background preloader

GeneTests

GeneTests
Related:  génétique

Douleur chronique... et génétique | Science Photo : iStockphoto Un gène responsable de la douleur chronique a été identifié par des chercheurs britanniques, qui pensent que cette découverte pourra éventuellement permettre de créer des traitements plus efficaces contre le mal de dos ou la migraine, par exemple. Le Pr Peter McNaughton et ses collègues de l'Université de Cambridge ont retiré le gène HCN2 à des souris, pour constater que la douleur neuropathique avait été éliminée du même coup. Ces travaux publiés dans le magazine Science permettent aussi d'établir que la suppression de HCN2 n'empêche pas de ressentir la douleur aiguë normale qui survient soudainement, comme, par exemple, lorsque quelqu'un se mord la langue. La médecine savait depuis quelques années que le gène HCN2 s'exprimait dans les terminaisons nerveuses sensibles à la douleur. Elle ne connaissait cependant pas son rôle dans la régulation de cette douleur. Le saviez-vous?

Map Viewer National Center for Biotechnology Information Map Viewer Le génie génétique Le génie génétique L'expression du vivant (I) Nous souffrons tous un jour ou l'autre de maladies plus ou moins bénignes ou aiguës. Au cours des infections bactériennes ou virales, le patrimoine génétique de nos cellules peut-être affecté. Additionné aux 300 maladies héréditaires déjà connues, telles la mucoviscidose, le diabète ou l’hypertension, voici quelques décennies les scientifiques ont reconnu qu'il était urgent de cartographier le génome humain afin de déchiffrer toutes les pages de cette immense encyclopédie en 46 volumes que représentent les nucléotides des chromosomes : un message de 10000 pages de 33 lignes chacune ! Tellement vaste, si on énumérait tous les nucléotides du génome de deux personnes à raison d'une base par seconde, il faudrait environ 8.5 minutes pour détecter la première différence entre les deux individus. Nous sommes identiques à nos semblables à plus de 99.9% mais il y a tout de même quelques différences génétiques. La cartographie du génome Prochain chapitre

Services and tests available | Genetics laboratories | Addenbrooke's Hospotal | Cambridge University Hospitals Cytogenetic studies | Molecular studies | Paternity testing Types of investigation Confirmation/exclusion of a diagnosis. Carrier testing and risk assessment in families with a known genetic disorder. For some of these disorders, the sample will be sent to another UK laboratory. All test requests may be reviewed by the genetics service. Cytogenetic studies Cytogenetics user leaflet Molecular studies (NHS prices) Non-NHS tests will incur a surcharge. Paternity testing Paternity testing is not routinely performed by the laboratory. Please contact us for more information. Tel: 01223 348 866 See also: > Non routine tests > DNA extraction and sequencing service > Sample requirements and test request card

Comment le stress dégrade notre ADN Dimanche 27 juin 2010 7 27 /06 /Juin /2010 08:19 Voici le deuxième opus de la médecine psychosomatique, qui tend à prouver, au contraire de certains chercheurs, que nos émotions et nos actions façonnent l’expression de nos gênes de façon constante. A la demande de certains lecteurs, je vais d'abord vous définir le terme "ADN": En biologie, c'est le principal constituant des chromosomes, qui sert de support à l'information génétique et à sa transmission héréditaire (Acide DésoxyriboNucléique), les chromosomes étant eux-mêmes les éléments constituants du noyau d'une cellule. Si l’on sait que nos états d’âmes et nos traumatismes influent sur notre santé (comme vu précédemment), les travaux récents démontrent qu’ils vont au-delà, jusqu’à attaquer notre ADN avec des conséquences que je vais exposer ci-après : Violences, mauvais traitements, névroses et troubles psychologiques laissent des traces indélébiles une fois atteint l’âge adulte. Voici un schéma :

F7 coagulation factor VII (serum prothrombin conversion accelerator) [Homo sapiens] - Gene - NCBI L'ADN: le reflet des conditions de vie de l'enfance Selon une nouvelle étude réalisée par des scientifiques canadiens et britanniques, les conditions de vie familiales pendant l'enfance sont associées à des effets marqués sur l'ADN qui persistent jusqu'à l'âge mûr. Réunissant des chercheurs de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au moment où les...) McGill, à Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de l'industrie, de la...), de l'Université de la Colombie-Britannique, à Vancouver, et de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. "C'est la première fois qu'un lien est établi entre les conditions économiques de l'enfance et la biochimie de l'ADN", a déclaré Moshe Szyf, professeur de pharmacologie à McGill.

RefSeqs maintained independently of Annotated Genomes Enfants abusés: Traces dans l'ADN et le cerveau - MK-Polis Des chercheurs canadiens, allemands, américains et suisses ont découvert que les abus sexuels et psychologiques s’inscrivent dans l’ADN et dans le cerveau. Voici trois recherches sur ce thème : en 2013 (Canada, Allemagne et USA), en 2012 (Suisse), en 2009 (Canada). La recherche de 2013 montre que les abus sexuels et émotionnels dans l’enfance laissent une trace dans le cerveau, cette trace permettant d’identifier le type d’abus. La recherche de 2012 montre que les maltraitances dans l’enfance laissent une trace dans l’ADN jusqu’à la 3ème génération : « C’est ainsi que l’équipe a observé que l’ADN d’une petite fille d’une femme qui avait été violée par son père, portait les mêmes modifications épigénétiques que sa grand-mère et que ces modifications étaient beaucoup plus importantes que chez la mère et la grand-mère. La recherche de 2009 montre que l’abus sexuel dans l’enfance laisse une trace génétique. En 1999, une étude de J. Renseignements Jens Pruessner Chercheur, Institut Douglas

Congenital factor VII deficiency Hypoproconvertinemia Factor VII (FVII) deficiency is a rare hereditary hemorrhagic disease caused by the diminution or absence of this coagulation factor. Prevalence appears to be close to 1/300,000. The clinical expression of this disorder is highly variable, and no consistent relationship has been found between the severity of the hemorrhagic syndrome and the residual levels of FVII activity. The clinical picture can be very severe, with the early occurrence of intracerebral hemorrhages or repeated hemarthroses, or, in contrast, moderate with cutaneous-mucosal hemorrhages (epistaxis, menorrhagia) or hemorrhages provoked by a surgical intervention. Finally, numerous subjects are completely asymptomatic despite a very low FVII level. Expert reviewer(s) Dr Muriel GIANSILY-BLAIZOT Last update: May 2009

Les parents «programmeraient» les gènes de leurs enfants MONTRÉAL (PasseportSanté.net) 2 mai 2005 – En véritables « ingénieurs génétiques », les parents, qu’ils en soient conscients ou pas, programmeraient physiologiquement les gènes et les comportements de leurs enfants. Cela se produirait plus spécifiquement de la conception, incluant la grossesse, jusqu’à l’âge de six ans. L’environnement - affectif, social, physique - aurait la primauté sur les gènes et non l’inverse. Ainsi, de 85 % à 95 % des comportements d’un adulte viendraient de son subconscient, qui se forge avant sa naissance et pendant son enfance. C’est la thèse étonnante qu’a soutenue le biologiste américain Bruce Lipton lors du 3e Symposium international en santé et en périnatalité qui se déroulait la semaine dernière à Montréal. L’importance de l’état affectif des parents autour de la naissance constituait la trame de fond du symposium. La peur existentielle de naître Pour le psychanalyste québécois Guy Corneau, « l’état affectif de la mère, c’est l’air de l’enfant ». En pratique

Pediatric Factor VII Deficiency About Medscape Reference Medscape's clinical reference is the most authoritative and accessible point-of-care medical reference for physicians and healthcare professionals, available online and via all major mobile devices. All content is free. The clinical information represents the expertise and practical knowledge of top physicians and pharmacists from leading academic medical centers in the United States and worldwide. The topics provided are comprehensive and span more than 30 medical specialties, covering: Diseases and Conditions More than 6000 evidence-based and physician-reviewed disease and condition articles are organized to rapidly and comprehensively answer clinical questions and to provide in-depth information in support of diagnosis, treatment, and other clinical decision-making. Procedures Anatomy More than 100 anatomy articles feature clinical images and diagrams of the human body's major systems and organs. Drug Monographs Drug Interaction Checker Formulary Information

Related: