background preloader

Anthropologie des usages des TIC

Anthropologie des usages des TIC
Related:  Ressources inclusion numérique

Blog de M@rcel : des technologies et des pédagogies qui travaillent ensemble Introduction : répondre ou débattre Ce billet portera sur la contribution de deux collègues, Alain Beitone et Margaux Osenda, qui ont publié « La pédagogie inversée : une pédagogie archaïque » (des extraits de cet article seront proposés en bleu ci-dessous) Il ne s’agit pas pour moi de « répondre » à leurs arguments ou de les démonter en tentant de démontrer combien le propos serait incorrect, inapproprié, fallacieux … Je l’ai souvent dit : en matière d’innovation (gardons ce concept pour le moment), il me paraît important de considérer tous les points de vue même ceux envers lesquels, personnellement et subjectivement, on ne peut d’emblée marquer son accord. Je reprendrai donc certains éléments de l’article en question (en bleu), non pas pour les démonter, mais pour les mettre en dialogue (socratique) avec d’autres interprétations permettant ainsi au lecteur de progresser et pourquoi pas d’expérimenter à son tour en praticien réflexif. La classe inversée n’a rien d’innovant ! I.1. I.2.

"Illectronisme" : la fracture sociale à l'ère du numérique On l'appelle "illectronisme" ou fracture numérique : c'est un phénomène qui touche de nombreux Français : 23% ne seraient "pas à l'aise avec le numérique" d'après un sondage publié par l'Institut CSA en juin 2018. Personnes âgées, précarisées ou n'ayant pas d'intérêt pour l'informatique... Les conséquences peuvent être sérieuses et causer une perte d'autonomie, un isolement ou exposer les personnes à des risques en terme de cybersécurité. Des ateliers d'aide un peu partout Pour les personnes qui souhaitent se mettre à la page du web, bonne nouvelle ! Éric Wilmart a commencé ces ateliers il y a six mois, au moment des déclarations de revenus : Tout est dématérialisé désormais et les gens se rendent compte qu'ils n'ont plus le choix. L'illectronisme : un sentiment d'échec Pour certains, ce virage numérique pris par la société est difficile à accepter. Ils ont un vrai sentiment d'échec, une perte de confiance en eux et psychologiquement, cela les isole complètement...

Effacer l’historique - film 2020 Si vous choisissez d’accéder au site gratuitement, vous consentez à ce que Webedia et ses partenaires collectent des informations personnelles (ex. visites sur ce site, profil de navigation, votre identifiant unique...) et déposent des cookies publicitaires ou utilisent des technologies similaires sur pour : stocker et/ou accéder à des informations sur un terminal, vous proposer des publicités et contenu personnalisés, permettre la mesure de performance des publicités et du contenu, analyser les données d’audience et permettre le développement de produit, le traitement de vos données de géolocalisation précises et l’identification par analyse de votre terminal. Les cookies qui nous permettent d’assurer le bon fonctionnement du site et d'analyser son audience seront déposés et lus. Pour en savoir plus, accédez à la liste complète des finalités.

Dany Hamon | EDA Chercheure en Sciences de l’Éducation qualifiée MCF 70e associée au Laboratoire EDA Contact Parcours universitaire et professionnel Avant la thèse 2000 : DEA Approches plurielles de la complexité des situations éducatives, Paris 8 1995 : DESS Techniques de l’Information et de la Communication, CELSA, Paris IV Sorbonne 1991 : Communication d’entreprise : Méthodes et techniques multi medias, IEDP 1984-1991 : Réalisatrice Audio-visuel CNED (Centre National d’Enseignement à Distance), Rennes 1984 : Licence Information et Communication, Rennes II 1981 : Licence Etudes Cinématographiques et Audiovisuelles, Paris 8 Doctorat 2006 : Doctorat en Sciences de l’Education, Laboratoire ESCOL/ESSI (EA 4006), Paris 8 Thèse : L’appropriation d’Internet par les élèves de collège (J. En ligne : Thématiques de recherche Psychologie culturelle en éducation- Psychosociologie des usages des TIC Activités de recherche 2013-2014. 2013-2014. 2011-2013.

La différenciation pédagogique Résumé des solutions proposés par l'Etat pour lutter contre l'illectronisme - LGC Réponse du ministère du numérique : Le déploiement de services publics numériques de qualité pour les démarches administratives courantes des Français est une priorité du gouvernement. Développer l’accès aux démarches administratives de manière dématérialisée permettra d’augmenter la qualité des services, de développer la transversalité dans l’administration, et de réduire les coûts économiques et environnementaux induits par les procédures papier. Réussir la transition numérique de l’Etat implique néanmoins de lutter résolument contre l’illettrisme numérique qui touche près de 13 millions de français (d’après le Baromètre 2018 du Numérique, réalisé par le CREDOC pour l’Etat et l’ARCEP). Le récent rapport du Défenseur des Droits rappelle que 500 000 Français n’ont pas accès à une connexion internet fixe et que plus de 30% des Français ne sont pas familiers des usages numériques. 1/ Former les usagers et professionnaliser les aidants.

Cadre de référence des compétences numériques Le premier domaine de compétences numériques s'appelle "information et données". Il recouvre trois compétences : mener une recherche et une veille d'information ; gérer des données ; traiter des données. Le deuxième domaine de compétences numériques s'appelle "communication et collaboration". Il recouvre quatre compétences : interargir ; partager et publier ; collaborer ; s'insérer dans le monde numérique. Le troisième domaine de compétences numériques s'appelle "Création de contenus". Le quatrième domaine de compétences numériques s'appelle "protection et sécurité". Le cinquième domaine de compétences numériques s'appelle "environnement numérique".

Appel à communication : colloque Objets connectés Perspectives pour un développement intelligent Colloque organisé par la chaire Unesco Pratiques émergentes en technologie et communication pour le développement Ce colloque s’inscrit dans la lignée des recherches de la Chaire Unesco Pratiques émergentes des technologies et communication pour le développement. L’on convient que le questionnement dépasse le cadre des enjeux pour en analyser les acteurs, le marché, mais surtout les pratiques associées au processus de développement. Plusieurs axes peuvent être abordés : Pratiques et systèmes connectésLe big data en questionles communautés de données : acteurs et marchés Plus de détails sont disponibles sur l'appel à communication téléchargeable au bas de cette page Modalités pratiques Modalités de sélection Évaluation des propositions en double aveugle Les textes complets seront également soumis à évaluation. Autres informations Les frais d’inscription sont de 70 euros pour les enseignants-chercheurs, 40 euros pour les doctorants.

Bernard Stiegler : «Avec le numérique, nous sommes dans l’obligation de repenser l’éducation» *Bernard Stiegler enseigne la philosophie aux universités de Compiègne et de Londres, président du l’association Ars Industrialis, directeur de l’Institut de Recherche et d’Innovation du Centre Georges Pompidou (IRI), membre du Conseil National du Numérique. Pourquoi l’éducation devrait-elle changer ? L’éducation doit changer parce que le savoir a changé. Ce changement profond est visible dans des sciences comme les mathématiques, l’astrophysique ou les nanosciences pour n’en citer que quelques-unes... Et il n’y a pas que les savoirs académiques qui se trouvent ainsi changés : les savoir-faire sont revisités, notamment par l’écosystème des fablabs (1), et quant aux savoir-vivre, ils se trouvent à la fois détruits par les réseaux sociaux et construits sur de nouvelles bases... Au passage, je souligne que ma position concernant toute technique est qu’il faut la considérer à la fois comme bonne et mauvaise. Pourquoi l’éducation familiale devrait-elle être repensée ?

Exclusion numérique : un habitant n'a pas pu régler ses impôts faute d'accès internet Fritz Dupernet est victime de la fracture numérique. Cet homme de 87 ans résidant de Pagney, dans le Jura, n'a pas pu payer ses impôts, raconte Le Progrès, car il n'a pas d'accès à internet. La somme n'a d'abord pas pu être prélevée directement de son compte, faute de fonds, il a donc été invité à régler la situation sur le site des impôts. Sans connexion, il a décidé d'envoyer un chèque à l'administration avec l'aide de la secrétaire de la mairie. LIRE AUSSI >> Exclusion numérique : ces Français qui souffrent d'"'illectronisme" On lui a demandé de se rendre en personne à Dole, à 35 km de Pagney, pour régler. "Si la loi est pas bonne, il faut la changer !" Le maire de la ville, Michel Ganet, partage le désarroi du contribuable. LIRE AUSSI >> Le passage au très haut débit accentue la fracture numérique en France C'est l'édile qui va finalement sortir Fritz Dupernet de la panade, en apportant le chèque lui-même à Dole.

Numérique et apprentissages scolaires - Cnesco "Déverser des tablettes et des ordinateurs dans des établissements sans se questionner sur leur utilisation n’est plus possible. Il faut partir des besoins des enseignants. " Nathalie Mons in L’Obs du 04 novembre 2020. Quels liens entre le déploiement d’équipements numériques dans les établissements scolaires et le fait de repenser les espaces d’apprentissages ? L’introduction d’outils informatiques dans les salles de classe, depuis l’expérimentation dite des « 58 lycées » dans les années 1970 jusqu’au déploiement de tablettes tactiles aujourd’hui, ne modifie pas forcément la forme scolaire et donc les pratiques d’enseignement. Ce rapport nous éclaire sur les besoins générés par l’impérieuse nécessité de transmettre un langage, la modification des gestes et des postures (des enseignants et des élèves) induits par l’usage du numérique mobile, et parfois la crainte d’une concurrence dans la transmission des savoirs.

Le rapport des élèves et des enseignants aux tablettes numériques à l’école primaire : vers une évolution de la forme scolaire ? 1Dans les discours institutionnels, les technologies numériques sont régulièrement citées comme facteur d’individualisation des parcours d’apprentissage des élèves. La diffusion croissante de tablettes tactiles mobiles auprès des élèves de l’école primaire constitue l’occasion d’un renforcement de ce discours. Par leurs caractéristiques, en particulier leur mobilité et leur interface tactile, les tablettes apparaissent comme l’instrument d’un projet institutionnel de transformation du fonctionnement classique de l’école primaire, marquée par un lieu unique, la place centrale d’un maître enseignant en simultané. 2Légères, puissantes, connectées, offrant des surfaces d’affichages suffisantes, compagnon mobile idéal de l’élève, les tablettes libéreraient l’utilisateur de la contrainte spatiale et de la multiplication des manuels scolaires à transporter. 3Ce texte propose d’analyser les représentations des élèves et des enseignants sur les tablettes au sein des dispositifs mis en place.

La classe innovante par jean-philippe abgrall sur Prezi

Related: