background preloader

Des images de synthèse vous dévoilent le visage de Paris au Moyen-Age

Des images de synthèse vous dévoilent le visage de Paris au Moyen-Age
« Le Louvre, l’Hôtel de Ville ou Notre-Dame présentaient des visages différents au Moyen Age. Voici des images de synthèse, signées Grez productions, qui permettent de découvrir la ville de Paris telle qu’on ne l’a jamais vue. » Le Palais de la cité Le plus grand bâtiment de l’île de la Cité, le Palais de la cité, accueille aujourd’hui le palais de Justice. Son origine remonte à la conquête de la Gaule par les Romains en l’an 52 avant notre ère. D’abord palatium -palais pour le gouverneur de Lutèce-, il devient la résidence parisienne des rois mérovingiens après que les Francs aient envahi la Gaule. Le pont au Change Sous le règne de Charles le Chauve, le Grand-Pont, par opposition au Petit-Pont, franchit le grand bras de la Seine entre l’île de la Cité et la rive droite. Le petit châtelet Les accès aux deux ponts qui reliaient l’île de la Cité aux berges de la Seine, furent protégés dès le IX° siècle par deux châtelets, d’abord en bois, puis en pierre. L’Hôtel Dieu La Place de Grève

http://www.lumieresdelaville.net/2016/01/20/des-images-de-syntheses-vous-devoilent-le-visage-de-paris-au-moyen-age/

Related:  5.3. L'affirmation de l'État monarchiqueLa chrétienté médiévaleL'essor urbain et commercialHOAMoyennage

Chronologie et carte de Paris 1150-1300 [ressource] Présentation - Paris de Philippe IV-le-Bel (1285 † 1314), environ 300 hectares ; 200 000 habitants 1183 Début du pavage des rues 1190 Début de la construction du rempart rive droite 1198 Fondation de l’abbaye féminine de Saint Antoine des Champs 1200 Construction de la forteresse du Louvre 1210 Construction du rempart rive gauche 1218 Fondation du couvent des Jacobins (Dominicains) rue Saint-Jacques 1220 Achèvement de la façade de Notre-Dame (sauf les tours) 1230 Fondation du couvent des Cordeliers (Franciscains) rue de l’Ecole de Médecine 1240- 1340 Fondation d’hôpitaux et de nombreux collèges au quartier latin 1241-1248 Construction de la Sainte-Chapelle 1254 Fondation de l’hôpital des Quinze-Vingts 1257 Installation des Chartreux à Vauvert 1297-1308 Philippe le Bel agrandit le Palais (Palais de Justice) Carte Paris en 1300 sur fond de voirie actuelle cliquez ici Voir aussi Liens externes

Sur ARTE, découvrez l'histoire de la construction de cet édifice, au travers d'un film documentaire 3D, d'une application smartphone, et d'un webdoc gamifié › Le défi des bâtisseurs architecte, architecture médiévale, bâtisseurs, cathedrale, défi batisseurs, docu-fiction, documentaire, projections, tour, webdoc Projection en plein air du film le « Défi des bâtisseurs » La fin de l’été arrive, certains ont déjà repris le travail, d’autres savourent leurs derniers jours de vacances. Ce qui est sûr, c’est que la fête est finie et que la rentrée arrive à grands pas.

Seigneurie Pendant le Moyen Âge, la seigneurie est un territoire sur lequel le seigneur exerce son autorité. Géographie[modifier | modifier le wikicode] La seigneurie est composée du château, du village, des bois et des terres. Elle est divisée en deux parties : la réserve et les tenures. Le château typiquement un château fort, surplombe l'ensemble seigneurial, permettant au seigneur de dominer son territoire.

10 sites de photos gratuites et libres de droits Si les banques d’images permettent de payer pour utiliser telle ou telle photo, à des prix plus ou moins onéreux suivant la qualité et les droits associés, certaines proposent également un catalogue de photos libres de droits gratuites. Pratique pour utiliser des photos de bonne qualité ! D’autres banques d’images sont totalement gratuites : si la qualité des photographies est en général un peu moins aboutie, le nombre d’images disponibles est parfois gigantesque ! Bernard de Clairvaux 1115 [ressource] 1115 - Ville-sous-la-Ferté (Aube) Abbaye de Clairvaux, dortoir des convers, Ville-sous-la-Ferté. © Photo Henri Gaud Avant la mi-août 1115 (l’année est sûre, le jour et le mois ne le sont pas ; le 25 juin est le fruit de la tradition de l’ordre cistercien), Bernard et ses moines s’installent dans le val d’Absinthe – cette plante y poussait en abondance – à Clairvaux, en Champagne, non loin de Ville-sous-la-Ferté. Cette combe, longue de 1500 mètres et large de 200, était bien irriguée et entourée de collines boisées. Son orientation d’est en ouest lui valait d’être baignée toute la journée de lumière, d’où le nom de Claire-Vallée, ou Clairvaux, qui lui fut donné.

La guerre féodale par l'académicien Philippe Contamine col743 Une communication du colloque "Guerre et politique" La guerre féodale, une guerre de politique castrale trop négligée par la recherche à ses yeux : le point avec l’académicien médiéviste, ardent défenseur de l’histoire militaire. Le Prop art (art de propagande) - La p@sserelle -Histoire Géographie- L’Histoire n’est pas la seule discipline où les élèves décodent les affiches de propagande… En Arts Plastiques, en plus du décryptage, les élèves passent à l’œuvre. La séquence suivante a été menée par mon collègue M. Valette.

