background preloader

Partis politiques et Régime de Vichy

Facebook Twitter

NAZISME et MONDIALISME d'AUJOURD'HUI. Les COLLABOS ? Cette gauche d'aujourd'hui " de droite à l'époque ???? " Le GOUVERNEMENT de Vichy était à 80% de gauche. « ON FAIT LA GUERRE OU ON NE LA FAIT PAS !  » (Pierre Brossolette) – par l’Imprécateur. Depuis janvier 2015, nous étions en guerre.

« ON FAIT LA GUERRE OU ON NE LA FAIT PAS !  » (Pierre Brossolette) – par l’Imprécateur

Enfin ! C’est ce qui se disait dans les couloirs des ministères, à l’Élysée et à Matignon, et aussi dans la presse de gauche. Trop de Français avaient cru le président, le premier ministre et le ministre de l’Intérieur. Aujourd’hui les mêmes nous disent que finalement, il vaut mieux nous habituer, « vous et moi » précise le premier ministre, à vivre avec des agressions au couteau, des camions ou voitures qui fonceront dans la foule, des rafales de kalachnikov à la terrasse des cafés, des restaurants, dans les boites de nuit et les stades, des décapitations ou des égorgements de quelques Français tirés au hasard, comme au loto, des massacres d’enfants à la sortie des écoles, des alertes au gaz toxiques, aux explosifs, des assassinats de vedettes du showbiz, d’hommes et de femmes politiques, peut-être même d’imams… Et il paie son coiffeur dix mille euros par mois !

Laval 1940Valls 2016L’Histoire bafouille L’état d’urgence ? « Nom d’un calumet ! Les répétitions de l'Histoire 1940-2016 - LAVAL - VALLS : "HABITUEZ VOUS à vivre ...." Pour Manuel Valls, il y a "urgence" à "bâtir un pacte avec l'islam de France". Vous savez ce que c'est, les pleins pouvoirs ?

Petit rappel historique sur les pleins pouvoirs : « Article unique.L’Assemblée nationale donne tout pouvoir au gouvernement de la République, sous l’autorité et la signature du maréchal Pétain, à l’effet de promulguer par un ou plusieurs actes une nouvelle constitution de l’État français.

Vous savez ce que c'est, les pleins pouvoirs ?

Contrairement aux idées reçues, « l'extrême droite » a toujours été antinazie. Alors qu’une nouvelle polémique, lancée notamment par Jean-Luc Mélenchon comparant Le Pen à Hitler, se développe au sujet de la réédition de Mein Kampf, qui tombera dans le domaine public le 1er janvier 2016 – son auteur étant décédé depuis 70 ans -, il convient de rappeler quelques vérités historiques un peu oubliées.

Contrairement aux idées reçues, « l'extrême droite » a toujours été antinazie

En février 1934, la maison d’édition proche de l’Action française, Les Nouvelles Éditions Latines, décide, à la demande de Charles Maurras souhaitant disposer d’une traduction fidèle de Mein Kampf pour comprendre l’idéologie hitlérienne, de le faire traduire et de le publier : l’ouvrage sera édité quelques mois plus tard et tiré à 8.000 exemplaires, avec en exergue la phrase du maréchal Lyautey : « Tout Français doit lire ce livre. » La GAUCHE qui COLLABORAIT avec les ALLEMANDS. La COLLABORATION 1940 1944. La dissolution du PCF pour trahison au profit du 3ème Reich : l'événement dont Françoise Morvan ne parle pas.

Signature du Pacte germano-soviétique : le début de la collaboration entre communistes et nazis BREIZATAO – ISTOR (27/08/2015) En 2015, les mensonges historiques des marxistes se sont largement effondrés et les crimes de l’URSS et de ses satellites, Parti Communiste Français inclus, sont amplement documentés.

La dissolution du PCF pour trahison au profit du 3ème Reich : l'événement dont Françoise Morvan ne parle pas

Un consensus historique a progressivement émergé sur la base de travaux nombreux et denses, lesquels ont mis au jour les pratiques inavouables de ceux qui, hier encore, donnaient des brevets de “démocratie” aux uns et aux autres. Maquiller l’histoire En Bretagne, il n’est plus guère que Françoise Morvan et quelques rares militants du PCF – parti pour ainsi dire disparu – qui tentent désespérément de maquiller la politique de collaboration active entre l’URSS, le Komintern et les communistes français d’une part avec l’Allemagne nazie de l’autre, et ce de 1939 à 1941. 80% des collabos de la seconde guerre mondiale viennent de la gauche. Eh oui, ça fait mal, la vérité dérange explique le Rabbin Haïm Harboun au début d’un article au ton visiblement irrité par la façon dont la gauche morale réécrit sa propre histoire. « Il est temps que l’on lève le voile posé par les historiens des années 70 et 80 qui se sont largement employés à revisiter l’histoire pour sauver leurs meubles !

80% des collabos de la seconde guerre mondiale viennent de la gauche

» ajoute-t-il naïvement, car nous savons nous qu’aucun voile ne sera levé ni par les historiens, ni par l’éducation nationale, ni par les journalistes, ni encore moins, et cela laisse perplexe, par la droite, qui se laisse diaboliser par les socialistes sans réagir. Dictionnaire des Parlementaires français (1889-1940) Députés en fonction entre le 01/01/1936 et le 01/01/1941. Quelques réflexions sur le PCF. Point de vue constitutionnel sur le Gouvernement Pétain. Résumé de l'exposé Il s'agira de voir en quoi le régime de Vichy peut-il être qualifié de véritablement complexe et novateur d'un point de vue constitutionnel en France ayant vocation à instaurer un gouvernement pouvant être qualifié de « dictatorial » ?

Point de vue constitutionnel sur le Gouvernement Pétain

Dans un premier temps nous nous intéresserons à l'organisation constitutionnelle des pouvoirs instaurée sous le régime de Vichy (I), une organisation prévue par la loi dite « constitutionnelle » du 10 juillet 1940 (II). Sommaire de l'exposé II) La loi du 10 juillet 1940 et sa portée constitutionnelle A. Le gouvernement de Vichy était il légal ? CE N’EST PAS LA FAUTE A « PAS DE CHANCE » ! - www.national-hebdo.net. Le 14 juillet 2016, sur les Champs-Élysées, l’armée française fait une démonstration époustouflante de tenue, de force, et de discipline.

CE N’EST PAS LA FAUTE A « PAS DE CHANCE » ! - www.national-hebdo.net

Pas une faute, donc pas un reproche à faire…. La professionnalisation des armées, si elle a été fatale au Service Militaire obligatoire (qu’il aurait fallu immédiatement remplacer par la mise en place d’une “garde nationale”) a été, réussie. Roger Holeindre : La désinformation sur le débarquement en Provence et la libération de Paris. (Fichier mp3 part 1) Roger Holeindre : La désinformation sur le débarquement en Provence et la libération de Paris. (Fichier mp3 part 2)

La gauche fut la mère de la collaboration. Pierre Laval - Discours radiodiffusé du 22 juin 1942 sur la Relève - Collaboration. RESULTATS des votes du 10 juillet 1940. Vote des pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vote des pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940

Contexte[modifier | modifier le code] Résultats du vote[modifier | modifier le code] Voir la source[2]. Texte adopté[modifier | modifier le code] Le texte adopté était : « Article unique. . — Fait à Vichy, le 10 juillet 1940 Par le président de la République, Albert Lebrun Le maréchal de France, président du conseil, Philippe Pétain[3]. Déroulement[modifier | modifier le code] Voir le compte rendu intégral de la séance[4]. Sur 649 suffrages exprimés[2],[11] : 80 parlementaires (57 députés et 23 sénateurs) votent « non » ;569 approuvent (357 députés et 212 sénateurs) (soit 87,67 % des suffrages exprimés) ;20 autres parlementaires s'abstiennent (12 députés et 8 sénateurs dont 3 après une demande de rectification de leur vote).

Les 649 suffrages exprimés représentent 71,55 % des 907 parlementaires que comptaient les deux Chambres au début de 1940 et les voix « pour » représentent 62,73 %. Selon Jean-Pierre Azéma et Olivier Wieviorka : 569 parlementaires ayant voté les pleins pouvoirs à Pétain.pdf. Liste détaillée des 569 parlementaires majoritairement de gauche ayant voté les pleins pouvoirs à Pétain. Loi constitutionnelle du 10 juillet 1940. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Loi constitutionnelle du 10 juillet 1940

Loi constitutionnelle du 10 juillet 1940 Lire en ligne Consulter Interprété ensuite par Pétain comme suspendant de facto l'application des lois constitutionnelles de 1875 instaurant la IIIe République, l'acte du 10 juillet 1940 ne prévoyait cependant pas expressément cette suspension mais conférait uniquement un pouvoir constituant au Président du Conseil. Le Petit Parisien (Paris) FRANC- MAÇONNERIE et la POLITIQUE.