background preloader

Repasbio.org

Repasbio.org
Related:  Green Eco

Outils en téléchargement - Chambres d'Agriculture FC Projagri Services des Chambres Elevage Productions végétales Diversification Les circuits courts et de proximité Les points de vente collectifs La restauration collective Projet Realisab Environnement, énergie et climat Installation et transmission Formation et apprentissage Agriculture Biologique Juridique, réglementaire et fiscal Mes parcelles Calculette PAC 2015 Accueil >ESPACE PROFESSIONNEL >Diversification >Projet Realisab >Outils en téléchargement La liste des outils créés dans le cadre de REALISAB Vous trouverez tous ces documents sur la page Internet REALISAB, classés selon les thématiques suivantes : 1. 1.0. 1.1. 1.2. 1.3. 1.4. 1.5. 1.6. 1.7. 2. 2.0. 2.1. 2.2. 2.3. 2.4. 2.5. 2.6. 2.7. « Tableau comparatif » pour estimer l’impact budgétaire de l’achat local. Attention 2 feuilles composent le document 2.7 : - Une feuille nommée « local » pour calculer l’impact global de plusieurs produits 3. 3.1. 3.2. 3.3. 3.4. 4. 4.0. NB1 : Numérotation NB2 : Consignes d’impression

ECOMEAL INFO América Latina. 2009 Sitio web que presenta las mas importantes políticas públicas de alimentación escolar en América Latina. Acceso a entrevistas y recursos sobre el tema en Brasil, Chile, Eciuador, Argentina y Colombia. Según los últimos datos de la FAO, existen hoy 52 millones de personas alimentadas insuficientemente en América Latina, lo que representa un 10% de su población. Esta media oculta enormes diferencias entre los países, en el continente más desigual del mundo. Mientras que Argentina alcanza un 2,4% de desnutrición, Guatemala sufre de un 23%. ” Según el Programa Mundial de Alimentos de las Naciones Unidas (PMA), la nutrición y la educación son la inversión más productiva para la economía futura, así lo demuestra la prosperidad que encontraron numerosos países después de la guerra, por ejemplo Alemania, Japón o Finlandia.

Une plaquette pédagogique pour maîtriser son budget Même si le prix est le premier frein évoqué lorsqu’on envisage l’introduction de produits bio en restauration collective, de nombreuses expériences montrent que des solutions existent et permettent de maîtriser son budget. Réduire le gaspillage alimentaire, réviser les grammages, choisir des produits des saison, éliminer les préparations coûteuses et sans intérêt nutritionnel… autant de sources d’économies à explorer et tester dans votre restaurant. Le réseau FNAB, qui accompagne les acteurs de la restauration collective depuis les années 2000, a souhaité partager ces solutions à travers une plaquette pédagogique. COMMANDER DES EXEMPLAIRES "PAPIER" via le BON DE COMMANDE

Food Vision Norfolk County Council and Newcastle-under-Lyme Council, in partnership with Stoke-on-Trent City Council, are the winners of this year's Food Champion awards. Held in partnership with Food Vision the Food Standards Agency's annual Food Champion awards recognise the achievement of local authorities in either improving food safety or developing healthy eating initiatives for people in their communities. The winners Norfolk County Council's work developing new ways of reducing the amount of salt in bread and sausages was recognised as an outstanding example of improving community diet and nutrition. Newcastle-under-Lyme Council and Stoke-on-Trent City Council have been recognised for their success in improving local food safety. Sarah Appleby, Head of Enforcement at the Food Standards Agency, said: Other Resources: Food Champions leaflet 2010 - Celebrating local food champions All entries for Food Champions 2010 can be viewed on Food Vision

Comment convertir une cantine au bio Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. Seul 0,1 % de la restauration collective française est biologique, du fait de la méconnaissance du sujet, d’à priori, et de craintes, notamment concernant son coût. Dans une étude[1] commanditée par l'Agence Bio datant du mois d'avril 2011 et portant sur "La mesure de l’introduction des produits bio en restauration collective" nous apprenons que la part de marché des produits bio achetés en restauration collective se chiffre à 130M € soit 1,8% de la dépense totale. Avec ces 1,8% de matière première biologique injectait dans le circuit de transformation et de distribution, nous sommes loin des objectifs de la loi Grenelle 1[2] dont l'Etat se voulait de donner l’exemple avec l’intention d’introduire 20% de produits biologiques dans ses commandes d’ici 2012. Or, la mise en place d'une cantine biologique est accessible pour la plupart des collectivités. Qu'est-ce qu'un aliment biologique ? Qu'est-ce que la restauration collective biologique ?

Novethic Ecocert se diversifie tous azimuts - Pratiques commerciales L'histoire d'Ecocert est liée à celle de l'agriculture biologique. Les fondateurs de l'entreprise s'étaient donné pour objectif, en 1991, de doter l'agriculture biologique d'un certificateur animé par l'esprit des pionniers de la bio. Au moment où le label AB étendait sa notoriété. « Il ne peut y avoir de contrôle sans règle et ces règles doivent avoir un sens. Nous surveillons cela », résume William Vidal, le PDG et cofondateur d'Ecocert. Dès lors, Ecocert n'a jamais pu se contenter d'être un « OC » (Organisme certificateur accrédité) comme les autres, au risque de quitter la stricte neutralité de la fonction de certificateur indépendant, en devenant un acteur influant sur des questions comme la réforme du cahier des charges européen ou encore en jouant les consultants pour l'Etat Chinois lorsqu'il planche sur son propre cahier des charges. Une diversification rapide Rapidement, l'entreprise a apposé son nom sur des cahiers des charges destinés à des entreprises privées.

Un magasin où rien ne se paie… et tout se donne ! Et si on luttait contre la surconsommation avec des magasins d’un nouveau genre ? Des magasins où tout se recyclerait ? Ce serait une nouvelle façon de consommer, plus solidaire et pas forcément moins satisfaisante… Pour celles qui voudraient tenter l’expérience, c’est du côté de Saint-Amand-de-Bonnieure (Poitou-Charentes) que ça se passe ! Un Magasin pour Rien y a vu le jour cette année, grâce à la générosité de son maire (qui a mis à disposition le logis communal) et à celle de plusieurs bénévoles. Mais qu’est ce qu’un Magasin pour Rien, au fait ? Magasin pour Rien Logis de Saint-Amant-de-Bonnieure Ouvert tous les samedis de 10 heures à 13 heures ainsi que les 1ers et 3èmes lundis du mois de 14 heures à 16 heures.

Circuits courts Site du ministère de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l'aménagement du territoire Accueil > Manger durable et local > Circuits courts Circuits courts Alimentation durable Circuits courts Manger bio Produits de saison Les dossiers Écophyto Consommation : manger local partout en France Par la rédaction Ce dossier a pour but de faire un tour de France, non exhaustif, des initiatives locales, régionales, nationales qui valorisent les circuits courts, pour favoriser une consommation et une économie locales. Circuit-court : Que trouve-t-on dans le panier de Jacotte ? Par la rédaction, 05/04/2013 Le panier de Jacotte permet la mise en relation directe des producteurs aux consommateurs et sert (...) Où sont les producteurs ? Par la rédaction, 25/03/2013 Le site Internet Mes-producteurs.com compte désormais plus de 200 producteurs. MesCarottes.com, "leboncoin" alimentaire ! Par la rédaction, 19/03/2013 En route pour la vente directe Par la rédaction, 25/07/2012 Vu sur le web

Unplusbio, association spécialisée dans le conseil, la mise en place et le suivi d'une restauration collective de qualité Vous avez un projet ? « Unplusbio, association spécialisée dans le conseil, la mise en place et le suivi d'une restauration collective de qualité Vous souhaitez contribuer à la mise en place d’une alimentation bio régulière, de saison et de proximité, pour améliorer la qualité d’un service de restauration collective ? Un Plus Bio vous apporte quelques conseils pour vous aider à démarrer ou poursuivre votre projet : Mobiliser, rassembler Avant toute chose, pour bien démarrer un projet d’amélioration de la qualité en restauration collective, il est primordial de rassembler les acteurs du territoire autour de ce désir d’évolution. – Tout projet de restauration collective d’un établissement public est précédé d’une volonté politique forte. – Ce projet devra par ailleurs impliquer dès que possible l’ensemble de l’équipe de restauration. – Enfin, les acteurs territoriaux doivent être mobilisés, en particulier les acteurs des filières agricoles et d’éducation à l’environnement et à l’alimentation. Afin de vous inspirer des initiatives menées par d’autres collectivités, nous mettons plusieurs articles et comptes-rendus à votre disposition :

Cantines scolaires toulousaines : le bio au régime sec - Cap21/LRC Toulouse En 2008, le bio a fait son entrée dans les cantines scolaires toulousaines. Pour la rentrée 2014, la mairie a décidé de diviser de moitié l'enveloppe allouée aux denrées bio par rapport à 2013. Le contenu des assiettes des petits écoliers toulousains a été voté lors du dernier conseil municipal. Alors, bio or not ? Oui, mais… La nouvelle municipalité a effectué une coupe franche dans le budget. À noter aussi, 26,54 % du budget alloué aux cantines scolaires (plus de 11 millions d'euros pour l'achat des denrées par la cuisine centrale) sont réservés au bio, contre 33 % en 2013. Servir du bio pour servir du bio ? De 1,39 € à 3,87 € le ticket de cantine On est donc loin du tout labellisé bio dans les assiettes. Publiés en début de semaine sur le site de la Ville, les tarifs tiennent compte des revenus mensuels du ménage (hors prestation Caf), du nombre d'enfant profitant du service, et du degré : maternelle ou élémentaire. Le chiffre : 1,6 million d' euros >Alloués au bio. Ch.D.

chroniques du capitole - Cap21/LRC Toulouse Dès le début du mandat, en 2008, je mets en route mes engagements de campagne, dont un qui me tient particulièrement à cœur : Introduire des aliments Bio dans les cantines scolaires de Toulouse. Les légumes sont contre! Les Services techniques comprennent bien ma commande politique et se mettent au travail : Services de la Cuisine centrale, Service de la Commande publique, Service juridique. Notre base de travail, c’est le Grenelle de l’Environnement (2007), qui préconise 20% de bio d’ici 2012, si possible[1]… Nous décidons d’abord de revoir nos pratiques d’achat : Dans nos commandes, nous formons des lots plus petits, accessibles à des petits fournisseurs bio locaux. En même temps, nous abordons deux problèmes : 1- Dans notre cuisine centrale, on travaille en liaison froide : les aliments préparés pour les enfants sont stockés au froid, en barquettes plastiques jetables, avant d’être portés dans les écoles où ils sont réchauffés (3 à 5 jours après avoir été cuisinés).

Related: