background preloader

Génétique

Facebook Twitter

Des cellules souches pour réparer les os. Des chercheurs ont réparé des fractures du tibia chez des cochons nains de laboratoire grâce à une méthode innovante combinant ultrasons, cellules souches et thérapie génique.

Des cellules souches pour réparer les os

Cette technique propose une alternative aux greffes d'os, qui sont parfois nécessaires après de graves accidents. Ce qu'il faut retenir Les tibias des cochons nains étaient réparés en huit semaines.Les chercheurs ont créé une matrice de collagène qui a été implantée au niveau d'une facture.L'éponge de collagène a recruté des cellules souches de l'os.Un gène stimulant la régénération osseuse a été introduit dans les cellules.Les tibias des cochons nains étaient réparés en huit semaines.Les chercheurs ont créé une matrice de collagène qui a été implantée au niveau d'une facture. Chaque année, plus de deux millions de greffes osseuses sont réalisées dans le monde. Elles sont souvent nécessaires après un accident de voiture ou le retrait d'une tumeur. L’os se répare grâce aux cellules souches et au gène BMP-6. Des chercheurs modifient des embryons humains viables en utilisant CRISPR/Cas9 - Sciencesetavenir.fr.

Ce sont des travaux qui sont passés plutôt inaperçus dans les médias, et pourtant, ils sont primordiaux.

Des chercheurs modifient des embryons humains viables en utilisant CRISPR/Cas9 - Sciencesetavenir.fr

Une équipe de recherche chinoise est parvenue fin mars 2017 - et pour la première fois - à modifier le génome d'embryons humains... viables. Et ce via la fameuse technique CRISPR/Cas9, le "scalpel de la génétique" qui permet de supprimer, modifier ou ajouter des gènes à la demande, facilement et de manière peu onéreuse. Sans aucun doute, un cap majeur a été franchi. Des têtards recouvrent la vue grâce à des yeux greffés sur leur queue. Des têtards ont appris à voir avec de nouveaux yeux greffés sur leur queue.

Des têtards recouvrent la vue grâce à des yeux greffés sur leur queue

Ces organes étaient connectés à la moelle épinière ; un médicament contre la migraine, le zolmitriptan, a favorisé de nouvelles connexions nerveuses. VIDEO. La thérapie génique au secours des maladies neurodégénératives - Sciencesetavenir.fr. Maladie d'Alzheimer, mucoviscidose, pathologies rares de la vue...

VIDEO. La thérapie génique au secours des maladies neurodégénératives - Sciencesetavenir.fr

Nombreuses sont les affections - incurables pour la plupart - pour lesquelles des essais cliniques de thérapie génique ont été lancés. Loin d'être un concept nouveau (il date des années 1950), la thérapie génique consiste à corriger un gène "défectueux" en amenant directement dans la cellule gène ou acides nucléiques (ADN ou ARN), via un virus modifié (mais inoffensif). Le défi pour les nombreuses équipes de recherche à travers le monde qui se sont lancées dans la course est d'identifier à la fois le matériel génétique et le vecteur viral adéquats.

Et quand elles travaillent sur les mêmes pathologies, et dans un terrain aussi favorable à la coopération scientifique que le MIT, à Boston (États-Unis), ces équipes unissent leurs efforts. Une thérapie génique novatrice a permis à des souris nées sourdes d'entendre - Science-et-vie.com. Souffrant du syndrome d'Usher, ces souris ont pu entendre pour la première fois de leur vie.

Une thérapie génique novatrice a permis à des souris nées sourdes d'entendre - Science-et-vie.com

Un espoir pour l'homme, chez qui ce syndrome est la première cause de surdité héréditaire. Des souris nées sourdes car atteintes d'une maladie génétique appelée syndrome d'Usher ont pu entendre pour la première fois, grâce à des chercheurs américains. Le syndrome d'Usher étant la première cause de surdité héréditaire chez l'homme, cette réussite est donc une étape importante vers un traitement potentiel, sachant qu'il n'en existe aucun actuellement.

L'exploit a été réalisé en deux temps, et a fait l'objet de deux publications dans la revue spécialisée Nature Biotechnology. Le but était de parvenir à donner une « instruction » aux cellules ciliées de l'oreille interne, pour qu'elles puissent correctement amplifier le signal sonore et le transformer en impulsions nerveuses à transmettre au cerveau, comme elles le font chez une souris saine.

Le premier organisme semi-synthétique stable. Adénine (A), thymine (T), cytosine (C) et guanine (G) : ainsi se nomment les bases qui composent l'ADN.

Le premier organisme semi-synthétique stable

Des arrangements différents et voici que naissent des bactéries ou des papillons, des pingouins ou même des Hommes. Si une telle biodiversité peut être obtenue à partir de quatre bases seulement, que pourrions-nous espérer d'un code à six bases ? C'est la question à laquelle espèrent répondre des chercheurs américains du Scripps Research Institute (TSRI). Pour ce faire, rien de tel qu'un organisme semi-synthétique. Une première étape avait été franchie en 2014.

2 bébés atteints d'une leucémie en rémission grâce à l'immunothérapie. C'est un formidable espoir pour les 300 bébés qui naissent chaque année avec une leucémie aigüe lymphoblastique, un cancer qui empêche la moelle osseuse d'assurer la production des cellules sanguines normales : deux nourrissons atteints de cette pathologie sont entrés en rémission à long terme grâce à une technique inédite d'immunothérapie, annoncent des chercheurs de l'University College London dans la revue Science Translational Medicine.

2 bébés atteints d'une leucémie en rémission grâce à l'immunothérapie

Une prouesse car le principe d'immunothérapie généralement utilisé chez les adultes et enfants a très peu de chances de fonctionner chez les nourrissons... L'idée des chercheurs : fabriquer des lymphocytes T "universels" Ayant déjà fait ses preuves dans les tumeurs sanguines, cancers du cerveau, et les leucémies, l'immunothérapie consiste à apprendre aux globules blancs à mieux combattre les cellules cancéreuses. Concrètement, les chercheurs prélèvent par voie veineuse des lymphocytes T du patient.

Futura, Explorer le monde. Trisomie 21 : un test génétique pour remplacer l'amniocentèse ? TRISOMIE 21.

Trisomie 21 : un test génétique pour remplacer l'amniocentèse ?

Dans un avis adopté lors de son congrès annuel, la Société française de médecine prédictive et personnalisée (SFMPP) s'est prononcée en faveur d'un abandon de l'amniocentèse en cas de risque de trisomie 21, pour privilégier la réalisation du test génétique de diagnostic prénatal non-invasif (DPNI) dans le sang maternel. Relativement récent, ce test qui apparaît de plus en plus fiable au fil des évaluations est non invasif et sans risque de fausse-couche. Un grand pas en avant vers un séquençage ultra-rapide de l'ADN. La séparation de l’ADN prenait jusqu’à présent plusieurs heures.

Un grand pas en avant vers un séquençage ultra-rapide de l'ADN

Avec cette innovation, elle pourrait se faire en seulement 10 mn. © Sergey Nivens, Shutterstock Un grand pas en avant vers un séquençage ultra-rapide de l'ADN - 2 Photos Ce 1er février 2016, Aurélien Bancaud, chercheur au laboratoire Laas (Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes) a reçu le prix d’instrumentation de la société française de chimie. CRISPR, la technologie qui bouleverse la biotech. Par Rémi Sussan le 12/10/15 | 10 commentaires | 2,610 lectures | Impression Cela fait plusieurs années que les technologies de lecture de l’ADN ont vu leur prix s’écrouler, ce qui a permis à des startups comme 23andme de se lancer, avec plus ou moins de bonheur, dans le domaine de la génomique personnelle (voir notre dossier : “La génomique personnelle dans la tourmente”).

CRISPR, la technologie qui bouleverse la biotech

En revanche, où en est-on de l’autre opération, l’écriture de l’ADN, bref, la “manipulation génétique” comme on l’appelle communément ? Progresse-t-elle tout aussi vite ? Ces dernières semaines de nombreux articles se sont penchés sur une récente technologie de manipulation du génome, CRISPR, pour Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats, c’est-à-dire – pour autant que ce soit plus clair en français – “Courtes répétitions palindromiques groupées et régulièrement espacées”. Vers des bébés « à trois ADN » au Royaume-Uni ? La technique de « remplacement de mitochondries », qui vise à éviter la transmission de maladies génétiques liées à ces composants de l’ovule maternel, est désormais permise Outre-Manche. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Paul Benkimoun. Le cœur humain bientôt régénéré ? - Sciencesetavenir.fr. CARDIOLOGIE. L’opération s’est déroulée en octobre 2014 mais les premiers résultats n’ont été publiés qu’en janvier : le Pr Philippe Ménasché, de l’hôpital européen Georges-Pompidou à Paris, a essayé pour la première fois au monde des cellules souches cardiaques pour réparer les régions lésées du cœur.

La modification facile du génome humain inquiète des chercheurs. Les scientifiques craignent que la technique CRISPR-Cas9 soit appliquée à l’Homme pour modifier son génome. © Miran Rijavec, flickr, cc by 2.0 La modification facile du génome humain inquiète des chercheurs - 2 Photos Du nom de CRISPR-Cas9, cette nouvelle technique simple et peu coûteuse est en train de révolutionner le génie génétique. Une technique révolutionnaire permet de modifier les gènes à volonté : enthousiasme et inquiétudes. Une nouvelle technologie de génie génétique, appelée CRISPR-Cas9, permet, en théorie, de modifier le génome de n'importe quel organisme.

En à peine deux ans, des équipes du monde entier se sont approprié la technique, simple, rapide et peu coûteuse, pour modifier le génome de nombreux types de cellules, tant chez les bactéries que chez les plantes ou chez les animaux, rapportait La Recherche en janvier dernier. DECOUVERTE. Un gène clé du pavot pour la production de la morphine. La découverte d'un gène clé pour la production de la morphine, principal alcaloïde issu du pavot, ouvre la voie à une fabrication plus efficace et moins coûteuse de puissants analgésiques, selon une recherche publiée jeudi 25 juin 2015 dans la revue américaine Science. Les chercheurs de l'université de York au Royaume-Uni et des laboratoires britanniques GlaxoSmithKline (GSK) en Australie, espèrent pouvoir ainsi cultiver des variétés de pavot pouvant produire non seulement davantage de morphine mais également de la noscapine, un autre alcaloïde issu de cette plante et connu pour ses propriétés anti-cancéreuses.

Un gène recherché depuis longtemps SÉLECTION. Ce gène appelé Storr, que les scientifiques cherchaient depuis longtemps, est jugé essentiel pour synthétiser les alcaloïdes comme la morphine et la codéine, les anti-douleurs les plus puissants au monde. Aussi efficace qu'une production à partir de pavot ? Thérapie génique : un succès contre la drépanocytose. Des globules rouges en bonne santé dans un vaisseau sanguin. Ils transportent l'oxygène dans un sens et le gaz carbonique dans l'autre grâce à l'hémoglobine qu'ils contiennent. Chez des patients atteints de drépanocytose, ils sont déformés car l'hémoglobine l'est aussi. Le seul traitement curatif actuel est la greffe de moelle osseuse. Pourquoi des scientifiques font des recherches sur des embryons hybrides cochon-humain. Philippe Berry Publié le Mis à jour le Dans le cochon, tout est bon.

Y compris, potentiellement, d’injecter des cellules humaines dans un embryon animal pour obtenir un organe (foie, cœur) en vue d’une greffe. Fin 2015, l’agence gouvernementale américaine pour la santé, le NIH, a cependant gelé les fonds fédéraux pour la recherche sur ces « embryons chimériques » face aux inconnues et aux questions éthiques.