background preloader

Usage des réseaux sociaux

Facebook Twitter

Tweeter, snaper, scroller : quand les jeunes s'informent. "Je ne cherche pas les informations mais elles finissent toujours par m'arriver".

Tweeter, snaper, scroller : quand les jeunes s'informent

Pratiques et usages numériques des jeunes : productions du GTnum 4 – Éducation, numérique et recherche. Rappel : Les groupes thématiques numériques (#GTnum), animés par des laboratoires universitaires et autres opérateurs publics, sont coordonnés par le bureau du soutien à l’innovation numérique et à la recherche appliquée de la Direction du numérique pour l’éducation (sous-direction de la transformation numérique).

Pratiques et usages numériques des jeunes : productions du GTnum 4 – Éducation, numérique et recherche

Nous publions aujourd’hui les productions du groupe thématique numérique sur les “usages des jeunes”, animé par l’Université de Rennes 2 (CREAD Marsouin). Le traitement éditorial de ces productions a été réalisé par Réseau Canopé. Ce dossier est constitué des documents suivants : Quatre bulletins de veille, qui proposent une mise au point synthétique sur les thématiques suivantes : 1.

Témoignage : sur Internet, comment inciter les étudiants à sortir de leurs « bulles de filtres » Comment reprendre la main sur son information à l’heure où nous sommes assaillis de notifications sur nos smartphones et où notre navigation sur les réseaux sociaux est orientée par des algorithmes ?

Témoignage : sur Internet, comment inciter les étudiants à sortir de leurs « bulles de filtres »

Un récent documentaire diffusé par Netflix, The Social Dilemma, pointe d’ailleurs les dangers liés aux modèles économiques des GAFA, entre dépendances numériques, atteintes à la vie privée et bulles de filtres qui nous enferment dans notre propre vision du monde. Dans le cadre d’un cours de master destiné à de futurs professionnels du numérique – webdesigners, chargés de projet, social media managers ou réalisateurs multimédia – nous avons mené une expérience autour d’un partage de ressources entre étudiants. Tout commence par une situation problème, sous la forme d’une injonction en apparence banale : « face aux technologies émergentes, inventez votre métier ». Dans ce cours, il s’agit d’entraîner l’esprit critique et renforcer les compétences en veille.

Réévaluer des outils familiers. Jurassic Web - Culture et pop. Ados RSN et SM rapport final light. Mettre en scène l’identité de genre des adolescentes sur Youtube. L’adolescence correspond au moment où les futurs adultes commencent à développer une identité propre, à affirmer leur genre.

Mettre en scène l’identité de genre des adolescentes sur Youtube

Dans notre société du numérique, cette affirmation identitaire se manifeste également au travers de vidéos mises en ligne sur YouTube. Les adolescentes s’y mettent en scène face à la caméra et s’adressent à un public de pairs féminins afin de créer le sentiment d’appartenance à un genre commun. Pour les étudier, la sociologue Claire Balleys s’est immergée dans le monde de ces vidéastes, cherchant à comprendre les formes de féminité mises en scène par les adolescentes. Ce faisant, elle tend à identifier les discours et gestes utilisées dans leurs vidéos, face à un public d’abonnés chargés indirectement de valider leur identité féminine.

Elle a pour cela sélectionné et analysé 80 vidéos d’adolescentes, notamment les vidéos de type « je suis bizarre » et « Anti Boyfriend TAG ». Musique : “Yo Picasso” de Verified Picasso, “Welcome” de Anno Domini Beats, “Mr. Chiffres : les réseaux sociaux en France à l'heure du Covid et l’importance de leur écoute. Formation réseaux sociaux by jfiliol.pro on Genially. Juliette FILIOLProfesseure documentaliste,Support de formation,Réseaux sociaux,10.

Formation réseaux sociaux by jfiliol.pro on Genially

Usages,08. Autres pistes ? Comment les très jeunes s'informent sur les réseaux comme Instagram et TikTok. On les croit déconnectés de la réalité, à se dandiner sur les derniers tubes à la mode sur TikTok, ou cachés derrière leurs filtres « rabbit » sur Snap.

Comment les très jeunes s'informent sur les réseaux comme Instagram et TikTok

Vous pensez que la Gen Z ne pense qu’à sa prochaine paire de snickers fluo ? Vous avez tout faux. Ceux qui sont nés entre 1996 et 2015 vont entrer dans l’âge adulte en ayant connu une pandémie, une récession et un temps à faire des barbeuk’ en Alaska. Alors, loin des images colorées et flashy qu’ils se partagent d’habitude en longue conversation ininterrompue avec leurs amis, la jeune génération a affiché son soutien politique sur les réseaux sociaux via une flopée de carrés noirs le 2 juin dernier. Noire, comme la couleur de peau de George Floyd, asphyxié par un policier blanc aux États-Unis pendant son arrestation. Des pavés… au hashtag Retour en juillet 2013. Sous le coup de l’émotion, elle publie un post Facebook : « Black People. TikTok et les médias, une histoire d’amour en cours d'écriture. Peut-on se passer de TikTok en 2020 ?

TikTok et les médias, une histoire d’amour en cours d'écriture

En septembre 2019, quand je voyais la vague TikTok déferler sur l’Europe, je n’imaginais pas qu’elle doublerait son nombre de téléchargements à travers le monde un an après. L’application est passée d’un milliard d’utilisateurs à deux milliards en seulement un an. Une performance de taille pour cette application chinoise qui est la première à dépasser les frontières de son pays et à conquérir les précieuses terres américaines.

Le confinement a largement amplifié cette tendance, profitant du temps d’attention des internautes. Ces derniers mois, de nombreux médias s’y sont attelés. Portés par l’arrivée de nombreux influenceurs, des sportifs stars, acteurs, influenceurs, youtubeurs & co, TikTok décolle progressivement son image d’application réservée aux adolescents. Lire aussi : TikTok, nouveau terrain de jeu des marques et des médias (l’article pour presque tout comprendre de l’application) Le boom de TikTok durant le confinement. Les 10-13 ans passent près de 15 heures en ligne par semaine. Voici ce qu’ils y font. Par Barbara Chazelle, France Télévisions, Media Lab et Prospective Pour s'inscrire sur les réseaux sociaux, il faut avoir 13 ans.

Les 10-13 ans passent près de 15 heures en ligne par semaine. Voici ce qu’ils y font.

Et 15 ans pour se passer du consentement parental selon les règles du RGPD. Mais ce n'est un secret pour personne que les pré-ados mentent sur leur âge pour accéder aux plateformes en ligne. Le CLASH des applications.