background preloader

Figures de notes: Orchestre de Paris

Figures de notes: Orchestre de Paris

http://www.orchestredeparis.com/figuresdenotes/

Related:  Autour du webdoc sur l'Affaire TailleferreAutreInstitutions et structures partenaires

accès granulaire par média/séquences Consulter les modules complémentaires aux 5 films et/ou les accompagnements pédagogiques. La Fille d'opéra La redécouverte du baroque Le Bel ambitieux Les coulisses d'une production bibliothèques musicales Adge Avignon Bibliothèque municipale Livrée Ceccano,ancien Musée Calvet (A)Archives départementales de Vaucluse (Aa)Bibliothèque du Conservatoire (Ac) Abbeville Bibliothèque municipale (AB) Agen

Métiers du son / SATIS Accueil > Sommaire > Autres éditions > 2015 - 12e Semaine du Son > Les vidéos de la 12ème Semaine du Son > Forum des formations supérieures aux métiers du son - 2ème édition Visionnez les films qui ont été diffusés mercredi 21 janvier 2015 pendant le Forum des formations supérieures aux métiers du son, co-organisé par l’UPMC et La Semaine du Son avec le soutien du Ministère de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche : Dans la tête d’un compositeur (24min21). Réalisé par Paul Cordonnier et Arnaud Modena - HD - 16/9 - Satis 2014 Dans la tête d'un compositeur from SATIS on Vimeo. Dans la tête d’un mixeur (28min54) - Réalisé par Romain Abadjian et Pierre Simion - HD - 16/9 - Satis 2014

Archive - duo Eugenie/ Gegene Edgar Degas (1834-1917), Dans un Café ou L’Absinthe, vers 1875-1876, huile sur toile, H : 92 cm ; L : 68 cm, Paris, musée d’Orsay (Bridgeman Images). Gustave Caillebotte (1848-1894), Vue de Toits (Effet de neige) ou Toits sous la neige, 1878, huile sur toile, H : 64 cm ; L : 82 cm, Paris, musée d’Orsay (Akg-images/Laurent Lecat). Paul-Albert Baudoin, (1844-1931), Le Siège de Paris en 1870 – Recherche des blessés (détail), esquisse pour l’Hôtel de Ville de Paris, 1889, Paris, musée des Beaux-Arts de la ville de Paris (Petit Palais/Roger-Viollet). Stanislas Lepine (1835-1892), Les Faubourgs de Paris sous la neige, 2e moitié du XIXe siècle, huile sur toile, H : 26 cm ; L : 43 cm ; Rouen, musée des Beaux-Arts (Photo Josse/Leemage). Gustave Achille Guillaumet (1840-1887), Cantine municipale au faubourg Saint-Martin pendant le siège de Paris, 1871, huile sur toile, H : 54 cm ; L : 43 cm, Paris, musée Carnavalet (RMN-Grand Palais/Agence Bulloz).

Actualités du département de la Musique Créé en 1942, le département de la Musique réunit l’une des plus importantes bibliothèques musicales au monde et la seule bibliothèque-musée conservant le patrimoine d’un théâtre tout en étant rattachée à une bibliothèque nationale. Implanté sur deux sites, il rassemble dans le bâtiment Richelieu-Louvois les collections musicales formées depuis le début du XVIIIe siècle et la collection patrimoniale de la bibliothèque du Conservatoire. Au Palais Garnier, il conserve au sein de la Bibliothèque-musée de l’Opéra le patrimoine artistique (musique, iconographie, archives, plans d’architecture…) de l’Opéra de Paris et de l’Opéra-Comique. Ses plus anciens documents remontent, pour les manuscrits, à la période médiévale, et pour ses imprimés, aux origines de l’imprimerie musicale, à la fin du XVe siècle. Exposition : Messiaen, un génie au travail

Présentation - Université Paris-Sorbonne L’unité de formation et de recherche de Musique et Musicologie Dans le cadre des Sciences humaines, la Musique et la Musicologie occupent, à l’Université de Paris-Sorbonne, un champ à la fois privilégié et spécifique. Le musicologue a vocation à étudier et à comprendre le phénomène musical, à le situer dans l’espace et le temps et à mener sa réflexion dans le cadre plus large des disciplines qui touchent à l’étude des civilisations. Héritière d’une longue tradition en Sorbonne, l’Unité de Formation et de Recherche "Musique et Musicologie" en retient le lien indispensable entre méditation et pratique.

L'histoire par l'image Contexte historique C’est sous le règne de l’impératrice Eugénie que naît le concept de haute couture, avec un nouveau protagoniste : le grand couturier. Jusqu’alors, les couturiers étaient des personnes de condition modeste – des femmes, en général –, qui se déplaçaient pour aller travailler chez leurs clients. CIRM Actualités Du Vendredi 02 au Dimanche 04 Décembre 2016 Installation sonore immersive de Ayoung Kim - Festival OVNI Dans les studios du CIRM, Nice. Installation sonore immersive de Ayoung Kim et Sébastien Bertaud "In This Vessel We Shall Be Kept".

Représentations de travailleuses Peindre les ouvrières dans la seconde partie du XIXe siècle À partir des années 1830, marquées par les révoltes des canuts lyonnais de 1831 et 1834, la question du prolétariat urbain et des ouvriers se pose réellement en France. Le travail des femmes ainsi que les conditions matérielles et morales de leur existence font l’objet de débats politiques et sociaux acharnés durant toute la seconde partie du XIXe siècle. Ces préoccupations gagnent progressivement le domaine artistique, notamment en littérature. Sue (Les Mystères de Paris en 1842-1843), Zola et Hugo décrivent ainsi les femmes au travail. Peu à peu, les peintres s’emparent aussi du sujet, comme Degas et Pélez.

Related: