background preloader

L'e-tourisme

L'e-tourisme
"L’e-tourisme est en forte progression en France. Un très grand nombre de consommateurs utilisent Internet pour préparer et organiser leurs vacances : réservation en ligne, recherche d’avis sur des campings ou des hôtels, discussion sur des forums, … Quelles stratégies peuvent mettre en place les acteurs du tourisme pour développer leur activité et répondre à la demande des internautes ? Quelles sont les opportunités du web mobile ? Comment choisir les bons prestataires ? Quelles actions webmarketing peuvent-ils déployer ? - Les enjeux et les impacts du web sur le marché du tourisme - Les outils disponibles pour un hébergement de tourisme : les sites d’avis, les applications de réservation, les comparateurs, les annuaires... - Le pilotage de son site Internet : critères d’analyse, vocabulaire de base, conception du cahier des charges, les différents types de prestataires… - L’e-réputation de votre établissement et les outils gratuits de surveillance Related:  EPE

Tourisme : face à Internet et à la crise, les agences de voyages sont-elles « hors-jeu » ? C'était en 2007. Lors de la convention du syndicat national des agents de voyages (Snav), à Biarritz, la profession craignait, face à la concurrence d'Internet, une disparition de 30% des agences de voyages physiques. Un pronostic qui ne se fondait que sur le seul exemple américain où une telle situation était en train de se passer. Six ans après, on constate que les agences de voyages sont encore présentes dans toutes les villes de France et, s'il est difficile d'avoir des chiffres précis, quelque 5000 points de vente accueille toujours des clients partout dans l'Hexagone. On peut avancer plusieurs raisons. Le défi du multicanal Les clients, c'est encore les agences qui en parlent le mieux : lors de la dernière convention du syndicat national des agents des voyages, notre spécialiste, qui a sondé un panel de vendeurs, a rapporté ces éléments. « Avec une agence, j'aurais peut être trouvé une solution » 64 défaillances en 2011 LIRE ICI les autres tribunes de Laurent Guéna

Face à Internet, comment l'agent de voyages peut-il conserver son client ? Pourquoi Monsieur le client irait-il rémunérer un service qu’il peut lui-même se procurer ? Seule réponse à ce cruel constat : prouver la valeur ajoutée du service produit et adapter son modèle économique aux évolutions de son environnement. DR Fotolia Nous vivons une époque formidable où les moyens technologiques boostent littéralement l’accès à l’information, avec, en contre partie, le risque de tomber dans les travers de la précipitation : « La calme sagesse est une épouse fidèle, la précipitation est une prostituée. » Proverbe malais. Simple évocation de cas concrets où j’ai assisté à des conclusions très hâtives, basées sur le fait qu’un collaborateur, possédant les bases techniques du métier et une expérience similaire chez un confrère devenait de facto le candidat idéal. Trop d'infos tue l'info Autres articles Mêmes causes = mêmes effets. 4 conseils pour son client... Thierry Baux, 49 ans, est diplômé de l'Ecole Supérieure de Gestion et « Green Belt » 6 Sigma.

Sociétés : Internet bouleverse la rentabilité du tourisme Agences de voyages en ligne, sites de vols et séjours «discountés» et e-intermédiaires de la réservation de billets captent une part croissance de la marge du secteur. Dans un contexte de crise, les acteurs traditionnels souffrent. Les visiteurs du salon Top Resa, qui se tient cette semaine à Paris, vont parler Seychelles, Saint-Domingue ou Tunisie. Mais ces 25.000 professionnels et 1100 exposants vont également aborder les bouleversements provoqués par l'irruption d'Internet dans le secteur. Réserver son hôtel, payer moins cher son billet d'avion ou son voyage entier: les acteurs «physiques» du tourisme, qui rencontrent leurs clients dans le monde réel, souffrent de plus en plus de la désintermédiation rendue possible par l'essor d'Internet. «19 millions de Français, soit 57 % des partants, ont préparé leurs vacances sur Internet entre juin 2011 et mai 2012», détaille Didier Arino, directeur du cabinet Protourisme. Riposte des «dinosaures» Aubaine rêvée

Marketing d’influence Écrit par B. Bathelot, modifié le 27/12/2020 Glossaires : 1001 MarketingMarketing viral et socialRP, événementiel,...Marketing d'influence et RP Le marketing d'influence ou "influence marketing" est, dans l'usage du terme désormais le plus courant, l'ensemble des pratiques qui visent à utiliser le potentiel de recommandation des influenceurs, entendus le plus souvent au sens d'influenceur digital,voire parfois au sens d'animal influenceur. A l'origine orienté vers les membres de communautés ou forum les plus actifs, le marketing d'influence vise désormais les blogueurs les plus reconnus sur leur thématique, les utilisateurs de réseaux sociaux les plus suivis sur Facebook, Instagram ou Twitter ou les youtubeurs établis. L'efficacité des différents canaux ou supports de l'influence marketing évaluée par les responsables marketing (source Mediakix 2019) : Difficile à quantifier, le marketing d'influence est une technique et un marché qui se développe fortement. Proposer une modification

I. Les influenceurs, nouveaux apporteurs d’affaires du tourisme ? Blogueurs et influenceurs ont occupé les travaux de Challenge Tourisme pour cette édition 2018 à Berlin /crédit photo JDL Qu’est-ce qu’un influenceur exactement ? Quel est son statut ? Comment utiliser ce type de prestataire et que peut-on en attendre exactement ? Voilà, résumées, les grandes questions auxquelles se sont attelés les 24 participants de Challenge Tourisme à Berlin, du 5 au 8 octobre 2018, sous le thème du “Business sous influence”. la clientèle "traditionnelle" des agences de voyages est-elle la bonne cible ? Autres articles Un influenceur kesako ? Faut-il céder à la tendance des influenceurs ? Les "échanges marchandises" qui permettaient aux marques de faire de la promotion à bon prix est révolue. L'influenceur correspond-il à votre cible de clientèle ? Thibault Touzeau (Travel Me Happy), blogueur et influenceur, invité, a relativisé sa dépendance rédactionnelle vis-à-vis des marques et produits pour lesquelles il travaille... Qu’est-ce qu’un influenceur exactement ?

Les influenceurs et votre marketing de destination On a en parlé à quelques reprises ici sur ce blogue, et vous en entendez certainement parler à tort et à travers depuis quelques temps dans plusieurs sphères de votre vie sociale: les influenceurs et les influenceuses. Que ce soit pour vous inciter à voter aux prochaines élections, pour vous vendre un cours de fitness, de photographie ou un article de mode, le marketing d’influence est devenu une véritable sphère d’expertise et le monde du voyage n’y fait pas exception. Au contraire, on voit de plus en plus de destinations, de chaînes hôtelières et de partenaires touristiques faire appel aux influenceurs afin d’atteindre leur auditoire cible. Pourquoi collaborer avec un influenceur Je vois et j’entends plusieurs entreprises qui doutent de la pertinence de travailler avec des influenceurs sous prétexte qu’on peut soi-même obtenir la même portée et/ou niveau d’engagement en boostant nos propres publications sur Facebook ou sur Instagram, par exemple. Le sujet vous intéresse?

Blogueurs Influenceurs : bienvenue dans l’ère du marketing 2.0 Les blogueurs influenceurs font désormais partie intégrante du marché du voyage. Fédérateurs et véritables passionnés, se sont également de fins experts du web et des réseaux sociaux. Aujourd’hui, les professionnels du tourisme font de plus en plus appel à leurs services afin de valoriser leurs destinations ou des activités ciblées. Mais quels sont les dessous de ses collaborations 2.0, les enjeux et comment certains sont-ils devenus de véritables professionnels de la communication ? Enquête sur un business basé sur l’authenticité qui n’en oublie pas moins l’objectif final : augmenter le chiffre d’affaires. À lire aussi Instagram, nouveau tremplin de réservation pour les hôteliers 4 mars 2019 Sur Facebook, pensez vidéos et posts courts 18 février 2019 Un bug sur Instagram fait disparaître des millions d'abonnés 14 février 2019 Une bonne stratégie digitale est désormais essentielle aux professionnels du voyage pour se démarquer dans un secteur de plus en plus concurrentiel.

Micro-influenceurs : tous les likes ne se valent pas sur Instagram ! De plus en plus d’entreprises font appel aux micro-influenceurs pour leurs campagnes de communication. Les raisons expliquant ce choix sont multiples : perte de confiance des communautés en les influenceurs ; nouveaux algorithmes en défaveur des influenceurs, recherche de communication de proximité. Les micro-influenceurs sont les principaux acteurs du développement de l’eWoM (electronic word-of-mouth) ou bouche à oreille numérique. Après avoir été majoritairement étudié dans le secteur du tourisme, le bouche-à-oreille numérique est désormais important dans tous les secteurs d’activité de notre société. Toutefois la jeunesse de la pratique pose quelques problèmes quant à l’évaluation des campagnes de communication via les micro-influenceurs. Le KPI (key performance indicator) le plus souvent retenu est le taux d’engagement. Dans le cadre de l’Observatoire de l’Influence, avec l’agence WOÔ et Poulpe.co. Plusieurs résultats nous interpellent.

Les blogueurs voyage, des "influenceurs" convoités par le tourisme Le blog d'Alex, "Les bons plans à New York", a réalisé 200 000 euros de chiffres d'affaires en 2013 grâce à l'affiliation uniquement. Les blogueurs seraient-ils les communicants les plus « in » du moment ? A en croire l’actualité, ils sont partout : un post sur un blog, une vidéo sur Youtube ou des photos sur Instagram. Récemment, l’agence en ligne, Voyages-sncf.com, a clairement affiché sa stratégie auprès d’eux. Le blog comme outil de viralité Autres articles Dans le secteur du tourisme, des chaînes hôtelières comme Radisson Blu et de nombreux offices de tourisme ont pris le pas depuis déjà quelques années. Pourquoi un tel engouement ? Aujourd'hui, les blogueurs sont considérés comme de véritables ambassadeurs de confiance pour les marques et certains comme des influenceurs d'un sujet ou d'une destination. Un rapprochement entre blogueurs et professionnels du tourisme David Lisnard, le maire de Cannes, est venu saluer les blogueurs lors de ce premier salon.

Les outils numériques du tourisme de demain Voici une panoplie de technologies innovantes qui trouveront leur place dans les lieux d’accueil de demain, mais aussi à l’extérieur des murs de l’office de tourisme. Dans les murs de l'office de tourisme La vitrine interactive Tactile, positionné contre un mur à l’intérieur de l’office ou tourné vers l’extérieur derrière une vitre, c’est un écran qui permet de diffuser des contenus actualisables aisément avec lesquels le visiteur interagit à sa guise, en toute autonomie. Il navigue dans les pages ou les fait défiler, il sélectionne une image ou une vidéo, il affiche une carte et peut zoomer sur un point d’intérêt, il envoie des eCartes postales à ses amis et famille, etc. La vitrine est aussi l’espace idéal pour une remontée quotidienne d’informations du web social concernant le territoire : les photos du site FlickR, les commentaires de Facebook et Twitter, les parcours de randonnées d’EveryTrail, etc. La table tactile La cartographie interactive La console de jeu sans manette La borne !

Related: