background preloader

Apprendre à apprendre (1/4) : deux modes d’apprentissage

Apprendre à apprendre (1/4) : deux modes d’apprentissage
Comment apprenons-nous ? Les neurosciences, les sciences cognitives, mais aussi le quantified self et bon vieil empirisme nous ont-ils fait progresser dans notre compréhension des mécanismes de l’apprentissage ? Et s’agit-il de pures découvertes théoriques ou sont-elles applicables à la salle de classe ou à chacun d’entre nous ? Même le plus fameux des MOOCs, Coursera, s’est intéressé à la question et propose maintenant un cursus « Apprendre à apprendre« . A sa tête, on trouve un neuroscientifique connu, Terrence Sejnowski et surtout Barbara Oakley, auteur d’un excellent livre sur l’apprentissage des sciences, A Mind for Numbers. Son éducation scientifique, Barbara Oakley l’a effectuée sur le tas. Mode « concentré » et mode « diffus » La créativité occupe une place importante dans le livre d’Oakley. Un des premiers principes sur lesquels elle s’étend dans son livre c’est ce qu’on pourrait appeler le paradoxe de la créativité. Le mode diffus, au contraire, est celui de l’inconscient.

http://www.internetactu.net/2015/09/08/apprendre-a-apprendre-14-deux-modes-dapprentissage/

Related:  MétacognitionSciences cognitivesApprendre à apprendreà voir viteMétacognition

Ressources pour l'accompagnement personnalisé - Modules pour l'accompagnement personnalisé Modules thématiques Les modules proposés ont été réalisés par une partie de l'équipe de conception et de formation du Pôle universitaire de proximité de l'université Jean Moulin Lyon 3 (Fabien Lafay, Pierre-Guy Vaschalde et Florianne Buisson). Cet organisme est responsable de trois cordées de la réussite dans l'académie de Lyon et intervient depuis 2006 auprès de plusieurs dizaines de lycée de cette académie. Mémoriser à l'école Descriptif : Exemples d'outils pour réactiver une connaissance : • Au niveau individuel, l'outil de base est le fichier ou le carnet de vocabulaire. Le principe d'utilisation est simple: quand un mot est appris, l'enfant l'inscrit sur son carnet, accompagné de trois indications : - la date ; - le texte où le mot a été trouvé ; - une phrase explicitant son emploi par un exemple, l'opposition ou la proximité avec d'autres mots.

Pourquoi une fiche de parcours individuel ? Pour qu'un élève apprenne, il faut qu'il s'implique. Pour qu'il s'implique il faut qu'il puisse faire des choix. Pour que ces choix réels, il faut qu'ils impactent réellement le cours. Bref, un élève apprend mieux s'il contrôle le déroulé du cours. Ce n'est pas possible de laisser le contrôle du cours si l'on veut que tous les élèves apprennent la même chose. Apprendre à apprendre : Se connaitre soi-même 1. SE CONNAITRE SOI-MÊME : pour s'engager dans l'action L'apprentissage ne peut être efficace que si l'apprenant s'y engage activement, c'est un point essentiel. Cette action va s'engager à partir de nos représentations, qui fondent notre expérience et nous constituent, et à partir desquelles nous allons penser, faire des choix, agir.

Créer un sentier poétiques En mai, nous irons aménager un sentier près d'un lac.Objectif: Ecrire des Haïkus avec les Ipads, les convertir en QR codes . Ces QR seront ensuite accrochés sur des petits panneaux et pourront ainsi être lisibles à partir de n'importe quel smartphone. Les émotions favorisent l’apprentissage Texte adapté de Même les émotions négatives aident à l’apprentissage publié sur le site de l’Université de Montréal le 17 janvier 2011Le chercheur Claude Frasson de l’Université de Montréal s’intéresse aux effets des émotions sur la mémoire. Par ses travaux, il cherche à concevoir des systèmes tutoriels intelligents qui intègrent la dimension émotionnelle de l’apprentissage. « Pour le chercheur, si les émotions sont la clé qui donne accès à la mémoire, c’est aussi dire qu’elles sont essentielles à l’apprentissage. On ne peut apprendre sans émotions, qu’elles soient positives ou négatives, affirme-t-il.

Styles d’apprentissage : la typologie de Kolb Beaucoup d’encre a coulé au sujet des styles d’apprentissage. Vous aurez sûrement l’occasion de constater que votre apprenant a de la difficulté à saisir des concepts qui paraissent fort simples. Il est fort probable qu’il ait un style d’apprentissage différent du vôtre et que vos stratégies d’apprentissage s’avèrent inefficaces pour lui. +35 outils Web 2.0 sur 1 même interface (QCM, Vidéos, Sons, Diapos, Prezi, Flashcards, Quizlet, 3D…) Il peut faire concurrence à ChallengeU, notre préférence mais voilà un autre outil en version gratuit : Versal, très prometteur et qui annonce déjà des nouveautés rentrée 2015 comme le suivi des résultats. +35 outils Web 2.0 sur 1 même interface (QCM, Vidéos, Sons, Diapos, Prezi, Flashcards, Quizlet, 3D…) Après une inscription gratuite et par simple glisser/déposer, l'écran et en trois parties, en bas les gadgets, au-dessus votre espace création et à gauche l'arborescence de votre cours, vous pouvez intégrer dans votre leçon, exposé ou autre document 35 gadgets à l'heure actuelle qui vont du texte, image, vidéos, sons, questionnaire (4 types), pour les maths (formules), physiques, SVT (le corps humain 3D), simulation d'infection sur population, Timeline, Sketchfab, Apprendre la musique, intégration Quizlet, Flashcards, Prezi, Diaporama, Markdown ("Markdown" est un langage/code pour la mise en page), tous les docs Google docs et Skydrive, il cherche des développeurs Javascript.

Related: