background preloader

Poezibao

Poezibao

http://poezibao.typepad.com/

Le flotoir Barthes et Gide, les quatre points Aliocha Wald-Lasowski, dans Le jeu des ritournelles, distingue quatre points qui selon lui rapprochent Roland Barthes et André Gide : le protestantisme, le piano, l’écriture, le désir. (157) : « quatre temps, qui n’en font qu’un, de l’éthique du désir aux pratiques -piano, écriture- de la jouissance. À quoi s’ajoute un cinquième terme : tous les deux sont essentiellement lecteurs. L’auteur ajoute : « Une phénoménologie tactile et discrète unit les deux penseurs contre l’homogénéisation des œuvres monumentales, à laquelle s’opposent, en permanence, la souplesse et le déplacement dans l’approche de l’écriture. ». Il s’agit pour l’esprit souple de se dégager des assignations théoriques, d’échapper à l’emprise des discours et des disciplines et de se tenir dans l’entrelacs du sens et du sensible. (157) De la voix « Ce que Barthes ne retrouve pas dans le débit trop appuyé des chanteurs barytons Gérard Souzay ou Dietrich Fischer-Dieskau ».

Lenga d'oc : poésie occitane, littérature occitane Cette rubrique Lenga d'oc a pour objectif de mieux faire connaître la poésie occitane contemporaine, qui reste trop souvent méconnue et ignorée du "système" littéraire français. Pourtant cette langue d'oc au prestigieux héritage, que les troubadours firent rayonner dans toute l'Europe du Moyen-Âge, bien qu'aujourd'hui minorée, est une langue vivante résolument moderne, riche et flexible, idéalement adaptée à l'expression poétique. Plusieurs auteurs occitans (Max Rouquette, Bernard Manciet, Marcelle Delpastre entre autres...) ont marqué le XXe siècle avec des œuvres majeures à la portée universelle, dont certaines ont été traduites en de nombreuses langues.

fabienne Enfant, c’est le désir de dessiner qui me faisait dire: «j’irai à l’Ecole des Beaux Arts.» Alors, je suis allée à Paris dans cette école entre le Louvre et le musée d’Orsay. Dans l’Atelier de Ferrit Iscan, j’ai dessiné les modèles qui posaient, chez moi j’ai esquissé mes dunes du Médoc et mon estuaire de la Gironde. La revue des ressources Dernier baiser 12 février, par Xavier Zimbardo Il y a des gens comme ça, qu’on connaît ou qu’on croise… Des visages tellement noyés d’un long chagrin qu’ils sont devenus le masque même de l’amertume. Des traits anéantis, où tout est effondré, exténué, dévasté, (...) Sarajevo : Notre résistance 2 février, par Robin Hunzinger Ce film est l’histoire d’une aventure collective, et le portrait d’un homme qui n’existe que par le rapport aux autres, l’inscription dans ce qui le dépasse. Cet homme, on ne le verra pas, on verra ce qu’il a (...) Chérie fais de beaux rêves ! [ pour un homme - 7 ] 22 janvier, par Aliette G.

hermeland Blutch miles hyman susanne janssen mikio watanabe stephane blanquet centre choregraphique national de nantes claude brumachon marie hélène rebois françois grippeau stephane pauvret herve robbe flora thefaine kader attou cappozzo tchamitchian duo lo pebete the patriotic sunday lili marto xavier merlet remi de vos christophe rouxel ecrivains associes du theatre eat michel azama peter handke paul emond catherine zambon joel jouanneau dominique paquet jean cagnard claudine galea philippe dorin etienne delessert petit jaunais marc antoine mathieu benoit jacques georges lemoine david de almeida fabrice melquiot marie line laplante matei visniec christian caro marion aubert nicole caligaris mohamed kacimi luc tartar olivier matouk arturo gervasoni

W. G. Sebald « Norwich W. G. Sebald, Austerlitz, p.15 Nos conversations d’Anvers, comme il les a parfois appelées ultérieurement, eurent trait, au premier chef, à l’histoire de l’architecture. Jean Clair, Le voyageur égoïste, p.222 marotte La Marotte a vu le jour en 2000. Compagnie professionnelle implantée en Seine et Marne, elle est composée d’artistes d’horizons et de parcours éclectiques. Sabine Pernette, comédienne et plasticienne et Christelle Philippe, comédienne ,réunissent différentes énergies. Le bloc-note du desordre Jeudi Les éditeurs ne comprenaient pas. A propos d’Au pays du p’tit de Nicolas Fargues La littérature de gare existe vraiment je l’ai rencontrée. A la bibliothèque du Comité d’Entreprise de la Très Grande Entreprise qui m’emploie. amis > zoom dernière modification : 2013-12-26 Coups de pouce, coups de main, coups de coeur, coups de projecteur... Un coup de pub avec ma page Facebook que vous pouvez, si vous le souhaitez, promouvoir, en cliquant sur "j'aime" > cliquer ici Un coup de reconnaissance à la Maison Européenne de la Photographie qui m'est souvent source d'inspiration Un coup de projecteur sur Valère Novarina : "Le langage n'est pas un outil, le langage est toujours notre corps même qui est à retraverser entièrement, et on n'écrit jamais que pour tenter de sortir vivant encore une fois de la prison humaine. La parole est résurrectionnelle.

julien La résidence d'écriture de Laurent Contamin au collège Jacques Monod de Beaumont-sur-Oise (95), dans le cadre du programme de résidences d'auteurs du Conseil Régional d'Ile-de-France touche à sa fin. Aussi l'auteur est heureux de vous inviter à... -venir à la présentation d'un certain nombre d'actions artistiques qui ont pris place cette année, au Collège Jacques Monod, le vendredi 27 mai 2011, de 17 h à 19 h : lecture publique de Voix d'Eau, un poème dramatique écrit avec une classe de 4ème (et qui sera représentée par ailleurs le samedi 4 juin 2011 après-midi à la Fondation Royaumont), mise en lecture dirigée par Olivier David, de la Compagnie Fond de Scène ; l'écoute en avant-première de A Vau-l'Eau, un atelier de création radiophonique produit pour France Culture et enregistré avec la collaboration d'une classe de 6ème, une exposition d'objets poétiques, des brigades d'intervention poétique... le tout dans le cadre de A Vous de Lire.

limousin > résidences & ateliers dernière modification : 2012-11-08 Bellac en LimousinRésidence au Théâtre du Cloître de Bellac Durant un peu plus de 3 mois, en 2011-2012, il s'agit pour de faire collectage d'histoires locales fantastiques, contes, légendes, récits de vie - la plupart liées aux pierres, aux eaux, aux arbres, mais aussi d'épisodes de l'Histoire qui ont marqué la région. Dans cette bourgade de Haute-Vienne qui a vu naître Jean Giraudoux, entreprendre l'écriture d'une pièce de théâtre qui puisse résonner avec une œuvre ou un personnage giralduciens, aux accents fantastiques. A l'écriture de cette pièce (L'Eclaircie) vient s'adjoindre un volet d'actions artistiques : comité de lecture avec la bibliothèque municipale, ateliers d'écriture en collèges et lycées, rencontres, lectures publiques... Cette résidence est financée par le Centre National du Livre.

anpad Chers artistes-pédagogues Nos Rencontres professionnelles d’Avignon «L’ensei- gnement du théâtre au rendez-vous des diversités» ont une nouvelle fois attiré beaucoup de nos membres et bien au-delà. Ce moment privilégié de dialogues, de réflexions et d’échanges a fait bouger la question de la diversité des pratiques ainsi que celle des publics.

Related:  lcontamin