background preloader

20140730 Nouvel obs_Gaspillage alimentaire, déchets, DLUO...

Facebook Twitter

.gouv_Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. GASPILLAGE ALIMENTAIRE - Ce vendredi 14 juin, Guillaume Garot, ministre délégué à l’agroalimentaire, a présenté, en présence de tous les acteurs de la filière alimentaire concernés, le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, dont les mesures sont issues des réflexions menées par les groupes de travail institués par le ministre en décembre dernier. Ce pacte national contre le gaspillage alimentaire répond à l’objectif ambitieux que s’est fixé le gouvernement français : diminuer par deux le gaspillage alimentaire dans notre pays d’ici à 2025. C’est un choix contre l’égoïsme, contre l’individualisme, pour une société plus solidaire et plus responsable.

Car il y a quelque chose de scandaleux, de profondément injuste dans le fait de jeter de la nourriture quand tant de Français dépendent de l’aide alimentaire pour vivre ou que des millions d’hommes, de femmes et d’enfants ne mangent pas à leur faim. Lutter contre le gaspillage, c’est mieux consommer et mieux manger. 20140905 Toutvert_Eqosphere : les nouvelles technologies au secours du gaspillage alimentaire. Contre le gaspillage alimentaire énorme et absurde que subit notre planète, certains agissent, telle la société Eqosphere. Cette entreprise met à contribution les nouvelles technologies afin de rapprocher les entreprises et les associations intéressées. Le concept. Une plateforme en ligne qui permet de mettre en relation, d’un coté les entreprises qui doivent se débarrasser de produits (alimentaires, autres) et de l’autre, les associations qui les récupèrent. SUR LE MÊME THÈME : Garde-manger collectif ou comment lutter contre le gaspillage alimentaire Les premières alimentent la base de données par leurs invendus, surplus et déchets, qui sont alors mis à la disposition des secondes.

Chacun y trouve son compte : les associations, qui font actuellement face à une augmentation des personnes dépendantes de l’aide alimentaire, les entreprises, qui économisent sur les frais de destruction de leurs produits invendus et de leurs déchets, ainsi que sur leurs impôts, par le biais des dons. 20140905 Tout vert_Date de péremption : halte au gaspillage alimentaire !

Les nouveaux Robins des Bois de la grande distribution. Ils sont de plus en plus nombreux à s'insurger contre cette économie qui gâche et jette sans vergogne. Des résistants glanent les rebuts, où qu'ils soient, pour eux ou pour les autres, transforment leur révolte en fête des voisins, en voyage initiatique ou en aventure d'un soir. Ce sont les nouveaux Robins des Bois de la grande distribution. A sa manière, sportive et modeste, Baptiste Dubanchet, 26 ans, a voulu faire la preuve de ce grand gâchis. D’avril à juin, sur son VTC équipé de multiples sacoches, ce titulaire d’un master en développement durable a parcouru 3.000 km en vivant de ce que les autres jettent (www.lafaimdumonde2014.com). Paris, Bruxelles, Berlin, Prague, Potsdam, Varsovie : il a passé en moyenne deux heures par jour à faire le tri dans les bennes des grandes villes qu’il traversait. Parfois, le jambon passait toute la journée sur le porte-bagage, au soleil, sans aucun problème.

Il n’est pas seul à faire ses choux (presque) gras du contenu des poubelles. Bilan ? 201407 Terraeco_Manger moins pour donner plus. Pouvez-vous vraiment avaler l’intégralité de ce plat ? Chaque année, une vingtaine de restaurants de Sao Paulo, au Brésil, participent à l’initiative Satisfeito. Les clients peuvent choisir de troquer leur assiette traditionnelle pour une portion légèrement réduite (d’un tiers, l’équivalent de ce qui est souvent gaspillé), en payant le même prix. L’argent économisé est directement reversé à une organisation luttant contre la malnutrition des enfants. Initiative détectée Alexia Maury, éclaireuse de Soon Soon Soon. Soon Soon Soon est un webmagazine qui détecte les meilleures innovations du moment grâce à une communauté de centaines d’éclaireurs répartis dans le monde entier. Et qui en révèle chaque semaine dans sa newsletter une sélection inédite.

201407 LSA appli pr lutter contre gaspillage alimentaire. Aujourd'hui, presque 13% des denrées alimentaires achetées par les ménages français ne sont pas consommées avant la date de péremption et sont jetées sous emballage. Pour lutter contre ce gaspillage écologiquement nuisible, financièrement ruineux et anti solidaire. Le principe de l’application « Checkfood » est très simple : l’utilisateur scanne les codes barres des produits et son portable l’alerte quand la date de péremption approche. Il a alors 2 choix : Le manger ou le donner. En consommant un produit avant sa Date Limite de Consommation, c’est jusqu’à 1 500€ d’économie par an et par ménage. Soit potentiellement 12 milliards d’euros du pouvoir d’achat national qui ne sera pas jeté à la poubelle… En faisant don des produits consommables, c’est jusqu’à 264 000 tonnes de distribués.

Soit potentiellement 520 Millions de repas offerts à ceux qui en ont besoin ! Déchets : les chiffres-clés - Édition 2014. Europe thinks it's time for 'best before' dates to expire. Too much food is thrown away just because it has reached the 'best before' date. ‘Best before’ does not mean ‘toxic after’. An estimated 15 million tons of food is wasted annually in the European Union, and 15 percent of that is caused by “the wrong interpretation of best before dates,” according to Sharon Dijksma, minister for agriculture in the Netherlands. Currently the EU requires that all packaged foods have a best before date, but there is growing pressure to loosen up the rules and potentially ban best before dates on shelf-stable foods.

Due to pressure from the Dutch and Swedish agriculture ministers, a working group has been created by the European Commission (EU executive body) to examine the issue of best before dates; a report on food sustainability is supposed to be published at the end of this month. Shelf-stable foods, such as pasta, rice, flour, and coffee, do not go bad after a given date, but simply cease to be as fresh.

"A consommer de préférence avant": faut-il supprimer cette mention de nos aliments? A défaut d'être porté en France, le débat sur le gaspillage alimentaire trouve son salut à Bruxelles. Lundi, les ministres de l'Agriculture de l'Union européenne ont plaidé pour la limitation de l'usage de la mention "à consommer de préférence avant. " En France, elle recouvre l'appellation officielle "date limite d'utilisation optimale" (DLUO), soit le jour auquel le produit peut perdre en qualité mais reste consommable.

Ce label est souvent confondu avec la date limite de consommation (DLC), lorsque le produit est effectivement périmé et peut représenter un danger. Laquelle est communément désignée par "à consommer jusqu'au. " Pour l'Europe, c'est la cohabitation de ces deux termes et le manque de sensibilisation des consommateurs qui entraînent le gaspillage. Une confusion à l'origine de 20% des déchets alimentaires évitables, avance le commissaire européen à la Santé, Tonio Borg. Peur d'être malade Pour l'UFC-Que-Choisir, le problème est d'abord grammatical. D'autres vidéos Société.