background preloader

Actualité articles 1 Neurosciences et psychanalyse

Facebook Twitter

L'AUTISME INFANTILE ENTRE NEUROSCIENCES ETPSYCHANALYSE. Les neurosciences. Les Neurosciences, une position réductionniste ?

Les neurosciences

Par Eve Suzanne. Considérer que nos états mentaux (ou âme, dans le vocabulaire cartésien) se réduisent à l’activité de nos neurones, nous contraint-il à endosser une position réductionniste ? De quel réductionnisme s’agit-il ? Le cas de la psychanalyse. Œdipe et neurones – Psychanalyse et neurosciences : un duel ? (1990) dirigé par Béatrice Boffety. Au départ, tout allait bien.

Œdipe et neurones – Psychanalyse et neurosciences : un duel ? (1990) dirigé par Béatrice Boffety

La psychanalyse a fait son apparition sur le terrain encore relativement peu défriché de la maladie mentale –que l’on appelait encore « folie » pour ne pas se casser la tête et parce que la répertoriation de toutes les différentes modalités d’expression du « fou » n’avait pas encore été réalisée. Et puis, le 20e siècle s’est emballé avec son lot de découvertes. Pharmacologiques pour le domaine de la psychiatrie, biologiques pour le domaine des neurosciences –si l’on cherche à résumer. Mais réduire les trois disciplines à des domaines aussi fermés, n’est-ce pas simplifier à outrance leur domaine d’action, au risque de négliger leurs influences réciproques, et empêcher dès lors leur réunion dans l’obtention d’une synthèse réussie qui permettrait peut-être d’ouvrir à de nouveaux horizons les points de vue sur la maladie mentale ? Le 20e siècle est vite passé, qui n’a pas vraiment permis de se laisser le temps de réfléchir à cette question.

«Déterminés à être libres» François Ansermet, patron de la pédopsychiatrie des Hôpitaux universitaires de Genève, et Pierre Magistretti, neurobiologiste lausannois célèbre, dialoguent autour de quinze ans d’échanges entre leurs deux disciplines.

«Déterminés à être libres»

Vous êtes précurseurs dans ces liaisons entre neurosciences et psychanalyse. Aujourd’hui, beaucoup vous suivent dans cette voie... Pierre Magistretti: Freud était en fait un neurologue, qui essayait avec les outils scientifiques de son époque d’échafauder une théorie globale du fonctionnement cérébral. Il était au fait des découvertes scientifiques, un peu comme si les psychiatres aujourd’hui lisaient quotidiennement Science ou Nature.

François Ansermet: Comme psychanalyste et psychiatre travaillant avec de très jeunes enfants, je me demande en permanence comment se construit un sujet. Le libre-arbitre à la croisée des neurosciences et de la psychanalyse. Le problème du libre-arbitre se trouve aujourd’hui réactualisé par les découvertes faites dans le domaine des « neurosciences ».

Le libre-arbitre à la croisée des neurosciences et de la psychanalyse.

Ce terme fut inventé au début des années soixante-dix pour permettre un échange multidisciplinaire entre divers champs du savoir s’attachant à l’étude du cerveau: physiologie, génétique, pharmacologie, chimie, biophysique, psychologie. Des expériences telles que celles de Benjamin Libet[1] ont ainsi prétendu donner une réponse à la question que les philosophes se posent depuis l’Antiquité: sommes-nous libres ou bien déterminés? Libet et ses collaborateurs ont mis en place un protocole expérimental permettant d’étudier, grâce à des électrodes implantées dans le cerveau des sujets, les corrélats neuronaux d’un acte volontaire simple, tel que la flexion d’un doigt. Ils ont ainsi comparé l’instant où le sujet rapporte verbalement son intention d’agir, avec l’instant où un événement cérébral se produit pour préparer au mouvement. Résumé de la conférence "PSYCHANALYSE ET NEUROSCIENCES" - TOUT SUR L'A.L.S. (Analyse des Logiques Subjectives)

(La conférence "Psychanalyse et Neurosciences" a été faite par Jean-Jacques PINTO le mardi 8 novembre 2011 à 18 h 30 au Théâtre Comoedia à AUBAGNE, Bouches-du-Rhône) Psychanalyse et neurosciences Conférence de Jean-Jacques Pinto, psychanalyste, au théâtre Comoedia d'Aubagne, le mardi 8 novembre 2011 Tout en marquant la spécificité de chacune de ces deux approches quant à l’abord du psychisme humain, le conférencier tentera, entre autres à l’aide d’une analogie simple et d’une méthode originale d’analyse de discours, de montrer ceci : À l’encontre des positions dogmatiques (assorties de rejet mutuel) émanant des camps retranchés d’inconditionnels partisans, il existe des passerelles et des possibilités de coopération fructueuse entre neurosciences et psychanalyse.

Résumé de la conférence "PSYCHANALYSE ET NEUROSCIENCES" - TOUT SUR L'A.L.S. (Analyse des Logiques Subjectives)

Une condition essentielle pour ce dialogue est que soit redéfini ce qui n’aurait jamais dû cesser de les inspirer : la démarche scientifique, considérée à la fois. Martine Estrade. Conférence psychanalyse et corps - Christine Tobin.

Martine Estrade

Un des enjeux actuels des Neurosciences c’est de comprendre les bases moléculaires de fonctions intégrées comme la mémoire, la prise de décision, la relation à autrui, la genèse des sentiments/émotions, voire même de donner une explication biologique de la conscience, en d’autres termes les NS veulent inscrire l’esprit dans le corporel.

Le matérialisme réducteur qui s’est principalement développé dans le mouvement du béhaviorisme a certainement beaucoup freiné la compréhension des phénomènes subjectifs en restreignant la recherche à des comportements qui semblaient entièrement déterminés par des événements extérieurs. Loin de faciliter la solution du problème cerveau-esprit, le matérialisme réductionniste y a fait obstacle pendant presque tout le XXème siècle. La psychanalyse face aux neurosciences (1. Par Eve Suzanne.

La psychanalyse face aux neurosciences (1

Avec l'aimable autorisation de Ann Holloway Pour Sigmund Freud, lorsque la biologie sera suffisamment avancée sur le chemin de la connaissance, elle sera en mesure de valider les présupposés sur lesquels repose la psychanalyse, et notamment l’inconscient, afin de lui permettre d’acquérir le statut de science. L’idée est que les termes psychanalytiques pourront être remplacés par des termes physiologiques qui auront le même sens mais simplement seront de l’ordre du fait, donc vérifiables et non plus hypothétiques. Cependant, l’état actuel des sciences conduit vers une remise en cause des présupposés sur lesquels reposent la psychanalyse. Ce phénomène est initié par les sciences ayant pour objet le cerveau, siège du système nerveux, c’est-à-dire les neurosciences. La psychanalyse face aux neuro-sciences (2. Par Eve Suzanne.

La psychanalyse face aux neuro-sciences (2

L’approche thérapeutique des neurosciences cognitives mise en relief avec la psychanalyse. by mynameishalo - Creative Commons Toute la question repose sur un souci purement pratique : comment fait-on pour aider les individus souffrant de troubles psychiques et éventuellement les guérir ? La psychanalyse face aux neurosciences (3. Par Eve Suzanne By Ryan D'Alessandro - Creatives commons Il y a un conflit profond et général qui tourne autour de la question de savoir qui a le mieux compris le fonctionnement psychique de l’individu.

La psychanalyse face aux neurosciences (3

François Ansermet : Neurosciences et psychanalyse. François Ansermet : Neurosciences et psychanalyse. Pierre Lafrenière : M.

François Ansermet : Neurosciences et psychanalyse

Ansermet a une pratique d’analyste et il travaille dans un service universitaire de pédopsychiatrie en Suisse, en tant que psychiatre et professeur. Il est membre de l’École de la Cause Freudienne, de l’Association Mondiale de Psychanalyse, auteur de plusieurs ouvrages dont le dernier paru, écrit en collaboration avec Pierre Magistretti, À chacun son cerveau, plasticité neuronale et inconscient.

Neurosciences et psychanalyse. Tel est l’énoncé de la conférence de ce soir. Psychanalyse et neurosciences, le grand écart - Jean-François Marmion, article Psychanalyse. Au Collège de France, les sœurs ennemies ont tenté d’en finir avec le dialogue de sourds. À défaut de grand amour, ce fut l’entente cordiale. Neurosciences et Psychanalyse. Connaissance des élèves:Psychanalyse, neurosciences et neuropsychanalyse. Les neurosciences démontrent-elles la psychanalyse ?

Origine : Dialogue autour du livre « Comment les neurosciences démontrent la psychanalyse » (Flammarion), entre son auteur, Gérard Pommier, médecin psychiatre, psychanalyste et maître de conférences à l'université de Nantes, et Michel Imbert, neurobiologiste, professeur émérite à l'université Paris 6, président du Conseil scientifique du département de biologie de l'Ecole normale supérieure, et conseiller éditorial de Vivant. « Comment les neurosciences démontrent la psychanalyse ». Le titre de votre livre peut surprendre dans la mesure où les neurosciences traitent du fonctionnement du cerveau, des mécanismes qui font que « la matière devient conscience », pour reprendre le titre d'un ouvrage du neurologue Gerald Edelman, alors que la psychanalyse s'intéresse au « sujet » et à l'inconscient. Michel Imbert Le terme « démontrent » de votre titre me semble trop fort. G.P. M.I. G.P. G.P. M.I. Neuropsychanalyse. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.