background preloader

Territoires numériques

Facebook Twitter

Ressources – Chaire de recherche contributive. Vidéo : Bernard Stiegler, Patrick Braouezec – « Faire de Plaine commune un territoire numérique apprenant et contributif », Fête de l’Humanité 2016, (en accès libre) Vidéo : séminaire Ars Industrialis-Plaine Commune, (en accès libre) Vidéo : « La faim du travail », octobre 2016, Datagueule France Télévisions, (en accès libre) Vidéo : Débat – A propos du revenu de base et du revenu contributif – Ars Industrialis – Revue Multitudes, Novembre 2016 Sur l’économie contributive et le revenu contributif.

Ressources – Chaire de recherche contributive

Ateliers de cartographie culturelle — Centre de Ressources Numériques - Labomedia. Géoproject anciennement nommé De Nîmes vers ailleurs est un projet dédié aux usages culturels de la cartographie numérique.

Ateliers de cartographie culturelle — Centre de Ressources Numériques - Labomedia

Il s’appuie sur la création d’un thème d'éditorialisation cartographique pour Wordpress 4. Ce thème permet de créer des récits cartographiques documentaires ou fictionnels par l'intégration du son, de la vidéo, des images et du texte sur une carte. Ce projet a été initié par le laboratoire des usages de Carré d'Art Bibliothèque, Labo²(Labo²) et développé par Labomédia. Il est téléchargeable ici : Les usages culturels de la cartographie numérique sont aujourd'hui en pleine expansion. L'objectif est de mettre à disposition des usagers des bibliothèques et autres lieux culturels, un outil permettant la création de nouvelles formes de narrations géolocalisées. La version de wordpress Le thème correspondant développé : Plusieurs étapes à suivre : Sur les aspects éditoriaux, l'objectif est d'intégrer aux cartes : La ville intelligente n’aime pas les pauvres !

En préparation du prochain OuiShare Fest sur le thème des villes qui aura lieu du 5 au 7 juillet 2017 à Paris, l’équipe de Ouishare, la communauté « dédiée à l’émergence de la société collaborative », organisait une première table ronde sur un sujet d’autant plus provocateur que posé en forme d’affirmation : « la Smart City n’aime pas les pauvres !

La ville intelligente n’aime pas les pauvres !

» Vérifions ! Les critiques du concept mouvant de ville intelligente sont de plus en plus nourries. Si le numérique et la technologie ont bien investi les villes, force est de constater que ce n’est pas selon le scénario que prévoyait la Smart City, qui était plutôt celui d’un contrôle et d’une optimisation des fonctions de la ville par les grands acteurs de la ville. Comme le soulignait très bien Clément Pairot sur Ouishare Mag, la tension que provoque une forme de technologisation de la ville semble incompatible avec sa diversité sociale. Est-on déjà dans la ville intelligente ? Image : Programme photographié par Christophe Ducamp. Smart city : « Il existe un risque de ghettoïsation numérique » « Les smart cities ne doivent pas être des machines technologiques sans âme », dites-vous.

Smart city : « Il existe un risque de ghettoïsation numérique »

Le risque est-il bien réel ? Et si oui, que faire ? David Lacombled : Aujourd’hui 80% de la population mondiale vit en ville avec des cités qui se déploient sur des dizaines et des dizaines de kilomètres, qui sont encombrées, tant d’un point de vue de la circulation que d’un point de vue environnemental, avec une chape de plomb sur beaucoup d’entre elles, et une atmosphère qui devient irrespirable. Si vous ajoutez à cet état des lieux des dispositifs technologiques qui visent à mieux réguler ou fluidifier le trafic, mieux contrôler votre accès à un bâtiment ou que sais-je encore, alors oui, vous pouvez avoir le sentiment d’un ghetto numérique.

Et c’est en cela qu’il faut être vigilant. Orbe fête une année 2016 bien remplie et ses nouveaux projets. L'année 2016 fut riche et intense avec notamment la réalisation des dispositifs multimédia et participatifs pour le Learning Center Ville Durable (Dunkerque), le Cabinet de Curiosité avec les enfants de Carrières sous Poissy, les Interzones de Clichy-Montfermeil et PortoAlegre-Paris, les guides mobiles d'Atturaif (Ryad) et des Musées des Alples de Haute Provence et des collaborations avec de nombreux artistes, notamment les compagnies In Situ, Une Peau Rouge et Contour Progressif. 2016 c'est également la version ALPHA d'une plateforme web destinée aux auteurs d'applications mobiles créatives : NODAL réalisées dans avec nos partenaires du projet CoSiMa soutenu par l'ANR. 2017 devrait être aussi animée, c'est pourquoi nous vous invitons à partager un moment avec nous le vendredi 16 décembre à partir de 18h00, en nos locaux (29 rue des Petites Ecuries, 75010, escB, 5ème étage).

Orbe fête une année 2016 bien remplie et ses nouveaux projets

HU.6: Art et Ville Post-Numérique – 6e colloque sur les Technologies de l’Information et de la Communication en Milieu Urbain. HyperUrbain.6 : Art et Ville Post-NumériqueSixième colloque sur les Technologies de l’Information et de la Communication en Milieu Urbain Université de Savoie- Chambéry, France | 6-8 juin 2017 Les colloques HyperUrbain La série des colloques « HyperUrbain » propose des réflexions sur la ville en devenir, en termes communicationnels, artistiques, culturels, philosophiques, sociaux,économiques, politiques, technologiques, … HyperUrbain.65 s’adresse à tous les acteurs qui pensent la ville, qu’ils soient artistes, chercheurs ou professionnels.

HU.6: Art et Ville Post-Numérique – 6e colloque sur les Technologies de l’Information et de la Communication en Milieu Urbain

Dates à retenir * 30 janvier 2017 : envoi des propositions de communication * 1er mars 2017 : notification d’acceptation par email * 3 avril 2017 : envoi du texte final * 6-8 juin 2017 : colloque Partenaires.