background preloader

Fivfrance

Fivfrance

Natisens IVG – toute l’information sur l’avortement Le droit à l’IVG est unanimement soutenu par les français. Pour autant les Français perçoivent que des freins à l’IVG subsistent, difficultés dûes aux pressions de l’entourage, à la culpabilisation ou au manque d’information. La bonne information est essentielle pour un accès facilité à ce droit. Cette campagne nationale d’information sur l’IVG est une étape clé pour permettre aux femmes de connaître leurs droits et les moyens de les exercer. Elle a été conçue pour dire haut et fort que les femmes sont libres de décider librement de ce qu’elles font de leur corps, et ce en toutes circonstances. Les tentatives de déstabilisation, de culpabilisation et de désinformation doivent être déjouées.

LOI no 2001-588 du 4 juillet 2001 relative à l'interruption volontaire de grossesse et à la contraception Article 1er L'intitulé du chapitre II du titre Ier du livre II de la deuxième partie du code de la santé publique est ainsi rédigé : « Interruption pratiquée avant la fin de la douzième semaine de grossesse ». Article 2 Dans la deuxième phrase de l'article L. 2212-1 du même code, les mots : « avant la fin de la dixième semaine de grossesse » sont remplacés par les mots : « avant la fin de la douzième semaine de grossesse ». Article 3 Le deuxième alinéa de l'article L. 2212-2 du même code est complété par les mots : « ou, dans le cadre d'une convention conclue entre le praticien et un tel établissement, dans des conditions fixées par décret en Conseil d'Etat ». Article 4 L'article L. 2212-3 du même code est ainsi rédigé : « Art. « Les directions départementales des affaires sanitaires et sociales assurent la réalisation et la diffusion des dossiers-guides destinés aux médecins. » Article 5 I. - Les deux premiers alinéas de l'article L. 2212-4 du même code sont ainsi rédigés : Article 6 Article 7

Cancer de la peau et le soleil Quatre facteurs principaux prédisposent au cancer de la peau : la pigmentation de la peau et sa capacité à bronzer l'hérédité l'exposition à des produits chimiques la durée de l'exposition au soleil Pigmentation de la peau et capacité à bronzer Le rayonnement ultraviolet émit par le soleil affecte, jusqu'à un certain point, la peau de tout le monde, mais la réaction de la peau varie énormément d'une personne à l'autre. Le bronzage induit par le rayonnement ultraviolet se produit de deux façons différentes : instantanément ou à retardement. La peau exposée aux UVA ou aux UVB met de deux à trois jours avant de se colorer. Au printemps ou après quelque temps passé sans s'exposer au soleil, certaines personnes brûlent facilement, dès la première heure d'exposition. Tableau adapté à partir du site Web SunSmart Victoria (2012), Cancer Council Victoria, Australie En général, le risque de cancer de la peau dû au soleil est étroitement lié aux profils décrits ci-dessus. Hérédité

Assistance médicale à la procréation Un couple est considéré comme infertile s’il n’a pas pu concevoir d’enfant après 12 à 24 mois de tentatives sans contraception. Après un an de tentatives sans contraception, 18% à 24% des couples restent sans enfant, selon l’Observatoire épidémiologique de la fertilité en France (Obseff). Après deux ans, 8% à 11% des couples sont toujours en attente d’une grossesse. Dans environ 15% des cas, cette incapacité est inexpliquée. Une infertilité en hausse ? Le recul de l’âge des femmes désirant concevoir un premier enfant est une cause importante d’infertilité et de recours à l’AMP. De récents travaux de l’Institut de veille sanitaire montrent par ailleurs une tendance à la baisse de qualité du sperme chez les hommes représentatifs de la population générale sur la période 1989-2005 et sur la période 1998-2008. Pour en savoir plus sur l'infertilité et ses causes

Le centre d'assistance médicale à la procréation (AMP) Hôpital Paule de Viguier 330 avenue de Grande Bretagne TSA 70034 31059 Toulouse Cedex 9 Renseignements : Téléphone : 05 67 77 10 05 - Fax : 05 67 77 10 06 Ecrivez-nousSecrétariat ouvert : du lundi au vendredi de 9h à 17h, Samedi, Dimanche et jours fériés de 13h30 à16h Le Centre d’AMP fait partie du Pôle Obstétrique, Gynécologie et Médecine de la Reproduction des Hôpitaux de Toulouse. Il est formé de 2 unités fonctionnelles : Stérilité Féminine et Laboratoire de Biologie de la Reproduction, regroupées dans une même entité tant au point de vue du fonctionnement qu’à celui des locaux. Personnel commun aux deux structures Accueil Mme Françoise QUADRI, Secrétaire Entretien Mme Nicole MAS, Aide Soignante Mr Frédéric POUPEL, Aide Soignant Mme Anne-Marie DE SOUSA, Aide Soignante Unité de stérélité féminine Publié le 09/03/2007 à 10h34 Unité de Stérilité Féminine Locaux 11 lits d’hospitalisation de jour 1 salle d’échographie 2 salles d’intervention Personnel Retour en haut de page

La fécondation in vitro : La technique En juillet 1978 est née, en Grande-Bretagne, Louise Brown, le premier "bébé éprouvette", c'est-à-dire conçu par Fécondation In Vitro (FIV). Quatre ans plus tard naissait à l'hôpital de Clamart Amandine. Complexe à mettre au point, le principe de la FIV peut en théorie paraître simple puisqu'il consiste à recréer en laboratoire, dans "un tube" (l'expression latine in vitro signifiant "dans le verre") ce qui se passe normalement au moment de la fécondation dans les trompes de la femme (in vivo). Il peut se résumer en trois grandes étapes : le recueil des cellules sexuelles mâles et femelles (les gamètes), la fécondation et le transfert des embryons. Les gamètes : ovocytes et spermatozoïdes Les cellules sexuelles de la femme : les ovocytes Les ovocytes, contenus dans des follicules, sont stockés dans les deux ovaires dès le début de la vie embryonnaire. Actuellement, la grande majorité des FIV sont réalisées sur cycle stimulé afin d'obtenir non pas un seul ovocyte par cycle mais plusieurs.

LOI no 2000-1209 du 13 décembre 2000 relative à la contraception d'urgence Article 1er L'article L. 5134-1 du code de la santé publique est complété par trois alinéas ainsi rédigés : « Les médicaments ayant pour but la contraception d'urgence et non susceptibles de présenter un danger pour la santé dans les conditions normales d'emploi ne sont pas soumis à prescription obligatoire. « Afin de prévenir une interruption volontaire de grossesse, ils peuvent être prescrits ou délivrés aux mineures désirant garder le secret. Leur délivrance aux mineures s'effectue à titre gratuit dans les pharmacies selon les conditions définies par décret. « Dans les établissements d'enseignement du second degré, si un médecin ou un centre de planification ou d'éducation familiale n'est pas immédiatement accessible, les infirmières peuvent, à titre exceptionnel et en application d'un protocole national déterminé par décret, dans les cas d'urgence et de détresse caractérisée, administrer aux élèves mineures et majeures une contraception d'urgence. Article 2 Jacques Chirac Lionel Jospin

Symptômes des maladies cardiovasculaires Les maladies cardiovasculaires résultent du dépôt de graisses sur les parois des artères sous forme de plaques d' athérome athéromeLésion sous forme de plaque au niveau de la paroi interne des artères provoquée par l'accumulation de graisses et de dépôts calcaires. qui réduisent le débit du sang. Les symptômes des maladies cardiovasculaires sont longtemps absents Les maladies cardiovasculaires sont dues à une accumulation de dépôts de graisses (cholestérol) sur les parois des artères. athéromeLésion sous forme de plaque au niveau de la paroi interne des artères provoquée par l'accumulation de graisses et de dépôts calcaires.. L’athérosclérose ne provoque dans un premier temps aucun symptôme. myocarde myocardeMuscle du coeur., accident vasculaire cérébral...) Les maladies cardiovasculaires en fonction des organes touchés Au niveau du coeur L’atteinte des artères irrigant le cœur, ou artères coronaires L’angine de poitrine (ou angor). Au niveau du cerveau Au niveau des membres inférieurs artérite

Related:  SEXUALITELa maîtrise de la reproductionResponsabilité santé et envLa maîtise de la natalité