background preloader

Intelligence artificielle : ce qu’il faut retenir du rapport de Cédric Villani

Intelligence artificielle : ce qu’il faut retenir du rapport de Cédric Villani
Le mathématicien et député LRM s’est vu confier la réalisation d’un rapport sur l’IA. Recherche, environnement, défense, éthique… le point sur ses recommandations. Le député La République en marche (LRM) de l’Essonne Cédric Villani, mathématicien lauréat de la prestigieuse médaille Fields, a rendu, mercredi 28 mars, son rapport sur l’intelligence artificielle (IA), commandé par le gouvernement en septembre. Alors qu’Emmanuel Macron s’apprête à annoncer, jeudi, la stratégie de la France dans ce domaine, retour sur les principales conclusions de ce rapport. Pourquoi ce rapport ? Commandé par le premier ministre Edouard Philippe, ce rapport avait pour but de « dresser une feuille de route sur l’intelligence artificielle », expliquait Cédric Villani en septembre au Monde. Favoriser un meilleur accès aux données Pour donner des résultats pertinents, l’IA doit reposer sur d’importantes bases de données, à partir desquelles des programmes peuvent « apprendre » et effectuer des corrélations.

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/03/28/intelligence-artificielle-ce-qu-il-faut-retenir-du-rapport-de-cedric-villani_5277697_4408996.html

Related:  Intelligence artificielleIntelligence Artificielle`néodoc 0904`test 1014IA

Cédric Villani, l'intelligence "en marche" Dans le cadre du Forum France Culture "Les révolutions de l'intelligence" enregistré en public à la Sorbonne, Olivia Gesbert reçoit Cédric Villani, député de l'Essonne, mathématicien et lauréat de la Médaille Fields en 2010. Nous étions samedi à La Sorbonne pour le 3e Forum France Culture consacré aux révolutions de l’intelligence. Après 4 tables rondes qui ont successivement abordé les dimensions historiques, philosophiques, puis économiques et enfin scientifiques de l’intelligence, c’est le mathématicien Médaille Fields 2010, député LREM de l’Essonne, Cédric Villani, qui nous a offert un savoureux dialogue de clôture. L’IA, une vaste équation à résoudre ? L’intelligence artificielle, mythes et réalités © Nicolas Rougier Les origines L’intelligence artificielle, ou IA, est officiellement née en 1956 lors d'une conférence à Dartmouth (USA).

DeepMind, le concepteur d’Alphago, prend ses quartiers à Paris En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Inscrivez-vous gratuitement à laNewsletter BFM Business

Intelligence artificielle : les 6 chantiers majeurs de la stratégie d'Emmanuel Macron Emmanuel Macron a présenté ce jeudi 29 mars 2018 au Collège de France les détails de la stratégie du gouvernement en matière d’intelligence artificielle. En introduction de son discours fleuve, le président de la République a posé les quatre éléments majeurs de cette stratégie : Ces quatre axes s’articulent autour de six chantiers majeurs :

L’intelligence artificielle fera-t-elle émerger de nouvelles idées ? Les machines vont-elles finir par surpasser physiquement et intellectuellement les humains ? Grand épouvantail, le perfectionnement de l’intelligence artificielle est l’objet de nombreux fantasmes, renforcés dans l’opinion par les performances d’AlphaGo Zero et Todai, deux programmes d’intelligence artificielle respectivement capables de battre le champion du monde de jeu de Go et d’obtenir de meilleurs résultats que 80 % des candidats au concours d’entrée à l’université de Tokyo. L’intelligence artificielle va-t-elle désenchanter ou bien réenchanter le monde, et en particulier le champ des idées ?

Robotique et intelligence artificielle : encore du chemin à faire pour rejoindre la fiction "Intelligence artificielle et robotique humanoïde" : le duo composé d'Olivier Ezratty et de Fanny Bouton, tous deux spécialistes éclairés de l'innovation et des nouvelles technologies, a arpenté ce thème central ce matin lors de la Grande Jonction, l'événement annuel bordelais de la transformation digitale organisé par la Ville de Bordeaux et Bordeaux Métropole. Un exposé assez ludique, truffé de références à la culture cinématographique, qui a embrayé sur la question des véhicules autonomes. Olivier Ezratty le dit sans ambages : bardée de capteurs, "la voiture autonome a de meilleurs sens que nous.

La France veut devenir un géant des technologies d'Intelligence Artificielle Alors que les rapports s’accumulent qui montrent que l’IA sera l’un des principaux secteurs porteurs d’emplois (très) qualifiés dans les années à venir, et que les pays qui seront leader dans ce domaine gagneront des points de compétitivité, la France se lance (enfin) dans une bataille largement dominée aujourd’hui par les Etats-Unis et la Chine. Suite à un rapport (état des lieux suivi de mesures à prendre) remis au gouvernement par le député et mathématicien Cédric Villani, le gouvernement français s’est décidé à utilise les gros moyens pour faire de la France l’un des leaders du secteur. Peu avant ce diner, et dans la même journée, plusieurs grands groupes s’étaient concertés pour annoncer des investissements importants en France : ainsi Samsung et le japonais Fujitsu ont confirmé qu’ils installeront à Paris des centres de recherche en IA; du coté de Google, on promet de financer une chaire internationale d’IA à l’Ecole Polytechnique. Signaler une erreur dans le texte Intéressant ?

26 experts tirent la sonnette d'alarme sur l'Intelligence Artificielle malveillante L'Intelligence Artificielle est-elle un fabuleux outil pour l'amélioration de notre quotidien ? Pas sûr. À plus forte raison s'il tombe entre de mauvaises mains. C'est le tableau que peignent 26 experts internationaux de l'IA, appartenant à différentes Universités (Cambridge, Oxford, Yale, Stanford) et ONG (OpenAI, Center for a New American Security, Electronic Frontier Foundation), dans un rapport intitulé "L'utilisation malveillante de L'intelligence Artificielle" publié le 21 février 2018.

L'intelligence artificielle L’étymologie du mot intelligence n’est pourtant pas compliquée. On part du verbe latin legere qui signifie d’abord « cueillir », puis, parce qu’on ne cueille que ce qui en vaut la peine, legere prend le sens de « choisir ». Ce dernier sens est renforcé par le préfixe inter « entre, parmi » [inter + legere] devenant intellegere, presque un pléonasme car s’il y a un choix à faire, c’est bien parce qu’il y a plusieurs options possibles.

Au Japon, des robots autonomes assistent le personnel d’un hôpital Au Japon, des robots autonomes assistent le personnel d’un hôpital Au Centre hospitalier universitaire de Nagoya, les infirmiers et médecins seront bientôt assistés par quatre robots autonomes qui pourront effectuer des livraisons et seront capables de se déplacer entre les étages pour fournir des médicaments. Tandis que des robots commencent à organiser et superviser les rayons de quelques supermarchés américains, d’autres vont bientôt élire domicile dans les couloirs d’un hôpital.

Test de Turing En 1950, partant du principe que toute fonction humaine est traduisible sous forme d'algorithme, il démontre, dans un article resté célèbre " Les machines savent-elles penser?", qu'un automate peut faire ce qu'un homme sait faire, à condition de lui fournir un programme de travail adéquat.Par ailleurs, il met au point un test, afin de pouvoir jauger l'intelligence des ordinateurs, intitulé Test de Turing. Voici, un exemple de test de Turing. Après l'avoir lu, essayer de répondre si c'est un être humain ou un I.A: Cette entité est-elle une Intelligence Artificielle ? Solution:

Pour Elon Musk, l'intelligence artificielle pourrait menacer la civilisation L'entrepreneur américain, qui a fondé Tesla, a alerté les politiques américains sur la nécessité de réguler l'intelligence artificielle. L'intelligence artificielle pourrait-elle menacer l'homme? Lors d'une réunion de l'association des gouverneurs américains organisée ce week-end, Elon Musk, le fondateur de Tesla et de Space X, a plaidé pour des mesures de sécurité face à la menace potentielle de l'intelligence artificielle.

Related: