background preloader

`test 1014

Facebook Twitter

Homo technicus: un futur hallucinant! Les convergences entre le monde biologique et technologique vont rendre possible un nouvel âge, celui de l'hybride homo technicus. Après le débat sur la mort médicalement assistée, se profile celui de la vie "médicalement" augmentée. Jusque-là, la recherche biomédicale a été aisément justifiée par une finalité de traitement, dans le sens d'une amélioration ou d'une normalisation. En neurologie par exemple, la technologie permet d'améliorer les symptômes de la maladie de Parkinson par des impulsions électriques intracérébrales, de retrouver l'audition au travers d'implants cochléaires - une neuro-prothèse - reliés au cerveau, ou de traiter des dépressions graves par des ondes magnétiques trans-crâniennes. Les prouesses de la recherche fondamentale Dans les laboratoires, la recherche fondamentale fait encore plus de prouesses.

Mais la réelle révolution est l'algorithme auto-apprenant, et les ordinateurs neuromorphiques, donnant «naissance» à une vraie intelligence artificielle. Intelligence artificielle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Définition[modifier | modifier le code] Le terme « intelligence artificielle », créé par John McCarthy, est souvent abrégé par le sigle « I.A. » (ou « A.I. » en anglais, pour Artificial Intelligence). Il est défini par l’un de ses créateurs, Marvin Lee Minsky, comme « la construction de programmes informatiques qui s’adonnent à des tâches qui sont, pour l’instant, accomplies de façon plus satisfaisante par des êtres humains car elles demandent des processus mentaux de haut niveau tels que : l’apprentissage perceptuel, l’organisation de la mémoire et le raisonnement critique »[1],[2]. On y trouve donc le côté « artificiel » atteint par l'usage des ordinateurs ou de processus électroniques élaborés et le côté « intelligence » associé à son but d'imiter le comportement.

Même si elles respectent globalement la définition de Minsky, il existe un certain nombre de définitions différentes de l'IA qui varient sur deux points fondamentaux[3] : Intelligence artificielle: attention danger, même Bill Gates a peur! Quel est le point commun entre Stephen Hawking, Bill Gates et Elon Musk ? Le scientifique, le co-fondateur de Microsoft, et celui de Tesla et SpaceX pensent que l'intelligence artificielle constitue une menace pour l'humanité. Bill Gates est le dernier des trois à avoir pris position sur le sujet, la semaine dernière, au détour d'une session de questions-réponses sur Reddit. "Je ne comprends pas pourquoi les gens ne sont pas inquiets" "Je suis de ceux qui s'inquiètent de la super-intelligence. Dans un premier temps, les machines accompliront de nombreuses tâches à notre place et ne seront pas super-intelligentes.

Cela devrait être positif si nous gérons ça bien. Plusieurs décennies plus tard cependant, l'intelligence sera suffisamment puissante pour poser des problèmes. Elon Musk joue depuis quelques temps le rôle du Cassandre de l'intelligence artificielle. Offre limitée. 2 mois pour 1€ sans engagement Impossible d'anticiper l'ensemble des effets pervers Raphaële Karayan Opinions Livres. Au-delà de la loi de Moore ? L'auteur Jean-Paul DELAHAYE est professeur à l'Université de Lille et chercheur au Laboratoire d'informatique fondamentale de Lille (lifl).

La formulation la plus courante de la loi de Moore indique que la puissance des dispositifs informatiques (pour un coût donné) double tous les 18 mois. Elle est assez bien vérifiée depuis plus de 40 ans, mais on annonce aujourd'hui que sa fin est proche. Depuis sa formulation dans les années 1960, il y a toujours eu des sceptiques pour mettre en doute sa validité. A-t-on aujourd'hui de meilleures raisons de penser qu'elle s'épuise et que nous vivons la fin d'une fantastique période qui a vu augmenter d'un facteur un million au moins les performances des technologies numériques (capacité de stockage, puissance de calcul, vitesse de transmission) ?

Il est capital de mieux comprendre ces versions généralisées de la loi de Moore dont dépend l'avenir de notre monde. Diverses formulations. Transhumanisme : technologie d'avenir, débat d'aujourd'hui. Transhumanisme, acte IV. Cette semaine, la parole est aux experts : David Latapie et Didier Coeurnelle, de l'Association Française Transhumaniste ; Rémi Sussan, journaliste à Internet Actu ; et Jean-Michel Besnier, philosophe, auteur de "Demain, les posthumains".

Tous sont passés derrière notre micro pour nous donner leur avis sur notre avenir, aux couleurs de l'augmentation. Le transhumanisme, une chance de dépasser "la tyrannie de la naissance", d'aller "plus loin", d'être "plus libre", indique David Latapie. Un jour, grâce aux NBIC, comme nous l'avons vu, nous pourrons peut-être augmenter considérablement notre durée de vie, vivre jusqu'à 100, 200 ans, sans vieillir.

"En vivant plus longtemps, on se sentira plus heureux", remarque Didier Coeurnelle. Doit-on avoir peur, ou au contraire porter tous nos espoirs dans les améliorations ? A lire aussi (et pour s'y retrouver) : 1/ Transhumanisme : en route vers l'Homme augmenté 2/ Transhumanisme : aujourd’hui, l’Homme réparé. 2045: A New Era for Humanity. Chapitre 2. L’AVÈNEMENT DES TECHNOPROPHÈTES • Superman ou l’homme de demain. Pour expliquer ce qu’est le transhumanisme, le spécialiste Kyle Munkittrick prend pour modèles quatre célèbres superhéros. Quand je dis aux gens que j’étudie le transhumanisme, j’obtiens trois types de réponses : “Comment ?” , “Ouah” et “Est-ce que c’est comme le posthumanisme ?” Selon les intérêts et l’éducation de la personne à qui je m’adresse, mes réponses peuvent être simples (“technologie et philosophie”, “les cyborgs et l’ingénierie génétique” ou juste “la bioéthique”) – ou faire référence à des termes plus complexes (“le féminisme et la biopolitique”).

En règle générale, ces réponses sont suffisantes pour satisfaire la curiosité de la personne, et la conversation peut suivre son cours. Mais il arrive, en quelques rares occasions, que mon interlocuteur souhaite vraiment parler du transhumanisme, auquel cas je n’ai pas vraiment de réponses claires à donner. Les posthumains critiques. Les posthumains transcendants. Les transhumains. Superman, en revanche, l’est. Transhumanistes sans gêne. L’homme percera-t-il un jour le secret de son cerveau ? Dans vingt ans, cinquante ans, un siècle ? Les spéculations les plus aléatoires circulent. Cette quête apparaît comme la prochaine frontière de l’homme, celle qui lui permettra de se dépasser, prétend le mouvement transhumaniste. Les efforts de la recherche tendraient à les conforter. C’est l’incroyable défi du Human Brain Project, initié par le neurobiologiste Henry Markram, associant treize centres de recherche en Europe et réclamant un milliard d’euros sur dix ans.

«Matrix» et «Avatar» Une vieille lune qu’on pensait cantonnée à la littérature de science-fiction. Le transhumanisme, frange extrême de la cyberculture californienne, professe que l’humanité se trouverait au seuil de la plus grande transformation de son histoire. Ce courant de pensée radical se développe dans la Silicon Valley, en pleine révolution numérique. Défiance de la chair Devenir un homme d’acier préconisait déjà le futuriste Marinetti dans les années 20. Jusqu’où le progrès peut-il « améliorer » l’Homme ? Aujourd'hui 05:05 par Sylvie Montaron , actualisé à 07:32 Vu 1220 fois Améliorer ses performances est un désir vieux comme l’humanité, qui n’a de cesse d’utiliser le progrès scientifique à cette fin. Comme l’illustre le dopage. Après les manipulations biologiques, la génétique devrait s’inviter bientôt sur le Tour de France tandis que chez les étudiants, le Guronsan a été détrôné par le Modafinil – molécule « anti-sommeil » – et la Ritaline, médicament contre l’hyperactivité.

D’autres préfèrent s’envoyer un shoot électrique de 9 volts sur le crâne. Détournés de la stimulation transcrânienne utilisée en psychiatrie, ces boîtiers vendus sur le net promettent de réduire le stress et d’augmenter la mémoire… « Aucun de ces systèmes n’a été évalué. L’homme bionique existe Mais qu’en sera-t-il demain ? Le robot et l’émotion > 1 – Rapport de la Cerna, commission chargée de l’éthique du numérique (2) Série suédoise diffusée sur Arte en 2013 et 2014. Humanités pour le post-humain - Yves Michaud. Le transhumanisme français : que des surhommes, pas de sous-hommes. Hawking : "L'intelligence artificielle pourrait signer la fin de l'humanité" TERMINATOR. Pour le célèbre astrophysicien britannique Stephen Hawking, l’ambition des hommes à vouloir créer à tout prix une intelligence artificielle complète pourrait leur être fatale. "Les formes primitives d'intelligence artificielle dont nous disposons déjà se sont montrées très utiles.

Mais je pense que le développement d'une intelligence artificielle autonome pourrait signer la fin de l’humanité", a affirmé le professeur lors d'un entretien accordé à la BBC. Le problème est bien l’autonomie à laquelle pourrait accéder l’intelligence artificielle qui éliminerait de fait l’humain de la course au progrès. "Une fois que les hommes auraient développé l'intelligence artificielle, celle-ci décollerait seule, et se redéfinirait de plus en plus vite. " Laissant de fait les humains sur le carreaux. Selon lui, ces derniers, "limités par une lente évolution biologique, ne pourraient pas rivaliser et seraient dépassés".

"Bienvenue à Gattaca" : cette fois, nous y voilà. On vous en parlait déjà cet été, dans notre dossier sur le transhumanisme. A savoir que dans le futur, l'on pourra peut-être "fabriquer" un enfant via un utérus artificiel, avec la couleur des yeux ou d'autres caractéristiques physiques au choix. Comme dans le film "Bienvenue à Gattaca", une façon de "donner le meilleur départ à son enfant". Avec tous les risques que cela comporte, eugénisme, etc. Ce n'est pas que de la science fiction, loin de là.

Basée sur des calculs génétiques par ordinateur, la technique brevetée permet aux parents passant par la fécondation in vitro (Fiv) et le don de gamètes, de choisir les donneurs de sperme ou d'ovules, afin de pouvoir "produire" un bébé ressemblant aux caractéristiques souhaitées par le couple. Les futurs parents, clients de 23andMe, pourront ainsi choisir la taille, le sexe, la couleur des yeux, la couleur des cheveux, ou même la personnalité de leur enfant. "Discutable sur le plan éthique" Pour l'instant, il ne s'agit que d'un brevet. Transhumanisme : L’idéologie dominante. Les travaux de Lucien Cerise ont permis de manifester l’émergence de cette nouvelle synthèse de la philosophie moderne qu’est le “Transhumanisme”. S’il s’agissait de nouveaux développements purement intellectuels du positivisme, son intérêt serait mineure, mais cette théorie unifiante habite l’esprit de nombreux décideurs influents qui n’hésitent pas à envisager une redéfinition de l’homme dans un proche avenir.

La technicisation de notre quotidien par ce qu’on appelle les techno-sciences (outils numériques, sciences de l’information, sciences neurocognitives, nanotechnologies) constitue une sorte de tsunami qui progresse inexorablement. Ce progrès technique impressionne par son efficacité et sa rapidité. Il est d’autant plus accepté que l’homme contemporain refuse de plus en plus ses limites et ses faiblesses naturelles. Il acquière une légitimité quand il promet une « meilleure qualité de vie ». A. Le terme « transhumanisme » (symbole h+) n’apparaît qu’en 1957.

B. C. Mourra-t-il ? D. Transhumanisme : en route vers l'Homme augmenté. Bienvenue dans votre futur. Un futur proche, très proche. Que vous avez le pouvoir de façonner... ou de laisser entre d’autres mains. Voici le premier billet d’une série consacrée à un courant de pensée technophile qui a déjà beaucoup fait parler de lui, j’ai nommé le transhumanisme.

Vous connaissez sûrement les mythes de la pierre philosophale, de la fontaine de Jouvence, du Saint Graal, de Prométhée, d’Icare. Intelligence artificielle, robotique, nanotechnologies : la science progresse, inexorablement. A quand des implants, directement dans le cerveau, qui nous permettront de mieux voir, de surfer sur internet par l’esprit, sans smartphone ou sans Google Glass ? “Humain +” Kezako, le transhumanisme ? En s’appuyant sur les progrès de la science, nous modifierons notre corps et notre esprit, décuplerons nos sens et notre intelligence, et deviendrons des “Humains +”.

Certes, ça peut vous sembler fantaisiste, ou utopique. Fusionner avec la machine L’ère de la Singularité Parler des risques. La réalité augmentée va-t-elle changer notre vision du monde? Une application chez Renault de la réalité augmentée par Diotasoft Diotasoft © Diotasoft L’expression n’est pas encore entrée dans notre vocabulaire. Mais cela ne va pas tarder tant l’industrie semble prête pour nous plonger dans un nouvel univers composé à la fois du monde réel que nous connaissons et du monde virtuel dans lequel nous naviguons aujourd’hui via Internet et les autres applications de l’informatique en réseau comme le courrier électronique ou le guidage GPS.

Demain, c’est à dire dès l’an prochain, ces deux mondes vont se superposer pour nos offrir ce que les spécialistes appellent la « réalité augmentée ». Ce vocable froid masque ce qui pourrait représenter non seulement une révolution technologique mais aussi une transformation profonde du fonctionnement de notre cerveau et de nos relations avec les autres. De notre rapport au monde, en somme... Application de réalité augmentée sur iPhone Glogger © Wikimedia Commons Rien que cela !

Comment fonctionne la réalité augmentée ? Comprendre, en Intelligence Artificielle et Intelligence Humaine. Les récentes publication de PIRLS sur la lecture et la compréhension mettent en évidence le fait que le système scolaire français développe mieux le décodage que la compréhension (de textes écrits). La mise à disposition, par Libération, du hors-série « voyage au coeur de l’IA » (20/12/2017), permet à chacun de nous de se faire un panorama de la question de « l’intelligence artificielle » à ce jour.

Au coeur de ces articles et interview, mais plus généralement derrière tous ces propos actuels sur l’IA, est posée la question de ce que signifie « comprendre ». Dès les premiers pas de l’informatique éducative, on s’est heurté à la question de l’analyse des réponses des utilisateurs aux questions posées par les ordinateurs. Les limites de l’informatique ont rapidement fait déchanter tous ceux qui rêvaient d’un « analyseur de réponses » intelligent, d’un traducteur automatique, d’un transcripteur voix/texte parfait (speechtexter proposé par Google n’est pourtant pas si mal…). Comment nous avons créé et éduqué Jeff, le robot média qui parle des médias. Comment le « deep learning » révolutionne l'intelligence artificielle. Cette technologie d'apprentissage, basée sur des réseaux de neurones artificiels, a complètement bouleversé le domaine de l'intelligence artificielle en moins de cinq ans.

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual « Je n'ai jamais vu une révolution aussi rapide. On est passé d'un système un peu obscur à un système utilisé par des millions de personnes en seulement deux ans. » Yann LeCun, un des pionniers du « deep learning », n'en revient toujours pas. Après une longue traversée du désert, « l'apprentissage profond », qu'il a contribué à inventer, est désormais la méthode phare de l'intelligence artificielle (IA). Ce système d'apprentissage et de classification, basé sur des « réseaux de neurones artificiels » numériques, est, pêle-mêle, utilisé par Siri, Cortana et Google Now pour comprendre la voix, être capable d'apprendre à reconnaître des visages.

Qu'est-ce que c'est ? « Comment reconnaître une image de chat ? Concrètement, ça donne quoi ? Et demain ? Et si une intelligence artificielle avait des sentiments ? | Jean-Christophe Bonis | TEDxIESEGLille. "Non, l'intelligence artificielle ne menace pas l'humanité !". L’intelligence artificielle, une responsabilité collective | Marjolaine Grondin | TEDxParis. Faut-il avoir peur de l’intelligence artificielle ? Selon le MIT, chaque robot introduit sur le marché du travail détruit 6 emplois. Stephane Mallard - L'intelligence Artificielle - A l'aube de la disruption ultime. Trois bienfaits de l’intelligence artificielle pour la société. Auto-écoles en ligne : peut-on leur faire confiance ? Rire avec les robots pour mieux vivre avec.

Ces entreprises françaises qui ont fait 2019. Passer son permis en ligne en France : Comment ça marche ? Auto-école en ligne : les avantages de cette formule gagnante. Avez-vous déjà envisagé de choisir une auto-école en ligne ? - Auto-école : la réforme du permis de conduire est-elle avantageuse ? - CDANEWS. Auto-école en ligne, un bon plan ? - Autonews.

Mobilisation contre les auto-écoles en ligne ce mardi. Permis de conduire : faut-il opter pour une auto-école en ligne ? Apprendre à conduire sur Internet : les auto-écoles se lancent dans la formation en ligne - L'Atelier Web. Comment passer le code de la route en candidat libre. Un livret d’apprentissage numérique pour le permis de conduire. Intelligence artificielle : ce qu’il faut retenir du rapport de Cédric Villani. Intelligence Artificielle | Cédric Villani présente son rapport. Intelligence artificielle : les 6 chantiers majeurs de la stratégie d'Emmanuel Macron. Pour Stephen Hawking, l'intelligence artificielle est un danger pour l'homme. Pour Elon Musk, l'intelligence artificielle pourrait menacer la civilisation.

26 experts tirent la sonnette d'alarme sur l'Intelligence Artificielle malveillante. Mark Zuckerberg s’est créé une intelligence artificielle domotique (et ça fait peur) Intelligence artificielle: L’assistant vocal de Google peut prendre RDV chez votre coiffeur, faut-il s’inquiéter? Comment permettre à l’Homme de garder la main ? Rapport sur les enjeux éthiques des algorithmes et de l’intelligence artificielle. Intelligence artificielle et robotique : l'Union Européenne doit fixer un cadre précis. CAS – Central Authentication Service.

La keynote de Stéphane Mallard à l'Adetem Factory. [Intelligence artificielle] Les géants du web s'engagent dans un partenariat éthique. #IA : L’intelligence artificielle va-t-elle signer la mort du code informatique. Le jour où Deep Blue a humilié Garry Kasparov aux échecs. L’IA peut désormais tromper les CAPTCHA. Automates Intelligents Index. Loi de Moore. Le critère de dégoût - Adamantin. Liberté et vérité; la place de l'homme. Georges Bernanos. Singularité technologique. Humain, trans-Humain.

Le transhumanisme: ce qui est possible n’est pas toujours souhaitable | Humanités numériques. Hannah Arendt. The lead up to the Singularity. Pourquoi l'intelligence artificielle est indispensable aux automobiles. Découvrez en quelle année l'intelligence artificielle sera aussi forte que l'Homme - 30/01/2018 - ladepeche.fr. Robots tueurs : une vidéo saisissante pour nous mettre en garde. Comment l’intelligence artificielle va-t-elle changer notre vie quotidienne ? C'est quoi l'intelligence artificielle ?

Microsoft ouvre une formation à l'intelligence artificielle en France. Aux origines de l'intelligence artificielle. VIDÉO - "J'apprends encore beaucoup" : le robot Sophia prononce un discours à l’ONU. Site francophone sur l'intelligence artificielle. Développeur web, un métier tendance en voie de disparition. Revue d'Intelligence Artificielle. Intelligence artificielle. Un Homme presque parfait (extrait) Conférence en podcast sur le posthumain / Yves Michaud / L’Université de Tous Les Savoirs [UTLS] Ray Kurzweil, l'ingénieur Google qui veut faire reculer la mort. Le transhumanisme: ce qui est possible n’est pas toujours souhaitable | Humanités numériques.

Café-débat : "La Technique peut-elle nous sauver?" Transhumanisme : pourquoi Ray Kurzweil se trompe. Stephen Hawking: 'Transcendence looks at the implications of artificial intelligence - but are we taking AI seriously enough?' - Science - News. De Descartes à Heidegger : science, techno-science et technique - Aphorismes. Le transhumanisme, un état contre nature : Tour d’horizon des pensées du transhumanisme (1/2) sur Theoria. Loi de Moore. Le transhumanisme, un état contre nature : tour d’horizon des pensées du transhumanisme (2/2) sur Theoria. Un Monde Sans Humains (docu Arte du 23 10 2012) Emploi en 2025 : "Seuls les plus intelligents, créatifs et adaptables s’en sortiront" Le transhumanisme n'est pas un humanisme.

Homo technicus: un futur hallucinant! 2045 Avatar – 32 ans pour devenir immortel. Laurent ALEXANDRE - Le recul de la mort : Vers une immortalité à brève échéance ? Chapitre 2. L’AVÈNEMENT DES TECHNOPROPHÈTES • Superman ou l’homme de demain. De l'être humain réparé à l'être humain augmenté 17.11.2014 - rts.ch - audio - la 1ère. ARTE - Un monde sans humains. Transhumanisme.