background preloader

Gaspillage alimentaire en Région Centre

Facebook Twitter

FRANCE BLEU 27/03/21 Les agriculteurs du Centre-Val de Loire s'organisent pour limiter le gaspillage alimentaire. L'idée de Solaal est simple : mettre en contact des agriculteurs qui ont des surplus ou des invendus avec des associations caritatives comme la Banque alimentaire.

FRANCE BLEU 27/03/21 Les agriculteurs du Centre-Val de Loire s'organisent pour limiter le gaspillage alimentaire

"Quand un agriculteur a, par exemple, une palette de concombre invendue, il peut l'entrer sur la plateforme qu'on met à disposition sur l'application, explique Sébastien Prouteau, président de la FDSEA 37, qui porte le projet dans la région. Ensuite, la Banque alimentaire vient chercher et redistribue à ceux qui en ont besoin". Cette plateforme s'adresse à tous les agriculteurs de la région Centre-val de Loire qui sont volontaires : céréaliers, maraîchers, producteur de lait, de viande ou de fromage par exemple. "Nous pouvons même prendre des produits non transformés" précise Sébastien Prouteau. Les associations vont ensuite les distribuer aux personnes qui sont le plus dans le besoin. Le syndicat est en train de répertorier tous les volontaires pour participer à ce projet Solaal et espère le lancer d'ici la fin du printemps.

FRANCE 3 CENTRE 30/10/20 Gaspillage alimentaire : une seconde vie pour les fruits et légumes moches. En France, chaque année, 1 fruit et légume sur 10 est abandonné dans les champs à chaque récolte.

FRANCE 3 CENTRE 30/10/20 Gaspillage alimentaire : une seconde vie pour les fruits et légumes moches

Une proportion qui grimpe à 3 sur 10 en Europe ! Pourquoi ? Eh bien parce que ces fruits et légumes sont… moches ! « Moches » si l’on se fie aux règles de calibrage fixées de calibrage fixées par l’Union européenne et les enseignes de grande distribution. FRANCE 20/09/18 Blois, Orléans, Châteauroux : une application contre le gaspillage alimentaire cartonne dans la région. L'application Too Good to Go permet aux commerces de lutter contre le gaspillage alimentaire.

FRANCE 20/09/18 Blois, Orléans, Châteauroux : une application contre le gaspillage alimentaire cartonne dans la région

Les commerçants peuvent proposer leurs invendus du jour à prix cassés. En Centre-Val de Loire, elle est disponible à Blois, Châteauroux, Gien ou encore Orléans et ça cartonne ! Boulangeries, épiceries, restaurants et supermarchés peuvent éviter de jeter leurs invendus du jour en s'associant avec l'application Too Good to Go. L'application leur permet de proposer aux utilisateurs ces produits destinés à être jetés, à un prix cassé. Un menu qui coûte d'ordinaire 15€, peut être acheté 5€ via la plateforme. Dans la région Centre-Val de Loire, plus d'une centaine d'artisans ou de restaurateurs sont devenus partenaires de Too Good To Go. FRANCE 3 CENTRE 20/09/18 Blois, Orléans, Châteauroux : une application contre le gaspillage alimentaire cartonne dans la région (To good to go)

FRANCE 3 VIA YOUTUBE 05/10/18 Vendôme : une solution anti-gaspillage. NOUVELLE REPUBLIQUE 29/04/19 Indre-et-Loire : la seconde vie des invendus alimentaires. INFO TOURS 28/04/19 Une boîte à idées pour réduire le gaspillage alimentaire en Centre-Val de Loire. Vous avez jusqu'au 11 juin pour proposer les vôtres. 33% du gaspillage alimentaire est dû à une mauvaise conservation des produits ou à des restes de repas jetés... 32% de ce gaspillage se fait dès la production des aliments (surproduction, fruits et légumes moches jetés...)...

INFO TOURS 28/04/19 Une boîte à idées pour réduire le gaspillage alimentaire en Centre-Val de Loire

Au total, on estime que 10 millions de tonnes de produits alimentaires sont gaspillés chaque année en France, soit près de 150kg de nourriture par habitant dans ce pays. C'est beaucoup. Beaucoup trop, même. L'ADEME, organisme de l'Etat en faveur de l'environnement, évoque un coût du gaspillage de 16 milliards d'euros et un gros impact carbone : 15,3 millions de tonnes équivalent CO2.

