background preloader

La ville durable - La protection de l'environnement

Facebook Twitter

Les dix villes les plus polluées du monde. Il existe quelques endroits au monde où il ne fait vraiment pas bon vivre.

Les dix villes les plus polluées du monde

Le Blacksmith Institute, une ONG environnementale basée à New York, publie la liste des dix villes les plus polluées du monde. Un véritable musée des horreurs du sacro-saint progrès industriel. Air irrespirable, eau imbuvable, végétation décrépie... D’entrée on pense aux grandes mégapoles envahies par les voitures, entourées d’usines en tout genre, comme Mexico ou Shanghai. Il existe pire, bien pire. Interview avec Vidal Benchimol, auteur de « Vers un nouveau mode de ville» L'urbanisation : une force environnementale incontournable. (Avril 2004) Les êtres humains sont devenus une force environnementale d'importance croissante ces dernières 10 000 années.

L'urbanisation : une force environnementale incontournable

Avec l'avènement de l'agriculture il y a 8 000 ans, nous avons commencé à modifier le paysage1. Et avec la révolution industrielle, nous avons commencé à affecter notre atmosphère. Ville durable, aménagement urbain. Mesures de protection environnementales, l’exemple du PLU de Saint-Romain-le-Puy (42) - Ministère de l'égalité des territoires et du logement et Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie - CERTU - site métier : environnement & urba.

Trame verte et bleue (série de fiches) - Ministère de l'égalité des territoires et du logement et Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie - CERTU - site métier : environnement & urbanisme. La collection de fiches "Trame verte et bleue" a comme objectif de présenter des expériences françaises et étrangères de prise en compte de la trame verte et bleue dans les agglomérations.

Trame verte et bleue (série de fiches) - Ministère de l'égalité des territoires et du logement et Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie - CERTU - site métier : environnement & urbanisme

L’objectif de chaque fiche est de dégager des éléments de méthode et de connaissance sur l’intégration de la trame verte et bleue dans un projet, quelque soit son échelle, sous l’angle d’une thématique ou d’un aspect particulier. Elles précisent les modes de gouvernance développés par les collectivités territoriales et les acteurs locaux : échelle, maillage, articulation des espaces naturels et agricoles, gestion des continuités. Ces fiches sont destinées à aider les collectivités dans l’élaboration et la mise en œuvre de la trame verte et bleue, notamment au travers du partage d’expériences. n°1 : Rome, ville verte, l’exemple du parc régional Appia AnticaCette fiche est proposée en deux versions : Aménager avec le végétal, pour des espaces verts durables - Ministère de l'égalité des territoires et du logement et Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie - CERTU - site métier : environnement & urbanisme.

Embellir, fleurir, jardiner, paysager, végétaliser, autant d’expressions qui légitiment de nouveaux rapports entre la nature et la ville.

Aménager avec le végétal, pour des espaces verts durables - Ministère de l'égalité des territoires et du logement et Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie - CERTU - site métier : environnement & urbanisme

Aujourd’hui, de plus en plus d’architectes, urbanistes, architectes-paysagistes, concepteurs d’espaces publics intègrent le végétal dans leurs projets : les arbres, arbustes, fleurs, graminées, grimpent le long des murs et des façades, investissent les toitures et les terrasses, gagnent les lignes de tramways jusqu’aux fissures des trottoirs, sous la forme de micro-implantations florales. Les éco-quartiers sont-ils le futur de la ville ? C’est dans les villes que sont consommés 75% de l’énergie mondiale.

Les éco-quartiers sont-ils le futur de la ville ?

Elles sont encore très dépendantes des énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz naturel). Ces cinquante dernières années, les villes européennes se sont étendues en moyennes de 78% alors que les populations ne grossissaient que de 33%. L’étalement urbain entraîne un allongement des distances et donc une augmentation du trafic automobile. La question se pose aujourd’hui dans les mêmes termes, mais d’une façon accélérée, dans les métropoles des pays émergents. La culture, levier de la ville durable. L’Ecole de design Nantes-Atlantique a été invitée à participer et à rendre compte des échanges du Sommet mondial Ecocity.

La culture, levier de la ville durable

Une chronique en 10 articles questionnant les enjeux de la ville durable. Et si le trépied sur lequel reposent les piliers du développement durable devenait un socle à quatre pieds ? C’est en tout cas le vœu pieux formulé par les villes membres de la CGLU (Cités et Gouvernements Unis Locaux) qui rêvent d’ajouter la thématique culturelle à l’environnement, l’économie et le social indispensables à la définition du développement durable. Faire de la ville un laboratoire : des expérimentations qui mobilisent. Prenez un peu de mobilité douce, un soupçon de rues piétonnes et accessibles, des réseaux d’énergie verte et de gestion de déchets développés, sans oublier un zeste d’écoquartiers gérés par des politiques participatives et vous aurez une ville durable.

Faire de la ville un laboratoire : des expérimentations qui mobilisent

Trop simpl(ist)e ? Bien sûr la recette miracle n’existe pas, d’autant plus que la discipline est en perpétuelle mutation. «Paris est irrespirable» : la preuve par la toile - Environnement. Prenez un cube de toile blanche.

