background preloader

RSE Responsabilité Sociale de l'Entreprise

Facebook Twitter

Le concept de Responsabilité Sociale des Entreprises, né des demandes de la société civile (ONG, associations), est définit selon la Commission Européenne comme "l'intégration dans l'entreprise des préoccupations sociales, environnementales, & économiques dans leurs activités & dans leurs interactions avec leurs parties prenantes sur une base volontaire".



La RSE est la déclinaison pour l'entreprise des concepts de développement durable, qui intègrent 3 domaines :
• Social : respect du droit des travailleurs,
garantie du bien-être des employés…
• Économique : faire appel à des fournisseurs
locaux, satisfaire les clients, proposer un service de
qualité…
• Environnement : qualité des matières premières,
respect de l’environnement… Définitions. Les éléments constitutifs de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) se retrouvent à travers différentes définitions, dont celles de Philias, de l'Organisation internationale des employeurs (OIE) et de la Commission européenne.

Définition RSE par Philias La RSE est la responsabilité de l’entreprise vis-à-vis de toutes ses parties prenantes : il s'agit pour l'entreprise de garantir un dialogue constant et constructif avec ses parties prenantes, et contribuer au bien-être social et environnemental de la communauté dans laquelle elle agit. Définition RSE par l'Organisation internationale des employeurs (OIE) Il s’agit des initiatives des entreprises qui intègrent volontairement les préoccupations sociales et écologiques dans leurs opérations et dans leurs interactions avec les parties prenantes. Définition RSE par la Commission Européenne Le concept de RSE est "la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société".

Shéma de sythèse. Égalité Professionnelle entre Hommes & Femmes. 23% de la valeur ajoutée perdue à cause du mal-être. Une étude sur le bien-être au travail publiée début septembre par le cabinet Mozart Consulting révèle une perte moyenne de 23% de la valeur ajoutée des entreprises due aux coûts induits par la dégradation de l’organisation et des conditions de travail. Les plus fragilisées seraient les entreprises des secteurs de la santé, de la logistique, et des services aux entreprises qui enregistrent un recul de 26% de leur performance.

L’industrie, au contraire, s’en tire plutôt bien avec un manque à gagner de seulement 14%. L’absentéisme pour maladie ordinaire est ainsi quasiment deux fois plus faible dans l’industrie (3,57%) que dans les services précités (5,74%). L’indice de bien-être a été réalisé à partir des données nationales sur les mouvements de main d’œuvre de la Dares (2009), sur les journées non travaillées et les « sorties forcées » d’entreprise (50% des démissions, licenciements non-économiques) de la CNAM, et de l’enquête 2009 d’Alma Consulting sur l’absentéisme. Comprendre & évaluer la Performance Sociale.

Les études sur les entreprise montrent bien souvent que les entreprises gèrent bien leurs relations avec leurs principales parties prenantes et n’intègrent pas dans leur démarche les questions sociales plus globales. Partie intégrante d’un projet RSE, la question de la performance sociale et de son évaluation ne doit pas être minorée. Très (trop ?)

Souvent, l’évaluation de cette performance sociale se limite à la satisfaction des principales parties prenantes (salariés, actionnaires). Mais la notion de satisfaction peut-elle à elle seule permettre d’évaluer la performance sociale ? Définition de la performance sociale On peut définir la performance sociale comme les résultats d’une entreprise dans les domaines qui ne relèvent pas directement de l’activité économique. La performance est-elle héritée ou intrinsèque ? Développer des valeurs sociales pour une meilleure performance Mesurer sa performance sociale ou socio-économique Efficacité commerciale Contrôle de la performance. Avantages & exemples. La RSE est de plus en plus prise en compte dans les petites et moyennes entreprises. Certaines actions au quotidien permettent aux PME de se différencier dans leur secteur, de renforcer la fidélité des clients et des salariés tout en favorisant le développement durable et en développant leur chiffre d'affaires.

Qu’est-ce que la RSE ? La Commission européenne a donné la définition suivante : « C'est un concept qui désigne l'intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec leurs parties prenantes. » La RSE est liée à la notion de développement durable et repose sur 3 piliers fondamentaux : Économique Satisfaire et fidéliser les clients Assurer la qualité de service Mettre en place une tarification équitable Soutenir les fournisseurs locaux Payer les factures dans les délais Faire preuve de transparence auprès des investisseurs... Social Réduire l'émission des gaz à effets de serre Exemple Conséquences. Pourquoi & comment.

1La responsabilité sociale des entreprises ou RSE est devenue un sujet d’importance en management des organisations - tant pour les praticiens que pour les théoriciens. Les effets environnementaux et sociaux des systèmes de production sont actuellement significativement négatifs et la prise en considération de ces éléments est au fondement, depuis quelques années, d’un vaste mouvement militant pour l’adoption d’une logique de développement soutenable. C’est à cette question que répondent les démarches de communication sur la RSE entamées par les entreprises qui, confrontées aux risques d’une réglementation plus sévère de leur activité, et en réponse à la demande pressante des marchés – des investisseurs et des consommateurs – ainsi qu’à l’activisme d’organisations non gouvernementales affectant leur réputation, s’efforcent de légitimiter leurs actions en adoptant de nouveaux critères de décision : critères éthiques.

Publicité Auto-déclarations Communication par l’événement. Reporting RSE - Développement durable. Agences de Notation Extra Financières. Les agences d’analyse et de notation des critères extra financiers se sont multipliées ces dernières années. Tous les pays Européens disposent de plusieurs grands acteurs, qu’il s’agisse d’agences d’analyse à proprement parler ou d’organismes de recherche. L’origine des agences de notation extra financières L’arrivée des agences de notation extra financière est, logiquement, corrélée avec la part de plus importante que prend l’ISR. Les premiers investissements socialement responsables peuvent être trouvés dans les années 20. Ainsi, en 1928, le Conseil Fédéral des Églises Américaines a créé le Pioneer Fund, proposant des placements financiers excluant les entreprises en lien avec l’alcool, le tabac et la pornographie. Ce n’est que dans les années 70 que l’ISR va prendre une nouvelle forme, excluant par exemple de certains fonds des entreprises n’ayant aucunes préoccupations morales ou civiques.

De ce besoin d’information sont nées les agences de notation extra financières. Reporting Extra-Financier 2013 bilan 1ère année application article 225 loi Grenelle 2. Définition : Indice SBF 120.

Labels & Certifications