Peut-on améliorer la situation ? Comment ? Pour trouver des idées à mettre en oeuvre rapidement, l'ADEME vient de lancer un appel à projets auquel vous pouvez répondre jusqu'au 11 juin. LA REPUBLIQUE DU CENTRE 29/09/19 À Gien, des commerces luttent contre le gaspillage alimentaire avec l'application mobile Too Good To Go. Comment lutter contre le gaspillage alimentaire ?

LA REPUBLIQUE DU CENTRE 29/09/19 À Gien, des commerces luttent contre le gaspillage alimentaire avec l'application mobile Too Good To Go

En utilisant l’application mobile Too Good To Go ("Trop bon pour être jeté"), par exemple. Lancée en 2016, elle met en relation des consommateurs et des commerces partenaires, qui, en fin de journée, proposent leurs produits invendus à des prix modiques.

Gaspillage en collège en Région Centre

Défi zéro gaspi en région Centre. FRANCE 3 CENTRE 18/07/18 Orléans : l'application "Too Good To Go" fait son effet ! WHATSUPDOC 31/08/17 Gaspillage alimentaire : Les Hôpitaux du coeur - Après Le Mans, Vierzon s’y met. Depuis 2013, le Centre Hospitalier du Mans redistribue ses surplus alimentaires aux plus démunis.

WHATSUPDOC 31/08/17 Gaspillage alimentaire : Les Hôpitaux du coeur - Après Le Mans, Vierzon s’y met

Une initiative copiée récemment par le CH de Vierzon (Cher). Les repas non consommés sont donnés à une association caritative. La direction de l'hôpital de Vierzon a choisi l’association « La pastorale des migrants », venant en aide aux étrangers et aux personnes isolées, pour éviter le gaspillage des repas non consommés par ses patients. Depuis le début du partenariat le 14 juillet dernier, environ trente familles ont bénéficié de l’expérience. La cuisine centrale qui prépare les repas pour l’Hôpital estime que chaque jour, il lui reste entre 10 et 50 plateaux non distribués. Les raisons d’un tel gaspillage ? Une expérience qui va durer Deux fois par semaine, l’association se rend ainsi dans cet Hôpital pour collecter la nourriture placée dans des barquettes emballées. RADIO INTENSITE 23/10/17 CHARTRES - Le gaspillage alimentaire : l'agglo s'engage. L ECHO REPUBLICAIN 31/07/18 Antigaspi - Too good to go, une appli pour acheter des invendus trois fois moins cher, sur Chartres.

« Déjà 1.500 repas sauvés en un mois » une fois les portes des boutiques fermées, ce sont parfois des kilos de nourriture qui partent à la poubelle.

L ECHO REPUBLICAIN 31/07/18 Antigaspi - Too good to go, une appli pour acheter des invendus trois fois moins cher, sur Chartres

Les invendus, c'est le cauchemar des commerçants et des restaurateurs. Partant de ce constat, une start-up française a lancé en 2016 l'application Too good to go. L'objectif ? FRANCE INFO 15/06/17 Une application contre le gaspillage alimentaire des commerces à Orléans et Blois. Boulangeries, épiceries, restaurants et supermarchés peuvent éviter de jeter leurs invendus du jour en s'associant avec l'application Too Good to Go.

FRANCE INFO 15/06/17 Une application contre le gaspillage alimentaire des commerces à Orléans et Blois

L'application leur permet de proposer aux utilisateurs ces produits destinés à être jetés à un prix cassé. En effet, un menu qui a l'ordinaire coûte 15€, peut être acheté 5€ via la plateforme. Dans la région Centre-Val de Loire, deux commerces sont devenus partenaires de Too Good To Go. Le premier est une épicerie à Blois et le second est une célèbre enseigne de gastronomie japonaise située à Orléans. L ECHO REPUBLICAIN 24/02/17 Ces restaurants d'entreprise de Dreux luttent contre le gaspillage alimentaire.

