique d’Internet en particulier, adopté de nouvelles habitudes pour me connecter avec modération et partagé quelques réflexions et astuces autour de l’art de se déconnecter. Aujourd’hui, je souhaiterais pousser la réflexion plus loin et m’informer sur l’usage et l’impact global des TIC dans leur ensemble, non seulement d’un point de vue écologique mais aussi d’un point de vue éthique et sanitaire. Bien évidemment, il ne s’agit pas de dénigrer tout ce que les TIC nous apportent ni de renier leur utilité, voir leur nécessité.

Dénoncer sous l'Occupation : documentaire inédit ce mercredi. - LeBlogTvNews Entre 1940 et 1944, sur 40 millions de Français, 4 millions de dénonciations écrites et signées ont été recensées. Sur ordre des Allemands mais aussi du gouvernement de Vichy, les Français ont massivement donné d'autres Français : juifs, francs-maçons, communistes, résistants ou encore réfractaires du S.T.O. Souvent sous l'alibi idéologique se cachent des rivalités, des jalousies, des convoitises... Ces lettres ou ces coups de fil avaient pour conséquence un séjour à la Gestapo, un départ en camp de déportation, voire d'extermination.

Les centrales nucléaires sont aussi dangereuses pour le climat Le Mercredi 23 octobre vers 11 heures, une alarme incendie s’est déclenchée à la centrale de Penly. Comme le prévoient les différentes procédures d’urgence, une équipe d’intervention de la centrale, spécialement entraînée et équipée, s’est immédiatement rendue sur les lieux du dégagement de fumée situé « dans le bâtiment des auxiliaires nucléaires de l’unité de production numéro 1 » confirme la centrale. « Ils sont intervenus dans la partie nucléaire des installations » précise encore le service communication de Penly... pendant qu’une partie du personnel a été évacuée. L'origine de cet incident a été identifié. Une fuite de fréon est apparue sur un compresseur dans la zone contrôlée, près du réacteur numéro 1. Il a été totalement maîtrisé vers 12 h 30.

Éolien terrestre L'énergie éolienne connaît aujourd'hui un essor spectaculaire dans le monde. EDF Energies Nouvelles (EDF EN), filiale d'EDF, porte les ambitions du Groupe dans les énergies renouvelables et particulièrement dans l'éolien, son premier axe de développement. Cette énergie représente 87 % de la capacité installée totale de notre filiale en Europe, en Amérique du Nord, en Afrique et au Moyen Orient.

Le GIEC dans tous ses états Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a fêté ses trente ans en 2018. L’organisation, créée en 1988 sous les auspices de l’Organisation mondiale de la météorologie (OMM) et du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), est une des instances d’évaluation globale de l’environnement les plus anciennes et les plus institutionnalisées. Le GIEC a publié cinq rapports (en 1990, 1995, 2001, 2007 et 2014) et de nombreux rapports spéciaux, dont le rapport « Réchauffement à 1.5°C » publié en octobre 2018, qui a contribué à populariser la notion d’ « état d’urgence climatique ». En 2007, il s’est vu décerner le prix Nobel de la paix, conjointement à l’ancien vice-président américain Al Gore pour « leurs efforts de collecte et de diffusion des connaissances sur les changements climatiques provoqués par l’homme et pour avoir posé les fondements pour les mesures nécessaires à la lutte contre ces changements ». La genèse d’une organisation hybride

Related:  (FR) (EN) Climate Changes consequences & ControverseENVIRONMENTAL IMPACT (impacto medioambiental)