background preloader

Quelques partis... (pr sens critique)

Facebook Twitter

FDG : Premier Manifeste des Assises pour l'écosocialisme [fr] - ecosocialisme_premier_manifeste_fr.pdf. Jacques Généreux : comment le Front de gauche compte financer sa révolution sociale et écologique - Programme économique. Basta !

Jacques Généreux : comment le Front de gauche compte financer sa révolution sociale et écologique - Programme économique

: Vous affirmez que le programme du Front de gauche ne va pas coûter d’argent aux citoyens français, et qu’il va même rapporter de l’argent à l’État. Comment est-ce possible ? Jacques Généreux [1] : L’Institut de l’entreprise [2] – qui ne travaille pas spécialement pour le Front de gauche – estime que notre programme coûte 130 milliards. Comment le finance-t-on ? Les niches fiscales et sociales d’abord : elles représentent 145 milliards d’euros d’exonérations fiscales et 28 milliards d’exonérations de cotisations sociales, soit 173 milliards par an qui manquent aux ressources publiques.

Ensuite, le mode choisi pour financer la dette – par emprunt sur les marchés financiers – coûte 50 milliards d’intérêts par an à la France. 50 milliards qui vont nourrir les banques et les marchés financiers juste parce qu’on adopte ce circuit de remboursement de la dette. En comparant avec la politique actuelle, cela relativise le coût des programmes. Cette réforme est nécessaire. Dénonçons l'imposture Ecosocialiste. Dès 1940, en pleine guerre, d’importantes manifestations ont lieu contre l’occupation nazie.

Dénonçons l'imposture Ecosocialiste

La grande grève des mineurs du nord, déclenchée en mars 1941 à l’appel du PCF, et qui va toucher 100.000 ouvriers est le plus bel exemple de l’ampleur et de la portée que revêtent alors les actions ouvrières. En janvier 1941, commence la grève perlée contre la 1⁄2 heure supplémentaire de travail exigée par l’occupant ; elle s’étend à tout le bassin minier. Le 1er mai arrive et devient, comme le souhaitait le PCF, «une journée d’unité d’action, une journée de rassemblement en vue des combats qui se préparent ». (tract du Comité Central « 1er mai de lutte »). Ras le bol du productivisme ! – Appel des gauches antiproductivistes au weekend de révolte de gauche du 12-13 Avril 2014. Détermination démocratique des besoins sociaux en fonction des limites écologiques, coordination démocratique de la production, abandon du nucléaire… l’écologie est au cœur de la gauche antiproductiviste.

Ras le bol du productivisme ! – Appel des gauches antiproductivistes au weekend de révolte de gauche du 12-13 Avril 2014

Cette gauche antiproductiviste est composée de militantEs au sein des mondes associatifs, syndicaux et politiques, elle est riche de sa biodiversité politique : l’écologie politique, l’écosocialisme, la décroissance, l’écologie populaire, l’autogestion, l’écologie sociale, l’objection de croissance ou l’écologie libertaire… Un gouvernement ni de gauche, ni socialiste, ni écologiste Mais cette gauche antiproductiviste en a autant ras-le-bol de la politique anti-sociale du gouvernement que de sa politique anti-écologique. Ce que nous proposons Tout cela ne sera socialement et écologiquement pertinent que si nous relocalisons notre économie : réduction des transports de marchandises évitables, coopération entre les peuples et les territoires sur les politiques sociales et écologiques. Les 19 propositions de Jean-Luc Mélenchon à Des paroles et des actes. Jeudi 25 avril, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de l’émission « Des paroles et des actes » sur France 2.

Certains commentateurs se sont plu à dire que que le coprésident du Parti de Gauche avait donné dans le « one man show » ou dans le « mélenshow », sans avancer de propositions concrètes. A l’évidence, je n’ai pas regardé la même émission que ces commentateurs, puisque j’y ai pour ma part dénombré dix-neuf propositions concrètes (et il y a fort à parier que j’en ai oublié quelques-unes, je vous invite d’ailleurs à m’écrire si vous repérez un oubli). Cela étant dit, il est vrai que le travail de réécoute, de prise de notes et de recherche m’aura pris près de douze heures ; certains articles ayant été publiés quelques minutes après la fin de l’émission, il est relativement aisé de comprendre d’où viennent mes divergences de lectures avec certains journaleux. Jean-Luc Mélenchon à « Des paroles et des actes » le 25/041/2013 by Parti de Gauche 1) Amnistie sociale : 4) Moratoire sur la dette.

Site officiel du mouvement. Le programme des écologistes. Le Programme du Parti Pirate. Nouscitoyens - Programme-européennes-VF.pdf. Nous Citoyens -Remettre à plat l’organisation de l’Education nationale pour assurer l’avenir de nos enfants. Français: Régional: Europe: France: Société: Politique: Partis: Ecologiste. Cap21, parti politique humaniste et écologiste, présidé par Corinne Lepage. Les Alternatifs. Alliance écologiste indépendante. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alliance écologiste indépendante

Libérez l'Avenir. Alliance Ecologiste Indépendante : Plan du site. Jean-Marc Governatori. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Marc Governatori

Jean-Marc Governatori, né le à Nice (Alpes-Maritimes), est un homme politique français, ancien président et fondateur du mouvement politique La France en action (anciennement « La France d'en bas ») et actuel cosecrétaire national de l’Alliance écologiste indépendante. Parcours politique[modifier | modifier le code] En 1997, il est candidat « sans étiquette divers-droite[1] » aux élections législatives et obtient 4,59 % des suffrages dans sa circonscription[1].

En 2004, son mouvement politique (La France d'en bas, association fondée par des buralistes alsaciens) recueille 266 538 suffrages aux élections européennes, soit un score de 1,55 % sur l'ensemble du territoire français[6]. En janvier 2005, les fondateurs de La France d'en bas refusent le changement de nom et Jean-Marc Governatori continue son action politique avec La France en action. Il annonce en juin 2011 qu'il est candidat à l'élection présidentielle de 2012[19],[20]. Ecologie politique.