Blogs poésie

Facebook Twitter
” Cette liberté d’écrire est une force étrange! ” : Six poètes du Nigeria | Zócalo Poets ” Cette liberté d’écrire est une force étrange! ” : Six poètes du Nigeria | Zócalo Poets John Pepper Bekederemo Clark (né en 1935) Abiku* *(Selon une croyance Yoruba, l’Abiku est l’enfant qui ne cesse de mourir et renaître.) Tu vas tu viens depuis tant de saisons
ce que je ressens chez toi Chenet Poète est avant tout une très grande justesse aussi bien dans le ton que dans la mesure des colères le corps est là incandescent ce corps fait de livres aimés improvisation pour André Chenet - Dom Gabrielli improvisation pour André Chenet - Dom Gabrielli
Je viens de finir Les jardins statuaires. Où finir un livre, plus que jamais, n’est pas le finir. Tant ce livre est foisonnant, mouvant, ouvert. pupilles d'encre | le blog d'Irène Gayraud pupilles d'encre | le blog d'Irène Gayraud
état du matin après la suie état du matin après la suie Dimanche 30 octobre 2011 7 30 /10 /Oct /2011 08:22 croque temps. le jour craque. un bruit de noix dans l'enrouement des mots. j'ai du gravier à l'âme comme une éraillure de chemin, une marche de neige carton au travers du larynx. je tends ma chevrotine à picorer des oiseaux, mon chat tueur d'envol. je tire à la grenaille dans les roues du destin, ça voile faux sur le vélo vital. croque tempes. je pense et fais le détour de toi en gris de buée. es-tu du noir de la bise pour que je n'y vois plus goutte. la nuit recoud mon bout de doigt sur le gel des fenêtres. à ta place l'espace de ma bouche
Autoren Details] Autoren Details] Ten yards of mineral hair fall inside the cruciform hummingbird, inside these unthrottled, ox-bearded shoulders of wasps. Egyptian quail, the Orient of the quail, are a ringed hand swum over this strangled grass,
Poésie | Aquarium vert Poésie | Aquarium vert Andrew Moore, Ice fishing (Vologda) AU POÈTE (fragment) Pour Boris Pasternak Dans un passé encor récent, Le soleil réchauffant les pierres, La terre brûlait mes pieds Nus tout couverts de poussière.
La pierre et le sel: janvier 2013 La pierre et le sel: janvier 2013 La Pierre et le Sel : Quel est l’itinéraire personnel qui t’a conduit à la poésie ? Culture familiale ? Ren­contres personnelles ?
Recherche par thème | Les voix de la poésie
Secousse - Accueil
Tes pas la nuit dans la maison Quand penser ne peut plus rien Contre les ombres qui t'effacent Marcher encore recueils poétiques recueils poétiques
Ouvre ton écorce, arbre !
Richard Brautigan : Moins de temps 28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 15:11 Richard Brautigan (1935-1984) Moins de Temps Moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, moins de larmes qu'il n'en faut pour mourir; j'ai pris toutes les choses en compte, et voilà. J'ai fait un recensement des pierres, elles sont aussi nombreuses que mes doigts et quelques autres; j'ai distribué quelques pamphlets aux plantes, mais toutes n'étaient pas désireuses de les accepter. J'ai gardé de la compagnie avec la musique pendant une seule seconde, et maintenant je ne sais plus quoi penser du suicide, car si jamais je voulais me séparer de moi même, la porte est de ce côté, et, ajouté-je malicieusement, l'entrée, la ré-entrée, est de l'autre. Richard Brautigan : Moins de temps
Tomas Segovia : Vox Poetik Tomas Segovia n'est plus depuis hier... enfin, c'est ce que disent les communiqués de presse... car nous le savons bien, nous qui les lisons encore et encore : les poètes ne meurent jamais. Leur vie coule dans leur langue, coule dans nos yeux... dès lors que nous répétons, même à voix basse, leurs mots et que nous les faisons nôtres, nous leur accordons l'éternité... Salut à toi, Tomas. Extrait des Variations du contemplateur : Tomas Segovia : Vox Poetik
Lundi 26 décembre 2011 1 26 /12 /Déc /2011 14:08 Il n’est pas étrange dans la nature de se féconder au vent, comme les fleurs. Fleur est le nom du sexe des vierges, qui le cueille, effleure. Miriàm / Marie fut enceinte d’un ange en avent toutes portes ouvertes, à l’heure de midi. POETES & POEMES ( Poetë & Poezi ) - Mon péché est… - Le Sud - Eugenio de… - Voyage - Karl… - Je ne sais plus… - L'amour - Alain… - L’exil - Pablo… - La dernière fois de… - L’impossibilité de… - SIMBAD
Poèmes & poètes - Illuminations… - Jean Follain… - François Cheng Cinq… - Tissiane-créative Lundi 12 février 2007 1 12 /02 /Fév /2007 21:26 Je suis le saint, en prière sur la terrasse, - comme les bêtes pacifiques paissent jusqu'à la mer de Palestine. Je suis le savant au fauteuil sombre. Les branches et la pluie se jettent à la croisée de la bibliothèque. Je suis le piéton de la grand'route par les bois nains; la rumeur des écluses couvre mes pas. Je vois longtemps la mélancolique lessive d'or du couchant.
Secousse-10 Sommaire
BEAUTY WILL SAVE THE WORLD Guy Goffette – Poème (2009) •avril 4, 2014 • Poster un commentaire Un jour il faut partir et l’on ne sait plus rien de ce qui fut à l’origine du feu, ni comment, ni pourquoi les choses tout à coup se sont mises à tourner de travers et le feu s’est éteint, le rosier changé en épines, l’amour en terre brûlée, et ce qui reste avec le bruit de nos pas à la place du coeur est peu de choses : des mots sur du papier qui ne disent plus rien sinon qu’ils furent écrits, lus, relus
PHOTOGRAPHIES Guylaine CARROT
Jérôme Pergolesi online - Revue Les Tas de Mots n°11 Publication de deux poèmes de Jérôme Pergolesi dans la revue Les Tas de mots n°11 Extrait : RÉVEILLON ça sonne comme un clocher de village c’est un rassemblement strident de maux que tu n’as pas forcément envie d’entendre surtout le soir de noël entre les huîtres et les douze viandes bien avant minuit dans la cuisine j’ai un aveu à te faire là maintenant comme ça en pleine décoration d’assiettes une tomate cerise à la main le truc où il te faut ressusciter trois fois pour t’en remettre et puis tu repars avec tes assiettes et tout le monde rit autour de la table et toi tu es chargé et tu les sers vite et tu t’assoies pour boire boire boire jusqu’à ta naissance et bien après Plus d'informations sur ce numéro
Dans la mort nous aurons tout le temps nécessaire, et la lenteur nous ouvrira ses bras, et nous nous coucherons sur son grand corps comme nous nous couchons sur le corps de l’amour, mais sans impatience, sans frémissement ni extase, avec seulement le grand battement silencieux de notre âme qui continuera son voyage, et immobiles enfin nous saurons attendre que se lève la lumière perdue. Sylvie Fabre G Le Coeur de Ptah » 2009 » juin
Pascal Pratz - La poésie
Les feuillets de poésie : Le Scriptorium
août 2004
textes presentes
Poésie
poésie : SOLKO
Raphaël MONTICELLI
Textes
66 zone franche - Le forum de Francopolis: Poésie du monde
La pierre et le sel: octobre 2011
Autoren Details]
POEME-TEXTE-TRADUCTION
Poésie ininterrompue
Franck Venaille, dans la fêlure intime du monde - La pierre et le sel
2010 - Le cri est un autre silence
le rappel des oiseaux
Carnets de Poésie de Guess Who: Saba, Humberto
Le blog de l'écrit de la chouette
poésie mode d'emploi | Chaque poème ici présent est écrit le jour ou la nuit même. Il n'est donc pas à prendre comme un objet fini, mais comme une "induction verbale". Une invitation à des "commentaires" qui enrichissent le parler ouvert de cet oxymore :
anthologie poésie poètes d'aujourd'hui
Encore un peu - Oui mais - Et puis... - le cercle - Oui, non, peut-être - Lovelovelove - Le blog de lavieilledameindigne.over-blog.com
gmc
DELIT DE POESIE : Archives
Actualité
LE CAPITAL DES MOTS - CLARA RÉGY - LE CAPITAL DES MOTS ( REVUE DE POESIE CONTEMPORAINE)- ( POETRY BLOG)
e-Toiles | enjambées fauves
Pagus-Pagina: octobre 2009
unnamed pearl
poèmes - Poésie - Les oiseaux de… - A tort ou à raison - haiku zen - Prisonnier d'un… - Il pleure dans mon… - Je suis - Le cercle des… - Grandeur Nature - Volupté des parfums… - Chroniques de lecture
Poésie - C. CHAMBARD - Vision - Claude… - Thèmes - Claude… - Cadavre exquis -… - Élection - Claude… - Fulguration -… - Création… - Substitution -… - Interprétation -… - Poème en couleurs -… - Contraction -… - Elements… - Création audio -… - Fulguration -…
Bricolage matinal - Tentatives de lumière
Flottements : OMBRES CONTRE VENTS
De nulle part - Le blog de si-peu-de-nous.over-blog.com
Fileuse de lune
Carlos Fuentes : Le Siège de l’aigle - Le blog de thierry-guinhut-litteratures.over-blog.com
mouvances.ca - Sommaire - Menu
Edmond Jabès : LES CARNETS D'EUCHARIS - Nathalie Riera
Olivier Bastide/Dépositions, le Blog | En ce bas-monde, tout est poésie !
Riera - Bribes en ligne