background preloader

De Descartes à Heidegger : science, techno-science et technique - Aphorismes

De Descartes à Heidegger : science, techno-science et technique - Aphorismes
Voila huit ans que je suis entré dans un cursus scientifique… que de chemins parcourus depuis mon orientation en « première S ». Je ne sais si ce choix fut pleinement « conscient », mais je dois reconnaître que jusqu'à ces dernières années, j’ai pris beaucoup de plaisir à étudier les sciences (dites de la nature) : la géologie, la biologie, la chimie et surtout la physique. J’avais l’impression de découvrir les clés qui m’ouvriraient les portes du monde. Le « bac S » en poche, j’entrai en classes préparatoires scientifiques. Ce fut des années laborieuses, sacrifiées au nom d’un travail acharné, mais paradoxalement peut être, vraiment heureuses. Et puis en Ecole d’ingénieurs, à cause de l’enseignement qui nous fut dispensé, mon goût originel pour la science n’allait plus de soi. « … nous rendre comme maître et possesseur de la nature ». La science telle qu’elle existe aujourd’hui est apparue à la Renaissance , en parallèle d’un courant de pensée original appelé l’humanisme. Related:  Points de vuePhilosophie des sciencesFutur

Jean-Michel Cornu, Nouvelles technologies, nouvelles pensées ? La convergence des NBIC 1Que dire et comprendre des NBIC sans en avoir une perception spécialisée ? En tant que simple citoyen ou individu non initié, comment prendre part aux différentes problématiques d’envergure qu’imposent les NBIC ? Mais surtout, plus essentiellement, qu’entend- on sous l’appellation abrégée NBIC ? C’est à travers ces interrogations que le livre prend tout son sens, puisqu’il a pour objectif de vulgariser le champ de recherche spécifique aux « nanotechnologies, biotechnologie, information et cognition » (NBIC), globalement méconnu et lointain du grand public. Dans cet indispensable ouvrage, Jean-Michel Cornu tente de donner les clés élémentaires de compréhension sur la complexité et l’enchevêtrement des concepts des domaines convoqués. 3Les conditions préalables de l’émergence des approches et les enjeux sociaux et économiques y sont ainsi examinées en proposant un captivant panorama des innovations qui s’insèreront peut- être prochainement dans nos existences.

The lead up to the Singularity bubbl.us | brainstorm and mind map online Scientisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le scientisme est une vision du monde apparue au XIXe siècle selon laquelle la science expérimentale a priorité pour interpréter le monde sur les formes plus anciennes de référence : révélation religieuse, tradition, coutume et idées reçues. Le scientisme veut, selon la formule d'Ernest Renan (1823-1892), « organiser scientifiquement l'humanité »[1]. Il s'agit donc d'une confiance (le terme de foi ne s'applique pas dans le domaine expérimental) dans l'application des principes et méthodes de la science expérimentale dans tous les domaines. Le scientisme entendu comme l'idéologie d'après laquelle tous les problèmes qui concernent l'humanité pourraient être réglés d’après le paradigme des sciences expérimentales est l'objet de critiques venant de divers horizons. Principe[modifier | modifier le code] Objectif et moyens[modifier | modifier le code] Le souhait et sa critique[modifier | modifier le code] Origines[modifier | modifier le code]

Corps augmenté : rêve bionique ou cauchemar prométhéen ? Matthew Naggle est un jeune Américain de vingt-six ans qui eut la malchance de recevoir un coup de couteau dans le cou lors d’une vulgaire bagarre de rue. Il resta tétraplégique. Son nom ne demeurera pas dans les annales des innombrables faits divers de ce genre. En revanche, Matthew Naggle est le premier être humain à commander un ordinateur par la pensée. Il est le premier homme à établir une connexion entre neurone et électron. Il ne s’agit pas de télépathie, mais d’une prouesse technologique dévoilée par la revue Nature du 13 juillet dernier. L’intérêt médical d’une telle expérimentation est immense. Cette nouvelle mérite toutefois qu’on dépasse l’euphorie de la découverte scientifique et médicale, et qu’on s’interroge sur la nature étrange de cette hybridation entre technologies et corps humain. L’information numérique, par les langages, était extérieure à l’homme. Le corps, virtualisé, échappe à sa réalité et aux frontières de son organisation biologique.

PRESENTATION AFT | Association Française Transhumaniste AFT-Technoprog L’Association Française Transhumaniste – Technoprog interpelle la société sur les questionnements relatifs aux mutations actuelles de la condition biologique et sociale de l’humain. Son objectif est d’améliorer cette condition, notamment en allongeant radicalement la durée de vie en bonne santé. — Chaque année apporte son lot d’avancées scientifiques et techniques majeures, et avec elles de nouveaux questionnements et enjeux. Aujourd’hui, la convergence des technologies dites NBIC (nano, bio, info, cogno-sciences) contribue à ouvrir un champ de possibilités sans cesse plus vaste, que nous appelons « augmentation ou amélioration humaine ». En d’autres termes, l’humain possède maintenant les moyens d’intervenir dans sa propre évolution, ce qui constitue de facto une véritable révolution. Technoprog , comme le sous-entend son nom, se réclame ouvertement d’un « transhumanisme démocratique » ou techno-progressisme. 1. 2. 3. 4. 5. 1.1 Q’est-ce que le transhumanisme ? References:

