background preloader

Conscience

Facebook Twitter

Lumières (philosophie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lumières (philosophie)

Image de couverture de l'interprétation par Voltaire de l'œuvre d'Isaac Newton, Éléments de la philosophie de Newton, mis à la portée de tout le monde (1738). Le manuscrit du philosophe assis, qui traduit l'œuvre de Newton, semble « éclairé » par une « lumière » quasi-divine venant de Newton lui-même, lumière réfléchie par le miroir tenu par une muse, en réalité la traductrice de l'œuvre de Newton, Émilie Du Châtelet, maîtresse et collaboratrice de Voltaire. Dans sa dénomination et sa traduction en français, le mouvement des Lumières[1] est un mouvement culturel, philosophique, littéraire et intellectuel qui émerge dans la seconde moitié du XVIIe siècle avec des philosophes comme Spinoza, Locke, Bayle et Newton, avant de se développer dans toute l'Europe, notamment en France, au XVIIIe siècle.

Par extension, on a donné à cette période le nom de siècle des Lumières. Baruch Spinoza prit parti pour Descartes, surtout dans son Éthique[3]. Univers biocentrique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Univers biocentrique

L'Univers biocentrique (du grec : βίος, bios, « vie »), aussi connu sous le nom de biocentrisme, est un concept proposé en 2007 par le docteur américain Robert Lanza, scientifique dans le domaine de la médecine et de la biologie régénérative[1],[2],[3]. Il voit la biologie comme la science centrale qui régirait l'univers et conçoit la compréhension des autres sciences comme dépendante d'une compréhension plus profonde de la biologie. Le biocentrisme stipule que la vie et la biologie sont au cœur de l'être, de la réalité et du cosmos et que la conscience créerait l'univers plutôt que l’inverse.

L'auteur affirme que les théories actuelles du monde physique ne fonctionnent pas et ne pourront jamais être mises en œuvre tant qu’elles ne prendront pas pleinement en compte la présence de la vie et de la conscience. Les critiques se sont demandées si cette théorie était falsifiable ou non. Hypothèse[modifier | modifier le code] Orchestrated objective reduction. Orchestrated objective reduction (Orch-OR) is a hypothesis that consciousness in the brain originates from processes inside neurons, rather than from connections between neurons as in the conventional view.

Orchestrated objective reduction

The mechanism is held to be a quantum physics process called objective reduction which is orchestrated by molecular structures called microtubules. The hypothesis, which was put forward in the early 1990s by theoretical physicist Roger Penrose and anaesthesiologist and psychologist Stuart Hameroff, has so far been rejected by the majority of cognitive scientists. Overview[edit] Orchestrated objective reduction claims that consciousness derives from deeper level, finer scale quantum activities inside the cells, most prevalent in the brain's neurons. Qualia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Qualia

Les qualia sont les propriétés de la perception et généralement de l'expérience sensible. C'est ce qu'on expérimente lorsqu'on perçoit ou ressent quelque chose : qu'est-ce que ça fait de voir un objet rond, rouge et granuleux ? Les qualia constituent ainsi l'essence même de l'expérience de la vie et du monde. Ce sont des phénomènes psychiques et donc subjectifs, constitutifs des états mentaux. On distingue généralement : Par définition, les qualia sont inconnaissables en l'absence d'une intuition directe : on ne peut pas faire connaître le rouge, ou la couleur en général, à quelqu'un qui ne la connaît pas directement. Le mot qualia (à prononcer /ˈkwɑlia/, au singulier quale) vient du latin qualis qui signifie quel, de quelle sorte, de quelle espèce, de quelle nature[1]. Définition[modifier | modifier le code] Le philosophe américain Daniel Dennett distingue quatre propriétés généralement attribuées aux qualia : Les qualia existent-ils ?

Zombie (philosophie) Noétique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Noétique

Ne doit pas être confondu avec Néotique. Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}. Bicaméralité. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bicaméralité

La bicaméralité est une hypothèse controversée développée par le psychologue américain Julian Jaynes dans son ouvrage La naissance de la conscience dans l'effondrement de l'esprit [bicaméral] (1994, édition originale 1976). Elle dispose que l'esprit humain, avant d'être conscient, était divisé en deux parties, l'une qui « parlait » et l'autre qui écoutait et obéissait. Jaynes suggère que l'esprit bicaméral était encore le fonctionnement de l'esprit humain répandu un millénaire av. J. -C. La conscience est-elle indispensable ? Chambre chinoise. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chambre chinoise

Le terme de chambre chinoise désigne une expérience de pensée imaginée par John Searle vers 1980[1]. Searle se demandait si un programme informatique, si complexe soit-il, serait suffisant pour donner un esprit à un système. Cette expérience de pensée vise à montrer qu'une intelligence artificielle ne peut être qu'une intelligence artificielle faible et ne peut que simuler une conscience, plutôt que de posséder des authentiques états mentaux de conscience et d'intentionnalité. Elle vise à montrer également que le test de Turing est insuffisant pour déterminer si une IA possède ou non ces états mentaux. Le principe[modifier | modifier le code] Dans cette expérience de pensée, Searle imagine une personne qui n’a aucune connaissance du chinois (en l’occurrence, lui-même) enfermée dans une chambre. La découverte du problème[modifier | modifier le code] « Je ne connaissais rien [en 1971] à l'intelligence artificielle. Éternel retour (Nietzsche) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Éternel retour (Nietzsche)

L’Éternel retour est un concept de la pensée nietzschéenne. On pourrait le réduire grossièrement en quelques mots : « Mène ta vie en sorte que tu puisses souhaiter qu’elle se répète éternellement[réf. nécessaire]. » What is Consciousness? Anosognosie.