«Paris est irrespirable» : la preuve par la toile - Environnement

Posez-le pendant une semaine sur un toit de Paris et inscrivez les douze lettres suivantes à la colle sur sa face avant : I-R-R-E-S-P-I-R-A-B-L-E. Au terme du septième jour d'exposition, vous observerez que le mot magique, transparent à l'origine, est devenu tout noir. Merlier Rodrigue (MerlierRodrigue) sur Twitter. Urbanisme et science de la terre : comment sauver la ville du futur ? Le constat n’est pas nouveau : la construction d’une ville implique un réaménagement de l’espace occupé par la nature.

Urbanisme et science de la terre : comment sauver la ville du futur ?

Historiquement, le déploiement des villes a été le fruit de décisions politiques, pressées par l’exode rural, lui-même issu d’une attractivité de l’emploi et des services urbains. Paradoxalement, la ville a échappé aux urbanistes et aux scientifiques qui cherchent désormais à la repenser avant qu’il ne soit trop tard. Les émissions de carbone sont un des problèmes fondamentaux d’écologie urbaine et c’est seulement par une réflexion croisée entre la science de la terre et la recherche en urbanisme que l’on peut penser une solution pratique véritablement efficace. Pourra-t-on jamais avoir assez d’arbre pour absorber tout le CO2 émis par les villes, comme se plaisent à l’affirmer certains détracteur de l’idée d’écologie ?

Le projet d'aménagement et de développement durable. Et si on transformait le toit de votre immeuble en potager ? Une ferme Lufa sur un toit de Montréal (Fermes Lufa) Une batavia fraîchement cueillie qui craque sous la dent est un plaisir simple mais difficile à satisfaire pour un citadin.

Et si on transformait le toit de votre immeuble en potager ?

A mesure que les villes s’étendent et que les bonnes terres agricoles s’épuisent, l’appétit des consommateurs pour les produits frais et locaux se fait plus pressant. Pourquoi ne pas développer des cultures maraîchères en ville sur l’espace inutilisé des toits ? L’idée En Amérique du Nord, l’agriculture urbaine est en plein essor. Dubaï, ville verte (1/3) : les Emiratis vont-ils devenir des disciples de l’Ecologie ? - Bâtiment.

© Eric Leysens Un Emirati présentant un système de végétalisation de toiture Afin de voir si le « bâtiment vert » est tendance du côté de Dubaï, LeMoniteur.fr est allé arpenter les couloirs du salon de la construction Big 5, qui accueille du 25 au 28 novembre, dans la capitale économique des Emirats arabes unis, des acteurs de la construction venus des quatre coins du monde. Alors que sa voisine Abu Dhabi, avec son projet de ville à énergie positive Masdar, affiche sa volonté écologique, Dubaï renvoie aujourd'hui l'image d'une ville collectionnant les bâtiments ignorant les concepts environnementaux, symbolisée par Burj Khalifa qui culmine à plus de 800 m et permet ainsi à Dubaï de pouvoir se vanter d'accueillir la plus haute tour du monde.

Mercredi 27 novembre, Dubaï a été sélectionnée pour accueillir l'Exposition universelle de 2020 et, d'ici là, elle compte bien verdir son image. Plus minéral que végétal. Développement durable - Inscrire de nouvelles habitudes urbaines. Les municipalités de Gatineau et de Montcalm sont le théâtre de deux projets qui ont valu à leurs initiateurs de remporter des Phénix. Le partage des véhicules et la mise en place d'un «écovillage» sont à l'honneur.

La Ville de Gatineau et Communauto ont établi un partenariat pour le partage des véhicules dans le cadre des déplacements d'affaires. Un Phénix leur est attribué pour la réalisation de ce projet. Ce projet-pilote a permis à la Ville de remplacer le véhicule du Service de l'urbanisme arrivé en fin de parcours et la limousine de service du maire, et ce à peu de frais: des véhicules en auto-partage à faible consommation d'essence sont maintenant utilisés. Au total, 26 employés du Service de l'urbanisme sont inscrits à titre d'utilisateurs de ce programme. D'une auto à un service régional Gatineau est devenue la première ville du Québec à s'associer à l'organisme Communauto, en avril 2006, pour conduire un tel projet. Roxanesourgen : Une vision globale des «... La loi oblige le grand retour de la nuit en ville. La réglementation visant à interdire l'éclairage des bâtiments publics, des vitrines et des bureaux la nuit entre en vigueur lundi. Cela représente 200 millions d'euros d'économie assure le ministère de l'Écologie.

Pour l'urbaniste Marc Armengaud, cela va contraindre les villes à revoir leur politique d'éclairage. «L'extinction des feux» c'est pour maintenant! La nouvelle réglementation sur l'éclairage nocturne entre en vigueur lundi 1er juillet avec des sanctions à la clé si elle n'est pas respectée rappelle Delphine Batho, la ministre de l'Écologie. Les règles sont simples: qu'il s'agisse des façades de bâtiments publics ou des vitrines de magasins ou d'exposition, les lumières devront être éteintes au plus tard à partir d'une heure du matin et jusqu'à 7 heures du matin. Selon le ministère cette mesure équivaut à la consommation annuelle d'électricité de 750.000 ménages, elle représenterait une économie d'environ 200 millions d'euros et éviterait l'émission de 250.000 tonnes de CO2. Nantes invente la ville verte de demain. Partager. Les villes tchèques au service de l'énergie durable depuis 20 ans !

Le membre collectif tchèque d’Energy Cities, le réseau Healthy Cities, célèbre son 20e anniversaire. Le réseau national de 114 villes a produit beaucoup d’efforts pour réaliser les objectifs des Agendas 21 locaux aux niveaux régional et local. Ses actions concernent plus de 2600 municipalités représentant 56% de la population en République Tchèque. Plus de 150 participants se sont réunis les 18 et 19 septembre 2013 dans la ville d’Olomouc pour fêter les progrès accomplis par les municipalités pionnières dans différents domaines tels que les transport, le social, la coopération avec les citoyens et autres acteurs locaux, l’énergie locale, la communication, etc. Les sept municipalités et régions qui ont obtenu les meilleurs résultats, entrant dans la "catégorie A & B" du schéma de référence national pour la mise en oeuvre des Agendas 21 locaux, ont présenté leurs projets.

Parmi elles, les villes de Chrudim, Vsetin, Koprivnice, Prostejov, Krizanky and Litomerice. « La ville écologique n'est pas une utopie, c'est un combat » Terra eco : Pourquoi repenser le territoire urbain comme écologique, vous qui préférez ce terme à ville durable ? L'écologie commence en ville. Centres-villes : réconcilions dynamisme économique et respect de l’environnement. Paris est un exemple frappant, même si des phénomènes similaires sont observés dans la plupart des grandes villes françaises. 20 % des véhicules en circulation dans la capitale sont dédiés au transport de marchandises (Source : Charte en faveur d’une logistique urbaine durable), et ce dernier est responsable d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre en région parisienne. L’explosion du e-commerce, en croissance annuelle à deux chiffres environ à l’échelle nationale, laisse présager un recours de plus en plus fréquent au transport routier.

Pourtant, la logistique et le transport sont créateurs d’emplois et contribuent au dynamisme économique d’un territoire. Villes et développement durable. Le contexte mondial Il n’existait, au milieu du XXe siècle, que deux métropoles de plus de 10 millions d’habitants. Il y en a une vingtaine aujourd’hui. On compte également une vingtaine d’agglomérations de 5 à 10 millions d’habitants et plus de 250 dont la population est comprise entre 1 à 5 millions. Le développement de villes durables constitue l'un des enjeux majeurs de notre époque. Sachant que la moitié de la population mondiale vit actuellement en agglomération et que cette proportion passera à 60% en 2030, le développement des villes est une question essentielle qui a été discutée à l'occasion du Forum Urbain Mondial. Selon un rapport de l'ONU publié la semaine dernière, la moitié de la population mondiale vit actuellement dans les villes et cette proportion passera à 60% en 2030.

Au regard des modes de développement actuels, l'ONU estime que les bidonvilles de la planète compteront en 2020, 1,4 milliard d'habitants soit l'équivalent de la population chinoise. Mais qu'elles soient du nord ou du sud, toutes les villes doivent relever le défi de l'urbanisation grandissante et trouver des solutions pour atténuer la pauvreté, l'exclusion sociale et la pollution. C'est dans ce but que s'est tenu le troisième Forum Urbain Mondial du 19 au 23 juin à Vancouver sous l'égide de l'ONU. Au cours des nombreux ateliers, plusieurs idées fortes ont été exprimées. Programme interdisciplinaire de recherche ville et environnement (PIRVE) « La ville écologique n'est pas une utopie, c'est un combat »

Urbanisme: 12 villes en lice pour le titre de capitale verte de l'Europe 2016. Le végétal à la conquête de la ville. Gestion des eaux de pluie, réduction des îlots de chaleur, biodiversité, isolation thermique... le végétal en ville présente un potentiel majeur pour améliorer le cadre de vie des urbains même si le soutien politique fait encore défaut. Le gris du béton et du bitume n'a qu'à bien se tenir. L'heure est au vert dans les villes. Comment préparer la ville aux risques et aux mutations du monde de demain ?

Les villes contribuent au changement climatique mais sont également susceptibles selon leur situation, leur structure et la population qu’elles concentrent, d’être affectées par ses effets. Pour faire face à cette problématique, SUEZ ENVIRONNEMENT a su mettre en œuvre des services adaptés aux systèmes urbains. La ville durable. La ville et la mutation écologique, des questions inédites (Par François Labroille*) Si chaque grande mutation historique se cristallise dans la transformation des villes, nous sommes probablement entrés dans une phase inédite, celle de la mutation écologique. La conjonction des crises sociales, économiques, écologiques… tout annonce des métamorphoses urbaines d’aussi grande ampleur que celles qui ont accompagné les révolutions industrielles. La biodiversité trouve refuge sur les toits de Paris transformés en jardins partagés.

Des murs végétaux contre le bruit, la pollution et le froid.