background preloader

Pratiques culturelles

Facebook Twitter

INJEP. Ce rapport de recherche vise à décrire, de manière résolument qualitative, les pratiques culturelles de jeunes de milieux populaires résidant dans les quartiers populaires de villes moyennes, aux abords de Paris et de Lyon – de la proche banlieue aux limites de l’agglomération.

INJEP

Dans les catégories analytiques et méthodologiques qu’elle convoque, elle emprunte à une riche tradition de recherche en sociologie de la culture, qu’il s’agisse des modes de réception de genres littéraires et cinématographiques ou de l’effet d’un capital culturel dans les usages et appropriations des loisirs, des années 1970 ) aux années 2010 et 2020, des travaux sur les pratiques de lecture des étudiant.e.s en école préparatoire littéraire, ou encore sur la réception des littératures de l’imaginaire (science-fiction et fantasy) parmi les jeunes adultes âgés de 20 à 30 ans.

Dépendance au smartphone : quelles différences entre les filles et les garçons ? Le smartphone est omniprésent dans le quotidien des adolescents.

Dépendance au smartphone : quelles différences entre les filles et les garçons ?

Entre 10 ans et 15 ans, ils sont 87 % à posséder un smartphone. C’est même le cas de 65 % d’entre eux depuis l’entrée en classe de sixième. Dès lors, ils sont de plus en plus nombreux à craindre la perte de ce portable qui les relie à leurs amis et au monde, et à ressentir le besoin de consulter fréquemment les messages et notifications qu’ils reçoivent. Dans l’une de mes recherches sur la « génération Z » publiée en 2018, j’estimais que 85 % des 15-18 ans pouvaient être considérés comme dépendants à leur smartphone, contre 77 % des 18-24 ans et 68 % des 25-34 ans. Mais quels usages les adolescents font-ils vraiment de leurs smartphones ?

En un domaine où la connaissance est souvent plus intuitive que scientifique, j’ai cherché à comprendre l’effet du genre sur les mécanismes sous-jacents aux interactions des 15-18 ans avec leurs smartphones et leurs pairs. Un terrain à explorer Jouer ou discuter Bricolages identitaires. Dans les smartphones des collégiens.

Vaulx-en-Velin- Scènes de torture, débats enflammés sur le blasphème, obsession pour la répression de la minorité ouïghoure en Chine : en passant presque trois mois avec des collégiens français, je ne pensais pas découvrir de telles choses dans leurs smartphones sur leurs pratiques informationnelles.

Dans les smartphones des collégiens

Et être si loin d’eux. Avec ma consoeur du journal Le Monde, Delphine Roucaute, nous avons effectué cette année “une résidence” au sein du collège Henri Barbusse de Vaulx-en-Velin, une zone d’éducation prioritaire près de Lyon, dans le sud-est de la France. Deux heures par semaine, soit 118 heures de rencontres et ateliers avec quelque 275 élèves, surtout des jeunes âgés de 14-15 ans. (AFP/ Jeff Pachoud) Début décembre : première rencontre avec les classes. Une élève, à contre-courant, me marque.

Nous n’avons jamais entendu parler de ces vidéos. Nous menons l’enquête pour la séance suivante. Nous tombons des nues face à la déferlante de violence diffusée dans leur poche, sans filtre. Pratiques et usages numériques des jeunes : productions du GTnum 4 – Éducation, numérique et recherche. Rappel : Les groupes thématiques numériques (#GTnum), animés par des laboratoires universitaires et autres opérateurs publics, sont coordonnés par le bureau du soutien à l’innovation numérique et à la recherche appliquée de la Direction du numérique pour l’éducation (sous-direction de la transformation numérique).

Pratiques et usages numériques des jeunes : productions du GTnum 4 – Éducation, numérique et recherche

Nous publions aujourd’hui les productions du groupe thématique numérique sur les “usages des jeunes”, animé par l’Université de Rennes 2 (CREAD Marsouin). Le traitement éditorial de ces productions a été réalisé par Réseau Canopé. Ce dossier est constitué des documents suivants : Quatre bulletins de veille, qui proposent une mise au point synthétique sur les thématiques suivantes : 1. 2. 3. 4.

Deux affiches présentent un focus infographique sur le mythe des « digital natives » et les inégalités d’usages (entre les familles, entre filles et garçons, entre sphère privée et sphère scolaire). CREAD – Université de Rennes 2. (2018, 2019). CREAD – Université Rennes 2. (2020). Cinquante ans de pratiques culturelles en France.