background preloader

Le Système de Répétition Espacée : Mémoriser et ne jamais oublier - Apps pour apprendre rapidement l'anglais, l'espagnol, l'italien, l'allemand et le portugais sur iPhone, iPad, Android

Le Système de Répétition Espacée : Mémoriser et ne jamais oublier - Apps pour apprendre rapidement l'anglais, l'espagnol, l'italien, l'allemand et le portugais sur iPhone, iPad, Android
La dernière fois, je vous avais parlé de la déprimante courbe de l’oubli, pour mieux introduire la méthode de la répétition espacée (Spaced Repetition System). Historique Les premières recherches sur la répétition espacée remontent au 19e siècle. Hermann Ebbinghaus, un Allemand construit une longue liste de syllabes aléatoires (ex. daus, dor, gim, ke4k …) et les mémorise durant une année, tout en notant ses progrès et en variant les méthodes d’apprentissages. Pour être sûr de ses résultats, il répéta la même expérience 3 ans plus tard. Il tira de son expérience les premières notions de courbes d’apprentissage, d’oubli et d’espacement de répétition. Il a fallu presque un siècle de recherches (par des scientifiques comme Wozniac) pour modéliser mathématiquement la courbe de l’oubli et pour créer un algorithme efficace pour présenter l’information à réviser au bon moment, tout en s’adaptant aux personnes et à la difficulté de l’information à mémoriser. Le graphique de la répétition espacée :

http://www.mosalingua.com/blog/2010/02/02/le-systeme-de-repetition-espacee-memoriser-et-ne-jamais-oublier/

Related:  Neurosciences Théoriecognition apprentissageMémorisationTechniques d'expression oraleMémorisation

Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit. Mémoire Dossier réalisé en collaboration avec le Pr. Francis Eustache, Directeur de l'unité Inserm-EPHE-UCBN U1077 "Neuropsychologie et neuroanatomie fonctionnelle de la mémoire humaine" – Octobre 2014 La mémoire repose sur cinq systèmes de mémoire © Inserm, G. Auzias/S.

Créer de bonnes habitudes de mémorisation ©stockxpert_orla Vous savez quoi ? Le principal problème avec les techniques de mémorisation, c’est de s’en rappeler ! Sérieusement, il existe quantité de méthodes et d’exercices pour stimuler la mémoire, mais si vous ne prenez pas l’habitude de les utiliser, vous allez les oublier… Quelle que soit la mnémotechnique, vous devez faire un effort conscient pour l’appliquer jusqu’à ce qu’elle devienne automatique. Boostez votre mémoire. Boostez votre mémoire. --> Un moyen mnémotechnique original pour vous aider à retenir énormément de choses sans effort (ou presque :-)... Voici une technique originale vous permettant de développer votre mémoire en utilisant les associations d’idées.Il s’agit plus précisément d’utiliser ici la technique dite des tables de rappel. Regardez ces chiffres attentivement.

Qu'est ce que la facilitation ? - APPRENDRE AUTREMENT La facilitation pourrait se définir comme « L’action de rendre simple ». Avec la démultiplication et le renouvellement de communauté d’#apprentissage de toutes les sortes (groupe de co-développement professionnel, groupe d’échanges de pratiques, groupes de pairs, communautés en ligne, grands groupes en convention etc.) il est aujourd’hui évoqué le terme de #facilitation qui se substituerait ou viendrait en alternative de l’animation, du coaching, ou encore de la conduite de réunion. Une nouvelle approche relationnelle permettant de se transformer tout en transformant le monde, de se centrer sur ce qui émerge au sein d’un groupe plutôt que sur un contenu prédéfini s’invente ou plutôt se formalise aujourd’hui. Cerveau et apprentissage, ou les bienfaits de la neuroéducation Aimeriez-vous savoir ce qui se produit dans le cerveau de vos élèves lorsqu’ils apprennent ? Aimeriez-vous connaître les effets qu’ont vos interventions pédagogiques sur le cerveau de vos élèves ? Aimeriez-vous savoir pourquoi certains élèves ont plus de difficultés que d’autres à réaliser certains apprentissages ?

Apprendre à retenir, à mieux mémoriser Repères pour aider les élèves à retenir A. Pour bien retenir une leçon, s’assurer de ce qu’on comprend. A quoi sert notre mémoire ? La mémoire. Un bien vaste sujet… Aussi vaste que notre cerveau ! Mais au fait, à quoi sert donc notre mémoire ? Une question presque philosophique, à laquelle le docteur Bernard Croisile, du service de neuropsychologie à l’hôpital neurologique de Lyon, a tenté de répondre. Construire son identité

Related: