background preloader

GeneTests

GeneTests
Related:  génétique

Douleur chronique... et génétique | Science Photo : iStockphoto Un gène responsable de la douleur chronique a été identifié par des chercheurs britanniques, qui pensent que cette découverte pourra éventuellement permettre de créer des traitements plus efficaces contre le mal de dos ou la migraine, par exemple. Le Pr Peter McNaughton et ses collègues de l'Université de Cambridge ont retiré le gène HCN2 à des souris, pour constater que la douleur neuropathique avait été éliminée du même coup. Ces travaux publiés dans le magazine Science permettent aussi d'établir que la suppression de HCN2 n'empêche pas de ressentir la douleur aiguë normale qui survient soudainement, comme, par exemple, lorsque quelqu'un se mord la langue. La médecine savait depuis quelques années que le gène HCN2 s'exprimait dans les terminaisons nerveuses sensibles à la douleur. Elle ne connaissait cependant pas son rôle dans la régulation de cette douleur. Le saviez-vous?

BioMed Central | Full text | SLIM: an alternative Web interface for MEDLINE/PubMed searches - a preliminary study Interface development and design SLIM, or Slider Interface for MEDLINE/PubMed searches, is a Web-based application accessible through the Internet with a Web browser. The interface has three main components: the search form, the information box and the search results. The search form (Figure 1) is the constant component in all views of the application and the only component initially loaded. It contains a text box for the search terms along with five slider controls. The JavaScript slider bars move between arbitrary values of 0 to 100 with mouse clicks or keyboard strokes. Figure 1. SLIM allows a preview of the number of results through the information box (Figure 1.) When a full search is done, the results are presented below the information box. Figure 2. Figure 3. Limits and filters SLIM follows the search and syntax rules of PubMed. The first three slider bars control search limits. Table 1. Table 2. Table 3. Table 4. System architecture and development

National Center for Biotechnology Information Advanced Neuritis in PubMed « Laika’s MedLibLog Almost a year ago (June 2008) I discussed PubMed’s Advanced Search Beta in a series entitled PubMed: Past, Present and Future. At that time I was not particularly impressed by disliked Advanced Search Beta and I still do. November last year some of its features have improved: like the addition of a Clear Button, Focused Queries, providing links to the Clinical Queries and Special Queries pages, and the author/journal search has been extended with optional fields so that it looks more like the valuable Single Citation Mapper in the blue side bar of the Basic PubMed page. I avoid Advanced Search as long as I can, but the problem is, the library-users don’t. Last month a Neurologist asked me if I could check his search for a Diagnostic Systematic Review. He was a resident in Neurology for 5 years and knew how to search PubMed. Below is the first part of his search. Grosso modo it looked all right and well structured. So we made the search simpler, like this: Why do I bother? Like this:

Le génie génétique Le génie génétique L'expression du vivant (I) Nous souffrons tous un jour ou l'autre de maladies plus ou moins bénignes ou aiguës. Au cours des infections bactériennes ou virales, le patrimoine génétique de nos cellules peut-être affecté. Additionné aux 300 maladies héréditaires déjà connues, telles la mucoviscidose, le diabète ou l’hypertension, voici quelques décennies les scientifiques ont reconnu qu'il était urgent de cartographier le génome humain afin de déchiffrer toutes les pages de cette immense encyclopédie en 46 volumes que représentent les nucléotides des chromosomes : un message de 10000 pages de 33 lignes chacune ! Tellement vaste, si on énumérait tous les nucléotides du génome de deux personnes à raison d'une base par seconde, il faudrait environ 8.5 minutes pour détecter la première différence entre les deux individus. Nous sommes identiques à nos semblables à plus de 99.9% mais il y a tout de même quelques différences génétiques. La cartographie du génome Prochain chapitre

MEDLINE/PubMed Data Element (Field) Descriptions This document describes the major elements (or fields) found on the MEDLINE display format for PubMed MEDLINE records. Some elements (e.g., Comment In) are not mandatory and will not appear in every record. Other elements (e.g., Author, MeSH term, Registry Number) may appear multiple times in one record. Some of the elements on this list are searchable fields in PubMed. PubMed MEDLINE display elements are presented in this section in alphabetical order, except in the case of certain elements that are closely related to one another. Abstract (AB) English-language abstracts are taken directly from the published article. Publishers have given the National Library of Medicine permission to use abstracts for which they claim copyright. Generally, there are no abstracts for records created before 1975. All abstracts are in English. Example:AB - Many disorders may result in delay of language. . . . . The maximum length of abstracts for records created after 2000 is 10,000 characters. Examples:

Comment le stress dégrade notre ADN Dimanche 27 juin 2010 7 27 /06 /Juin /2010 08:19 Voici le deuxième opus de la médecine psychosomatique, qui tend à prouver, au contraire de certains chercheurs, que nos émotions et nos actions façonnent l’expression de nos gênes de façon constante. A la demande de certains lecteurs, je vais d'abord vous définir le terme "ADN": En biologie, c'est le principal constituant des chromosomes, qui sert de support à l'information génétique et à sa transmission héréditaire (Acide DésoxyriboNucléique), les chromosomes étant eux-mêmes les éléments constituants du noyau d'une cellule. Si l’on sait que nos états d’âmes et nos traumatismes influent sur notre santé (comme vu précédemment), les travaux récents démontrent qu’ils vont au-delà, jusqu’à attaquer notre ADN avec des conséquences que je vais exposer ci-après : Violences, mauvais traitements, névroses et troubles psychologiques laissent des traces indélébiles une fois atteint l’âge adulte. Voici un schéma :

The Appendix--Newsletter of the Health Sciences Library, UC Denver--April, 2010 Roy’s Retirement After 37 years with the Health Sciences Library, Roy Robinson retired at the end of March. A Colorado native, Roy graduated from Metro State College with a degree in Biology and a minor in Philosophy. He served on active duty with the U.S. Navy. After graduating from college he sought civilian employment and ended up working as a lab assistant for the Colorado State Health Department, located quite close to the old Dennison building – he was able to watch the building additions going up during his lunch-breaks. Over his 37 years here, Roy has worked in every department of the library under five different directors, and has seen some pretty dramatic changes along the way. In 1972, he transferred from the Navy Reserve to the Colorado Army National Guard. Roy’s passion for emergency medical assistance will continue into his retirement: he is becoming more active as a volunteer in Cultural & Historic Resources Emergency Management. Roy’s Retirement party

L'ADN: le reflet des conditions de vie de l'enfance Selon une nouvelle étude réalisée par des scientifiques canadiens et britanniques, les conditions de vie familiales pendant l'enfance sont associées à des effets marqués sur l'ADN qui persistent jusqu'à l'âge mûr. Réunissant des chercheurs de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au moment où les...) McGill, à Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de l'industrie, de la...), de l'Université de la Colombie-Britannique, à Vancouver, et de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. "C'est la première fois qu'un lien est établi entre les conditions économiques de l'enfance et la biochimie de l'ADN", a déclaré Moshe Szyf, professeur de pharmacologie à McGill.

National Center for Integrative Biomedical Informatics Provides new ways to explore relationships among anatomical structures, pathophysiological processes, gene expression levels and protein-protein interactions in the context of Medline literature and experimental data Launch PubAnatomy User Guide Technical Support Existing literature exploration solutions treat anatomical structures as concepts or at most concept diagrams, missing critical spatial information about different structures such as size, location, substructure and the relationships among them. PubAnatomy is our attempt to use interactive anatomical structure graphs to address some of the issues for literature-driven exploration of neurobiological data sets.

Enfants abusés: Traces dans l'ADN et le cerveau - MK-Polis Des chercheurs canadiens, allemands, américains et suisses ont découvert que les abus sexuels et psychologiques s’inscrivent dans l’ADN et dans le cerveau. Voici trois recherches sur ce thème : en 2013 (Canada, Allemagne et USA), en 2012 (Suisse), en 2009 (Canada). La recherche de 2013 montre que les abus sexuels et émotionnels dans l’enfance laissent une trace dans le cerveau, cette trace permettant d’identifier le type d’abus. La recherche de 2012 montre que les maltraitances dans l’enfance laissent une trace dans l’ADN jusqu’à la 3ème génération : « C’est ainsi que l’équipe a observé que l’ADN d’une petite fille d’une femme qui avait été violée par son père, portait les mêmes modifications épigénétiques que sa grand-mère et que ces modifications étaient beaucoup plus importantes que chez la mère et la grand-mère. La recherche de 2009 montre que l’abus sexuel dans l’enfance laisse une trace génétique. En 1999, une étude de J. Renseignements Jens Pruessner Chercheur, Institut Douglas

California Institute of Technology Les parents «programmeraient» les gènes de leurs enfants MONTRÉAL (PasseportSanté.net) 2 mai 2005 – En véritables « ingénieurs génétiques », les parents, qu’ils en soient conscients ou pas, programmeraient physiologiquement les gènes et les comportements de leurs enfants. Cela se produirait plus spécifiquement de la conception, incluant la grossesse, jusqu’à l’âge de six ans. L’environnement - affectif, social, physique - aurait la primauté sur les gènes et non l’inverse. Ainsi, de 85 % à 95 % des comportements d’un adulte viendraient de son subconscient, qui se forge avant sa naissance et pendant son enfance. C’est la thèse étonnante qu’a soutenue le biologiste américain Bruce Lipton lors du 3e Symposium international en santé et en périnatalité qui se déroulait la semaine dernière à Montréal. L’importance de l’état affectif des parents autour de la naissance constituait la trame de fond du symposium. La peur existentielle de naître Pour le psychanalyste québécois Guy Corneau, « l’état affectif de la mère, c’est l’air de l’enfant ». En pratique

L'ADN « poubelle » viral, le régime cétogène qui améliore l'ADN et les effets cométaires -- Santé et Bien-être Traduction SOTT. © InconnuL'outil le plus important à votre disposition pour changer votre état de santé est la nourriture que vous mangez. L'ADN « poubelle » comprend tout un sous-ensemble de noms tels que les introns, les éléments rétro-transposables et les ARN non-codants (ARNnc). En fait, les ARNnc sont souvent situés à proximité de gènes connus pour jouer un rôle important à la fois dans les cellules souches et le cancer, afin de servir d'éléments activateurs qui favorisent leur expression génétique.[1] Les cellules souches sont des cellules qui ont le potentiel de se transformer en beaucoup d'autres cellules. Donc, cet ADN poubelle peut influencer la façon dont les cellules souches se différencient spécifiquement en multiples types cellulaires. En fait, on estime maintenant que 80 % de notre génome est biologiquement actif avec seulement 1 % de notre génome codant pour des protéines : On le savait depuis un certain temps, mais c'est désormais officiel depuis septembre 2012.

Related: