background preloader

L’USURPATION DE L’IDENTITE NUMERIQUE : LES RESEAUX SOCIAUX SUR LA SELLETTE

L’USURPATION DE L’IDENTITE NUMERIQUE : LES RESEAUX SOCIAUX SUR LA SELLETTE
Les réseaux sociaux ont connu un développement exceptionnel sur la toile, cependant plus les réseaux sociaux ont pris du poids et plus l’usurpation d’identité c’est développée sur le net. Il est donc important de savoir si les internautes ont réellement la maîtrise de leur identité numérique. Si ces réseaux sont des outils de communication reconnus, il ne faut pas en abuser et les utiliser à bon escient. A priori, des clauses de confidentialité existent pour protéger les internautes, mais souvent celles-ci sont mal connues ou mal utilisées ou tout simplement partiellement inefficaces. D'ailleurs à plusieurs reprises des plaintes ont été lancées contre Facebook pour non respect de la vie privée. La question qui se pose est donc de savoir si les internautes ont ou non la maîtrise de leur identité numérique ? I) Usurpation de l’identité numérique et atteinte à la vie privée A) La protection de la vie privée sur Internet B) Facebook et faux profil B) Un jugement qui montre la voie

http://www.murielle-cahen.com/publications/usurpation-facebook.asp

Related:  Numérique et pensée critique Veille stratégiqueprotection de l'identité numériqueMenaces Identité numériqueUsurpation d'identitéConstruction de l'identité virtuelle

L'éducation critique au média et au numérique Producteur de programmes éducatifs plurimédias & opérateur de campagnes de sensibilisation, Tralalere, réunit plus de 20 personnes par la volonté de transmettre. – 5 médias : Audiovisuel / Web / Mobile / Edition – 3 publics cible : Enfants / Parents / Enseignants – 2 circuits de diffusion : Institutionnel / Grand public Dessins animés, sites internet, activités interactives, applications mobiles, Serious Games, installations in situ, dispositifs muséographiques, etc… On a tous assisté à une scène usuelle de ce type : à deux ans, un enfant peut utiliser un Smartphone ou une tablette de façon autonome. Et il utilise tous les jours ce petit joujou devenu indispensable. Utilisateur dès 2 ans… Mais à 7, 12, 17 et 30 ans, il ne sait toujours pas comment ça marche. L’ambition de Tralalere, c’est d’innover en éduquant au numérique pour faire comprendre, interagir et former des jeunes avisés. Parmi nos sujets de prédilection l’éducation critique au media… et au numérique en particulier. A.

La protection pénale de l’atteinte à l’identité numérique sur les réseaux sociaux - Virtualegis L'identité sur un réseau social est « constituée par son profil »[1], lequel contient de multiples informations, ou données personnelles et contributions[2]. Or, selon un rapport de Symantec « les cas d'usurpation d'identité auraient explosé [à la fin de l'année 2010], à la faveur de la multiplication de « toolkits », sites malveillants, et surtout via des actions plus ciblées sur les réseaux sociaux »[3]. Cette « identité numérique » est protégée par la loi de plusieurs manières. I. - La protection dans le cadre du droit commun Elle est tout d'abord protégée, depuis longtemps, de manière indirecte, au moyen de la protection des données personnelles et de la protection du nom dans le monde « physique ». L'article 434-23 du code pénal punit, par exemple, « le fait de prendre le nom d'un tiers, dans des circonstances qui ont déterminé ou auraient pu déterminer contre celui-ci des poursuites pénales [ … ].

Facebook : 27 conseils pour protéger son identité numérique Il y a un peu plus d’un an, j’avais réalisé un article sur les dix commandements à connaître pour que son profil facebook soit protégé ainsi que notre identité numérique le soit aussi. Mais… Les besoins ont aujourd’hui évolués tout comme les règles de confidentialités du premier réseau social au monde. Aujourd’hui facebook représente environ 450 millions d’inscrits. Le délit d’usurpation d’identité numérique, un nouveau fondement juridique pour lutter contre la cybercriminalité. Par Betty Sfez, Avocat. Avant l’entrée en vigueur de la loi LOPPSI II, adoptée le 14 mars 2011, la victime d’une usurpation d’identité sur internet ne pouvait poursuivre l’auteur de l’infraction que sur des fondements généraux du droit pénal, tels l’escroquerie, la prise du nom d’un tiers aux fins de commission d’une infraction pénale (ex. diffamation, escroquerie), l’atteinte à un traitement automatisé de données, l’atteinte à la vie privée et l’atteinte au droit à l’image. La LOPPSI II de 2011, qui comprend un chapitre dédié à la lutte contre la cybercriminalité, a créé une nouvelle infraction spécifique : l’usurpation d’identité numérique [1]. La première condamnation sur le fondement de l’usurpation d’identité numérique a été prononcée par le Tribunal de grande instance de Paris le 18 décembre 2014, dans une affaire concernant la création d’un faux site web [2]. 1. La notion d’usurpation d’identité numérique. 1.1 La définition légale.

Avez-vous une identité numérique ? L'identité numérique est constituée de toutes les données associées à votre nom sur la Toile. Il peut s'agir d'éléments identitaires : patronyme, statut professionnel, diplômes obtenus, expériences précédentes,... bref l'ensemble des informations qui peuvent figurer sur un CV en ligne ou dans un profil sur un réseau social. Mais vous trouverez aussi les traces laissées par votre activité virtuelle : commentaires sur des forums, participation à des hubs, vote sur une pétition en ligne, annonces postées sur des sites de vente,... Sans oublier les traces laissées par l'activité des autres internautes à votre sujet, qui peuvent vous réserver quelques surprises. « Il est fort possible que des traces impactent votre image numérique sans que vous le sachiez, prévient Jean-Francois Ruiz, Co-Fondateur de l'agence de webmarketing PowerOn.

EDU - Pédagogie numérique en action i. Penser de façon critique Cette compétence implique un processus de réflexion critique pour concevoir et gérer des projets et pour résoudre des problèmes significatifs et authentiques, c’est-à-dire des enjeux de la société. Identité numérique (Internet) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'identité numérique ou IID (pour Internet Identity en anglais) peut être définie comme un lien technologique entre une entité réelle (personne, organisme ou entreprise) et des entités virtuelles (sa ou ses représentation(s) numériques). Le développement et l’évolution des moyens de communication, au travers notamment de la multiplication des blogs et des réseaux sociaux, changent le rapport de l’individu à autrui. Ainsi, l’identité numérique permet l’identification de l’individu en ligne et la mise en relation de celui-ci avec cet ensemble de communautés virtuelles qu’est Internet. Dès lors, l’identité numérique peut être divisée en trois catégories: Le décalage ou du moins les divergences qui peuvent subsister entre l’identité déclarative et l’identité agissante soulèvent une question majeure.

Protéger son identité numérique Aujourd'hui, les usurpations d'identité se multiplient, notamment sur les réseaux sociaux, où chacun s'épanche sur soi en texte et en images. Endosser le patronyme d'un autre est devenu un sport assez fréquemment pratiqué, notamment sur les forums, sur Facebook, où foisonnent les Nicolas Sarkozy et autres Steve Jobs, sur eBay, où un voleur se présente comme un vendeur bien noté pour escroquer un acheteur... Et même, un ingénieur marocain de 27 ans s'est fait passer pour le prince Moulay Rachid, frère cadet du roi Mohammed VI, sur Facebook. Il a été condamné à trois ans de prison le 22 février 2008. Aujourd'hui, comment l'internaute utilisateur de multiples applications et services web qui demandent un login et un mot de passe, peut-il gérer ses identités, parfois multiples, sans être victime d'une usurpation d'identité ? Et comment peut-il contrôler sa présence sur la Toile, rythmée par ses interventions sur des forums et blogs, sa présence sur des réseaux sociaux...

Related:  Identité numériqueIdentité Numérique