background preloader

Protéger son identité numérique

Protéger son identité numérique
Aujourd'hui, les usurpations d'identité se multiplient, notamment sur les réseaux sociaux, où chacun s'épanche sur soi en texte et en images. Endosser le patronyme d'un autre est devenu un sport assez fréquemment pratiqué, notamment sur les forums, sur Facebook, où foisonnent les Nicolas Sarkozy et autres Steve Jobs, sur eBay, où un voleur se présente comme un vendeur bien noté pour escroquer un acheteur... Et même, un ingénieur marocain de 27 ans s'est fait passer pour le prince Moulay Rachid, frère cadet du roi Mohammed VI, sur Facebook. Aujourd'hui, comment l'internaute utilisateur de multiples applications et services web qui demandent un login et un mot de passe, peut-il gérer ses identités, parfois multiples, sans être victime d'une usurpation d'identité ? Le projet OpenID Un nom revient souvent dès que l'on aborde la question de l'identité numérique : OpenID. À savoir Les clients qui disposent déjà d'un compte chez AOL, Orange ou encore Wordpress, et bientôt Yahoo ! MyID.is ClaimID

10 conseils pour protéger son identité sur Internet Photo : iStockphoto L'usurpation d'identité est en hausse. Les réseaux sociaux ne sont pas étrangers au phénomène. Avant de vous connecter, protégez votre ordinateur, votre téléphone intelligent et votre tablette avec un logiciel antivirus, un programme antiespion et un pare-feu obtenus chez un fournisseur sérieux. Que faire en cas de vol d'identité? (Sources : Association des banquiers canadiens, Office de la protection du consommateur, Service Québec, Commissariat à la protection de la vie privée du Canada, Banque nationale, La loi canadienne antipourriel) Inriality | Protéger son identité sur Internet : pourquoi et comment ? Qui a besoin de protéger son identité et ses données sur Internet ? Sébastien Gambs : Les journalistes d’investigation, les professions médicales et juridiques, les activistes... sont des exemples courants. Cependant, il n’y a pas que les professionnels ou les entreprises à être concernés. Sur Internet, le grand public peut vouloir se mettre à l’abri des exploitations commerciales ou frauduleuses de ses données personnelles et de son identité. Peut-on cacher facilement son identité sur Internet ? C’est difficile parce qu’on peut profiler un internaute de multiples façons. Ces méthodes d’identification ne requièrent pas de connaître directement l’identité de l’internaute mais permettent de pister ce navigateur particulier, et donc la personne derrière ce navigateur. Pour mieux protéger son identité, que faut-il faire ? Autant que possible, il ne faut pas dévoiler sa véritable identité - ce qui revient à porter un masque. Que peut-on attendre de l’initiative « do not track » ?

Dans cette section sont regroupées les pages en rapport... Maîtriser son identité numérique | Internet responsable Dans la vie courante, lorsque nous achetons une baguette de pain, il ne nous viendrait pas à l’idée de décliner notre identité et notre adresse au boulanger. Les relations que l’on entretient via Internet sont à gérer de la même façon. Pourquoi donner notre identité civile et notre adresse pour acheter un bien immatériel payé en ligne et qui n’a pas besoin d’être livré à une adresse postale ? Connaître et contrôler ce qu'on enregistre sur vous Lorsqu’on navigue sur internet, un certain nombre d’informations sont enregistrées en différents endroits du réseau, notamment sur l’ordinateur utilisé, chez le fournisseur d’accès ou chez les fournisseurs des services qu’on consulte. Lire la suite Endiguer la collecte excessive Ce n’est pas parce qu’un fournisseur de service déclare « avoir besoin » de certaines de vos données personnelles que sa demande est justifiée et légitime. Gérer ses profils et ses identités

Identité numérique : ce miroir déformant Ronan Boussicaud est webmarketeur et Community Manager pour l’agence Useweb. Profondément attaché aux relations humaines, il blogue sur « La Psyché du web social« , un site faisant le pont entre la psychologie sociale et le web 2.0. Collaborateur pour le site My Community Manager, il y développe des analyses liées au Community Management et aux médias sociaux. Il partage sa veille qualitative et ses coups de cœur sur son compte Twitter @Rboussicaud. Il intervient aujourd’hui dans le cadre de notre Débat du mois sur l’identité numérique. Nous sommes à présent 7 milliards d’êtres humains sur notre chère planète Terre. Nos attentes et besoins restent les mêmes depuis la nuit des temps (comme le démontre la pyramide de Maslow), cependant c’est bien la technologie qui construit des outils faisant évoluer nos usages. « L’homo internetus » que nous sommes devenus a donc une nouvelle identité, un reflet numérique de sa personne qu’il faut entretenir. L’identité comme miroir En résumé Et vous ?

Cette section regroupe les pearltress tiers Cette section regroupe les blogs Cette section regroupe tous les flux d'informations.... Dans cette section, j'ai voulu regrouper divers ressources... Dans cette section nous retrouvons principalement des... Dans cette section j'ai essayé de regrouper divers... Identité numérique : être ou ne pas être sur le Web? Andrée Beaudin-Lecours, chargée de projet (La Vitrine Technologie-Éducation) Depuis l’avènement de ce qu’il est convenu d’appeler l’«École 2.0» (School 2.01), dans la foulée du Web 2.0, les acteurs du milieu éducatif utilisent Internet plus que jamais. Sur cette Toile qui se veut «centrée sur l’utilisateur» (user centric), enseignants et étudiants tendent à devenir maîtres du jeu. Ils se transforment en véritables producteurs de contenu, que ce soit par leurs interventions sur un blogue, leurs collaborations à un wiki, la diffusion de leurs vidéos, leurs photos, etc. Avec leurs contributions variées, leurs traces laissées sur le Web, se dessinent peu à peu leur identité numérique, leur marque personnelle, puis leur cyberréputation. Cependant, ils ne sont pas véritablement maîtres de leur identité, car d’autres gèrent à leur place leurs renseignements personnels, les informations qui les concernent. Identité ou identités numériques? Laisser ses traces numériques Voici une procédure simple :

Enfants et écrans : psychologie et cognition L’Académie des sciences vient de publier un rapport (.pdf) sur la relation des enfants aux écrans (disponible également sous la forme de livre aux éditions Le Pommier), un rapport qui tord le cou à nombre d’idées reçues sur le sujet et fait le point sur les connaissances scientifiques, éducatives et neurobiologiques. Comme le précisait Jean-François Bach, secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences lors de la présentation publique du rapport, l’Académie a souhaité éclaircir les bases scientifiques de nos usages excessifs des écrans (voir les vidéos des présentations). Un rapport qui a voulu insister pas seulement sur les effets délétères des écrans – des effets qui existent, qui influent par exemple sur le temps de sommeil, l’attention, mais de manière plus rare qu’on a tendance à le penser – mais surtout sur les effets positifs de notre exposition aux écrans et notamment de l’exposition des plus jeunes aux écrans. A l’inverse, chaque culture apporte également son lot d’avantages.

Related: