background preloader

Différentes formes d'usurpation d'identité sur Internet

Différentes formes d'usurpation d'identité sur Internet
Related:  Usurpation d'identité sur internet et code pénalIdentité numérique

Mesures préventives L’identité de chacun est un bien précieux, indispensable pour mener à bien toutes les activités du quotidien. Pour ouvrir un compte bancaire, obtenir un crédit, acheter des biens et des services ou prétendre à des prestations, vous devez prouver votre identité. Comment la protéger ? Dans un monde toujours plus mobile et connecté, les clés d'accès à votre identité sont plus vulnérables que jamais. Quelques détails, en apparence anodins, suffisent pour exposer votre identité aux fraudeurs. réseaux sociaux et identité numérique

Textes réglementaires Les décrets encadrant l'activité de la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet. Décret n° 2009-887 du 21 juillet 2009 pris pour l’application de l’article L. 331-18 du code de la propriété intellectuelle Le décret n° 2009-887 du 21 juillet 2009 fixe le modèle de déclaration d’intérêts que les membres du Collège et de la Commission de protection des droits ainsi que le secrétaire général de la Haute Autorité déposent à l’occasion de leur désignation. Décret du 23 décembre 2009 portant nomination des membres du collège et de la Commission de protection des droits de la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet Le décret du 23 décembre 2009 porte sur la nomination des membres du Collège et de la Commission de protection des droits de l'Hadopi. Décret n° 2009-1773 du 29 décembre 2009 relatif à l'organisation de la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet.

Définition Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'identité numérique ou IID (pour Internet Identity en anglais) peut être définie comme un lien technologique entre une entité réelle (personne, organisme ou entreprise) et des entités virtuelles (sa ou ses représentation(s) numériques). Le développement et l’évolution des moyens de communication, au travers notamment de la multiplication des blogs et des réseaux sociaux, changent le rapport de l’individu à autrui. Ainsi, l’identité numérique permet l’identification de l’individu en ligne et la mise en relation de celui-ci avec cet ensemble de communautés virtuelles qu’est Internet. Dès lors, l’identité numérique peut être divisée en trois catégories: Le décalage ou du moins les divergences qui peuvent subsister entre l’identité déclarative et l’identité agissante soulèvent une question majeure. La schématisation du concept de l’identité numérique a été abordée par plusieurs auteurs comme Fred Cavazza ou encore Leafar[2].

Une proposition de loi pour pénaliser l'usurpation d'identité sur internet Le sénateur socialiste du Territoire de Belfort, Michel Dreyfus-Schmidt, a déposé une proposition de loi visant à punir toute personne qui détourne l’identité d’autrui sur internet. «Dans le "monde réel", l'identité est clairement définie et protégée, mais il y a un manque sur le terrain juridique par rapport à la définition d'usurpation d'identité sur internet», explique-t-il à ZDNet.fr . «Par ailleurs, de nombreux organismes ont signalé une recrudescence des usurpations sur internet, la plus connue étant le phishing . » Cette pratique consiste à attirer un internaute, par le biais d’un e-mail frauduleux, par exemple sur un faux site de banque, afin de lui demander de fournir des données personnelles (numéros de compte, de carte bancaire, mot de passe...). «Il y a deux possibilités pour s’attaquer à ces phénomènes: soit l’on s’attache à certifier l’identité de quelqu’un avec une mesure technique, comme la biométrie, soit on utilise le droit», poursuit Michel Dreyfus-Schmidt.

Une peine plus sévère en débat Le responsable d’un délit d’usurpation d’identité numérique sera-t-il bientôt passible d’une peine maximale de sept ans de prison et de 45 000 euros d’amende (contre un an de prison et 15 000 euros d’amende aujourd’hui) ? C’est en tout cas le souhait d’une soixantaine de députés de l’opposition, qui viennent de déposer une proposition de loi en ce sens. Actuellement, l’article 226-4-1 du Code pénal punit d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende « le fait d'usurper l'identité d'un tiers (...) en vue de troubler sa tranquillité ou celle d'autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération ». Le député UMP Thierry Lazaro et une soixantaine de ses collègues de l’opposition veulent cependant muscler avec fermeté ce dispositif. L'usurpation des plaques d'immatriculation comme source de légitimation Mais pourquoi donc multiplier par sept la peine de prison encourue, et par trois le montant de l’amende correspondante ? Le député Le Fur saisit sa chance Xavier Berne

Comprendre et enseigner l'identité numérique L’identité numérique est devenue, avec l’accélération de l’utilisation des réseaux sociaux par nos élèves et la prolifération des données personnelles sur le Web un thème de formation essentiel en information - documentation pour les aider à contrôler leur e-réputation, maîtriser leur image publique et la gestion des traces laissées sur le net.Plusieurs ressources, publiées depuis peu, proposent des pistes pédagogiques ou des dossiers plus généraux sur lesquels fonder la formation à l’identité numérique avec les élèves. Appréhender la notion d’identité numérique Quelle est notre identité sur le web ? Dossier de l’académie de Besançon mis à jour en septembre 2011. Identité numérique : Comment traiter ce sujet en classe Anne Delineau sur la rubrique Clemi des documentalistes de l’académie de Poitiers publie un dossier en décembre 2011. Comment sensibiliser les élèves à la question de l’identité numérique ? l’identité numérique, quelle importance pour nos présences en ligne ? Rappels

La Haute Autorité : Présentation et missions L’Hadopi, Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet, est une autorité publique indépendante dont la création résulte d’un long processus de réflexion sur la création dans l’univers numérique. Ses missions sont définies par la loi Création et Internet du 12 juin 2009 dite "loi Hadopi". Des Accords de l’Élysée à la loi Création et Internet Les Accords de l’Élysée du 23 novembre 2007 ouvrent la voie à la loi Création et Internet, dite " loi Hadopi ". Elle fait suite à un processus législatif initié avec la loi du 1er août 2006 relative au droit d’auteur et aux droits voisins dans la société de l’information (DADVSI). La loi DADVSI transpose en droit français la directive européenne 2001/29/CE sur l'harmonisation de certains aspects du droit d'auteur et des droits voisins dans la société de l'information. Composition de l'Hadopi L’Hadopi est constituée de deux organes : Missions de l'Hadopi L’Hadopi a pour missions :

Moteur de recherche IXquick - Protège Votre Vie Privée! Le seul moteur de recherche qui n’enregistre pas votre adresse IP. Votre Vie Privée est menacée! Chaque fois que vous utilisez un moteur de recherches courant, vos données de recherches sont enregistrées'. Ces recherches révèlent une quantité choquante d'informations personnelles à votre sujet, comme vos intérêts, votre situation de famille, vos penchants politiques, votre état de santé, etc. Pourquoi devrais-je m'inquiéter ? Les principaux moteurs de recherche ont tranquillement constitué une base de données d'informations personnelles d'une ampleur sans précédent. En août 2006, la communauté des internautes a été stupéfaite par la divulgation accidentelle par AOL , dans une base de données en ligne, de tous les détails et données accumulés sur les recherches effectuées pendant trois mois par 650 000 utilisateurs d’AOL.Celle-ci peut encore être consultée. Scandalisé? La position d’Ixquick: Garanties Ixquick: Quel est notre score de confidentialité ? Q&R la Vie Privée et Ixquick:

Dossier: Comment mieux gérer son identité numérique pour les débutants ? | Maryon Escot Jackson Actuellement en préparation d’un diplôme universitaire technologique en Information et Communication au sein de l’Institut Universitaire de Technologie à Toulouse ; passionnée par les apports du Web 2.0. et par les réseaux sociaux, je conçois cet article dans l’intention d’accompagner les individus désirant construire ou améliorer leur identité numérique. L’identité numérique, c’est le mélange entre votre personne réelle et ce que vous êtes (ou prétendez être) sur Internet. Ce terme est avancé depuis l’apparition du Web 2.0 dans lequel a été intégrée la possibilité pour l’internaute de participer directement au contenu (arrivage des messageries instantanées, chat, blogs, réseaux sociaux, data journalisme, e-commerces, forums et autres). Il ne faut jamais perdre de vue que la toile est principalement publique. L’identité numérique, c’est aussi ce que l’on publie de vous. A quoi cela va-t-il me servir? Exemple : Facebook. Facebook, c’est la maison de chacun. Exemple : Viadeo. Like this:

Quelques définitions données par la CNIL Qu'entend-on par "usurpation d'identité" en ligne L’usurpation d’identité consiste à utiliser, sans votre accord, des informations permettant de vous identifier. Il peut s'agir, par exemple, de vos nom et prénom, de votre adresse électronique, ou encore de photographies…. Ces informations peuvent ensuite être utilisées à votre insu, notamment pour souscrire sous votre identité un crédit, un abonnement, pour commettre des actes répréhensibles ou nuire à votre réputation. Quelles sont les techniques les plus utilisées par les usurpateurs d'identité en ligne? Sur Internet, on distingue deux types d’usurpation d’identité. Dans l'autre cas, l’usurpateur envoie à sa victime un message en se faisant passer pour un organisme public ou privé connu, et récupère à partir d'un faux site des informations personnelles. Comment se prémunir contre l’usurpation d'identité en ligne? Quelles précautions prendre avec mes identifiants de comptes en ligne ? Faites attention aux mots de passe !

Related: