background preloader

10 conseils pour rendre votre présentation mémorable

10 conseils pour rendre votre présentation mémorable
Nancy Duarte a travaillé sur les présentations de Google, Facebook, Adobe, Microsoft, Twitter ou encore Al Gore. Dans son livre « Vibrations », elle offre une marche à suivre précise et des conseils pour créer et délivrer une présentation mémorable. Que vous veniez à Shake en tant que speaker, exposant ou visiteur (et même si vous ne venez pas à Shake : on vous aime quand même, continuez à lire) — nous avons sélectionné soigneusement 10 de ses conseils, pour vous aider à faire briller la rockstar du pitch qui est en vous. Mettez-vous dans le bon état d’esprit 1. Vous êtes Yoda, pas Skywalker ! Dans votre présentation, ne parlez pas trop de vous, faites du public le centre du monde. En plus il a la classe Yoda, non ? 2. Vous voulez un élément clé pour captiver l’attention de votre auditoire et lui faire ressentir tout l’intérêt de ce que vous racontez ? 3. Structurez votre discours Le schéma que Duarte décrit ici s’inspire directement de la mythologie et du cinéma. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

http://2015.shake.events/2015/06/22/10-conseils-pour-rendre-votre-presentation-memorable/

Related:  Sciences de gestion STMGComportement humainLa Communication Persuasivepédagogie et mémoireMéthTrav

Pourquoi les américains sont plus forts que les français ? Il est courant de croire que la France est le pays des mots et de l’éloquence (encore que…). Il est aussi courant de penser que nous, français, sommes médiocres à l’oral. Je veux parler de nos qualités de prise de parole en public, lors de conférences ou congrés professionnels par exemple. En effet, comparé aux anglo-saxons et particulièrement aux américains, notre présence, notre prestance ou notre capacité à captiver une audience reste trés médiocre. LES DIX SECRETS DE L'ART ORATOIRE Les dix secrets de l’art oratoire (aujourd’hui, permettez que je partage avec vous un article du cabinet IMPROOV) Chaque jour, chacun de nous est confronté à des situations ou il doit mettre en jeu ses talents de communicateur par la prise de parole ; plus encore en entreprise lorsqu'on est a un poste de responsabilités, lorsqu'on travaille dans la communication ou qu'on est celui qui fait souvent office de porte parole. Si la prise de Parole est le plus souvent associée à un orateur face à un public important, nous savons certainement que l'impact des interventions ne dépend pas du poste qu'on occupe, de la voiture qu'on conduit, du costume ou du tailleur qu'on porte , du nombre de spectateurs, de la beauté de la salle ou encore de la hauteur de la tribune ! Communiquer avec assertivité dépend d'autres facteurs que certains ont acquis par expérience et que d'autres maitrisent naturellement, mais que plusieurs autre ont besoin de développer.

Albert Mehrabian Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Albert Mehrabian , né en 1939 en Iran, actuellement professeur émérite de psychologie à l'Université de Californie (Los Angeles), est devenu célèbre pour ses publications sur la différence d'impact entre les messages verbaux et non verbaux. Ses résultats sur les messages contradictoires des sentiments et des attitudes ont été cités dans le monde entier, dans des conférences sur les communications humaines, et sont également connus sous le nom de « règle des 7 % - 38 % - 55 % ». La règle des 7 % - 38 % - 55 %[modifier | modifier le code]

8 règles pour une formation efficace pour les adultes Avant de le lire cet article, il est plus judicieux de commencer par cette introduction.La différence dans l'apprentissage entre les enfants et les adultes Voici 8 règles pour une formation efficace pour les adultes : 1 . Le contenu doit être pertinent pour les participants Les adultes apprennent à résoudre leurs problèmes actuels . Assurez-vous que le thème de la formation est directement liée à la situation actuelle des participants. Vous avez besoin de comprendre ce qu'ils recherchent : quels types de solutions et quels types de problèmes. Pendant le cours, il faut toujours apporter de nouvelles connaissances pour des situations que vos participants tentent de résoudre .

Remuez vous les meninges Dans le cadre de la semaine du cerveau, je vous propose un article invité, écrit par Pierre Cocheteux, du blog les secrets de pierre cocheteux Le travail intellectuel nécessite de mettre en œuvre un certain nombre de savoir faire et de savoir-être afin de porter un maximum de fruits. Certaines personnes fournissent un effort important mais n’obtiennent pas pour autant de résultats à la hauteur du travail fourni.

3 respirations pour être bien – 2 / 3 : L’efficace Parler, nous le faisons tous les jours. Avec nos proches, notre famille, notre cercle d’amis. Notre respiration apparemment suit. Mais pas toujours ! Dans certaines situations prise de parole, parfois ça bloque. Le corps ne veut pas. Une fin d’année ordinaire ? Hum… pas tout à fait 2015 est une année un peu morose, elle a commencé par une atteinte à la liberté d’expression, et s’est terminée par une atteinte à celle de jouir de la vie. Celle de danser, écouter de la musique, partager avec les autres. Il est temps de sourire, de changer encore. Suivez moi ! Rétrospective d’une année avec vous. les cinq premières dimensions de la communication non-verbale L’expression « non verbal » demande à être définie précisément.Dire qu’est non verbal ce que ne sont pas les mots revient à fabriquer une définition si floue qu’elle ne peut pas être opérationnelle. Le non verbal peut, sans difficultés, être regroupé en cinq grandes catégories de base : le périverbal,le para verbal,l’infraverbal,le supra verbal,le préverbal (1) L'identification de ces catégories permet de comprendre en outre, pourquoi plutôt que penser une science du non-verbal unique, il semble plus efficace scientifiquement de penser la réalité non verbale au croisement de disciplines diverses. Le périverbal peut être considéré comme la première dimension non verbale.C’est l'espace et le temps dans la communication. L'infraverbal comprend les codes non décodables consciemment, les odeurs, mais aussi les couleurs par exemple.Dès que nous parlons d'effet subliminal ou que nous évoquons les "effets d'exposition" "effets d'amorçage", nous évoquons en fait l'infraverbal.

Related: