background preloader

L'arbre du vivant

Related:  Evolution et génétiqueADN

Arbre du vivant et classif Notre planète a hébergé et héberge un nombre incroyable de formes de vie ! Un peu plus et l’on s’y perdrait… Et pourtant… Pourtant les scientifiques n’ont eu de cesse de les trier, de les ranger, de les classer. Et depuis Charles Darwin, la théorie de l’évolution a donné encore plus de sens à ce travail de titan puisque la classification actuelle résume les liens de parenté entre les êtres vivants et nous parle ainsi de leur histoire évolutive. Crédits Scénario, animation & réalisation : Yannick MahéDesign & programmation : Thomas CussonneauDéveloppement de "L'arbre du vivant" : Emmanuel GrandadamIllustrations : Gilles MacagnoText : Adeline AndréProduction : CNDP (2011) Parrain scientifique Guillaume Lecointre Muséum national d'histoire naturelle, Département Systématique & Evolution, Paris, France Systématique « Les hommes ont toujours cherché à mettre de l'ordre dans ce qu'ils rencontrent, au moins pour pouvoir en parler.

Le jus de myrtilles : un colorant des chromosomes peu toxique, bon marché et simple d'utilisation Auteur : Jean-Pierre Rubinstein Article publié le 18 novembre 2014 1. Introduction Les biologistes ont remarqué que l’utilisation de colorants utilisés par les teinturiers pour colorer les tissus des vêtements pouvait, dans certaines circonstances, améliorer l’observation d’objets microscopiques. Historiquement, les microscopistes ont d’abord utilisé le safran, le carmin (issu d'un insecte) , le bois de Campeche et d’autres bois exotiques, ainsi que quelques composés minéraux (sels de cuivre, mercure et de plomb, iode). La seconde moitié du XIXe siècle a vu apparaître des colorants issus de la chimie du goudron de houille. La difficulté de se procurer ces substances a amené des biologistes à s’intéresser à des produits locaux, facile à se procurer et bon marché. La méthode présentée ici est une adaptation d’une publication de la fin du XIXe siècle (1884) par Lavdowsky, cytologiste russe. 2. Cette solution mère se conserve très bien à l’obscurité. Remarques : 3. 3.1. 3.2. 3.3. 4. 5. 5.1. 6.

Australopithecus sediba, nouvel australopithèque d'Afrique du Sud C'est dans le numéro d'avril 2010 de la revue Science qu'une équipe internationale menée par des chercheurs de l'université du Witwatersrand (Afrique du Sud) a présenté les premières analyses de deux homininés fossiles découverts dans une grotte d'un massif dolomitique du Nord-Ouest de Johannesburg, à 15 km au NNE d'un autre site bien connu, Sterkfontein. Un premier article [1] décrivait les fossiles, tandis qu'un second se concentrait sur le contexte géologique du site [4]. Ces deux nouveaux spécimens viennent compléter le riche registre d'Homininés extraits des formations sud-africaines, dans lequel figurait déjà plusieurs australopithèques sensu stricto, notamment Australopithecus africanus, et des australopithèques « robustes », ou Paranthropes (souvent considéré comme un groupe monophylétique issu des australopithèques), comme Paranthropus robustus (Figure 1). Le site et le cadre géologique et chronologique L'article de 2011 de R. Remarque. Selon Lee R. T.

L’évolution (partie 1) | Pellentzarium Suite à une rencontre fortuite, je vous parle d’un sujet que j’aime beaucoup : l’évolution du vivant. L’évolution est pour moi l’élément qui unifie toute la biologie. Je vais essayer de couvrir cela au mieux, avec plusieurs posts consécutifs. Voici donc le début d’une petite série… * En fait, c’est possible d’hériter de caractères acquis à travers l’épigénétique. ** Voir ici Ah, et juste pour la route, même si on parle de « Théorie de l’évolution« , l’évolution est un fait avéré. 2 clics pour protéger vos données : il faut cliquer une première fois pour rendre le bouton actif et une seconde fois pour envoyer votre recommandation sur Facebook.

Les Gènes Les gènes sont logés dans le noyau cellulaire. Tous les noyaux de toutes les cellules de ton corps contiennent les mêmes gènes. Une cellule de la peau contient donc les mêmes gènes qu'une cellule musculaire ou une cellule nerveuse. Les gènes ne sont pas des particules individuelles et libres dans le noyau, mais sont «emballés» dans ce que l'on nomme les chromosomes. Quand on observe un noyau cellulaire au microscope, on n'aperçoit généralement rien de plus qu'une tache sombre. Par contre, quand une cellule est en train de se diviser, on distingue à partir d'un certain moment les chromosomes, qui ressemblent à des structures en forme de X. Tu as 46 chromosomes dans le noyau de chaque cellule de ton corps. La dernière paire est particulière: elle détermine le sexe d'un être humain. Le nombre de chromosomes varie selon l’espèce. Les enfants sont moitié mère, moitié père Les cellules sexuelles, donc les ovules chez la femme et les spermatozoïdes chez l'homme, ne possèdent que 23 chromosomes.

Découverte d’un nouvel australopithèque en Ethiopie Le passé des hominidés est décidément foisonnant de diversité : la découverte d’un nouvel australopithèque, Australopithecus deyiremeda, vient d’être annoncée dans la revue Nature du jeudi 28 mai. Vieux de 3,4 millions d’années, il vivait en Ethiopie à la même époque que les australopithèques de l’espèce afarensis, dont la célèbre Lucy, mise au jour à 35 km de distance seulement. Mais il était aussi le quasi contemporain de plusieurs autres hominidés peuplant alors l’Afrique. Le nouveau venu a été découvert en mars 2011 par l’équipe de Yohannes Haile-Selassie (Muséum d’histoire naturelle de Cleveland, université Case Western Reserve), dans la région de l’Afar, à quelques centaines de kilomètres au nord-est d’Addis Abebba. Pour Yohannes Haile-Selassie et ses collègues, la morphologie de ces ossements les rattache au genre des australopithèques, mais permet de définir une espèce nouvelle, baptisée deyiremeda, signifiant « proche parent », en langue afar. Retourner sur le terrain

Evolution biologique-Histoire du vivant-biodiversité-mécanismes de l'évolution-le temps en géologie Acides nucléiques call loadScript core\package.js call loadScript core\core.z.js -- required by ClazzNode Jmol JavaScript applet jmolApplet0_object__786661558352114__ initializing getValue debug = null getValue logLevel = null getValue allowjavascript = null AppletRegistry.checkIn(jmolApplet0_object__786661558352114__) viewerOptions: (C) 2012 Jmol Development Jmol Version: 13.1.17_dev_2013.06.17 $Date: 2013-06-17 17:35:26 -0500 (Mon, 17 Jun 2013) $ java.vendor: j2s java.version: 0.0 os.name: j2s Access: ALL memory: 0.0/0.0 processors available: 1 useCommandThread: false appletId:jmolApplet0_object (signed) starting HoverWatcher_1 getValue emulate = null defaults = "Jmol" getValue boxbgcolor = null getValue bgcolor = black backgroundColor = "black" getValue ANIMFRAMECallback = null getValue APPLETREADYCallback = Jmol. APPLETREADYCallback = "Jmol. getValue ATOMMOVEDCallback = null getValue CLICKCallback = null getValue ECHOCallback = null getValue ERRORCallback = null getValue EVALCallback = null getValue HOVERCallback = null

INFOGRAPHIES. Qui est "l'Homo naledi", découvert cette semaine en Afrique du ... Par Nicolas Enault Mis à jour le , publié le Est-il le chaînon manquant ? Il présente des caractéristiques avancées : des pieds modernes adaptés aux longues marches et des mains qui laissent supposer qu'il avait la capacité de manier des outils. La communauté scientifique a accueilli l'annonce avec prudence, notamment parce qu'aucune datation n'a été précisée. évolution | Résultats de recherche La théorie de l’évolution est une théorie scientifique nous dit-on. Soit. Mais sur quelles preuves se base-t-elle ? Qu’est-ce qui permet de dire qu’elle est plus vraie que fausse ? L’échelle des êtres se cache-t-elle dans l’arbre phylogénétique ? Dans l’émission de France Inter la Tête au carré portant sur l’attention (déjà abordée ici) est abordée l’utilité de l’attention. Vous vous rappelez de la naissance des éditions Matériologiques, en février 2011 ? Joël Peerboom a incrusté dans le fil de sa pièce de théâtre sept documents vidéo. Joël Peerboom nous a autorisé à reproduire son travail, qui servait de corps à son Certificat d’Aptitude Pédagogique (2009-2010), module Psychopédagogie et méthodologie générale, soutenu à l’Institut de Promotion Sociale de la Communauté Française (IEPSCF) de Dison, Belgique. A l’occasion de sa création, le groupe AFIS* Ardèche annonce l’organisation d’une conférence publique avec Guillaume Lecointre, professeur au Muséum d’Histoire Naturelle.

Hémoglobine call loadScript core\package.js call loadScript core\core.z.js -- required by ClazzNode Jmol JavaScript applet jmolApplet0_object__317795213031125__ initializing getValue debug = null getValue logLevel = null getValue allowjavascript = null AppletRegistry.checkIn(jmolApplet0_object__317795213031125__) viewerOptions: (C) 2012 Jmol Development Jmol Version: 13.1.17_dev_2013.06.17 $Date: 2013-06-17 17:35:26 -0500 (Mon, 17 Jun 2013) $ java.vendor: j2s java.version: 0.0 os.name: j2s Access: ALL memory: 0.0/0.0 processors available: 1 useCommandThread: false appletId:jmolApplet0_object (signed) starting HoverWatcher_1 getValue emulate = null defaults = "Jmol" getValue boxbgcolor = null getValue bgcolor = black backgroundColor = "black" getValue ANIMFRAMECallback = null getValue APPLETREADYCallback = Jmol. APPLETREADYCallback = "Jmol. getValue ATOMMOVEDCallback = null getValue CLICKCallback = null getValue ECHOCallback = null getValue ERRORCallback = null getValue EVALCallback = null getValue HOVERCallback = null

Related: