background preloader

La ville en poésie

Facebook Twitter

Atelier d’écriture buissonnière-feuillederoute.

Le Spleen de Paris

Ecrire la ville : un atelier d'écriture avec François Bon. Quand l'Ouvroir de Littérature Potentielle rencontre la ville, il invente des objets urbains étranges, suggère des parcours contraints, joue avec les signes qui envahissent la ville, modifie les mouvements et le regard...

Ecrire la ville : un atelier d'écriture avec François Bon

Troll de Tram, textes du Tramway de Strasbourg (1994), Seul astre exact un livre, poème de façade de la bibliothèque de l'université Paris VIII Vincennes Saint-Denis (1996), les Douze mois à Carrefour-Pleyel, poèmes muraux d'une station du métro parisien (2001), Les Clous de l'Esplanade, promenade poème sur la place centrale de Rennes : autant de réalisations faisant écho aux "textes anaglyphiques" et autres "holopoèmes" que François Le Lionnais évoquait, en 1973, dans la "Boîte à idées" de La Littérature potentielle. Fondé en 1960 par François Le Lionnais et Raymond Queneau, l'Oulipo rassemble écrivains, peintres et mathématiciens qui usent de règles et de contraintes comme d'un processus créatif permettant d'inventer de nouvelles formes poétiques ou romanesques.

À propos de Paris et Londres

Walk On The Wild Side - Nicholas Christopher. 9 poems about London: one for each of your moods » The Metropolis. By Mike Pollitt22 May 2013, 16:43 Do you ever find yourself wandering round the streets of London in a catatonic stupor, your heart bursting with feelings too intense to articulate, but too powerful to ignore?

9 poems about London: one for each of your moods » The Metropolis

Fortunately, more insightful, productive, and talented Londoners have gone before us, articulating their feelings with beautiful, apposite words, so that we don’t have to. Here’s a poem about London for each of your moods. The Waste Land. By TS Eliot Unreal City, Under the brown fog of a winter dawn. Read the full poemImage – London Bridge, 1927 London. Prepare for death, if here at night you roam And sign your will before you sup from home. Read the full poemImage – Jack the Ripper: The Nemesis of Neglect, from Punch, 1888 Composed upon Westminster Bridge, September 3, 1802. Read more about the poemImage – A View of Westminster Bridge by Daniel Turner The Night City.

I ran down Gray’s Inn Road and ran Till I was under a black bridge. On the Queen’s repairing Somerset House 1668. Ode à la ligne 29 des autobus parisiens - Poésie - Fiction France Culture. Réalisation Michel Sidoroff Membre de l’Oulipo, lauréat du Prix France Culture (1986), du Grand Prix National de la Poésie (1990) et du Grand Prix de Littérature Paul Morand de l’Académie française (2008), Jacques Roubaud est l’une des voix importantes de la littérature contemporaine.

Ode à la ligne 29 des autobus parisiens - Poésie - Fiction France Culture

Cela ne l’empêche pas de monter dans des bus, et notamment ceux de la ligne 29 qui, partant de Saint Lazare, traversent Paris d’ouest en est jusqu’à la porte de Montempoivre. Au bout de sept années de pérégrinations, il a ainsi conçu Ode à la ligne 29 des autobus parisiens. Structuré en 6 chants et 35 strophes, composé en alexandrins, ce texte drôlatique parcourt Paris au rythme des arrêts de la ligne 29 et de la mémoire démentielle de l’auteur. L’ode, qui comprend jusqu’à 8 niveaux de digressions, réinvente aussi quelque peu l’orthographe... Le texte est publié aux éditions Attila. Et pour le reste des festivités roubaldiennes, suivez le guide : Poésie - La Ville en poésie. La ville en poésie - Bibliographie Poèmes « Paris » d’Alfred de Vigny in Poèmes antiques et modernes, Poésie Gallimard, 1973. « Nouveau venu qui cherches... » de Joachim du Bellay in Les antiquités de Rome (1558), Flammarion. « Je suis un pâle enfant du vieux Paris... » de François Coppée in Intimités (1868). « Plainte » de Charles Cros in Le coffret de Santal (1873), Poésie Gallimard, 1972. « Grenier des saisons » de Maurice Fombeure in Paris m’a souri, Ed.

Poésie - La Ville en poésie

La ville des sens. Villes du siecle dernier. Au commencement de ce siècle, Londres est cependant la seule ville d'Angleterre à dépasser le seuil de 100 000 habitants.

Villes du siecle dernier

La croissance urbaine est très liée aux activités industrielles : les villes du coton (Manchester ou Merthyr Tydfil au Pays de Galles) par exemple ; de la sidérurgie (Cleveland) ; du chemin de fer (Liverpool). Certaines villes très spécialisées connaissent aussi un développement important : Bath, sur les bords de l'Avon est la ville d'eau à la mode. Londres est devenue une mégalopole entre 1851 et 1901. Elle se développe par capillarité, en engloutissant villages et campagnes. En revanche, l'intérieur de la ville décline. Le West End se développe avec le commerce de qualité. Londres est dans les années 1860 la capitale de la prostitution. La City, quartier des affaires, est administré par un conseil commun de 200 personnes élues selon un scrutin d'inspiration censitaire (En 1888, une loi crée le Conseil du comté de Londres, élu démocratiquement).

Les Villes tentaculaires. Verhaeren. [Ornementations par Théo Van Rysselberghe.]