Le bas Moyen Âge - défrichements [ressource] Histoire de l'agriculture - Le bas Moyen Âge Défrichements et extension des cultures A partir de la fin du Xème siècle, l'essartage commence, au beau milieu des bois et des forêts en suivant l'exemple des premiers ermites réfugiés dans les "déserts". En Bourgogne notamment, région pionnière, les défrichements débutent en 950 autour des communautés monastiques de l'ordre de Cluny relayées vers la fin du XIème par de nouveaux ordres religieux comme les Prémontrés et les Cisterciens. Le rétablissement de la règle de Saint-Benoît axée sur le travail manuel, artisanal et agricole et l'institution de frères convers fait s'épanouir à partir des abbayes de Cluny et de Cîteaux, un modèle d'organisation rurale. Cette extension des défrichements par les religieux butte de plus en plus sur le manteau forestier qui, depuis l'établissement de l'aristocratie franque et de droits de chasse exclusifs, en fait une réserve seigneuriale destinée à être une provende à gibier.

Un site internet dédié au tympan de Conques Le tympan roman de l’abbaye de Conques en Aveyron est le chef d’œuvre de la renaissance romane du début du XIIe siècle. Il est communément admis qu’il représente le Jugement Dernier avec le Paradis d’un côté et l’enfer éternel de l’autre. Pourtant une analyse minutieuse des scènes, des personnages et de leurs gestes mais aussi des inscriptions, révèle que le tympan représente plus exactement la Parousie du Christ, le Jugement Particulier de chacun des vivants à l’heure de leur mort et constitue de fait une étonnante préfiguration du concept de Purgatoire.

Analyse peinture Histoire des arts Analyser un tableau, une peinture en Histoire des Arts L’épreuve de l’histoire de l’art vous met en panique ? Pas de problème, nous allons décrire ici une méthode simple et complète pour analyser une toile. L'homme défricheur : les grands défrichements médiévaux [ressource] Si la fin de l’Antiquité et les débuts du Moyen Age sont marqués par une recolonisation importante de la forêt, de grands défrichements commencent à partir du Xe siècle. Les surfaces cultivées augmentent, on crée de nouveaux villages, de nombreuses installations monastiques s’implantent en forêt… Cette grande phase de défrichements dure presque jusqu’à la fin du Moyen Age. Durant le Haut Moyen Age, la forêt est de nouveau très présente en France Les invasions barbares, la chute de l'empire romain au Ve siècle de notre ère et une baisse démographique (peste de Justinien au VIe siècle) entraînent une forte déprise agricole et une reforestation importante d'un milieu très ouvert. Durant tout le Haut Moyen Age (entre le Ve et le Xe siècle), la forêt reprend une place importante dans le pays, même si dans certaines régions le paysage reste très dégagé.

univers religieux de l'Occident médiéval : tympan de Conques - Profs d'Histoire lycée Claude Lebois analyse du tympan de Conques introductionÉtape majeure, entre Le Puy et Moissac, sur le chemin du pèlerinage de Compostelle en Espagne, l’abbatiale Sainte Foy de Conques, dans l'Aveyron, est un témoignage très riche du patrimoine architectural médiéval.Haut-lieu de la chrétienté, elle incarne une expression de l'univers religieux et de la foi des hommes du Moyen Âge. Conques a préservé de très nombreuses sculptures romanes (tympan du Jugement dernier, chapiteaux historiés) et conserve un trésor de reliquaires, recouverts d’or et d’argent, d’émaux, de camées, d’intailles (pierres dures et fines gravées en creux pour servir de sceau ou de cachet) et de pierres précieuses.Un premier monastère fut fondé à l'époque carolingienne par l'abbé Dadon, puis une nouvelle église fut construite au XIe siècle, entre 1041 et 1082 selon les principes de l'art roman.

Les collections du Musée national de l'Éducation À la fois catalogue et base d’images d’une grande richesse, dans les domaines de l’histoire de l’éducation et de l’histoire de l’enfance, le site web du Musée national de l’Éducation permet d'explorer ses collections en ligne, en partie numérisées. L’internaute accèdera ici aux informations patrimoniales et documentaires qui accompagnent les objets et documents. Pour approfondir sa visite, il pourra venir consulter les collections au centre de ressources du musée à Rouen où celles-ci sont conservées, ou encore fréquenter son centre d’expositions. Ce qu’il faut savoir pour vos recherches dans nos collections : La Recherche thématique vous permet une première approche, par le moteur de recherche plein-texte. Des facettes (type de document, mots-clés, auteur, date) filtrent, si besoin est, les résultats.

Moyen-Âge, ce qu'il en reste Le «moyen» dans «Moyen-Âge» fait référence à la période «entre» deux âges, soit entre la fin de l’Empire romain et la Renaissance. Au Moyen-Âge, les mathématiques commençaient à être enseignées avec des chiffres arabes, ce qui en facilitait la compréhension. Ajoutez-y l’établissement systématique des écoles (Charlemagne, an 789), la création des premières universités au XII ième siècle, la diffusion de l’approche logique des phénomènes d’Aristote au XIII ième et vous aurez placé les assises de la révolution scientifique.

Related: