background preloader

Neurosciences

Facebook Twitter

Comment tout mémoriser rapidement avec les répétitions espacées – Formation 3.0. Comment mémoriser mes cours ?

Comment tout mémoriser rapidement avec les répétitions espacées – Formation 3.0

Comment retenir du vocabulaire anglais ? Des formules de mathématiques ? Des théorèmes de physique ? 5 principes issus des neurosciences pour favoriser l'apprentissage en formation. Quels sont, à votre avis, les avantages et inconvénients des pédagogies actives, ludiques et participatives ?

5 principes issus des neurosciences pour favoriser l'apprentissage en formation

Si les entreprises semblent conscientes de la nécessité d’amorcer un virage pédagogique dans leurs formations, elles sont parfois réticentes à l’idée de passer à l’action : est-ce vraiment utile et pertinent ? De mon point de vue, la réponse est indéniablement : OUI ! Et les recherches scientifiques menées ces dernières années vont clairement dans ce sens. Suite à la présentation que j’ai eu l’occasion de réaliser au forum, je vous invite donc à découvrir ci-dessous 5 principes essentiels issus des recherches en neurosciences pour mieux former et apprendre : Découvrez 5 principes essentiels issus des recherches en neurosciences pour mieux favoriser l’apprentissage dans vos formations. 1.

Tous les êtres humains disposent d’une mémoire de travail. De plus, les recherches montrent que l’attention des apprenants chute naturellement au bout d’environ 10 minutes. 2. 3. 4. 5. IDRISS ABERKANE présente "Libérez votre cerveau". Interview d'Olivier Houde. Le 14 mars 2012, le CCSTI La Rotonde lance "Mondo Minot », une exposition-ateliers pour les 2 - 7 ans.

Interview d'Olivier Houde

Testez votre temps de réaction! Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene. L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre.

Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene

Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Le maître-mot, alors, est la plasticité cérébrale. Le Système de Répétition Espacée : Mémoriser et ne jamais oublier - Apps pour apprendre rapidement l'anglais, l'espagnol, l'italien, l'allemand et le portugais sur iPhone, iPad, Android. La loi de pareto appliquée à l'apprentissage des langues. Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation – Formation 3.0. 5 principes issus des neurosciences pour favoriser l'apprentissage en formation.

Les 4 piliers de l’apprentissage d’après les neurosciences. D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1.

Les 4 piliers de l’apprentissage d’après les neurosciences

L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit. Audrey Akoun et Isabelle Pailleau, auteurs de La pédagogie positive, la définissent comme Le mouvement cérébral qui va nous permettre d’orienter notre action en fonction d’un objectif, d’un centre d’intérêt… Grâce à elle, nous captons, par nos cinq sens, les différentes informations en provenance soit de notre environnement, soit de notre ressenti émotionnel ou psychologique. Neurosciences et éducation : peut-on les marier ? Inspiré du titre d’un article de Francis Schrag (professeur en philosophie de l’éducation) paru en 2013, la question du mariage entre neurosciences et éducation est au cœur des débats que suscite l’éventuelle application des résultats neuroscientifiques dans la salle de classe.

Neurosciences et éducation : peut-on les marier ?

Neurosciences de l’éducation, esprit, cerveau et éducation ou encore neuro-éducation, le vocabulaire ne manque pas pour désigner cette « jeune science », dont l’objectif est de mieux faire connaître le cerveau et les processus cognitifs qui lui sont attachés. La fascination qu’exercent les images du cerveau, les animations 3D ou toutes approches déclarées « brain-based » (basée sur ce que l’on sait, ou croit savoir, du fonctionnement cérébral) engendrent malheureusement de nombreux malentendus. Mais quels sont ses véritables apports au monde éducatif ? Peut-on demander aux neurosciences de déterminer des méthodes efficaces d’enseignement ? Gaussel Marie & Reverdy Catherine (2013). Les apprentissages, détour par les neurosciences. Les 4 piliers de l’apprentissage d’après les neurosciences.

Planète conférences - Le cerveau pour allié en classe ? - Apprendre à l'horizon 2035. Journée Clermontoise de la Pédagogie Universitaire - La classe inversée, ou comment rendre son enseignement intéressant. Qu’est-ce que la classe inversée, cette approche pédagogique dont enseignants, médias généralistes et spécialisés parlent dep...lire la suite Qu’est-ce que la classe inversée, cette approche pédagogique dont enseignants, médias généralistes et spécialisés parlent depuis quelque temps ?

Journée Clermontoise de la Pédagogie Universitaire - La classe inversée, ou comment rendre son enseignement intéressant

Apprendre à apprendre et à enseigner à l’aide des neurosciences et de la pédagogie des gestes mentaux (Céline Breysse) L'année dernière, j'ai été contactée par Céline Breysse dans le but d'organiser : – une formation à destination des enseignants du lycée professionnel où elle enseigne – et une intervention auprès d'un groupe d'élèves concernant la méthodologie de travail et les techniques de mémorisation.

Apprendre à apprendre et à enseigner à l’aide des neurosciences et de la pédagogie des gestes mentaux (Céline Breysse)

Céline Breysse fait partie de ces enseignants bienveillants, enthousiastes et profondément engagés, qui ne cessent d'apprendre et de se documenter dans le but d'aider leurs élèves à prendre confiance en eux et en leur potentiel, pour progresser et découvrir de quoi ils sont capables. Projet de neuroéducation. Journée Clermontoise de la Pédagogie Universitaire n°4 - Les avancées de la recherche en Neurosciences au service de la Réussite Universitaire. La raison d’être de Neurosup : Rassembler et présenter la synthèse des dernières avancées en neurosciences et sciences cognitives qu...lire la suite La raison d’être de Neurosup : Rassembler et présenter la synthèse des dernières avancées en neurosciences et sciences cognitives qui permettent de mieux réussir, plus facilement et avec plus de plaisir, tout apprentissage.

Journée Clermontoise de la Pédagogie Universitaire n°4 - Les avancées de la recherche en Neurosciences au service de la Réussite Universitaire

Éric Gaspar prône l’utilisation de pratiques pédagogiques innovantes au service de la réussite des élèves et étudiants. Passionné par la pédagogie, il fonde en 2009 Neurosup, programme de neuroéducation (1) destiné aux professeurs et élèves. Apprendre et réussir (1): comprendre sa mémoire. Neuromythes et enseignement. De récentes études ont montré que les enseignants croient souvent à des neuromythes, c’est-à-dire à de fausses conceptions sur le fonctionnement du cerveau,.

Neuromythes et enseignement

Ces neuromythes peuvent s’avérer problématiques pour la réussite des élèves, parce qu’ils peuvent orienter les pédagogues vers des pratiques d’enseignement qui ne sont pas entièrement compatibles avec le fonctionnement du cerveau de leurs élèves. Pour cette raison, dans cet article, les trois neuromythes les plus fréquents en éducation sont présentés et discutés. Une minute neurosup. Introduction à la neuroéducation. I. Qu’est-ce que la neuroéducation ? Les neurosciences désignent l’étude scientifique du système nerveux et du fonctionnement du cerveau, depuis le niveau moléculaire jusqu’au niveau comportemental.

Elles ont désormais un statut interdisciplinaire, et voient leurs découvertes ou avancées exploser depuis 15 ans, grâce notamment aux progrès technologiques d’imagerie cérébrale (dont l’IRM fonctionnel, pour le plus connu). Explication de l'application du sociogramme de Pierre Girardot. Enseigner l’empathie. Dans ce second volet, Guy Azoulai aborde la question de l’enseignement de l’empathie en présentant les différents outils qu’il utilise lors de ses formations à l’entretien motivationnel.

Présentation du concept d’empathie Le concept d’empathie est présenté en mettant l’accent sur son rôle déterminant dans la dynamique interpersonnelle de la motivation et du changement : Les attitudes spontanées face à la détresse émotionnelle Je propose aux participants de réfléchir à la situation suivante : dans un parc, un enfant vient de lâcher son ballon, et pendant que celui-ci s’élève, l’enfant pleure, hurle sans relâche. Les participants doivent imaginer les attitudes de différents parents vis-à-vis de cet enfant, et ce qu’ils pourraient lui dire. Les réponses sont notées sur un tableau.