background preloader

Moi, Mustapha Kessous, journaliste au "Monde" et victime du raci

Moi, Mustapha Kessous, journaliste au "Monde" et victime du raci
"Le Monde" a demandé à un de ses journalistes, Mustapha Kessous, 30 ans, d'écrire ce qu'il racontait en aparté à ses collègues : les préjugés contre les Maghrébins, qui empoisonnent sa vie privée et professionnelle. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Mustapha Kessous Brice Hortefeux a trop d'humour. Je le sais, il m'a fait une blague un jour. Trois mois plus tard, lundi 7 juillet, jour de mes 29 ans. Je pensais que ma "qualité" de journaliste au Monde allait enfin me préserver de mes principaux "défauts" : être un Arabe, avoir la peau trop basanée, être un musulman. J'en parle souvent à mes collègues : ils peinent à me croire lorsque je leur décris cet "apartheid mental", lorsque je leur détaille les petites humiliations éprouvées quand je suis en reportage, ou dans la vie ordinaire. Ça fait bien longtemps que je ne prononce plus mon prénom lorsque je me présente au téléphone : c'est toujours "M. Et pourtant, s'ils savaient à quel point la banlieue m'était étrangère. Related:  Racisme institutionnelRacisme

Vidéo Brice Hortefeux Dans cette vidéo, le ministre de l'Intérieur s'amuse avec un jeune militant UMP. Jean-François Copé plaisante, l'ambiance est très décontractée. "Il ne correspond pas du tout au prototype", commence Brice Hortefeux, en référence à l'origine arabe du jeune homme, "qui mange du cochon et qui boit de la bière", précise une voix anonyme. Et Brice Hortefeux d'ajouter: "Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va. Le film, repris sur les sites de partage de vidéos Daily Motion ou Wat, circule à grande vitesse sur le Web, où on entend ici ou là des appels à la démission. Dans un communiqué, Brice Hortefeux "dénonce une vaine et ridicule tentative de polémique". Le communiqué se poursuit ainsi: "A l'occasion des universités d'été de l'UMP, alors qu'il prenait une photo à la demande d'un jeune militant, des commentaires du public ont porté sur les caractéristiques supposées des habitants de l'Auvergne, région d'origine de Brice Hortefeux.

Plus de ​50% des policiers et militaires ont voté FN en 2015 The Origin of the phrase "Women of Color" Reporter de guerre ou le mythe de Tintin par Mémona Hintermann Grand reporter à France 3, Mémona Hintermann a couvert de nombreux conflits. Distinguée en décembre 2012 par le Grand Prix de l'Association de la Presse étrangère pour son travail, elle nous avait livré, lors du festival Prix-Bayeux des Correspondants de guerre, un regard critique sur son métier. De l'ivresse du reportage à la difficulté de décrypter l'information sur le terrain. «Grand Reporter ? Quel miroir aux alouettes teinté de fantasmes ! Incroyable le nombre de jeunes surdiplômés qui m’envoient lettres, mails, textos et leur rêve au cœur : «J’aimerais faire votre métier ! Quand je suis invitée dans des collèges ou lycées, la même question revient en boucle. Oui, bien sûr, ma génération a connu l’ivresse du reportage au loin quand nous étions envoyés pour deux ou quatre semaines ! J’ai eu un parcours de saltimbanque Personnellement, je n’ai jamais passé une seule journée comme élève dans une école de journalisme – depuis quelques années, on m’y invite à partager mon expérience.

Technique, méthode et constance : la réussite sportive n’est pas une une question couleur de peau Pour s’imposer au plus haut niveau dans un sport, il est nécessaire d’avoir un impératif de succès et de disposer des moyens pour réussir. La surreprésentation d’un groupe social ou d’un genre dans la pratique et la réussite d’une discipline sportive n’est donc pas un phénomène naturel. Chaque sport a sa classe sociale privilégiée et une orientation de genre. La boxe, par exemple, est un sport très majoritairement ouvrier. La boxe professionnelle, qui permet très rarement à un athlète de gagner beaucoup d’argent, est aussi le révélateur de la composition de la population se situant au bas de l’échelle sociale d’un pays. Durant les années 80, les conservateurs américains ont repris la vieille thèse raciste selon laquelle les afro-américains dominaient la boxe pour des raisons physiologiques. Au-delà de la classe sociale, le genre oriente également fortement la pratique sportive. Dès qu’une femme brille sportivement, ses performances sont comparées avec celle d’un homme. J'aime :

Vidéos de la semaine : Hitler, Hitler, Hitler, Hitler, Hitler et Vous êtes forcément tombé un jour ou l’autre sur une vidéo parodique mettant en scène une colère d’Hitler dans La Chute d’Olivier Hirschbiegel, (excellent) film sorti en 2004 qui raconte les derniers jours du dictateur avec Bruno Ganz (impressionnant) dans le rôle principal. Dans la séquence originale, qui se situe à 1/3 du film, Hitler apprend que le général Steiner a refusé de mener une contre-offensive contre l’armée rouge, pique une colère contre la nullité de ses généraux, s’estime trahi, déclare la guerre perdue et conclut en disant qu’il préfère se tirer une balle dans la tête que d’abandonner Berlin. Séquence historique connue si j’en crois la biographie de Felix Steiner. Un exemple de parodie où Hitler apprend qu’il n’aura pas son iPhone 3GS : [Youtube id= La nouveauté n’est évidemment pas l’idée de détourner une vidéo (la télévision fait ça depuis longtemps, le web le fait dans tous les sens, je ne parle même pas de Mozinor). Like this:

Un racisme qui vient d'en haut Le schéma est ancien, hérité de Platon : il y aurait d’un côté la plèbe, « bas-ventre » du corps social, de l’autre les philosophes-rois qui en forment la tête. Par exemple, les partisans des politiques d’immigration menées depuis vingt ans ne cessent d’afficher leur « raison » et d’invoquer les « émotions » et les « peurs des Français ». Ils se disent « à l’écoute » des « émotions populaires » – la formule, glaciale, est de Lionel Jospin – dans le but de les contenir. Ils affirment enfin qu’être sourd aux « inquiétudes » et aux « demandes de fermeté » de « l’opinion », c’est « faire le jeu du Front National ». À ces discours rebattus, il faut opposer une toute autre hypothèse : et si le racisme venait d’en haut ? Et si la demande xénophobe était produite par les « réponses raisonnables » des élites ? Cette banalisation des stéréotypes racistes ou xénophobes doit beaucoup, également, aux faiseurs d’opinion que sont les grands médias. La bataille du vocabulaire « Foulard : le complot.

Exclusif Rokhaya Diallo sur le mariage pour tous Une grande manifestation a rassemblé près de 100 000 personnes, selon les organisateurs, 60 000 selon la police, entre la Bastille et la place Saint-Michel à Paris pour soutenir l’ouverture du mariage aux homosexuels. Mobilisation importante, mais peu d’Africains, arabes ou noirs, dans le cortège... De quoi dissiper les doutes et confusions apparues au sein de la majorité présidentielle ? L’occasion de croiser Rokhaya Diallo et de lui donner la parole sur ce thème... Parmi les réformes "sociétales" promises par François Hollande lors de la campagne pour la Présidence de la République française,il en est une qui divise... et semble peu mobiliser les minorités noires et arabes de France : c’est le "mariage pour tous", c’est-à-dire l’ouverture du mariage aux couples homosexuels. Parmi les manifestants : Rokhaya Diallo... Etre gay et immigré, double risque d’exclusion !

Nadir Dendoune, journaliste, et prisonnier à Bagdad Nadir Dendoune, journaliste franco-algéro-australien, a été arrêté le 24 janvier par la police irakienne pour avoir pris des photos sans autorisation à Bagdad, a annoncé sa famille ce lundi. Selon une source anonyme auprès de l’AFP, il est détenu dans une prison de la capitale irakienne sans inculpation. Nadir Dendoune, 40 ans, s'était rendu en Irak pour réaliser des reportages sur le 10e anniversaire de l'invasion du pays pour le mensuel français Le Monde Diplomatique. 20 Minutes revient sur le parcours de ce journaliste atypique. Globe-trotter En 2002, Nadir Dendoune fait parler de lui une première fois pour un tour du monde en vélo contre le Sida, soutenu par la Croix Rouge. L’année suivante, il publie un livre où il raconte son expérience de bouclier humain lors de l’invasion américaine à Bagdad: Journal de guerre d’un pacifiste. Banlieusard Natif de Saint-Denis, en région parisienne, le journaliste revendique son identité banlieusarde. Polémiste engagé Aurélie Delmas

Roms, vie entrouverte à Marseille - Libération C’était le 22 janvier au matin. Une jeune femme se présente au centre de soins de Médecins du monde (MDM) à Marseille. Rom originaire de Roumanie, Elena a mal derrière l’oreille et tient à la main un plomb, que son mari lui a retiré de la tête. Quelques jours plus tôt, un homme lui a tiré dessus depuis sa fenêtre parce qu’elle faisait les poubelles. Ces passages à l’acte se multiplient. «J’ai envie de leur mettre le feu» Le bidonville du chemin du Ruisseau-Mirabeau n’est pas grand. En face, il y a une petite cité, la «résidence SNCF», où vivaient des cheminots, partis depuis longtemps. Jusqu’à huit expulsions en un an Sur le campement des Roms, il n’y a pas de toilettes, pas d’eau, pas de poubelles ni de containeurs. Les familles sont arrivées en juin, après l’évacuation d’un quartier voisin, Saint-Antoine. Pour l’eau, les familles utilisent des poussettes bricolées en porte-jerrycan, avec des conduits de cheminée en aluminium pour orienter le jet de la borne incendie voisine.

Vive les mauvais Français - Slate - bandeau Wikipedia littérature - Slate.fr lance un appel à ses lecteurs: C'est quoi, pour vous, être français? Envoyez-nous vos contributions, vos témoignages, à etrefrançais.slate @ gmail.com. Nous publierons vos tribunes. publicité Le débat sur l'identité nationale, lancé par Eric Besson, encore violemment hué à Sciences Po, interpelle. Bonjour, je m'appelle François Rabelais. Bonjour, je suis le Marquis de Sade. Bonjour, je m'appelle Charles Baudelaire. Bonjour, je me nomme Victor Hugo. Salut, je m'appelle Arthur Rimbaud. Je m'appelle Louis-Ferdinand Céline.... Quentin Girard Image de une: bandeau Wikipedia littérature Si vous avez aimé cette contribution, vous pouvez lire les autres. Devenez fan sur , suivez-nous sur

Related: