background preloader

Cartographie littéraire : La géolittératie poétique de Céline Souleille

Cartographie littéraire : La géolittératie poétique de Céline Souleille
Céline Souleille enseigne à l’école Pierre et Marie Curie dans un quartier en rénovation de Floirac près de Bordeaux. En liaison avec des enseignants du collège Nelson Mandela, elle a mené un travail original de géolittératie pédagogique et poétique : les élèves partagent des photos via le réseau Babytwit et s’en inspirent pour écrire des haïkus, ils enregistrent des mises en voix de leurs créations avant de les épingler avec Umap sur la carte OpenStreetMap du quartier par eux actualisée. Le projet s’avère particulièrement formateur et stimulant : les élèves deviennent acteurs de leur territoire et de leur langue, les écoliers et les collégiens collaborent pour découvrir la culture du partage et du bien commun propre à internet. Une nouvelle carte contributive a d’ailleurs été lancée autour des « recettes du monde » : la grammaire s’y fait savoureuse et la géographie, vivante. « Les libertés s’effeuillent aujourd’hui lentement » (David, CM1) « Nelson Mandela C’est le papa du collège

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/04/13042015Article635645031939332972.aspx

Related:  TICE2015UsagesLittérature et sociétéEAM

Capsule collective : s’auto-évaluer collectivement avec Explain Everything Les élèves de 9eme commencent à s’imprégner de la méthodologie de l’argumentation. Au lieu d’évaluer leur première production écrite avec mon stylo rouge, j’ai choisi l’évaluation orale et collective. Déroulement : – J’ai sélectionné quelques productions écrites contenant les erreurs fréquentes et les ai prises en photo via l’application Explain Everything. Cartographie littéraire : De Chambéry à Londres avec Caroline Duret Le numérique offre de nouvelles façons d’écrire, donc de s’approprier le monde. En témoigne un outil fréquemment utilisé par les internautes : les cartes en ligne, que chacun peut explorer et personnaliser à sa guise et qui peuvent même devenir un support de l’écriture. Caroline Duret, professeure de lettres, a ainsi mené avec des lycéens de Chambéry un foisonnant projet de géolittératie : « Les peintres de la vie moderne 2.0 ». A l’instar de Baudelaire faisant de la ville un territoire où renouveler la poésie, les élèves sont invités à explorer tout à la fois Londres et les nouvelles formes d’écriture du 21ème siècle. Au final, une carte collective recueille leurs productions diverses, créatives et multimodales. Le projet nous lance une belle invitation à réinventer avec le numérique la didactique de l’écriture : il montre comment l’Ecole peut faire de la littérature non plus un simple objet scolaire mais bien une vraie « rencontre entre soi et le réel ».

Pour une cartographie littéraire : la littérature n’importe où dans le monde ? La carte est un outil de connaissance et un déclencheur d’imaginaire : et si à l’heure où elle se consulte et se fabrique en ligne elle devenait aussi un support d’écriture ? En témoignent ici trois activités menées par des lycéens de l’Iroise à Brest : une carte collaborative inspirée du célèbre poème « N’importe où hors du monde » de Baudelaire ; un récit de voyage sous la forme d’un kaléidoscope verlainien ; un parcours de lecture dans un espace romanesque. Les exemples sont édifiants : potentiellement à l’heure numérique, « Le tour de la France par deux enfants », manuel phare de la IIIème République, s’élargit à toute la planète et peut être rédigé par les élèves eux-mêmes. Alors, par-delà la nostalgie des cartes murales de notre enfance ou des si beaux atlas de notre adolescence, un défi nous est lancé : faire de la carte un territoire, à habiter littérairement et pédagogiquement, autrement dit faire de l’écriture une tentative et un désir de conquérir le monde.

Déambulations littéraires et pédagogiques dans le bassin minier « D’façon, y’a rien à faire ici ! » C’est d’abord pour lutter contre ce divorce entre ses élèves et leur lieu de vie que Caroline Tellier a lancé un projet de déambulations pédagogiques dans la ville. Professeure de français au collège Léon Blum à Wingles dans le bassin minier du Pas-de Calais, elle a conduit ses cinquièmes à s’emparer des mots et de l’espace pour qu’ils se réconcilient avec eux, les redécouvrent et les réévaluent, fortifient aussi leur capacité à s’exprimer et voyager, donc à prendre le large. Vous avez mené un ambitieux projet pédagogique de « déambulations » dans votre commune de Wingles : dans quel contexte et avec quelles motivations ce projet est-il né ? Ce projet est né d’un double constat que j’ai pu effectuer depuis que j’enseigne à Wingles. D’autre part, cet espace fermé dans lequel les élèves évoluent est un espace qu’ils dévalorisent, qu’ils perçoivent comme « loin de tout » et sans intérêt.

