background preloader

Apprentissages

Facebook Twitter

NEUROSCIENCES_APPRENTISSAGE. Sciences cognitives. Sciences cognitives. Sciences cognitives. Apprendre à apprendre (1/4) : deux modes d’apprentissage. Comment apprenons-nous ?

Apprendre à apprendre (1/4) : deux modes d’apprentissage

Les neurosciences, les sciences cognitives, mais aussi le quantified self et bon vieil empirisme nous ont-ils fait progresser dans notre compréhension des mécanismes de l’apprentissage ? Et s’agit-il de pures découvertes théoriques ou sont-elles applicables à la salle de classe ou à chacun d’entre nous ? Même le plus fameux des MOOCs, Coursera, s’est intéressé à la question et propose maintenant un cursus « Apprendre à apprendre« . A sa tête, on trouve un neuroscientifique connu, Terrence Sejnowski et surtout Barbara Oakley, auteur d’un excellent livre sur l’apprentissage des sciences, A Mind for Numbers.

Son éducation scientifique, Barbara Oakley l’a effectuée sur le tas. Mode « concentré » et mode « diffus » La créativité occupe une place importante dans le livre d’Oakley. Un des premiers principes sur lesquels elle s’étend dans son livre c’est ce qu’on pourrait appeler le paradoxe de la créativité. Le mode diffus, au contraire, est celui de l’inconscient. Apprendre à apprendre (1/4) : deux modes d’apprentissage. Cerveau et apprentissage, ou les bienfaits de la neuroéducation. Aimeriez-vous savoir ce qui se produit dans le cerveau de vos élèves lorsqu’ils apprennent ?

Cerveau et apprentissage, ou les bienfaits de la neuroéducation

Aimeriez-vous connaître les effets qu’ont vos interventions pédagogiques sur le cerveau de vos élèves ? Aimeriez-vous savoir pourquoi certains élèves ont plus de difficultés que d’autres à réaliser certains apprentissages ? Cerveau et apprentissage, ou les bienfaits de la neuroéducation. 5 neuromythes invalidés par les neurosciences. Steeve Masson explique dans cette vidéo qu’il existe beaucoup de fausses croyances sur le cerveau qui sont en fait des neuromythes. 1.

5 neuromythes invalidés par les neurosciences

Les styles d’apprentissage Les recherche en neurosciences n’ont pas encore réussi à démontrer qu’il existe des styles d’apprentissage propres à chaque individu (auditif, visuel, kinésthésique). Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences. D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1.

L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit. Audrey Akoun et Isabelle Pailleau, auteurs de La pédagogie positive, la définissent comme Le mouvement cérébral qui va nous permettre d’orienter notre action en fonction d’un objectif, d’un centre d’intérêt… Grâce à elle, nous captons, par nos cinq sens, les différentes informations en provenance soit de notre environnement, soit de notre ressenti émotionnel ou psychologique. Cognition, cerveau, éducation. Une sélection de contributions et d'idées entre recherche et application.

Sciences cognitives et éducation.

Cognition, cerveau, éducation. Une sélection de contributions et d'idées entre recherche et application

Journées organisées par le Ministère de l'EducationNationale avec la Chaire de Psyshcologie Expérimentale du Collège de France La recherche accorde une place de plus en plus importante à l'appréhension des mécanismes cognitifs appliqués à l'éducation et il paraît essentiel de confronter les résultats majeurs de ces études scientifiques aux pratiques d'enseignement en classe. En effet, connaître le fonctionnement psychique et cognitif de l'élève est fondamental pour l'enseignant en ce que cela lui permet d'adapter son enseignement et de créer des conditions optimales d'apprentissage.

Consulter la page dédiée au séminaire sur le site web du CRDP de Paris Sciences cognitives et éducation. Cognition, cerveau, éducation. Une sélection de contributions et d'idées entre recherche et application. Fonctions cognitives chez l’enfant, clés de compréhension. Le séminaire de formation "fonctions cognitives chez l'enfant" a répondu aux souhaits des associations de parents de mieux appréhender ce que recouvrent les fonctions cognitives dans le développement et les apprentissages de l'enfant, afin de mieux comprendre la nature des troubles qui handicapent certains enfants.

Fonctions cognitives chez l’enfant, clés de compréhension

Dans cette optique le séminaire a abordé de manière transversale les principales fonctions cognitives en synthétisant les avancées scientifiques et en dégageant les notions de base et les connaissances incontournables sur la cognition de l'enfant. 358 personnes ont participé à ce séminaire en 2012 et en 2013. Ce séminaire a été filmé et séquencé en 8 parties. Ressources documentaires Feuilletez le dossier documentaire. Fonctions cognitives chez l’enfant, clés de compréhension. Olivier Houdé -le cerveau apprend en inhibant. Qu’est-ce qu’apprendre ? Stanislas Dehaene propose d'aborder le processus de lecture sous l'angle des neurosciences.

Qu’est-ce qu’apprendre ?

Une telle approche permet d'éclairer d'un jour nouveau cette activité propre à l'homme, que la plupart des adultes accomplissent le plus naturellement du monde, et dont l'apprentissage est crucial.Avec Stanislas Dehaene, neuroscientifique, chercheur au laboratoire de Neuroimagerie cognitive à NeuroSpin à Saclay et professeur au Collège de France titulaire de la chaire de psychologie cognitive. Il a reçu le Grand prix INSERM le 2 décembre. Il est notamment l'auteur de Apprendre à lire (2011), Les Neurones de la lecture (2007), La Bosse des Maths (1996). Entretien par Caroline Broué, Antoine Mercier et en compagnie de Philippe Mangeot , enseignant de littérature française en classe préparatoire et membre du comité de rédaction de la revue Vacarme . Stanislas DEHAENE : « Le laboratoire dispose des machines qui permettent de voir le cerveau en activité. Apprentissage & Neurosciences. Méthodes. Apprendre.

Classe inversée. Neurosciences. Neurosciences et apprentissages. Cerveau et apprentidsage.

PEDAGOGIE OUTILS

Sentiments émotions. Accompagnement personnalisé. Sciences cognitives. Neurosciences et apprentissages. Interview Pierre Marie Lledo : Neurosciences et apprentissage. Neurosciences & Pédagogie. Math. Émotions et apprentissages. Apprendre. Motivation. Les intelligences multiples de Howard Gardner. Mémoire. Intelligences mutiples. Polar FLE - apprendre le français - cours et exercices de français.

Capsule outil : Neuroscience et apprentissage : 5 choses à garder à l'esprit. Capsule outil : Neuroscience et apprentissage : 5 choses à garder à l'esprit 1) Parler de nos mémoires plutôt que de la mémoire La mémoire est ce qui reste de nos apprentissages.

Capsule outil : Neuroscience et apprentissage : 5 choses à garder à l'esprit

C'est la trace concrète qui en est conservé dans nos réseaux de neurones. La mémoire n'est pas pour autant un concept unifié. Notre cerveau possède différents systèmes de mémoire spécialisés. Le cerveau, la mémoire et l'apprentissage. Le cerveau est le poste de commande de tout organisme vivant.

Le cerveau, la mémoire et l'apprentissage

Il est au travail sans relâche. Mais rien de ce qui s'y déroule n'est visible à l'oeil nu. En revanche, le cerveau nous transmet de multiples messages. Le cerveau n'est pas sexy, mais il est formidablement plastique. Alors, cessons de séparer ceux qui sont "doués" de ceux qui le seraient moins. Être compétent, c’est aider les autres à le devenir.

Gros plan sur… La charte de tutorat entre élèves (Document construit par une classe de 6e en 2007-2008 au collège Guynemer, Montbéliard.

Être compétent, c’est aider les autres à le devenir

H. Apprendre à retenir, à mieux mémoriser. Repères pour aider les élèves à retenir A.

Apprendre à retenir, à mieux mémoriser

Pour bien retenir une leçon, s’assurer de ce qu’on comprend. 1. Repérer pour quoi on apprend : Pour exprimer des informations sur des notions : leur définition, leur réseau de signification, des exemples, des notations, … Pour exprimer des informations sur les situations et évènements : faits, contexte, chronologie, causes et conséquences. Pour engager des actions : mettre en œuvre des procédures, des démarches, des méthodes … 2. Mindmapping. Apprendre à apprendre. Les MOOC, une nouvelle façon d’apprendre ? Métacognition et réussite des élèves. Suffit-il de mettre les élèves en activités en classe pour qu’ils s’approprient les savoirs, savoirs faire sur lesquels est construite la séance qui leur est proposée ?

L’analyse ergonomique des situations d’apprentissage scolaire amène à être très réservé dans la réponse. En effet, quels que soient les modalités pédagogiques, les supports didactiques prévus, un constat s’impose : les enseignants n’arrivent pas toujours à atteindre les objectifs visés.Eviter qu’il y ait autant d’élèves en difficultés d’apprentissage, d’élèves en décrochage scolaire voire en refus scolaire, d’élèves en souffrance, d’élèves en danger, c’est bien l’ambition de tous ceux qui oeuvrent dans ce monde complexe de l’Éducation.Que faire devant cette réalité ? Utiliser les neurosciences pour mieux former. La neuroéducation est un domaine de recherche qui étudie les mécanismes cérébraux liés à l’apprentissage et à l’enseignement. C’est une discipline qui est née en 2007, suite à un rapport de l’OCDE (l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques).

Cette discipline s’inspire des recherches menées en sciences cognitives (psychologie, neurosciences, ergonomie…). Elle utilise les informations récoltées sur les fonctions cognitives liées à l’apprentissage (perception, attention, mémorisation, etc.) pour adapter les pratiques éducatives. Cela est rendu possible notamment grâce aux techniques d’imagerie cérébrale qui permettent d’étudier les réactions du cerveau en train de lire, de mémoriser ou de compter par exemple.

Neuf exercices pour améliorer sa concentration au travail. La concentration consiste à mobiliser ses facultés mentales et physiques sur un sujet ou sur une action. Or notre cerveau est sollicité par de multiples informations et il ne peut en traiter qu'une seule à la fois de façon optimale. Il s'agit donc de le monopoliser, en se libérant des émotions parasites et en s'entrainant à agir, en activant ses cinq sens. Par cette pratique, vous gagnerez aussi en performance. Voici neuf exercices à effectuer avant et pendant ce travail. 1. Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences. Neurosciences et pédagogie. Dans le monde de l'éducation, c'est une innovation : améliorer l'enseignement et l'apprentissage par ce qu'on connaît du fonctionnement du cerveau. Et cela s'appelle la neuropédagogie. Domaine de recherche relativement nouveau qui fait la jonction entre les neurosciences et les sciences de l'éducation, il s'intéresse aux processus biologiques en jeu dans l'apprentissage ainsi que les expériences sociales et émotionnelles.

La gymnastique du cerveau. Neurosciences. Théories de l'apprentissage - © DESTE. Objectifs. 3 règles pour stimuler l'apprentissage - Alter-Evo.com. 5 neuromythes invalidés par les neurosciences. Normand Baillargeon s’attaque aux neuromythes de l’éducation. Êtes-vous visuel, auditif ou kinesthésique ? Avez-vous une intelligence musicale,... Êtes-vous visuel, auditif ou kinesthésique ? Avez-vous une intelligence musicale, plutôt spatiale ou logico-mathématique ? Les neuromythes constituent un obstacle au changement dans le domaine de l’éducation.

Qu’est-ce qui fait obstacle au changement et à l’amélioration de l’éducation? Je crois qu’un des obstacles est lié au fait que les enseignants possèdent souvent de fausses conceptions sur le fonctionnement du cerveau de leurs élèves. Mindmapping. Usages des cartes mentales. Motivation et émotion.

Ce que les enfants devraient savoir sur leur cerveau à l'école. L'attention, levier d'apprentissage... L'attention, à côté de l''engagement actif, du retour d'information et de la consolidation, serait d'après les recherches issues des neurosciences, l'un des 4 facteurs de réussite dans tout apprentissage. Savoir captiver, canaliser, créer les conditions de la concentration. Hourst fondamentaux apprentissage. Métacognition (apprendre à apprendre) L'illusion d'Incompétence. Profils d'apprentissage / Le MBTI. 1.4.3. LE MBTI : quel est votre mode de fonctionnement spontané, introversion/extraversion, sensation/intuition, pensée/sentiment, ou jugement/perception ?

Construire des cartes mentales. Concept "Carte mentale" Cours et exemple carte mentale. Matériel. Styles d'apprentissage (René Cahay, Maryse Honorez, Brigitte Monfort, François Remy, Jean Therer) - Table des Matières. Les empêchements à apprendre - Des obstacles aux apprentissages comme appuis pour les surmonter. 28 février 2010 Henri Boudreault Apprendre, Didactique professionnelle, Environnement didactique, L'apprenant, Le contexte, Objet d'apprentissage, Pratique pédagogique Figure 1 : Éléments à considérer pour surmonter les obstacles aux apprentissages. Le rôle d’un enseignant est de faire apprendre. Cela semble facile à dire, mais beaucoup plus difficile à mettre en oeuvre. Faire apprendre n’est pas synonyme de dire et de montrer.

Si nous désirons élaborer des environnements d’apprentissage pertinents et efficaces, il faut pouvoir identifier les obstacles que cet environnement devra permettre de surmonter. Conscient de cette distinction je propose donc que l‘on s’attaque aux problèmes d’apprentissage dans une démarche qui fait en sorte de considérer les problèmes que nous ne désirons pas voir apparaître plutôt que de trouver des solutions pour atténuer le problème lorsqu’il apparaît. Les intelligences multiples de Howard Gardner en mindmapping. Les styles d'apprentissages de Kolb. Réflexions sur les styles d’apprentissage.

Nous avons tous, consciemment ou inconsciemment, une façon d’apprendre dans laquelle nous sommes plus à l’aise. Guide de réflexion sur les stratégies d'apprentissage à l'université. 7 profils d'apprentissage - Jean-François MICHEL [apprendre à ap. Apprendre. Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene. CARTES MENTALES - MIND MAP.