Liberté et vérité; la place de l'homme Qu’est-ce que l’homme ? Question philosophique par excellence, car elle rejoint ce qui nous touche le plus directement : nous-mêmes. Un certain modernisme tend à penser que l’homme est ce qu’il choisit d’être : ainsi de Sartre qui déclare que l’homme est un «projet», ou de Nietzsche qui voit dans l’homme une volonté de puissance. Pourtant ils mettent (volontairement) de côté un fait longtemps acquis. Ce sont deux conceptions diamétralement opposées : d’un coté nous pensons l’homme dans sa liberté, comme maître et auteur de sa propre vie. « Aujourd’hui, dans notre société, cette opposition se retrouve partout et fait la joie de l’opinion publique, trop rapidement satisfaite d’une telle simplicité » Deux maîtres mots qui donnent deux définitions différentes de l’homme : d’un côté nous avons le primat de la liberté humaine. Aujourd’hui, dans notre société, cette opposition se retrouve partout et fait la joie de l’opinion publique, trop rapidement satisfaite d’une telle simplicité.

Préfixes et suffixes grecs ou latins: tableau Préfixes et suffixes grecs ou latins employés dans la construction des mots français Le document est volontairement étendu, mais la recherche ne s'effectuera que sur les préfixes et suffixes les plus courants ou les plus "parlants" pour les élèves (mots rencontrés en géométrie, en mathématiques, en éveil, lus dans la presse...etc). Par exemple: un polygone, la géographie, un dinosaure, la psychologue, un thermomètre... A. 1/ Préfixes tirés du grec (formant surtout des mots scientifiques) 2/ Mots grecs servant de préfixes ou entrant dans la composition des mots français suite 3/ Préfixes d'origine latine ou mots latins entrant dans la composition des mots français B. 1/ Suffixes d'origine grecque Recherches collectives et mots proposés par les élèves: Un hélicoptère: hélico: hélice; ptère: aile. Qui a une aile en forme d'hélice. Un hexagone:hexa: six; gone: angle. Une figure qui a six angles (six sommets) Un polygone: poly: nombreux, gone: angle. Une figure qui possède plusieurs angles. l'orthographe:

Kairos Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Définition[modifier | modifier le code] Dans le langage courant, on parlerait de point de basculement décisif, avec une notion d'un avant et d'un après au sens de Jankélévitch (voir plus bas). In fine, l'expression « instant d'inflexion » semble convenir : « Maintenant est le bon moment pour agir. » Pour le pseudo-Aristote, « Le mélancolique est l’homme du kairos, de la circonstance[1]. » Le kairos, une dimension du temps n'ayant rien à voir avec la notion linéaire de chronos (temps physique), pourrait être considéré comme une autre dimension du temps créant de la profondeur dans l'instant. Le dieu grec Kairos est représenté par un jeune homme qui ne porte qu'une touffe de cheveux sur la tête. Le kairos dans les arts et métiers[modifier | modifier le code] Le kairos est un temps dont le discernement est primordial dans beaucoup de domaines : Le kairos opère la rencontre de deux problèmes : celui de l’action et celui du temps.

Le scénario prospectif, outil d'exploration de l'intention stratégique ? L’objet de cette communication est de montrer l’intérêt du scénario prospectif comme outil permettant d’explorer l’intention stratégique des acteurs dans un environnement organisationnel ayant subi des ruptures d’ordre sociétal, environnemental, politique... Elle s’appuie sur une étude prospective réalisée en 2006 pour le 3e Programme de Recherche, d’Expérimentation et d’Innovation dans les Transports terrestres (PREDIT), subventionnée par l’ADEME. Cette recherche, destinée à explorer les organisations logistiques du commerce de détail à l’horizon 25-30 ans, nous a permis d’étudier les conséquences potentielles de l’institutionnalisation du développement durable (DD) sur les choix stratégiques des entreprises, à travers les intentions projetées des acteurs en matière de stratégies collectives. 1.2 - La théorie néo-institutionnaliste sociologique (IS) 1.1.1 - Présentation 1.1.2 - Institutions et organisations Schéma 1 - Fondements de l’IS et ses notions-clés Source : Elaboration personnelle.

[PHILO SCI-FI] Sylvie Allouche_CV_3p-2014-0827.pdf Le critère de dégoût - Adamantin 13 septembre 2010 Le critère de dégoût (célèbre dans le monde anglo-saxon sous le nom de Yuck Factor, ou de Wisdom of repugnance) est un argument clé des bioconservateurs (formulé pour la première fois par Leon Kass, en 1997). Il désigne le sentiment de répulsion qui anime les individus au plus profond d'eux-mêmes lorsqu'il est question d'amélioration génétique, de clonage, etc. On pourrait penser que personne n'accorde beaucoup d'importance à cet argument. Comme le montre très bien Leon Kass lui-même, le critère de dégoût est une réaction de l'humanité qui se sent mise en danger dans son essence même[1]. Notes [1] KASS L., « Ageless Bodies, Happy Souls : Biotechnology and the Pursuit of Perfection », 2003. [2] Dans son interview pour « Philosophy Bites » : John Savulescu on the Yuck Factor (disponible en ligne le 24/05/2010). Dossier « Philosophie » apparenté (Philosophie de la médecine d'amélioration) : Voir aussi : Les sciences naturelles avant Darwin

Apprendre Vite et Bien | Lecture Rapide, Mémoire et Mind Map pour Apprendre Vite et Bien | Apprendre Vite et Bien

Related: