background preloader

L'intelligence artificielle

Facebook Twitter

Robotique et Intelligence artificielle. Actualités IA. Voici à quoi «rêve» le réseau d'intelligence artificielle de Google. Les ingénieurs de Google en charge du développement de l’intelligence artificielle du moteur de recherche ont publié un post fascinant révélant à quel point les ordinateurs prennent de l’autonomie créative, un sujet central pour que l’intelligence artificielle soit plus qu’un outil trop «robotique» et se rapproche de la sensibilité humaine.

Voici à quoi «rêve» le réseau d'intelligence artificielle de Google

L’outil de Google est un réseau de neurones artificiels, un réseau informatique qui s’inspire du fonctionnement biologique des neurones pour apprendre. Comme les ingénieurs le détaillent sur le blog de recherche de Google, ce réseau «apprend» à identifier des objets sur des images grâce à des couches successives qui se concentrent chacune sur un aspect (couleur, forme, orientation, etc.): c’est de cette manière que le réseau arrive progressivement à faire la distinction entre un oiseau, une porte, une fourchette ou une voiture après avoir passé en revue des millions d'images en entraînement. Galerie inceptioniste. Intelligence artificielle / Virtualité. Qu'est-ce que l'intelligence artificielle?

Cette encyclopédie fournit une définition claire et complète de l’intelligence artificielle. Elle est présentée de façon chronologique, incluant les critiques survenues face à l’essor de la robotique, et s’ouvrant sur les nouvelles perspectives scientifiques et économiques. – lysee

GANASCIA, Jean-Gabriel, "L’intelligence artificielle", Le Cavalier Bleu éditions, 2015 (édition numérique) Références. "Robots : bientôt une existence juridique?" « Considérant que, maintenant que l’humanité se trouve à l’aube d’une ère où les robots, les algorithmes intelligents, les androïdes et les autres formes d’intelligence artificielle, de plus en plus sophistiqués, semblent être sur le point de déclencher une nouvelle révolution industrielle qui touchera très probablement toutes les couches de la société, il est d’une importance pour le législateur d’examiner toutes les conséquences d’une telle révolution « Présentation.

"Robots : bientôt une existence juridique?"

Champs d'application et état de la recherche. Références. Elon Musk lance un centre sur l’intelligence artificielle pour « bénéficier à l’humanité » « Notre but est de faire progresser l’intelligence numérique dans une direction plus à même de bénéficier à l’humanité. » Ainsi se définit l’organisation OpenAI dans un message publié sur son site internet.

Elon Musk lance un centre sur l’intelligence artificielle pour « bénéficier à l’humanité »

Ce centre de recherche à but non lucratif a été lancé vendredi 11 décembre par deux figures de la Silicon Valley : Elon Musk, le patron du constructeur Tesla, et Sam Altman, président du Y Combinator, un incubateur de start-up qui a soutenu certaines des entreprises les plus puissantes du secteur. Lire le portrait Elon Musk, le capitaine d’industrie qui veut mourir sur Mars Objectif affiché : développer des technologies d’intelligence artificielle et les mettre à disposition de tous. « En tant qu’organisation à but non lucratif, notre but et de créer de la valeur pour tout le monde, plutôt que pour des actionnaires », peut-on lire dans le texte de présentation. Le « deep learning », une révolution dans l'intelligence artificielle. Cette technologie d'apprentissage, basée sur des réseaux de neurones artificiels, a complètement bouleversé le domaine de l'intelligence artificielle en moins de cinq ans.

Le « deep learning », une révolution dans l'intelligence artificielle

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual « Je n'ai jamais vu une révolution aussi rapide. On est passé d'un système un peu obscur à un système utilisé par des millions de personnes en seulement deux ans. » Yann LeCun, un des pionniers du « deep learning », n'en revient toujours pas. "Réel progrès ou asservissement de l'homme ?": avis des internautes.

Les nombreuses contributions personnelles apportées à ce débat en ligne offrent un panel d’opinions diverses et variées quant à l’utilité de la robotique et aux craintes ou à l’enthousiasme que ses progrès font surgir ; les avis sont réellement partagés. En revanche, la dernière contribution date de janvier 2008, et il serait intéressant de connaître des points de vue plus récents. – lysee

"Promesses et inquiétudes de l’intelligence artificielle" Références. Ampathie artificielle: "Est-ce cruel de maltraiter un robot ?" Le 23 février dernier Boston Dynamics (société rachetée par Google X) publiait des progrès de leur robot Atlas ( voir la vidéo ci-bas).

Ampathie artificielle: "Est-ce cruel de maltraiter un robot ?"

Outre les exploits technologiques ce qui a interpelé les internautes dans cette vidéo sont surtout les mauvais traitements : poussé par derrière pour le faire tomber, bousculer avec une crosse de hockey, etc. L'empathie artificielle en débat - Mécanismes de l'empathie développée envers les robots et possibilités de réciprocité. Photo: enfants jouant avec le robot Pleo, Bart van Overbeeke Toute relation interpersonnelle est fondée sur l’empathie.

L'empathie artificielle en débat - Mécanismes de l'empathie développée envers les robots et possibilités de réciprocité

Avec les progrès en intelligence artificielle, la question de nos relations avec des robots qui arrivent de mieux en mieux à imiter le comportement humain est fréquemment posée dans les films de science-fiction: Her, Ex-Machina, Real Humans... Mais qu’en est-il dans la vraie vie ? Deux études concluantes. Intelligence artificielle : les géants du Web lancent un partenariat sur l’éthique. A l’heure où les technologies d’intelligence artificielle (IA) progressent à grands pas, soulevant quelques inquiétudes, les géants du secteur ont annoncé mercredi 28 septembre un partenariat pour définir de « bonnes pratiques », notamment en termes d’éthique.

Intelligence artificielle : les géants du Web lancent un partenariat sur l’éthique

Google, Facebook, IBM, Microsoft et IBM ont officialisé dans un communiqué commun la création du « Partnership on Artificial Intelligence to Benefit People and Society » (« partenariat pour l’intelligence artificielle au bénéfice des citoyens et de la société »). Ce partenariat prendra la forme d’une organisation à but non lucratif, qui « mènera des recherches, recommandera de bonnes pratiques, et publiera les résultats de ses recherches sous une licence ouverte ». Ses domaines d’activité concerneront notamment l’éthique, et plus largement l’impact de ces technologies sur la société.


  1. lysee Sep 16 2016
    Oui, en effet! Merci pour cette source actuelle et très riche d'informations!
  2. annebres Sep 9 2016
    Bonjour Pour la catétorie Recherche, il y a aussi le livre blanc d'Inria aussi