background preloader

Addiction à Internet - Il a vécu 6 mois sans le net

Addiction à Internet - Il a vécu 6 mois sans le net
Un jour, Thierry Crouzet a coupé Internet. Victime d’un burn-out, d’une overdose numérique. Blogueur influent, geek connecté jour et nuit sur les réseaux sociaux, expert des nouvelles technologies, il a quitté la toile pendant six mois, pour se sevrer. Aujourd’hui, l’ancien addict est devenu un internaute modéré. Il revient sur sa vie de « débranché ». Propos recueillis par Margaux Rambert La nuit du 14 février 2011, vous faites une crise d’angoisse et finissez à l’hôpital. Thierry Crouzet : Allongé sur mon lit d’hôpital, j’ai tout de suite pris mon téléphone pour regarder mes mails et ce qui se passait sur les réseaux sociaux. Votre conclusion, c’est que vous étiez victime d’un burn-out numérique… T.C : Oui. Plus aucun accès à Internet pendant six mois… Pourquoi ce choix d’une déconnexion totale ? T.C : Je ne savais pas ce qui posait problème. Avant cette prise de conscience, vous sentiez-vous accro au net ? T.C : Non, ou alors comme d’autres sont accros à leur travail.

http://www.psychologies.com/Culture/Ma-vie-numerique/Interviews/Addict-il-s-est-deconnecte-d-Internet-pendant-six-mois

Articles de recherches sur les usages problématiques d'internet - Fédération Addiction Les usages exponentielles d’internet font partie des enjeux de notre société, entre nouveaux modes d’attachement et modification du lien social. Deux articles récemment publiés par Marie Danet et Raphaële Miljkovitch traitent de ce nouveau rapport au virtuel et permettent d’identifier des pistes de prises en charge et de Réduction des Risques. Le premier est une revue de la littérature paru dans Psychologie Française concernant l’usage d’Internet en lien avec les styles d’attachement (usage problématique et non problématique). « Monde virtuel : enjeux et risques liés à l¹attachement » Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? 1. Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M.

GREA - Groupement Romand d'Etudes des Addictions Introduction Le présent document présente la vision du GREA sur l’hyperconnectitivé (usage excessif des médias électroniques). Il fait suite à de nombreux échanges professionnels et s’appuie sur les résultats de la recherche en la matière. Les médias électroniques ont intégré le champ des addictions sans substance, appelé aussi «nouvelles addictions» ou «addictions comportementales». Tout savoir sur l'addiction au numérique L'addiction au numérique entre à la faculté avec le lancement d'un cours... en ligne. Pouvons-nous nous passer des écrans ? Comment bien vivre avec Internet ? L'université de Nantes s'empare de ces questions de société en créant son premier MOOC, un e-enseignement collaboratif ouvert à tous et gratuit, sobrement intitulé @ddict.

L'Université de Nantes lance son premier MOOC collaboratif sur l'addiction au numérique Le numérique est désormais partout. Pouvons-nous nous passer des écrans ? Sommes-nous addicts au numérique ? Qui sont les dealers du numérique ? Le jeu pathologique sur ordinateur - La Réponse du Psy Pierre sait prendre des décisions, rapidement très rapidement même. Il est habile. Pierre a un caractère d’acier. Dans des situations complexes, il sait garder son sang froid et il ne se trompe jamais ou presque jamais. Il est bon. Addiction aux réseaux sociaux : les effets sur notre santé Adeptes des réseaux sociaux, attention à l'addiction ! Car l'usage répété des médias sociaux comme Facebook, Instagram ou Twitter peuvent générer du stress, une dépression, des troubles du sommeil ou même un affaiblissement du système immunitaire. Explications. Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, Tumblr, Vine, Snapchat... On les consulte plusieurs fois par jour, sur nos smartphones, nos tablettes et nos ordinateurs.

@ddict, un Mooc sur l'addiction au numérique enseignement - formation Du 22 décembre 2014 au 20 février 2015 L’université de Nantes, en collaboration avec le CHU, lance le 22 décembre @ddict, un Mooc (cours en ligne ouvert aux masses) sur l’addiction au numérique. Conduites addictives chez les adolescents – Une expertise collective de l’Inserm Télécharger la synthèse de l’expertise collective. En France, les niveaux de consommation de certaines substances psychoactives, en particulier l’alcool, le tabac et le cannabis, demeurent élevés chez les adolescents, en dépit des évolutions de la réglementation visant à limiter l’accès des mineurs à ces produits et des campagnes de prévention répétées. ©Fotolia Pour répondre à cette demande, l’Inserm a réuni un groupe pluridisciplinaire d’experts en épidémiologie, santé publique, sciences humaines et sociales, addictologie, neurosciences et communication. Les experts ont notamment constaté une modification des usages et des modes de consommation de certaines substances psychoactives, comme par exemple l’alcoolisation ponctuelle importante qui tend à se développer chez les adolescents.

Suivez @ddict, le MOOC sur les addictions au numérique Le MOOC @ddict que nous vous annoncions récemment a débuté hier. Il est encore temps de le rejoindre pour échanger sur nos usages du numérique et leurs conséquences dans nos vies. Ce MOOC permettra de mieux comprendre les différents usages associés aux mondes numériques, notamment les usages à risque et les addictions. Il s’agit d’un espace de partage et de réflexions autour des pratiques du numérique. Dans ce MOOC qualifié de collaboratif les participants sont invités à échanger entre eux et avec les animateurs pour construire ensemble une recherche commune. Écrans : l'addiction virtuelle À part une infime minorité de cas, la plupart des spécialistes refusent de considérer la pratique intensive de l’ordinateur et des jeux vidéo comme une addiction. La cyberaddiction est à la mode. Internet, l’ordinateur, les jeux vidéo soulèvent autant d’enthousiasme que d’inquiétude. L’inquiétude s’étend même à l’ensemble des technologies que sont les téléphones portables, les assistants personnels informatiques, les lecteurs MP3, notent les psychiatres Marc Valleur et Jean-Claude Matysiak (1).

Je suis accro à Internet, Accros Internet. Les dangers d'Internet [ risque Internet ] Internet est présent partout aujourd’hui, mais son utilisation massive présente des risques pour la santé. Il existe plusieurs profils d’Internautes qui s’estiment très accros à Internet et ceci en fonction de leur activité principale sur le web : jeux (poker, jeux concours, etc.), jeu en réseau (Wow, Counter-Strike, etc.), chat, forum, messagerie instantanée, blog du type Skyblog, réseau social du type MySpace, Facebook, échange de vidéo du type YouTube et Dailymotion etc. Le fait de passer tout son temps libre derrière un écran à développer des relations virtuelles risque fort de porter préjudice aux rapports entretenus avec les autres dans la vraie vie car l’on consacre moins de temps à ces dernières. Des études montrent que les internautes accros passent beaucoup plus de temps seul que les non-internautes, à contexte social ou démographique équivalent. Globalement les accros du web passent moins de temps à travailler, réfléchir ou effectuer des travaux domestiques.

Article très intéressant, qui donne un exemple précis de ce que peux vivre une personne addicte. by ludivion_groupee_psy Mar 14

bonjour simplement pour vous dire qu'il s'agit d'un témoignage très intéressant. je l'ajoute également Merci by deyaa_groupeb_psy Mar 6

Je trouve très intéressant de lire un témoignage réel. Malhereusement, aujourd'hui ce n'est pas facile de se déconnecter d'internet si facilement car il est très présent dans nôtres vie : au travail, aux études. Cependant, c'est bien de prendre conscience de cette problématique. by morenosans_grouped_psy Mar 6

Bonjour, Témoignage effectivement très intéressant. L'article donne pour une fois la parole à une "victime" de la cyberdépendance". Je l'ajoute également. Merci ! by aubertin_groupec_psy Mar 5

Bonjour, Je trouve ce témoignage intéressant. Cet écrivain est intervenu dans m'émission radio de RTL mis en ligne sur nos pearltrees et complète le sujet en évoquant le besoin de se déconnecter pour éviter le burn-out numérique. J'ajoute cet article à mon pearltrees. Merci by gaborit_groupeb_psy Feb 22

Related: