background preloader

Métacognition

Facebook Twitter

Grignote. À quinze ans, Grignote, de son surnom, n’était pas tellement porté sur l’école.

Grignote

Ça ne voulait pas dire qu’il détestait apprendre... Mais, entre l’école et l’atelier de son grand-père, Grignote n’avait aucune hésitation. Il aimait mieux apprendre avec son grand-père. Le grand-père de Grignote n’était pas un prof, mais il aimait son métier d’ébéniste... comme un prof aime le sien. Il aimait voir ses petits-fils apprendre... comme un prof aime voir ses élèves apprendre. Un beau jour, Grignote fit irruption dans la boutique de son grand-père. . - C’est bien beau, grand-papa ! - Bien sûr, mon homme. Et voilà notre Grignote au travail... Quand le tour s’immobilisa, cette fois-là, on était à des kilomètres de la patte de table de l’ancêtre, bien sûr, mais c’était beaucoup mieux que la première fois. Apprendre à apprendre : les cinq gestes mentaux de La Garanderie (la gestion mentale) Antoine de la Garanderie, chercheur en pédagogie, est l’auteur d’une théorie pédagogique : la “gestion mentale” (ou les gestes mentaux de l’apprentissage).

Apprendre à apprendre : les cinq gestes mentaux de La Garanderie (la gestion mentale)

Pour lui, il existe cinq gestes mentaux entrant en jeu dans tous les apprentissages. A ceux-ci s’ajoutent trois étapes essentielles : la perceptionl’évocationle projet mental 1.L’attention Pour avoir accès à ce qui est présent autour de nous, il nous faut avoir le projet de le faire exister dans notre univers mental. C’est par l’attention que nous pouvons accéder aux autres actes mentaux. Pour aller plus loin : 8 activités pour développer l’attention et l’écoute des enfants (pour une meilleure réception des informations) 2.La mémorisation Cet acte permet d’emmagasiner des informations perçues et évoquées dans le but de s’en resservir, de les restituer à court, moyen ou long terme.

L’autoévaluation - TA@l’école. Ajouter aux Favoris Par Nicole Lauzon, EAO et conseillère pédagogique de l’AOTA En quoi consiste l'autoévaluation?

L’autoévaluation - TA@l’école

L’autoévaluation des élèves est le processus par lequel l’élève recueille des données et réfléchit à son propre apprentissage… [c’est] l’évaluation, par l’élève, de ses propres progrès en matière de connaissances, de compétences, de processus ou de comportement. Comment amener les étudiants à être de meilleurs apprenants? La métacognition est un concept que Julie Roberge, professeure de français au collégial et chargée de cours à l’UQAM, a voulu mettre en application auprès de ses étudiants.

Comment amener les étudiants à être de meilleurs apprenants?

Son objectif : rendre les étudiants de son cours plus « autonomes » dans leurs apprentissages. Shutterstock / g-stockstudio Titulaire d’un doctorat en Sciences de l’éducation, Julie Roberge enseigne depuis plus de 20 ans au collégial. Ayant mené une recherche sur le processus de correction des productions écrites, elle est l’auteure d’un ouvrage sur le sujet. Un outil pour favoriser l’autonomie dans l’apprentissage Pour que les étudiants de Julie Roberge développent leurs « habiletés métacognitives »; qu’ils soient plus conscients de la façon dont ils apprennent, la professeure utilise un outil simple et accessible : un questionnaire qu’elle leur fait remplir à différents moments d’une tâche. (Barbeau, 1997, p. 454). La métacognition dans l’utilisation des fonctions d’aide technologiques - TA@l’école. Ajouter aux Favoris Par Nathalie Arbour, Orthopédagogue au Service d’aide à l’apprentissage de Lanaudière et conseillère en services adaptés au collège de Saint-Jérôme.

La métacognition dans l’utilisation des fonctions d’aide technologiques - TA@l’école

Les pratiques fondées sur l’autorégulation à l’école. Stuart Shanker, professeur à l’Université York, dédie depuis plusieurs années ses travaux de recherche au concept d’autorégulation.

Les pratiques fondées sur l’autorégulation à l’école

Cet expert se penche actuellement sur les « stresseurs cachés » que rencontre un enfant en contexte scolaire. Pour Shanker, tenir compte des facteurs de stress qui entourent l’apprentissage pourrait amener les enseignants à changer leur perception du comportement des élèves et des difficultés qu’ils rencontrent. Shutterstock / Syda Productions Cet article est une adaptation libre du texte publié sur le site Web de Canadian Education Association. L’évolution du concept d’autorégulation Il y a quelques années, Shanker associait étroitement le concept d’autorégulation à celui de régulation des émotions, c’est-à-dire la capacité à gérer les réactions émotives, qu’elles soient positives ou négatives. Anxiété et pleine conscience : la pratique en classe. Métacognition. METACOGNITION.COM - Accueil. Des stratégies pour favoriser la métacognition et la conscience de soi chez les élèves.

La recherche montre que les habiletés métacognitives se développent considérablement entre 12 et 15 ans.

Des stratégies pour favoriser la métacognition et la conscience de soi chez les élèves

Comment favoriser le développement de ces habiletés chez les élèves? Cet article de la psychologue, chercheuse et auteure Marilyn Price-Mitchell porte sur la conscience de soi et la façon dont cette conscience est liée aux habiletés métacognitives. La conscience de soi, associée au système paralimbique du cerveau, permet à l’individu d’ajuster ses conceptions du monde ; sa conception de soi et des personnes qui l’entourent.