Il lutte contre le gaspillage alimentaire Une nécessité Lorsque les agents du service déchets de l'Agglo du Pays de Dreux font les poubelles, ils retrouvent parfois de drôles de choses, qui en disent long sur nos pratiques et sur le gaspillage alimentaire. 20 kg d'aliments gaspillés par an et par personne en France « On a déjà retrouvé des packs d'eau pleins de la marque Évian », souligne Damien Lecomte, coordonnateur qualité et prévention du service déchets. « Manger des produits de saisons et frais, favoriser les circuits courts, pratiquer le tri et utiliser des composteurs, tout cela participe à réduire le gaspillage alimentaire », estime Chantal Deseyne, sénatrice (LR) et vice-présidente de l'Agglo en charge de l'environnement.

L ECHO REPUBLICAIN 24/02/17 Ces restaurants d'entreprise de Dreux luttent contre le gaspillage alimentaire

Les responsables politiques ne sont pas les seuls à être sensibles à cette question environnementale. Une solution. LA REPUBLIQUE DU CENTRE 25/10/16 Restauration - Lutter contre le gaspillage alimentaire. Le but : lutter contre le gaspillage alimentaire, avec pour effet une réduction des déchets, la sensibilisation des convives et la promotion d'un mode de consommation responsable.

LA REPUBLIQUE DU CENTRE 25/10/16 Restauration - Lutter contre le gaspillage alimentaire

Ciblage de la restauration collective D'autres actions sont également possibles : introduction de produits locaux, de saison et\ou issus de l'agriculture biologique (soutien à l'agriculture locale, circuits courts d'alimentation et soutien à l'emploi local), réduire le « contenu carbone des assiettes » par une modification du régime alimentaire, et éduquer à l'alimentation (goût, nutrition…). Pour en arriver là, le projet « Restau & Co » du pays Loire Beauce a été élaboré afin d'agir en direction de la restauration collective et de miser sur un effet de masse, tant au niveau du volume de denrées alimentaires, du tonnage des déchets liés à cette activité que du nombre et de la diversité des personnes directement concernées par ce secteur (convives, agents, gestionnaires, enseignants…). RADIO INTENSITE 24/11/16 EURE-ET-LOIR - Des collèges mobilisés contre le gaspillage. RADIO INTENSITE 23/11/16 CHARTRES - Les lycéens de Fulbert sensibilisent sur le gaspillage alimentaire.

CPCA CENTRE 20/12/12 La Banque Alimentaire d’Eure-et-Loir lutte contre le gaspillage et la faim. Illustration : Banque Alimentaire d'Eure-et-Loir. Tous droits réservés. C’est lorsque revient l’hiver que les besoins des plus démunis se font le plus cruellement ressentir. CG EURE ET LOIR via DAILYMOTION - Les collèges d'Eure-et-Loir luttent contre le gaspillage alimentaire. AUX GOUTS DU JOUR via YOUTUBE 03/06/15 Atelier gaspillage alimentaire avec les agents du Conseil Départemental du Loiret.

L ECHO REPUBLICAIN 08/03/16 Les restaurants de Chartres se sont mis au doggy-bag ! Populaire aux États-Unis, l’anglicisme “doggy-bag”, désigne l’emballage dans lequel le client d’un restaurant peut emporter les restes de son repas. Encore très peu courante en France, cette pratique commence, peu à peu, à se généraliser. À Chartres, même si beaucoup de clients se déclarent prêts à utiliser le sac à emporter, peu osent encore le demander. C’est pourquoi certains restaurateurs le proposent spontanément à leurs convives lorsqu’ils voient que ceux-ci n’ont pas terminé leur assiette.

Chantal Maudhuit, présidente de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH 28), le constate : « Il n’y a pas encore de grosse demande de la part des clients, mais ça commence à rentrer dans l’esprit des gens ». JDC 29/06/15 Anti-gaspillage alimentaire : une habitude désormais estampillée. Le magasin Spar de La Charité-sur-Loire est tenu par une pro de l’épicerie, Claire Francesconi. Daniel et Marie, ses parents, ont acheté murs et fonds de commerce en 1994. Manière sans doute de préparer le terrain professionnel pour propulser leur fille unique, trois ans plus tard, seule à la tête de la supérette de 400 m², sous franchise Casino Proximité.

Eux sont allés reprendre un autre magasin dans l’Yonne, près de Sens, où ils ont préparé un autre terrain, celui de la retraite, à laquelle ils goûtent depuis 2003. « Ils m’ont dit simplement : “Débrouille-toi?!” », précise Claire Francesconi dans un grand rire. Pas de souci, pour elle qui, depuis l’enfance, a été bercée au rythme quotidien du petit commerce et de ses déménagements successifs.

NOUVELLE REPUBLIQUE 06/05/14 Loir-et-Cher - Lutter contre le gaspillage alimentaire. FRANCE 3 CENTRE 04/11/14 Stop au gaspillage alimentaire. Pourquoi tant de gaspillage dans les cantines scolaires? Si la lutte est difficile, c’est que les lieux de perte et de gaspillage alimentaire sont nombreux. On peut distinguer schématiquement trois grands foyers de pertes dans les pays européens : l’industrie, les foyers et la restauration.

La restauration … à domicile, dans les restaurants et les établissements scolaires. C'est pourquoi, durant quatre jours les élèves d'une école de Saint-Pierre-des-Corps participent à une opération de sensibilisation... FRANCE BLEU 13/03/15 Contre le gaspillage alimentaire, un grand frigo dans l'agglo de Tours. NOUVELLE REPUBLIQUE 14/03/15 TOURS - L'Agglo se mobilise contre le gaspillage alimentaire. Tour(s)plus va lancer d’ici cet été une plateforme territoriale de collecte de fruits et légumes invendus, redistribués aux associations caritatives. Petites et moyennes surfaces, agriculteurs, marché de gros, épiceries : chaque jour, des centaines de kilos de fruits et légumes invendus sont jetés.

Et les associations, par manque de bénévoles ou d'espace de stockage, ne peuvent pas les récupérer. En partant de ce constat, la communauté d'agglomération, en partenariat avec la Ville de Tours et Touraine Propre, a lancé en 2013 un dispositif de récupération de produits frais, encore consommables mais plus vendables. Le circuit de ramasse, assuré par la Banque alimentaire de Touraine auprès d'une dizaine de petites et moyennes surfaces de l'agglomération, a permis d'en récupérer 150 tonnes, soit l'équivalent de 300.000 repas redistribués. NOUVELLE REPUBLIQUE 21/03/15 Loir-et-Cher - Orléans chasse le gaspi à la cantine. Chasser le gaspillage alimentaire dans les cantines scolaires, c'est aussi éduquer à la santé. Orléans vient de lancer une expérimentation en ce sens dans trois écoles primaires. Si le bilan est positif, le dispositif sera étendu à toutes les écoles de la ville à la rentrée prochaine.

A la soupe ! Autour de la même table, Ravzanat, Elyna et Ornella (CM2), qui ont mangé leur soupe avec plaisir racontent : « Chez nous, on nous oblige à finir ce qu'il y a dans nos assiettes, alors on fait pareil à la cantine et si on n'aime pas trop, on n'en prend pas trop ! » Ornella reconnaît : « Aujourd'hui, j'aurais dû prendre un seul morceau de pain… » Selon la direction régionale de l'agriculture, de l'alimentation et de la forêt ; en région Centre-Val de Loire, chaque repas servi en cantine de lycée produit (produisait) en moyenne 200 g de déchets gaspillés.

L ECHO REPUBLICAIN 03/04/14 BROU - Ils font la chasse au gaspillage à la cantine. L'Echo Républicain Lu 29 fois. FRANCE BLEU 11/03/14 Un franc succès contre le gaspillage alimentaire en Touraine. LE MONDE 16/10/13 A Tours, une camionnette pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Maxime Goldbaum Les gestes sont précis, presque mécaniques. Poignée de main, réception des chariots, tri puis entreposage des denrées. REPUBLIQUE DU CENTRE 01/03/14 Sensibilisation au gaspillage alimentaire à Madeleine. La République du Centre Lu 34 fois.

CONSEIL GENERAL D EURE-ET-LOIR - LUTTER CONTRE LE gaspillage alimentaire au collège. CONSEIL GENERAL D EURE-ET-LOIR - LUTTER CONTRE LE gaspillage alimentaire au collège. BANQUE ALIMENTAIRE DU CHER - JUIN 2012 - Evaluation de l'impact environnemental de la lutte contre le gaspillage de la Banque Al.

BANQUE ALIMENTAIRE DU CHER - JUIN 2012 - Evaluation de l'impact environnemental de la lutte contre le gaspillage de la Banque Alimentaire du Cher – guatemalt