Le « pic speech », nouveau langage des adolescents  Dans un récent ouvrage intitulé Parlez-vous Pic speech, l’auteure Thu Trinh-Bouvier analyse les communications des jeunes et la manière dont celles-ci passent essentiellement par l’image. Le téléphone, ce nouveau stylo Les applications les plus populaires auprès des jeunes sont effectivement d’excellents vecteurs d’images. Oubliez Facebook et Twitter, les jeunes préfèrent de loin les Vine, Instagram, Tumblr ou Snapchat de ce monde, toutes offertes sur leurs téléphones mobiles. Ce récent article publié par Fred Cavazza passe en revue les différentes plateformes sociales fréquentées par un jeune de 19 ans.

Twictée : la dictée collaborative et active en 140 caractères De plus en plus de professeurs du primaire et du secondaire se lancent dans les twictées, des dictées en ligne, collaboratives et actives, qui reposent sur le réseau social Twitter. Témoignages. Un élève de la classe de l’école de Dabisse écrit un tweet. EcriTech 6 : Avec le numérique, l'élève au centre ? Le numérique à l'Ecole ? « Beaucoup de pratiquants et peu de croyants ! » C'est dire la mission tracée par la grande messe du colloque écriTech’6 les 9 et 10 avril 2015 à Nice : montrer combien les pratiques peuvent être bien plus diverses, bien davantage tournées vers l'élève, tout à la fois en tant que personne, apprenant et citoyen ; convaincre aussi que la culture numérique peut revitaliser et/ou renouveler les valeurs de l'Ecole, par exemple autour de la collaboration, de la créativité ou de la citoyenneté. Chez beaucoup de participants, des questions, lourdes d'inquiétude et d'impatience, demeurent : combien de temps faudra-t-il encore attendre pour qu'à tous les niveaux les programmes et modes d'évaluation s'adaptent enfin à ce nouveau monde en train de naître ? comment le système peut-il diffuser vraiment à tous ces valeurs et pratiques pour qu'enfin avec le numérique change l'Ecole ? Le numérique forme actuelle de l'écriture ?

Une Carte interactive du Londres de Shakespeare - Pacha cartographie Cette ancienne carte, également connue sous le nom de « carte d’Agas » (ou Civitas Londinum) nous revient en version interactive grâce à Janelle Jenstad, de l’Université de Victoria en Colombie-Britannique. Contemporaine de la naissance de Shakespeare (1564-1616), cette carte urbaine nous donne l’occasion de mieux connaître la capitale de l’Angleterre du 16ème siècle, très présente dans les œuvres du célèbre dramaturge. La ville y est déjà d’importance (on voit qu’elle commence à déborder de ses murailles) mais conserve un aspect médiéval avec, en périphérie, des scènes de la vie quotidienne : lessive dans les champs, récoltes agricoles ou entraînement des archers. Les rues, tavernes, églises, cafés et théâtres de l’époque y sont représentés avec une grande précision, mais vous aurez du mal à les retrouver aujourd’hui puisqu’ils ont pratiquement tous disparus à la suite du grand incendie de 1666. Sur le même thème

Enseigner la littérature par l'oral : Faire sonner les mots de Flaubert Comment éveiller le plaisir de la lecture chez des lycéens de seconde a priori peu motivés par Gustave Flaubert ? Aurélie Palud, professeure de lettres au lycée Gabriel Touchard au Mans, a choisi de les mettre en activité pour réaliser une production originale : créer avec Audacity la bande-son d’un passage de Madame Bovary, pour faire entendre les bruits et les silences, faire vivre les voix et les dissonances, faire comprendre ce qui dès lors se joue d’essentiel et d’ambigu entre les personnages. L’activité montre combien le numérique permet de pratiquer une amusante et formatrice pédagogie de la littérature par immersion : capable de stimuler tout à la fois l’imaginaire des élèves (qui bovarysent ?)

Comment j’ai bâti mon premier projet transmedia ? Transmédia ? De quoi parle-t-on d’abord ? Wikipédia (seule encyclopédie proposant me semble-t-il à ce jour une définition) définit la narration transmédia comme « une méthode de développement d'œuvres de fiction ou documentaires et de produits de divertissement nouvelle qui se caractérise par l'utilisation combinée de plusieurs médias pour développer des univers narratifs, des franchises, chaque média employé développant un contenu différent. Printemps des poètes 2015 : Liberté j’écris ton nom Chaque année, le Printemps des poètes veut libérer la poésie des supports, des lieux, des pratiques qui l’emmurent : des livres trop confidentiels, des espaces trop institutionnels, des pratiques trop scolaires. De nombreuses opérations tentent de la diffuser davantage et autrement, à l’École et dans la Cité, pour qu’adviennent de vivantes rencontres. Du 7 au 22 mars 2015, le 17ème Printemps des poètes lance plus particulièrement un appel général à « l’insurrection poétique ».

histoire-géographie-citoyenneté - que nous apprend la littérature du XVIIIe siècle sur les traites ? Les élèves repèrent les différents lieux et dates du voyage de Robinson dans le texte (.doc). Ils épinglent ensuite des repères sur Google earth et recopient, entre guillemets, les passages du texte correspondant. Entre les repères, ils créent des trajets en veillant à utiliser les différents toponymes présents dans le texte (Canaries, Cap Vert, San Salvador...).

Related: