background preloader

What's Really Warming the World? Climate deniers blame natural factors; NASA data proves otherwise

What's Really Warming the World? Climate deniers blame natural factors; NASA data proves otherwise

https://www.bloomberg.com/graphics/2015-whats-warming-the-world/

Related:  Gaz à Effet de Serreclimato/global warming/climate changeA . L I R ENumérique et environnementEcologie

La baisse des émissions de CO2, ce n'est pas exactement pour tout de suite Une pause seulement, mais c'est déjà ça. Alors que les émissions de gaz à effet de serre sont en augmentation de 2 à 3% par an depuis le début du siècle, les dernières données montrent que ces émissions auraient stagné en 2013 et 2014. Une première, et un répit encourageant alors que s’ouvrira dans quelques mois la Conférence de Paris (COP21), consacrée aux changements climatiques. Des raisons d’y croire donc. D’autant que cette stagnation ne s’est pas faite aux dépens du développement économique, comme l’estime le climatologue Jean Jouzel, au micro de France Inter : "C'est pour moitié grâce à l'efficacité énergétique, pour moitié grâce aux énergies renouvelables.

Pédagogie ~ La Glace et le Ciel Wild-Touch s'appuie sur les techniques du cinéma pour proposer un programme pédagogique unique à l'ensemble de la communauté éducative, aux élèves et à leurs parents. Films d'animation inédits, vidéos exclusives tournées dans le monde entier, schémas réalisés selon les techniques du storyboard, notre planète se raconte à travers une plateforme dédiée où les contenus sont partagés en libre accès. Tous ces éléments sont complétés par des supports écrits de connaissance. Ils sont réalisés en collaboration avec des chercheurs qui font référence dans les domaines du climat et de l'environnement. A travers sa plateforme pédagogique, Wild-Touch crée un lien de proximité avec la communauté enseignante. Notre programme est en évolution permanente, en fonction des retours des professeurs mais aussi de l'actualité.

Projet Jacquard : Google et Levi's créent un textile intelligent Lors de la conférence I/0 de Google, le géant de Mountain View a annoncé un partenariat avec Levi’s, visant à développer du textile connecté intelligent sous le nom de projet : “Projet Jacquard”. Présentation du partenariat entre Google et Levi’s Ce vendredi 29 mai se déroulait la conférence I/o organisée par Google à destination des développeurs qui créent des services renforçant l’écosystème Google. Lors de cette conférence, les équipes ATAP de Google ont dévoilé le Projet Jacquard, qui s’appuie notamment sur un partenariat avec le fabricant de jeans Levi Strauss. Le nom du projet fait référence au français Joseph Marie Charles (dit Jacquard) qui a inventé le métier à tisser semi-automatique.

Le bitcoin et la blockchain : des gouffres énergétiques Le monde numérique vit toujours dans l’illusion de son immatérialité. Alors que les gouvernements se sont engagés, au moment de la COP21 de Paris, à réduire leurs émissions de carbone pour limiter le réchauffement climatique sous la barre des 2 °C, le déploiement du numérique s’effectue sans le moindre souci environnemental. La vogue actuelle du bitcoin et de la blockchain en constitue l’exemple parfait. Le principe de la blockchain peut se résumer ainsi : chaque opération se trouve inscrite dans des milliers de Grands Livres de compte, chacun soumis à la scrutation d’un observateur différent.

Voitures électriques : quelles nouveautés attendues en 2017 ? Alors que 2016 touche à sa fin, Automobile-Propre revient sur les principales nouveautés attendues en 2017 sur le marché de la voiture électrique. Que nous réserve le marché de la voiture électrique en 2017 ? Entre mises à jour de modèles existants et nouveautés, Automobile-Propre vous offre un petit tour d’horizon des principales sorties attendues pour 2017. Les gaz à effet de serre atteignent des sommets en 2013 Les gaz à effet de serre ont atteint en 2013 des concentrations records en raison d’une réduction des quantités de dioxyde de carbone absorbées par la biosphère terrestre tandis que les émissions continuent de croître, a averti mardi l’ONU. «Nous savons avec certitude que le climat est en train de changer et que les conditions météorologiques deviennent plus extrêmes à cause des activités humaines telles que l’exploitation des combustibles fossiles», a déclaré le secrétaire général de l’Organisation météorologique mondiale (OMM, une agence de l’ONU), Michel Jarraud, présentant le rapport annuel sur la concentration des gaz à effet de serre. D’après l’OMM, la concentration «du dioxyde de carbone (CO2), du méthane (CH4) et du protoxyde d’azote (N20) ont atteint de nouveaux pics en 2013». En outre, les observations révèlent que le taux d’accroissement du CO2 atmosphérique entre 2012 et 2013 représente la plus forte augmentation annuelle depuis 1984.

Environnement. Shell reconnaît que le réchauffement climatique s'accélère Dans un document interne révélé par The Guardian, la compagnie pétrolière reconnaît que la planète va se réchauffer bien au-delà des 2 degrés généralement acceptés. Ce qui est en contradiction avec son discours officiel. La compagnie pétrolière Shell reconnaît dans un document interne que la planète risque de se réchauffer de 4 degrés, note le Guardian. Le document de l’entreprise anglo-britannique, New Lens Scenarios, se réfère aux prévisions de l’Agence Internationale de l’Energie (l’AIE), qui envisage une augmentation de la température de 4 degrés à court terme (2100), suivi par un réchauffement de 6 degrés. Avec ce scénario, le réchauffement serait deux fois plus important que les 2 degrés généralement acceptés par la communauté internationale comme limite pour éviter des indondations massives, des famines et des désertifications, rappelle le journal. Cependant, “le modèle économique de Shell semble correspondre à une autre philosophie”, estime le quotidien.

La nouvelle génération est en quête de sens, pas du café de son N+1 Alors que je lisais tranquillement mon fil Twitter, est apparu un retweet singulier, mentionnant cet article de Madame Figaro au titre prometteur « Le stagiaire roi : ce monstre de la génération Y”. A ce stade, on sent déjà poindre une ironie toute particulière, reposant d’une part sur l’oxymore du stagiaire-roi (après tout, entre le Roi Soleil et le grouillot de bas-fond d’organigramme de la Régie Autonome des Transports Parisiens, il n’y a que 29 675m2 de différence) et d’autre part sur cette tout aussi fameuse qu’inexistante génération Y (un terme qui doit être utilisé tout au plus par 0,4% de la population française, constituée à 50% de journalistes et à 50% de mecs d’agence de pub genre Dark Planneur), mais cet article soulève des problèmes bien plus graves que sa forme maladroite. Le premier c’est la condition du stagiaire.

{Éco-défi} TIC, écologie & minimalisme Entre les ressources énergétiques, les ressources naturelles et les matériaux exploités pour les fabriquer, ceux nécessaires lors de leur utilisation, ceux employés pour les recycler et les détruire, les substances toxiques et polluantes ainsi que les déchets rejetés à chacune de ces étapes, l’impact écologique des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) n’a rien de virtuel. Il y a bientôt 2 ans, j’avais déjà pris conscience de l’impact écologique d’Internet en particulier, adopté de nouvelles habitudes pour me connecter avec modération et partagé quelques réflexions et astuces autour de l’art de se déconnecter. Aujourd’hui, je souhaiterais pousser la réflexion plus loin et m’informer sur l’usage et l’impact global des TIC dans leur ensemble, non seulement d’un point de vue écologique mais aussi d’un point de vue éthique et sanitaire. Bien évidemment, il ne s’agit pas de dénigrer tout ce que les TIC nous apportent ni de renier leur utilité, voir leur nécessité.

Démocratie numérique : les initiatives citoyennes qui bousculent les intitutions Le 4e sommet du Partenariat pour un gouvernement ouvert s’est tenu à Paris pendant trois jours. Des acteurs de la société civile ont présenté un foisonnement d’expériences de démocratie participative. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Claire Legros Le constat est partagé, à l’heure des réseaux sociaux et des plates-formes de pétitions, la démocratie ne peut plus s’exercer comme avant.

Hubert Reeves : faut-il refuser de prendre l'avion ? Certaines personnes, conscientes des problèmes écologiques contemporains et désireuses de participer activement à la protection de l'environnement, décident de minimiser leur contribution à l'effet de serre en s'abstenant de tout déplacement en avion. Il faut, en effet, savoir qu'un vol Paris-New York ajoute environ une tonne de gaz carbonique à l'atmosphère ! C'est autant que la moyenne annuelle émise par l'activité de chaque citoyen de notre planète !

Le réchauffement climatique depuis 1880 illustré par la Nasa en 30 secondes SCIENCE - On a appris cette semaine que 2014 avait été l'année la plus chaude jamais enregistrée sur toute la planète. Pour illustrer comment ce processus s'est produit précisément, la NASA a publié en ligne le 16 janvier une courte vidéo (voir en tête d'article) . Utilisant les données récoltées par des milliers de stations météo et d'autres systèmes du genre à travers le monde, l'agence américaine a pu montrer comment la température a changé depuis 1880, non pas en moyenne mais de façon localisée tout autour de la Terre. On découvre sur ce clip, réalisé par le Goddard Institute for Space Studies de New York, qu'avant 1920 les augmentations de plus de 2°C (représentées par la couleur rouge) sont quasi inexistantes. Un phénomène de réchauffement qui s'aggrave ensuite significativement dans les années 1970 quand la planète semble avoir un soudain coup de chaud sur toute sa surface.

Le juste prix — Officielle France C’est un sujet qui m’interpelle régulièrement et qui est revenu à mes oreilles / à mes yeux récemment. Alors je relaie, parce que c’est important. Je sais que c’est difficile à croire à l’heure où internet à démultiplié les accès à l’information, aux images, la musique, les vidéos ou les écrits de façon complètement gratuite, à portée de clic, mais toutes ces petites choses ont un coût. Le coût permettant à leurs auteurs de vivre.Par exemple.Éventuellement. Il y a d’abord cette évidence que m’évoquait Damien Serieyx (Les Éditions du Toucan) lors de notre rencontre : “Ils sont rares [les auteurs qui vivent de leurs écrits], il y en a quelques uns. On les connaît tous, les 20 premiers.

Related: