background preloader

L'arbre du vivant

http://www.evolution-of-life.com/fileadmin/explorer/classification/arbre.html

Related:  Evolution et génétiqueTSEvolution/Classificationevolution

Arbre du vivant et classif Notre planète a hébergé et héberge un nombre incroyable de formes de vie ! Un peu plus et l’on s’y perdrait… Et pourtant… Pourtant les scientifiques n’ont eu de cesse de les trier, de les ranger, de les classer. Et depuis Charles Darwin, la théorie de l’évolution a donné encore plus de sens à ce travail de titan puisque la classification actuelle résume les liens de parenté entre les êtres vivants et nous parle ainsi de leur histoire évolutive. Australopithecus sediba, nouvel australopithèque d'Afrique du Sud C'est dans le numéro d'avril 2010 de la revue Science qu'une équipe internationale menée par des chercheurs de l'université du Witwatersrand (Afrique du Sud) a présenté les premières analyses de deux homininés fossiles découverts dans une grotte d'un massif dolomitique du Nord-Ouest de Johannesburg, à 15 km au NNE d'un autre site bien connu, Sterkfontein. Un premier article [1] décrivait les fossiles, tandis qu'un second se concentrait sur le contexte géologique du site [4]. Ces deux nouveaux spécimens viennent compléter le riche registre d'Homininés extraits des formations sud-africaines, dans lequel figurait déjà plusieurs australopithèques sensu stricto, notamment Australopithecus africanus, et des australopithèques « robustes », ou Paranthropes (souvent considéré comme un groupe monophylétique issu des australopithèques), comme Paranthropus robustus (Figure 1). Le site et le cadre géologique et chronologique

Determinisme du sexe chez les abeilles Chez les abeilles domestiques (Apis mellifera), la reine pond des œufs qui sont ou non fécondés donc diploïdes ou haploïdes. Les œufs diploïdes donnent des femelles, les haploïdes des mâles (ou faux-bourdons), mais en réalité le mécanisme est plus complexe. Des scientifiques ont noté que des gènes sont également impliqués dans le déterminisme du sexe chez les insectes. Par exemple, chez la Drosophile, on connaît un gène indispensable « tra » (pour « transformer »). Ce gène n’existe pas chez l’abeille. L’évolution (partie 1) Suite à une rencontre fortuite, je vous parle d’un sujet que j’aime beaucoup : l’évolution du vivant. L’évolution est pour moi l’élément qui unifie toute la biologie. Je vais essayer de couvrir cela au mieux, avec plusieurs posts consécutifs. Voici donc le début d’une petite série…

Découverte d’un nouvel australopithèque en Ethiopie Le passé des hominidés est décidément foisonnant de diversité : la découverte d’un nouvel australopithèque, Australopithecus deyiremeda, vient d’être annoncée dans la revue Nature du jeudi 28 mai. Vieux de 3,4 millions d’années, il vivait en Ethiopie à la même époque que les australopithèques de l’espèce afarensis, dont la célèbre Lucy, mise au jour à 35 km de distance seulement. Mais il était aussi le quasi contemporain de plusieurs autres hominidés peuplant alors l’Afrique.

index Disponible en DVD ! Pour les médiathèques chez leurs fournisseurs habituels. Pour les enseignants et les établissements scolaires sur la boutique Laetoli. Résultats de recherche La théorie de l’évolution est une théorie scientifique nous dit-on. Soit. Mais sur quelles preuves se base-t-elle ? Qu’est-ce qui permet de dire qu’elle est plus vraie que fausse ? INFOGRAPHIES. Qui est "l'Homo naledi", découvert cette semaine en Afrique du ... Par Nicolas Enault Mis à jour le , publié le Est-il le chaînon manquant ?

sciences de la vie et de la terre - Les serpents : une variation du plan d'organisation des vertébrés Contexte officiel et objectifs : Cette ressource s'intègre dans la partie 1-A2 du programme de Terminale S (programme en vigueur à la rentrée 2012) : " Diversification génétique et diversification des êtres vivants " et plus précisément : "S'agissant des gènes impliqués dans le développement, des formes vivantes différentes peuvent résulter de variations dans la chronologie et l'intensité d'expression de gènes communs, plus que d'une différence génétique."Au travers cette approche documentaire illustrée, les objectifs sont :

Le grand arbre de la vie - Laetoli Production Le grand arbre de la vie from Laetoli Production on Vimeo. Disponible en DVD ! Pour les médiathèques chez leurs fournisseurs habituels. Pour les enseignants et les établissements scolaires sur notre boutique. Un crocodile est-il plus proche d'un colibri ou d'un lézard ? L’« homme de Flores », alias le « Hobbit », aurait disparu bien plus tôt qu’o... LE MONDE | • Mis à jour le | Par Hervé Morin Quand donc l’« homme de Flores » a-t-il disparu, et pourquoi ? On pensait jusqu’alors qu’Homo floresiensis, un fossile découvert en 2003 dans une grotte de l’île de Flores, en Indonésie, s’était éteint il y a environ 12 000 ans, à une époque où l’homme moderne était présent depuis longtemps dans la région. Ce scénario est aujourd’hui remis en question par de nouvelles datations présentées dans la revue Nature.

Related: