background preloader

Systèmes d'Information

Facebook Twitter

Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information. Qu'est ce que l'open Data ? - Blog Informatique. Processus métier, données et Systèmes d'Information : partager les expériences et capitaliser les savoir-faire  Le Monde Informatique : actualités, dossiers et tendances IT.

Cyber-Sécurité. Systèmes d'information et de communication - connaissances de base (vitrine.Systèmes d'information et de communication - connaissances de base) - CNFPT. Par Pascal LandoDernière mise à jour : octobre 2016 Un système d’information, généralement abrégé « SI » est un ensemble organisé de ressources permettant de collecter, regrouper, classifier, traiter et diffuser de l'information dans un environnement donné.

Systèmes d'information et de communication - connaissances de base (vitrine.Systèmes d'information et de communication - connaissances de base) - CNFPT

Ces ressources peuvent être de plusieurs types : matériel, logiciel, personnel, données et procédures. Systèmes d'information et de communication - ingénierie (vitrine.Systèmes d'information et de communication - ingénierie) - CNFPT. Par Pascal LandoDernière mise à jour : octobre 2016 L’ingénierie informatique, encore appelée génie informatique, est une discipline qui traite de la conception, du développement et de la fabrication de systèmes informatiques, à la fois matériels et logiciels.

Systèmes d'information et de communication - ingénierie (vitrine.Systèmes d'information et de communication - ingénierie) - CNFPT

Cette discipline est vaste et recouvre des domaines variés comme le génie logiciel, l’architecture, les réseaux, l’intelligence artificielle… NOTE : Dans cette fiche, nous nous limiterons aux aspects liés au génie logiciel en ingénierie informatique. 1.1. Systèmes d'information et de communication - internet (vitrine.Systèmes d'information et de communication - internet) - CNFPT. Par Pascal LandoDernière mise à jour : octobre 2016 Techniquement matérialisé par un système d'interconnexion de machines qui constitue un réseau informatique mondial utilisant un ensemble standardisé de protocoles de transfert de données, Internet est devenu un outil populaire et répandu, dont les utilisations sont multiples : messagerie, recherche d’information, réseaux sociaux, travail collaboratif… L’un des services principaux d’Internet est le World Wide Web (Web, WWW), littéralement « grande toile d’araignée mondiale ».

Systèmes d'information et de communication - internet (vitrine.Systèmes d'information et de communication - internet) - CNFPT

Le Web est une méthode d’exploration d’Internet utilisant le concept d’hypertexte, mis au point en 1989 par Tim Berners-Lee et Robert Cailliau. Ses principaux constituants sont le protocole HTTP (Hypertext Transfert Protocole) et le langage HTML (Hypertext Markup Language). Réseaux et télécommunication - Ingénierie (vitrine.Réseaux et télécommunication - Ingénierie) - CNFPT. Par Pascal LandoDernière mise à jour : octobre 2016 1.1.

Réseaux et télécommunication - Ingénierie (vitrine.Réseaux et télécommunication - Ingénierie) - CNFPT

Aspects technique d’Internet Internet est un réseau de réseaux, composé de millions de réseaux aussi bien publics que privés, universi- taires, commerciaux et gouvernementaux. Le modèle Internet, TCP/IP, est une collection de protocoles permettant l’exploitation du réseau de commu- nication Internet. Le standard TCP/IP définit l’ensemble des règles qui gèrent les communications sur réseau TCP/IP.

Systèmes d'information et de communication : actions transverses (vitrine.Systèmes d'information et de communication : actions transverses) - CNFPT. Par Pascal LandoDernière mise à jour : octobre 2016 La gestion de parc informatique inclut bon nombre de problématiques (help desk, gestion des actifs informatiques, gestion des licences, éléments d’infrastructure, logiciels métiers, télédéploiement…).

Systèmes d'information et de communication : actions transverses (vitrine.Systèmes d'information et de communication : actions transverses) - CNFPT

Elle a pour but premier de rationaliser la gestion des ressources utilisées par les services, afin d’optimiser leur fonctionnement et de limiter leur coût. Les préoccupations de la gestion de parc s’étendent aujourd’hui au-delà de la DSI : on parle désormais d’EAM (Enterprise Architecture Management), discipline dont le but est de faire cohabiter les objectifs de la gestion de parc et d’actifs (matériels et logiciels) avec les objectifs (stratégiques et financiers) de l’organisation (inventaire, de comptabilité prévisionnelle…), et en intégrant des processus métier sortant du cadre strict de la maintenance (gestion réglementaire, gestion de plans, suivi de consommation, etc.). 1.1. Interface techniciens - utilisateurs - décideurs (vitrine.Interface techniciens - utilisateurs - décideurs) - CNFPT. Par Pascal LandoDernière mise à jour : octobre 2016 Techniciens informatiques, utilisateurs d’applications et décideurs sont partie intégrante du système d’information de la collectivité.

Interface techniciens - utilisateurs - décideurs (vitrine.Interface techniciens - utilisateurs - décideurs) - CNFPT

Les rapports qu’entretiennent ces différents acteurs de la collectivité sont régis par la structure du système d’information dans lequel ils évoluent. Un système d’information, généralement abrégé « SI » est un ensemble organisé de ressources permet-tant de collecter, regrouper, classifier, traiter et diffuser de l'information dans un environnement donné. Ces ressources peuvent en outre être de plusieurs types : matériel, logiciel, personnel, données et procédures. La notion de SI est donc plus vaste que le domaine des logiciels informatiques, contrairement à certaines idées reçues : les logiciels et outils informatiques ne sont qu’une des composantes des systèmes d’information. 1.1. La gouvernance, au sens large, décrit de quelle manière un système est dirigé et contrôlé. La libération des données publiques (open data) (vitrine.Libération des données publiques (open data)) - CNFPT. Par Pascal LandoDernière mise à jour : octobre 2016 La quantité de données et d’informations gérées et générées par les collectivités publiques est très impor-tante, et grandit de manière exponentielle à mesure que les outils informatiques se répandent dans tous les secteurs (extranet, wikis, GED, téléservices, téléprocédures, etc.).

La libération des données publiques (open data) (vitrine.Libération des données publiques (open data)) - CNFPT

D’autre part, ces informations sont de natures et de formes très variées. Ainsi, depuis l’avènement de l’informatique et de son déploiement massif dans toutes les administrations, le volume de données est devenu colossal, les domaines couverts très nombreux. 1.1. Contexte Depuis quelques années, la transparence et l’aspect participatif sont devenus des maître-mots en matière de gestion des collectivités territoriales. C’est dans ce contexte qu’en juin 2013, une charte sur l'Open Data a été signée par les chefs d’États du G8. 1.2. 1.3. Systèmes d'information et de communication ingénierie.

Aménagement Numérique des Territoires. L'ARCEP adopte des lignes directrices relatives à la tarification des réseaux d'initiative publique. L'ARCEP adopte des lignes directrices relatives à la tarification des réseaux d'initiative publique Paris, le 7 décembre 2015 Pour donner de la visibilité aux collectivités territoriales qui investissent dans la fibre, l'Autorité adopte le 7 décembre 2015 des lignes directrices concernant la tarification des réseaux d'initiative publique (" RIP ").

L'ARCEP adopte des lignes directrices relatives à la tarification des réseaux d'initiative publique

Cette adoption s'inscrit dans le cadre de la loi du 6 août 2015 pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques et du Plan France Très Haut Débit. L'intervention des collectivités territoriales est primordiale pour permettre le déploiement de la fibre sur les zones les moins denses du territoire et prévenir l'apparition d'une fracture numérique. L'Autorité a tenu le plus grand compte du cadre européen, et notamment des règles européennes en matière d'aides d'Etat, de manière à sécuriser dans la durée les projets portés par les collectivités territoriales. Les 20 meilleurs outils de datavisualisation au banc d’essai. Que vous soyez absolument novice ou codeur amateur, il existe aujourd’hui sur le web une impressionnante palette d’outils (presque) gratuits pour réaliser des datavisualisations.

Les 20 meilleurs outils de datavisualisation au banc d’essai

Banc d’essai. Informatique décisionnelle (Business intelligence) Juin 2016 Introduction à l'informatique décisionnelle On qualifie d'informatique décisionnelle (en anglais « Business intelligence », parfois appelé tout simplement « le décisionnel ») l'exploitation des données de l'entreprise dans le but de faciliter la prise de décision par les décideurs, c'est-à-dire la compréhension du fonctionnement actuel et l'anticipation des actions pour un pilotage éclairé de l'entreprise.

Informatique décisionnelle (Business intelligence)

Les outils décisionnels sont basés sur l'exploitation d'un système d'information décisionnel alimenté grâce à l'extraction de données diverses à partir des données de production, d'informations concernant l'entreprise ou son entourage et de données économiques. Un outil appelé ETL (Extract, Transform and Load) est ainsi chargé d'extraire les données dans différentes sources, de les nettoyer et de les charger dans un entrepôt de données. Reporting Datawarehouse/Datamart Pour approfondir Formation Business Intelligence. OLAP - Informatique décisionnelle. Fonctions essentielles Un système d'information décisionnel assure quatre fonctions fondamentales : la collecte des données, l'intégration, la diffusion et la présentation et enfin l'administration.

Collecte : La collecte (parfois appelée datapumping) est l'ensemble des tâches consistant à détecter, à sélectionner, à extraire et à filtrer les données brutes issues des bases de production. Les sources de données, étant souvent hétérogènes, cette fonction est la plus délicate à mettre en place. Hadoop en 5 questions. Quel est le principe de fonctionnement de cette infrastructure de traitement massif de données ? Quelles sont ses principales briques ? Quid des premières applications ? Décryptage. Que signifie Hadoop? - Définition par WhatIs.com. Hadoop est une infrastructure de programmation gratuite qui repose sur Java et qui prend en charge le traitement de jeux de données volumineux au sein d'environnements informatiques distribués. Hadoop fait partie intégrante du projet Apache parrainé par l'Apache Software Foundation.

ETL - La définition. Data Warehouse, Entrepôt de données. Qu'est-ce qu'un Data Warehouse ? Définition du Data Warehouse. Evolution des technologies mobiles et couverture radio des territoires. Réseaux sociaux : faites les bons choix ! Les moyennes et grosses collectivités territoriales ont, dans leur grande majorité, commencé à adapter leur communication aux moyens disponibles. Selon le baromètre Ideose, plus de la moitié d’entre elles possèdent notamment un compte Facebook. Idem concernant Twitter. Mais toutes n’ont pas une utilisation approfondie de ces outils et beaucoup se limitent à ces deux-là, alors qu’il en existe une multitude offrant divers avantages.

Surpuissant Facebook La spécificité de Facebook, celle qui doit en faire un réseau social central dans la communication des collectivités territoriales, tient évidemment à son nombre d’utilisateurs. Selon les chiffres présentés par Facebook en septembre dernier, il existe plus de 30 millions d’utilisateurs actifs – des personnes qui interagissent au moins une fois dans le mois – en France. Le deuxième avantage concerne les usages développés par les utilisateurs.

Projet de loi République numérique : publication de l’avis de la CNIL. La CNIL s'est prononcée, lors de la séance plénière du 19 novembre 2015, sur l’avant projet de loi, dans sa version alors envisagée par le Gouvernement. Le projet de texte soumis en première lecture à l’Assemblée nationale comporte de nombreuses modifications, qui tiennent notamment compte de l’avis de la CNIL. Une nécessaire cohérence avec les autres textes en préparation. La campagne Orange "E-Cleaning Days" contre les mails inutiles. Du 16 novembre au 11 décembre se déroule la campagne de communication Orange sur la gestion des mails, « E-Cleaning Days : moins d’e-mails stockés, moins d’énergie gaspillée. » À l’occasion de la COP21 le groupe souhaite sensibiliser le grand public sur l’énergie gaspillée des datas stockées ou échangées, en commençant par une donnée connue de tous : le mail. Cette communication pédagogique tous médias invite les collaborateurs Orange et chaque citoyen à adopter des gestes verts simples :

République Numérique - La République numérique en actes. Cyber-Sécurité.