background preloader

ECJS GPA

Facebook Twitter

La gestation pour autrui (CCNE) GPA : Valls assume avoir « changé d'avis » - Les Echos. GPA: «Ne rien faire, c'est laisser s’installer le trafic international des mères» Le gouvernement, si l’on en croit la presse, aurait confirmé son intention de ne pas demander le renvoi en grande chambre des deux arrêts Mennesson et Labassée du 26 juin 2014, dans lesquels la cinquième section de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a condamné la France pour le refus de transcrire dans son droit les actes d’état civil étrangers des enfants nés de mères porteuses, en ce qui concerne la filiation paternelle.

GPA: «Ne rien faire, c'est laisser s’installer le trafic international des mères»

Non seulement il n’y aurait pas d’appel, mais le gouvernement irait selon la presse au-delà des termes des arrêts, en transcrivant l’état civil concernant les deux commanditaires, y compris celui (ou celle) sans lien biologique avec l’enfant. Une capitulation Il s’agirait d’une reconnaissance totale par la France des effets des contrats de mère porteuse à l’étranger, et donc d’une capitulation devant le fait accompli.

Le CoRP demande instamment au gouvernement de demander le renvoi en grande chambre de la CEDH et de refuser cette capitulation. ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE. Faites-moi un bébé aussi vite que possible. Le secteur florissant de la maternité de substitution internationale, où les Occidentaux se sont mis à recruter les femmes pauvres de pays en voie de développement pour qu'elles portent leurs enfants, a fait l'objet d'un gros buzz médiatique ces dernières années.

Faites-moi un bébé aussi vite que possible

En général, la pratique est décrite comme un accord gagnant-gagnant entre les mères porteuses et ceux qui les embauchent; les couples obtiennent le bébé qu'ils ont toujours voulu tandis que les femmes des pays pauvres gagnent en une simple gestation l'équivalent de plusieurs années de leur salaire habituel. publicité Dans des histoires bouleversantes, on nous raconte comment des individus stériles, mais aussi des couples lesbiens et gays en mal d'enfants (ayant dû passer sous les fourches caudines de politiques d'adoption discriminantes), ont réussi à former des familles en pouvant se payer, à l'étranger, le recours à des mères porteuses. GPA. La gestation pour autrui (CCNE) La gestation pour autrui. En France, la loi n° 94-653 du 29 juillet 1994 relative au respect du corps humain interdit explicitement la gestation pour autrui.

La gestation pour autrui

En introduisant dans le code civil l'article 16-7, selon lequel « toute convention portant sur la gestation pour le compte d'autrui est nulle », cette loi a confirmé la jurisprudence antérieure de la Cour de cassation. Gestation pour autrui (GPA) et condition de la femme. Bien qu'elles soient souvent mises en parallèle, la PMA (procréation médicalement assistée) et la GPA (gestation pour autrui) n'ont rien en commun, ni en terme technique, ni en terme de projet de société : l'une utilise une semence (PMA), l'autre une femme (GPA).

Gestation pour autrui (GPA) et condition de la femme

Pour la PMA, vous avez un homme qui donne une semence à un couple. Pour la GPA, vous avez une femme qui porte pendant 9 mois un enfant pour un couple. Elle donne à un couple son corps, 9 mois de sa vie et sa santé voire sa vie (complications et conséquences des grossesses). Voici donc quelques réflexions et articles que j'ai trouvé intéressants sur le thème de la GPA. Photo credit: bies / Foter.com / CC BY-NC-SA. Un débat sur la GPA tourne court à l’Assemblée. Gestation pour autrui : un cadre contre les dérives. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Michèle André, Elisabeth Badinter, Gérard Bapt, Joëlle Belaisch-Allart, Serge Blisko, Patrick Bloche, Gilles Bon-Maury, Jean-Michel Boucheron… Chaque victoire emportée par la France contre ses propres conservatismes est le résultat d'une confrontation.

Gestation pour autrui : un cadre contre les dérives

Lorsqu'il s'agit de prendre acte de l'évolution de notre société, les libertés à conquérir sont toujours précédées d'incompréhensions, d'inquiétudes et de prophéties menaçantes. C'est en répétant les choses avec obstination que les Français, et plus encore les Françaises, ont dissipé les doutes et obtenu le droit au divorce, puis le droit de disposer librement de leur corps, malgré tous les messagers de l'apocalypse qui s'y sont opposés.

Il y a un demi-siècle, on imposait aux futurs parents la naissance d'enfants non désirés. Aujourd'hui, à travers les interdictions inscrites dans la loi de bioéthique, on interdit à des parents la naissance d'enfants désirés. La gestation pour autrui en huit questions.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Nicolas Chapuis et Gaëlle Dupont Elle n'était pas prévue au programme, et le gouvernement comptait bien éviter d'en parler au cours de l'examen du projet de loi sur le "mariage pour tous".

La gestation pour autrui en huit questions

La gestation pour autrui (GPA) a fait irruption, mercredi 30 janvier, dans le débat. En cause : une circulaire de la Chancellerie facilitant l'accès à la nationalité française des enfants conçus à l'étranger de cette façon.