background preloader

Pour apprendre, mieux vaut une tablette pour deux qu’une tablette par personne

Pour apprendre, mieux vaut une tablette pour deux qu’une tablette par personne
Le partage a ses vertus: d'après une étude réalisée par l'Université Northwerstern, dans l'Etat de l'Illinois, les enfants apprennent mieux quand ils ont une tablette pour plusieurs que quand ils ont leur propre matériel. L'équipe de scientifiques a étudié trois écoles, explique MotherJones: une première où tous les élèves étaient munis d'iPad, une deuxième où les écoliers en partageaient un pour cinq, et une dernière où ils n'en avaient pas. Résultat, les enfants ayant eu une tablette pour plusieurs ont eu de meilleurs résultats à un test de lecture commun réalisé à la fin de l'année, améliorant leur score de 28% par rapport au début d'année, contre 24% pour les enfants ayant leur propre matériel et 20% pour les autres. Malgré ce faible écart, ce résultat est bon indicateur statistique pour Courtney Blackwell; qui a dirigé l'étude. Interrogée par MotherJones, elle décrit ce processus d'apprentissage: Néanmoins, les tablettes ne permettent pas toujours un meilleur apprentissage.

http://www.slate.fr/story/100301/apprendre-avec-tablette-pour-plusieurs

Related:  Pédagogie numériquePédagogie numériqueTablettesTablettes

Matrice d’intégration des technologies (MIT) Comment puis-je me servir de cette matrice si je suis un enseignant ou une enseignante? Cette matrice : suscite une prise de conscience, permet de se situer dans son intégration des technologies et propose des pistes pour la prochaine étape (autoévaluation et autorégulation); permet d’établir un profil d’intégration des technologies dans ses pratiques pédagogiques; donne des exemples et des idées; permet de situer et d'analyser des projets, puis de les faire cheminer; permet d’établir des liens avec la planification d’un plan de cours dans le but d’intégrer efficacement les technologies. Comment puis-je me servir de cette matrice si je suis un directeur ou une directrice?

Les tablettes électroniques en classe ou les espoirs d'un remède miraculeux  Est-ce que la tablette électronique a une incidence sur le rendement des élèves ? Telle semble être la question lorsqu'il est question d'intégrer cet outil à la démarche d'apprentissage. Voilà du moins le dernier jalon posé par les sceptiques en éducation, en anticipation à la publication éventuelle d'un rapport sur les résultats de l'introduction des tablettes électroniques dans les salles de classe. Sans méta-analyse, point de salut Publication du parcours M@gistère « IFE – Opportunités et défis des tablettes tactiles en maternelle » – Le réseau des LéA Le parcours « IFÉ – Opportunités et défis des tablettes tactiles en maternelle » vient d’être publié dans l’offre mutualisée de la plate-forme nationale DGESCO. Ce parcours a été conçu en collaboration entre l’Institut français de l’éducation (IFÉ), l’École supérieure du professorat et de l’éducation (ÉSPÉ) de Grenoble et la Direction des services départementaux de l’Éducation nationale (DSDEN) de l’Isère. Il est basé sur le travail de recherche mené dans le cadre du projet E-éducation T@ctiléo (2013-2016), financé par les Investissements d’Avenir. Ces recherches ont mobilisé des enseignants du Léa Lycée Madame de Staël à Saint-Julien-en-Genevois, mais également d’autres enseignants associés à l’IFE, qui travaillaient dans d’autres établissements. Résumé de la présentation du parcours :

Avantages et difficultés liés aux tablettes en classe : 50 enseignants se confient (suite) Suite de la petite enquête auprès d’enseignants concernant les tablettes en classe. Aujourd’hui, nous analysons les réponses à la question : Quelle est la plus grande difficulté que vous ayez rencontrée lors de l’implantation des tablettes en classe? (suite de l’article d’hier) Question 2 : Quelle est la plus grande difficulté que vous ayez rencontrée lors de l’implantation des tablettes en classe, peu importe le nombre? En tête de liste, et de façon évidente, vient l’accessibilité au réseau sans fil et les problèmes reliés à un débit Internet trop faible. 10 conditions pour réussir l’intégration des tablettes en classe Un (grand!) pas vers le changement de pratiqueUn dossier conjoint d’Infobourg et de Carrefour éducation Après la venue des TNI, les tablettes font leur arrivée en salle de classe. Et l’engouement est sans précédent. Au printemps 2014, par exemple, les directions d’école de la Commission scolaire des Affluents ont choisi de commander autant de tablettes que de tableaux numériques interactifs. Il est surprenant qu’une technologie si récente fasse une intégration à ce point massive en salle de classe.

Infographie : e-Learning vs m-Learning Avec la prolifération des smartphones et des tablettes mais surtout de l’apparition de solutions d’apprentissage en situation de mobilité telles que des applications (Duolingo pour l’apprentissages des langues, Tactileo pour l’#apprentissage en salle ou en mobilité sur un device mobile, SkillCatch de e-doceo pour créer du contenu depuis son smartphone…) ou les plateformes pédagogiques disposant de versions mobiles (je ne parle pas de responsive design…), non seulement on entend souvent parler de #m-Learning mais surtout on compare ce mLearning avec le e-Learning et pire encore on les met en concurrence… D’après elearninginfographics, plusieurs raisons peuvent expliquer l’ampleur que prend le m-learning.

Quels projets éducatifs mettre en œuvre dans une société numérique ? Depuis quelques décennies, l’éducation des enfants est investie par des pratiques médiatiques inventives dont il est parfois difficile de comprendre les effets à la fois sur les apprentissages scolaires et sur les valeurs du milieu familial. La loi sur les publications destinées à la jeunesse de juillet 1949 apparaît aujourd’hui largement dépassée par l’évolution technologique et la dématérialisation des contenus. Le rapport 2012 du Défenseur des droits, consacré aux droits de l’enfant « Enfants et écrans : grandir dans le monde numérique », tout comme celui du CSA de mars 2012, posent la question de la protection des mineurs à l’heure de la convergence des médias audiovisuels et d’internet. Le rapport de l’Académie des Sciences publié au début 2013, « L’enfant et les écrans », suggère que c’est aux familles d’opérer une régulation de la relation de l’enfant au flux médiatiques auquel il est exposé. Pour en savoir plus Crédit photo : Nadezhda1906 / Shutterstock.com

Create Book: un très bon équivalent de Book Creator pour tablette windows (€). Mais… Depuis la venue de Book Creator sur Android, il ne manquait plus que windows 8. Mais voilà c’est visiblement pas pour demain pour ne pas dire pour jamais. Mais voilà le monde windows dispose de très bonnes applis assez peu mises en avant (que foutent les microsoft partners in learning ou un truc comme ça). Mieux enseigner avec les tablettes Tenter d’introduire l’usage des tablettes dans une école n’est pas gagné d’avance. L’idée peut paraître excellente pour certains et une aberration pour d’autres, qu’ils soient professeurs, administrateurs, parents et même élèves. Les écoles où l’usage des tablettes est un succès ont toutes procédé systématiquement, avec une bonne préparation et une attention continue. Mais beaucoup d’autres ont connu des difficultés et essuyé des critiques à différents niveaux. Voici les principales erreurs à ne pas faire. 1- Laisser les professeurs se faire leur propre idée sans les accompagner.

Bic et Intel créent Bic Education, des ardoises numériques pour les écoliers Les digital natives vont enfin avoir une éducation appropriée à leur environnement. Bic en partenariat avec Intel veut se lancer sur le marché des tablettes tactiles, mais uniquement destinées aux écoles primaires. Il n’y a pas de raison que ce soit toujours les mêmes qui en profitent. Quelles pédagogies pour former des innovateurs Un article de Tiphaine Liu Ecole Normale Supérieure, Labo STEF, Cachan, Francerepris des actes du Colloque QPES 2015 (Page 475 à 484). Nous proposons dans cette présentation de répondre au thème « Innover : pourquoi et comment ? » en traitant la question de la formation des innovateurs. Cette question nous semble en effet doublement pertinente dans le cadre de ce colloque. En premier lieu car, l’enseignement supérieur représentant la dernière période de formation avant l’entrée dans la vie professionnelle, sa mission principale vise à développer chez les étudiants les compétences recherchées par leurs futurs employeurs.

Numérique à l’école : « on continue à enseigner comme il y a 100 ans » Selon le président de Syntec Numérique Guy Mamou-Mani, les méthodes d'enseignement classiques ne fonctionnent plus et doivent être réinventées grâce au numérique. © Ermolaev Alexandr – Fotolia Depuis quelques années, les critiques se multiplient contre l’école française et son retard dans le domaine du numérique. Dans une interview publiée aujourd’hui, Guy Mamou-Mani, président du syndicat de l’écosystème numérique français Syntec Numérique, plaide à son tour pour une révolution de la pédagogie classique grâce aux outils du numérique.

Related: